saints pour le 10 janvier du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3982
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 10 janvier du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » sam. 03 janv. 2004 18:01

Sainte FLORIDE, vierge, martyre à Dijon en Bourgogne (vers 180).

Saintes THECLE et JUSTINE, vierges et missionnaires à Lentini en Sicile (IIIème siècle).

Saints SATURUS, VITALIEN, FELICITE, QUINT, ARTATE, REVOCAT, FIRMUS, JUCUNDUS, martyrs d'Afrique.

Saint POSSESSEUR et DEUX compagnons avec lui, martyrs à Cirta, aujourd'hui Constantine en Algérie.

Sainte THEOSEBIE, épouse de saint Grégoire de Nysse, dont elle devint ensuite la soeur et compagne spirituelle (385).

Saint GREGOIRE, évêque de Nysse, fils de saint Basile l'Ancien et de sainte Emmélie, frère de sainte Macrine, de saint Basile le Grand et de saint Pierre II de Sébaste, écrivain ecclésiastique (395). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome I des Ménées.)

Saint AMMON ou AMMONIOS, moine du désert de Nitrie (Egypte, IVème-Vème siècles).

Saint PETRONE, moine de Lérins, puis évêque de Die dans l'actuel département de la Drôme (463).

Saint MARCIEN, prêtre, Econome de la Grande Eglise du Christ (patriarcat de Constantinople), bâtisseur d'églises (vers 471). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome I des Ménées; office plus complet et plus récent traduit en français par le même au tome I du Supplément aux Ménées.)

Saint MAURILLE, évêque de Cahors en Quercy, célèbre par ses austérités (580).

Saint DOMETIEN, parent de l'empereur Maurice, évêque de Mélitène en Arménie (601). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome I des Ménées.)

Saint DERMOT (DIARMAID), higoumène en Irlande (VIIème siècle).

Saint JEAN le Bon, évêque de Milan, confesseur de l'Orthodoxie face à l'arianisme et au monothélisme (659).

Sainte SETHRIDE, Anglaise, moniale à Faremoutiers au diocèse de Meaux (vers 660).

Saint THOMIAN, archevêque d'Armagh en Irlande (660).

Saint AGATHON, pape et patriarche de Rome, qui combattit l'hérésie du monothélisme (682).

Saint PIERRE ORSEOLO, amiral de la flotte vénitienne, doge de Venise (976-978), puis moine au monastère Saint-Michel-de-Cuxa près de Perpignan en Roussillon (987).

Saint PAUL, fondateur du monastère d'Obnora (Russie 1429). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome I du Supplément aux Ménées. Acathiste traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XIII du Supplément aux Ménées.)

Saint MACAIRE, disicple de saint Paul d'Obnora et fondateur du monastère de Pisma.

Saint ANTIPAS l'Hésychaste, moine roumain du skite athonite de Lacu, puis ascète à Valaam dans le nord de la Russie (1882).

Saint THEOPHANE le Reclus, évêque de Tambov et de Vladimir, écrivain ecclésiastique (Russie 1894). (Autre mémoire le 6 janvier dans l'usage grec; c'est à cette date que l'on trouvera son office traduit par le père Denis Guillaume dans le tome I du Supplément aux Ménées.)

Saint ANATOLE, métropolite d'Odessa, martyr par la main des Communistes (Ukraine 1938).

Saint ARSENE, higoumène, martyr par la main des Communistes (Russie 1939).

Répondre