saints pour le 12 juillet du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3982
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 12 juillet du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » lun. 14 juin 2004 13:01

Sainte VERONIQUE l'Hémorroïsse guérie par le Christ, morte en paix (Ier siècle).

Saints HERMAGORAS, disciple de saint Marc l'Evangéliste, premier évêque d'Aquilée en Vénétie julienne, et FORTUNAT, diacre, martyrs sous Néron (entre 64 et 68).

Saint PAULIN d'Antioche, premier évêque de Lucques en Toscane, martyr sous Néron (entre 64 et 68).

Saints PROCLUS et HILAIRE, martyrs en Galatie sous Trajan (vers 112). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome VII des Ménées.)

Saint SERAPION le Nouveau, martyr en Egypte sous Septime Sévère (entre 194 et 211).

Saint HONNET, prêtre et martyr à Toulouse en Languedoc (IIIème siècle).

Saints ANDRE le Stratilate, HERACLES, FAUSTE, MENAS et leurs compagnons, martyrs.

Saint MAMAS, martyr près de Sigmata (peut-être le même que le 2 septembre).

Sainte EPIPHANIE, martyre à Lentini en Sicile sous Dioclétien.

Sainte MARCIENNE, vierge et martyre à Tolède en Castille (IVème siècle).

Saint PATERNIEN, évêque de Fano (IVème siècle).

Saints NADOR et FELIX, martyrs à Milan en Lombardie (304).

Saint PATERNIEN, évêque de Bologne en Emilie-Romagne (vers 470).

Saint URNAN, ermite à Kerpert en Bretagne (VIème siècle).

Saint VIVENTIOLE (JUVENTIOLE, VIVENTIOLUS, VIVENTIUS), moine de Condate (aujourd'hui Saint-Claude) en Franche-Comté, puis métropolitain de Lyon, ami de saint Avit de Vienne et du roi burgonde saint Sigismond (vers 524).

Saint BALAY (BALLEY, BIABAILUS), disciple de saint Guénolé, moine à Landévennec, puis ermite à Ploermellac en Bretagne et patron de la localité de Ploubalay (vers 524).

Saint MENOU (MENULFUS), Irlandais de nation, peut-être évêque de Quimper en Bretagne, mort ermite à Mailly-la-Rose près de Bourbon-l'Archambault en Bourbonnais (VIIème siècle).

Saint GOUFFIN, disciple de saint Ghislain, moine dans le Hainaut belge (VIIème siècle).

L'icône de la Mère de Dieu "AUX TROIS MAINS" (VIIIème siècle). (Autre mémoire le 28 juin.)

Saint ANSBALD, né au Luxembourg, moine à Prüm, puis abbé de Saint-Hubert dans les Ardennes belges (886). On l'invoque lorsqu'à la chasse on est menacé par un sanglier.

Saint MICHEL MALEÏNOS, haut fonctionnaire impérial devenu ascète en Bityhnie, thaumaturge et prophète (961). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome VII du Supplément aux Ménées.)

Saints THEODORE et JEAN, protomartyrs des Slaves orientaux, chrétiens de Kiev sacrifiés au dieu Péroun avant la conversion de saint Vladimir (983). Ils sont spécialement invoqués par les femmes stériles ou en difficultés pendant leur grossesse.

Saints JEAN et GABRIEL de Géorgie et du monastère athonite d'Iviron (998 et XIème siècle) .

Saint SERAPION, évêque de Vladimir, témoin de l'invasion mongole (Russie 1275).

Saint ARSENE, fol-en-Christ à Novgorod (1570).

Saints GERASIME et ACACE, moines en Crète (XVIIème siècle). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XV du Supplément aux Ménées.)

Saint ANTOINE, abbé de Léokhnov (Novgorod 1611).

Saint SIMON, higoumène du monastère de Volomsk près d'Oustioug (Russie 1641).

Répondre