saints pour le 11 novembre du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3982
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 11 novembre du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » jeu. 11 nov. 2004 3:07

Saint VICTOR, natif d'Italie, martyr à Damas sous Antonin (vers 160). (Office à saint Victor traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XI des Ménées.)

Sainte martyre STEPHANIDE (vers 161). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XI des Ménées.)

Saints VINCENT, diacre, et VALERIEN, évêque, martyrs à Valence dans le Levant espagnol sous Maximien Ier (vers 235). (Office à saint Vincent traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XI des Ménées.)

Saint DRACONAS, confesseur dans la région de Nicée en Bithynie sous Dioclétien (entre 284 et 305).

Saint grand-martyr MENAS, soldat originaire d'Egypte, martyr à Kotyée en Phrygie salutaire sous Maximien (entre 296 et 305). C'est encore aujourd'hui un des saints les plus populaires en Grèce, en Roumanie et en Egypte. Il est l'éponyme d'El-Alamein. On l'invoque en particulier pour retrouver les objets perdus. (Office à saint Ménas traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XI des Ménées.)

Saints VALENTIN, FELICIEN et VICTORIN, martyrs à Ravenne en Emilie-Romagne lors de la persécution de Dioclétien (entre 303 et 305).

Saint MARTIN le Miséricordieux, natif de Pannonie, fondateur de Ligugé, premier monastère d'Occident, et de Marmoutier, évêque de Tours en Touraine, égal-aux-Apôtres et thaumaturge (397). Il est le principal patron de la France, avec l'Archange Michel. En Grèce et en Roumanie, il convient de le célébrer le 12 novembre, en même temps que saint Jean le Miséricordieux, et en Russie le 12 octobre. Il est le patron des hôteliers, des cavaliers, des crieurs, des tailleurs et des vignerons, le protecteur des oies et le patron secondaire de la Hongrie. (Office composé en français par le père Denis Guillaume et publié au tome XI du Supplément aux Ménées.)

Saint CYNFRAN, fondateur d'église dans le Gwynedd au pays de Galles (Vème siècle).

Les "SEPT DORMANTS DE MARMOUTIER": saints CLEMENT, PRIMUS, LATEUS, THEODORE, CYRIAQUE et INNOCENT, ermites à Marmoutier en Touraine (vers 415).

Saint ABIBOS, évêque de Géorgie, martyr (VIème siècle).

Saint GUEZENNEC (GUETHENOC, VENEC), frère de sainte Guenn et de saint Guénolé, disciple de saint Budoc à l'Île Lauret en Bretagne (VIème siècle).

Saint RHEDIW, vénéré à Llanllyfni dans le nord du pays de Galles.

Saint MENE (MENAS, MENNAS), peut-être Grec d'Asie mineure, ermite et apiculteur dans les Abruzzes, probablement à Santomena (vers 583).

Saint VERAN (VRAIN, VERANUS), évêque et patron de Cavaillon dans le Comtat-Venaissin (vers 590).

Saint HILDIU, ermite à Plouguin / Ploudalmézeau en Bretagne (VIème-VIIème siècles).

Saint VERAN (VRAIN), métropolitain de Lyon (VIIème siècle).

Sainte BENEDICTE, abbesse de Pavilly en Normandie (VIIIème siècle).

Saint THEODORE STUDITE, abbé du monastère du Stoudion à Constantinople et confesseur des saintes Icônes (826). Il fut le principal apologète orthodoxe lors de la deuxième période iconoclaste. (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XI des Ménées.)

Saint BARTHELEMY de Rossano, Grec de Calabre, disciple et hagiographe de saint Nil de Rossano, higoumène de Grottaferrata près de Rome; convertisseur de pécheurs, il aurait reçu le repentir du pape indigne Benoît IX, lequel aurait fini ses jours comme moine byzantin (1054).

Saint ETIENNE, fils du roi de Serbie saint Miloutine (cf. le 30 octobre), fondateur du monastère de Détchani en Serbie (vers 1336).

Saint MAXIME, fol-en-Christ et thaumaturge à Moscou (1434).

Saint MARTYRIUS, higoumène du monastère de Zélénetsk près de Pskov (Russie 1603).

Répondre