saints pour le 4 février du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3982
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 4 février du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » ven. 16 janv. 2004 20:28

Saints PHILEAS, évêque de Thmuis en Thébaïde, et PHILOROME, magistrat à Alexandrie, martyrs sous Dioclétien.

Saint EUTYCHE, martyr à Rome.

Saints AQUILIN, GEMINE, GELASE, MAGNE et DONAT, martyrs à Fossombrone en Italie.

Saint martyr THEOCTISTE, mort par le glaive.

Saint JEAN, évêque d'Irénopolis en Cilicie, et l'un des 318 Pères du Ier concile oecuménique.

Saint ABRAHAM, évêque d'Arbèle (dans l'actuel Kurdistan irakien), martyr par la main des Zoroastriens (344).

Saint JASIME le Thaumaturge.

Saint ISIDORE de Péluse, ascète en Egypte (449). (Office traduit par le père Denis Guillaume au tome II des Ménées.)

Saint NICETAS, ascète à Kouri.

Saint NICOLAS de Corinthe.

Saint ALDATE, évêque (?) de Gloucester en Angleterre (VIème siècle?).

Saint EVAGRE, prince de Tsikhédidi et compagnon d'ascèse de saint Chio des Cavernes (Mrvimévi) (Géorgie VIème siècle).

Saint KIDO, ermite en Bretagne (VIème siècle).

Saint AVENTIN, évêque de Chartres, thaumaturge (vers 528).

Saint AVENTIN de Troyes, higoumène du monastère d'Isle en Champagne (537).

Saint VINCENT, évêque de Troyes (vers 545).

Saint NUDEC, ermite en Bretagne (VIème-VIIème siècles).

Saint MODAN, higoumène de Dryburgh en Ecosse (début du VIIème siècle).

Saint CHAGNOALD, moine à Luxeuil, puis higoumène de Faremoutiers et évêque de Laon en Picardie (620).

Saint LIPHARD ou LIEPHARD, pélerin anglais assassiné en Vermandois (vers 640 ou vers 690).

Saint VULGIS, higoumène et évêque (ou chorévêque?) à Lobbes en Belgique (vers 760).

Saint RABAN MAUR, archevêque de Mayence en Rhénanie (856). (Je l'introduis dans ce calendrier, malgré ma réserve sur les évêques allemands morts après 794 et sous réserve de plus ample information, en raison du nombre considérable d'hérésies contre lesquelles il écrivit - prédestinationnisme et hérésie des judaïsants entre autres -, et de l'estime dans laquelle le père Guettée, in Histoire de l'Eglise, tome VI, pp. 213-225, tenait ses écrits et sa personne.)

Saint NICOLAS le Studite, confesseur des saintes Icônes contre les iconoclastes (868).

Saint GEORGES VSEVOLODOVITCH, prince de Vladimir, mort pour le Christ en combattant les Tatares (Russie 1236). (Office traduit par le père Denis Guillaume au tome II du Supplément aux Ménées. Acathiste traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XIII du Supplément aux Ménées.)

Saints ABRAHAM et COPRIUS, moines de Petchenga (Russie XVème siècle).

Saint CYRILLE du Lac-Neuf (Novoïezirsk), ermite et thaumaturge (Russie 1532). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XIII du Supplément aux Ménées.)

Saint JOSEPH d'Alep, martyr par la main des Musulmans (1686).

Saint METHODE (Krasnopérov), évêque de Petropavlosk, martyr par la main des Communistes (Russie 1921). (Cf. Polsky, p. 93.)

Saints EUSTHATE, JEAN, ALEXANDRE, SERGE, JEAN, THEODORE, ALEXANDRE, NICOLAS, ALEXIS, ALEXIS, prêtres, et JEAN, laïque, martyrs par la main des Communistes (Russie 1938).

Répondre