saints pour le 16 février du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3975
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 16 février du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » ven. 30 janv. 2004 1:03

Saint HONNÊT, HONESTE ou ZUZEN (HONESIUS), prêtre de Nîmes, disicple de saint Saturnin de Toulouse, apôtre de Pampelune et de la Navarre et martyr (vers 270).

Saints PROCULE, EPHEBE et APOLLONIUS, Athéniens de nation, martyrs à Terni en Ombrie sous Aurélien (vers 273).

Saints PAMPHILE, prêtre, VALENS, diacre, PAUL, SELEUCUS, PORPHYRE, JULIEN, THEODULE, ELIE, JEREMIE, ISAIE, SAMUEL et DANIEL, martyrs sous Maximin Daïa (vers 309). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome II des Ménées.)

Saint SIMEON, évêque de Metz en Lorraine (vers 380).

Saint FAUSTIN, évêque de Brescia en Lombardie (vers 381).

Saint TIGRIDE, prêtre à Clermont en Auvergne (vers 388).

Saint FLAVIEN, ermite en Orient (fin du IVème siècle?).

Saint MARUTHAS, évêque de Sophène (au sud-ouest de la Grande Arménie), thaumaturge, mort en paix (vers 420), et les saints MARTYRS qui avaient donné leur vie pour le Christ sous Chapour II et dont saint Maruthas put transporter les reliques à Mayerferqat, dès lors appelée Martyropolis, avec l'autorisation de Iazdgerd Ier.

Saint FLAVIEN, patriarche de Constantinople (446-449), qui confessa la foi orthodoxe contre les monophysites lors du brigandage d'Ephèse et mourut suite aux persécutions qui lui furent infligées par Dioscore et Barsauma (450).

Saint ARMENTAIRE, évêque d'Antibes en Provence (451).

Saint EULALIUS, évêque de Syracuse en Sicile, qui donna l'hospitalité à saint Fulgence de Ruspe fuyant l'Afrique (après 503).

Saint TETRADE, évêque de Bourges (509).

Saint ANTIME, abbé de Brantôme en Périgord (fin du VIIIème siècle).

Saint TAUCON ou TATTA, Ecossais de nation, évêque de Werden en Westphalie, martyr par la main de fidèles à qui il avait reproché leur conduite scandaleuse (815).

Sainte MARIE la Nouvelle de Byzie (Thrace), Arménienne de nation, martyre de la vie conjugale et thaumaturge (894).

Saint ROMAIN de Carpennision (Grèce centrale), moine athonite, mort par la main des Musulmans à Constantinople (1694). (Autre mémoire le 5 janvier.) (Office traduit par le père Denis Guillaume au tome II du Supplément aux Ménées. Autre office traduit par le père Denis Guillaume au tome XIII du Supplément aux Ménées.)

Saint MACAIRE (Nevski), métropolite de Moscou (1912-1917), apôtre de l'Altaï (1926).

Saint PIERRE LAGOV, prêtre, martyr par la main des Communistes (Russie 1931).

Saint ELIE TCHETVERUKHINE, prêtre, martyr par la main des Communistes (Russie 1934).

Saint PAUL, prêtre, martyr par la main des Communistes (Russie 1938).

Répondre