saints pour le 12 octobre du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3976
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 12 octobre du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » sam. 09 oct. 2004 17:04

Mémoire du BON LARRON (30 ou 33).

L'icône de la Mère de Dieu de Jérusalem (48).

Synaxe de tous les saints de la ville d'Athènes.

Saints EVAGRE et PRISCIEN, martyrs à Rome.

Saint MONAS, évêque de Milan en Lombardie (249).

Sainte ANASTASIE, native de Rome, martyre sous Dèce ou Valérien (entre 250 et 259).

Les saints SEPTANTE martyrs, morts par le glaive.

La sainte martyre MALPHETA, morte percée de flèches.

La sainte martyre ANTHIA, qui trouva la mort en étant jetée dans une statue de boeuf en airain incandescent.

Saints ANDROMAQUE et DIOMEDE (DIODORE), morts par le feu.

Saint MAXIMILIEN, évêque de Lauriacum (aujourd'hui Lorch), martyr à Cili en Styrie sous Dioclétien (vers 284).

Saint EDISTE (EDISTUS, HEDISTUS), martyr à Ravenne en Emilie-Romagne sous Dioclétien (303).

Saints PROBUS, TARACHUS et ANDRONIQUE, martyrs à Anazarbe en Cilicie sous Dioclétien (vers 304). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome X des Ménées.)

Sainte DOMNINE, martyre à Anazarbe sous Dioclétien.

Saint JULIEN, évêque de Lodi Vecchio (Laus Pompeia) en Lombardie (vers 324).

Saints JUVENTIN et MAXIME, porte-boucliers dans l'infanterie, martyrs sous Julien l'Apostat (entre 360 et 363).

Saint THEODOTE, évêque d'Ephèse, mort en paix.

Saint JASON, évêque de Damas, mort en paix.

Saint THEOSEBIOS, évêque d'Arsinoé en Chypre.

Saint OPILE (OPILUS), diacre, thaumaturge à Plaisance en Emilie-Romagne (Vème siècle).

Saint FIACE (FIECH, FIEQUE, FIEC, FIAC, FIAG), évêque de Slane en Lagénie (aujourd'hui le comté de Leinster en Irlande), disciple de saint Patrick (après 430).

Saint PANTALE, premier évêque de Bâle (Basileia, Basel) en Alémanie, martyr par la main des Huns (vers 443 ou 451).

Saint GERIN d'Aureillan, martyr en Bigorre par la main des Wisigoths ariens (entre 466 et 507).

Les QUATRE MILLE NEUF CENT SEPTANTE confesseurs de la foi orthodoxe déportés dans le désert du Maghreb par les Vandales ariens du roi Hunéric (vers 485).

Saint PION (OPION, OPIO), prêtre en Berry.

Saint MIBRIT, ermite à Lomibrit en Bretagne (VIème siècle).

Saint EFFLAM, prince irlandais, ermite à Saint-Efflam / Plestin-les-Grèves en Bretagne (512).

Sainte ENORA, soeur selon la chair et soeur spirituelle de saint Efflam, solitaire à Lezargon en Bretagne.

Saint SALVIN, évêque de Vérone en Vénétie (vers 562).

Saint GUINIEN, évêque-abbé d'Illy en Bretagne (VIIème siècle).

Saint EPICTETE le Thaumaturge, un des trois cents saints "allemands" de l'île de Chypre (vers le VIIème siècle).

Saints VALANTIOS, BARLAAM, BARNABE, moine, BASILE, évêque, GEORGES, GEORGES, GEORGES, GEORGES, DIMTRIANOS, évêque, IRENIQUE, ELPIDIOS et EPAHPRODITE, des trois cents saints "allemands" de l'île de Chypre.

Saint EDWIN, roi de Northumbrie, mort pour le Christ à la bataille de Hatfield Chase en affrontant les païens de Mercie (633).

Sainte HERLINDE, abbesse de Fich au pays de Liège en Wallonie (VIIIème siècle).

Saint WILFRID, archevêque d'York en Northumbrie (709).

Sainte SPERIE (SPERIA, EXUPERIA), vierge et maryre, patronne de Saint-Céré dans le Quercy (vers 760).

Saint CÔME, évêque de Mamouïa, hymnographe (vers 787). (Usage slave.) (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XVI du Supplément aux Ménées.)

Saint SYMEON le Nouveau Théologien (1022). (Mémoire transférée du 12 mars au 12 octobre, car, autrement, elle tomberait toujours pendant le Grand Carême.) (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome X du Supplément aux Ménées.)

Saint AMPHILOQUE, higoumène de Glouchitsa (Russie 1452).

Saint TARAISE, higoumène et prédicateur à Perm, puis adjoint de saint Amphiloque à Glouchitsa.

Saint MACAIRE, higoumène de Glouchitsa (Russie 1480).

L'icône de la Très Sainte Mère de Dieu de Iaroslavl et Smolensk (Russie 1642).

L'icône de la Mère de Dieu de Roudna (Belarus 1687).

L'icône de la Mère de Dieu de Kalouga (Russie 1748). (Autre commémoration le 2 septembre.)

Translation de Malte à Gatchina près de Saint-Pétersbourg de l'icône de la Mère de Dieu de Filerme, d'un morceau de la Vivifiante Croix du Seigneur et des reliques de la main droite de saint Jean Baptiste (1799).

Sainte EUPHROSYNE (Mézénova), abbesse en Sibérie (Russie 1918).

Saint ALEXANDRE, prêtre, martyr par la main des Communistes (Russie 1940).

Saint NICOLAS, métropolite d'Alma-Ata (aujourd'hui Almaty), confesseur (Kazakhstan 1955).

Répondre