saints pour le 17 avril du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3982
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 17 avril du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » jeu. 25 mars 2004 17:31

Saint ANICET, pape et patriarche de Rome (157-166 ou 168), qui confessa la foi orthodoxe face au gnosticisme et fut peut-être martyr sous Marc-Aurèle (166 ou 168).

Saintes ISIDORA et NEOPHYTE, soeurs selon la chair, martyres à Lentini en Sicile (vers 236).

Saint MAPPALIQUE, martyr en Afrique (250).

Saints FORTUNAT et MARCIEN, martyrs en Afrique.

Saint ADRIEN le Jeune, martyr par la main des païens (251?).

Saints SIMEON BAR SABBAE, évêque de Séleucie-Ctésiphon (non loin de l'actuelle Bagdad en Irak), ABDHAIKLA et HANNANIE, prêtres, AZAT, eunuque du chah Chapour II, USTAZAD, PUSAIK, et leurs MILLE CINQ CENTS compagnons, martyrs en Perse lors de la persécution de Chapour II (340). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome IV des Ménées.)

Saint INNOCENT, évêque de Tortone en Italie, confesseur (351).

Saint ACACE, évêque de Mélitène en Arménie, qui participa au IIIème concile oecuménique et confessa la foi orthodoxe face au nestorianisme (vers 435).

Saint AGAPET, pape et patriarche de Rome (535-536), qui confessa la foi orthodoxe face au monophysitisme (536).

Saint PANTAGATHE, métropolite de Vienne en Dauphiné (540).

Saint DONNAN (DOUNAN), higoumène dans les Hébrides, martyr avec ses moines par la main des pirates païens (618).

Saint LANDRY, évêque de Meaux ou de Metz, puis higoumène de Soignies en Hainaut (677).

Saint VANDON, douzième abbé de Saint-Wandrille en Normandie (756).

Saint EPHREM le Grand, moine de Matskvéra en Géorgie (IXème siècle).

Saints ELIE, prêtre, PAUL et ISIDORE, moines, martyrs à Cordoue en Andalousie par la main des Musulmans (856).

Saint ZOSIME, higoumène du monastère des îles Solovki au milieu des solitudes glacées de la Mer Blanche et clairvoyant; il est souvent apparu en compagnie de saint Sabbatios (cf. 27 septembre) à des voyageurs en détresse sur mer afin de leur porter secours (Russie 1478). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome IV du Supplément aux Ménées.) (Autre mémoire, commune avec celle de saint Sabbatios, le 8 août.)
(Le monastère de Solovki fut transformé en camp de concentration par les Communistes en 1918.)

Translation des reliques de saint Alexandre de Svir (Russie 1641).

Saint MACAIRE (Notaras), métropolite de Corinthe contraint à la démission pour des raisons politiques, devenu au Mont Athos un des pères du mouvement de réveil spirituel des Collyvadès, et écrivain ecclésiastique qui joua un rôle capital dans la publication de la Philocalie (1805). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XIII du Supplément aux Ménées.)
(L'illustre famille des Notaras avait déjà donné le mégaduc Luc Notaras, un des chefs de la résistance lors du dernier siège de Constantinople en 1453, saint Gérasime de Céphalonie, commemoré le 20 octobre, et les patriarches de Jérusalem Dosithée et Chrysanthe.)

Saint PAÏSSIOS, fol-en-Christ et clairvoyant de la Laure des Grottes de Kiev (1898).

Saint JEAN PRIGOROVSKI, prêtre, martyr par la main des Communistes (Russie 1918).

Saint THEODORE, prêtre, martyr par la main des Communistes (Russie 1942).

Répondre