saints pour le 15 août du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3982
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 15 août du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » mar. 13 juil. 2004 16:42

Dormition ou transfert au ciel de notre Toute-Glorieuse Souveraine l'Enfantrice de Dieu et toujours vierge Marie. (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome VIII des Ménées. Eloges funèbres ou thrènes devant l'épitaphion de la Mère de Dieu traduits en français par le père Denis Guillaume au tome VIII du Supplément aux Ménées. Autres thrènes traduits en français par le père Denis Guillaume au tome XV du Supplément aux Ménées. Acathiste à la dormition de la Mère de Dieu traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XV du Supplément aux Ménées.)

L'icône de la Mère de Dieu d'Atskoursk en Géorgie (Ier siècle).

Saint TARSICIUS, acolyte, martyr à Rome sous Valérien et Gallien (vers 257).

L'icône de la Très-Sainte Mère de Dieu "TSILKANSKAÏA" de Khartli en Géorgie (IVème siècle).

Saint BAUSSENGE (BALSEME), diacre, apôtre d'Arcis-sur-Aube en Champagne, martyr par la main de brigands (vers 407).

Saint MACCARTHENE, évêque de Clogher en Irlande (506).

Mémoire de la très grande miséricorde que Dieu a manifestée, par l'intercession de notre Souveraine l'Enfantrice de Dieu et Toujours Vierge Marie, en repoussant les impies Sarrasins qui assiégeaient Constantinople (718).

Saint ALTFRIED, évêque d'Hildesheim en Basse-Saxe (875).

Saint ARDUIN, prêtre de Rimini en Emilie-Romagne, puis ermite, mort au monastère Saint-Gaudens (1009).

L'icône de la Sagesse de Dieu de Novgorod.

L'icône de la Dormition de la Mère de Dieu de la Laure des Grottes de Kiev (1073). (Autre mémoire le 3 mai.)

L'icône de la Très-Sainte Mère de Dieu de Vladimir de Rostov (Russie XIIème siècle).

L'icône de la Mère de Dieu de Mozdorskaïa, copie de l'icône d'Iviron (XIIIème siècle). (Autre mémoire le jour de la Mi-Pentecôte.)

L'icône de la Mère de Dieu de Gaïénat, qui appartenait autrefois à la sainte reine Thamar (Géorgie, XIIIème siècle).

L'icône de la Mère de Dieu de Tchoukhlom (Russie, XIVème siècle). (Autres mémoires le 28 mai et le 20 juillet.)

L'icône de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu de Siémigorod (Russie, XVème siècle).

L'icône de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu d'Ovinov (Russie 1425).

L'icône de la Dormition de la Mère de Dieu de la Laure des Grottes de Pskov (Russie 1472).

L'icône de la Dormition de la Mère de Dieu de Bakhtchi-Saray (en fait, de la communauté grecque de Marioupol en Crimée).

L'icône de la Dormition de la Mère de Dieu de Pioukhtistkaïa (Estonie, XVIème siècle).

L'icône de la Mère de Dieu de Sourdiègue (Lituanie 1530).

Saint MACAIRE le Romain, natif de Rome, exilé en Russie pour pouvoir se convertir à l'Orthodoxie, moine à Novgorod, ermite dans les marais de la rivière Lezna, puis premier higoumène du monastère de la Dormition (1550).

L'icône de la Mère de Dieu de Toupitchev (Russie XVIIème siècle). (Autre mémoire le jour du Saint-Esprit.)

L'icône de la Mère de Dieu de Bethléem du village de Metekh en Géorgie (1891).

L'icône de la Très-Sainte Mère de Dieu de Bethléem, vénérée à la cathédrale de Tbilissi en Géorgie.

L'icône de la Très-Sainte Mère de Dieu des Blachernes, vénérée au monastère de Kvabtakhi en Géorgie.

Répondre