saints pour le 10 novembre du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3975
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 10 novembre du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » mer. 10 nov. 2004 0:28

Saints Apôtres OLYMPAS et RHODION, martyrs à Rome sous Néron (64), SOSIPATER et TERITUS, premier et deuxième évêques d'Iconium, ERASTE, évêque de Néade (Panéade) et QUARTUS, évêque de Béryte (aujourd'hui Beyrouth) en Phénicie (Ier siècle). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XI des Ménées.)

Saint PROBUS, évêque de Ravenne en Emilie-Romagne (vers 175).

Saint DEMETRIEN, évêque d'Antioche, martyr sous Valérien (entre 253 et 256).

Saint martyr CALLIOPOS, mort par le glaive.

Saint martyr NIROS, mort par le glaive.

Saint martyr ORION, enterré vivant.

Saint ORESTE, médecin à Tyane en Cappadoce, martyr sous Dioclétien et Maximien (entre 286 et 305). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XI des Ménées. Office plus complet traduit par le même au tome XI du Supplément aux Ménées.)

Saint SPACE de Bayeux, martyr aux Andelys en Normandie (IVème siècle).

En Géorgie, commémoraison de la mise à la torture du saint et grand martyr Georges (303).

Saints TIBERE, MODESTE et FLORENCE, martyrs à Agde en Provence sous Dioclétien (303?).

Saint GEORGES, premier évêque du pays des Vellaves, aujourd'hui le Velay, dont le siège épiscopal se trouvait à Ruessium, aujourd'hui Saint-Paulien, avant d'être transféré au Puy-en-Velay (IVème siècle).

Saint hiéromatyr et thaumaturge MILES, soldat devenu ascète puis évêque de Suse, et ses disciples ABORSAM (EBOR), PAPAS et SENOÏ (SEBOR) (Perse vers 341).

Saint EPHREM le Confesseur, évêque d'Unia.

Sainte NYMPHE, martyre en Sicile (Vème siècle?).

Saint NONNUS, évêque d'Edesse, qui catéchisa sainte Pélagie (cf. le 8 octobre) (vers 471).

Saint MONITEUR (MONITOR), évêque d'Orléans (vers 490).

Saint AEDH MAC BRICC, évêque-abbé dans le Meath en Irlande (VIème siècle).

Saint ELAETH, roi ou prince devenu moine et poète dans le pays de Galles (VIème siècle).

Saint GUYOMAR, ermite à Elven en Bretagne (VIème-VIIIème siècles).

Saint JUST (JUSTUS), Italien de nation, évêque de Rochester, puis de Cantorbéry dans le Kent (627).

Saint GOBRIEN, évêque de Vannes en Bretagne (735).

Saint CONSTANTIN l'Ibère, seigneur géorgien, martyr par la main des Musulmans à Bagdad en Mésopotamie sur ordre du calife Al-Moutawakil (853).

Saint GUEREMBALDUS, moine à Hirscau, qui refusa par humilité de devenir évêque de Spire en Rhénanie (965).

Saint ARSENE de Cappadoce, prêtre du village grec de Farassa en Asie mineure, ascète et thaumaturge, mort quarante jours après son arrivée en Hellade consécutive à l'expulsion de son troupeau par les Turcs (1924). (Tropaire, kontakion et mégalynaire traduits en français dans sa biographie publiée par le monastère Saint-Jean-le-Théologien à Souroti de Thessalonique.)

Saints NICOLAS et ANNE, laïcs, martyrs, et saint BORIS, diacre, confesseur (Russie, années 1930).

Saints NIPHON, moine, et ALEXANDRE, laïc, martyrs par la main des Communistes (Russie 1931).

Saints PROCOPE, archevêque d'Odessa, et DENYS, JEAN et PIERRE, prêtres, martyrs par la main des Communistes (Ukraine 1937).

Saints AUGUSTIN, évêque de Kalouga, JEAN, prêtre, JOANNICE, moine, et ALEXIS, APOLLON et MICHEL, martyrs par la main des Communistes (Russie 1937).

Sainte OLGA, martyre par la main des Communistes (1941).

Sainte THEOCTISTIE, martyre par la main des Communistes (1942).

Répondre