saints pour le 26 octobre du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3976
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 26 octobre du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » ven. 22 oct. 2004 11:53

Saint DEMETRE, Grec de nation, premier évêque de Gap en Haute-Provence et martyr (fin du Ier siècle). Il aurait été orfèrvre à Ephèse, converti par la prédication de saint Paul avant de venir fonder l'Eglise de Gap. (Office composé en français par le père Denis Guillaume et publié au tome X du Supplément aux Ménées.)

Saint EVARISTE, pape et patriarche de Rome (105).

Saints ROGATIEN, prêtre, et FELICISSIMUS, laïque, martyrs en Afrique sous Valérien et Gallien (vers 256).

Saint martyr GLYCON, mort par le glaive.

Saints martyrs ARTEMIDORE et BASILE, morts par le glaive.

Sainte martyre LEPTINA, morte après avoir été traînée à terre.

Sainte martyre LEONTINIE.

Saint et grand martyr DEMETRE le Myrrhoblyte, martyr à Thessalonique sous Dioclétien et Maximien (305). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome X des Ménées.)

Saint AMAND, premier évêque de Strasbourg en Alsace (IVème siècle).

Saint RUSTIQUE, moine de Lérins, puis évêque de Narbonne en Languedoc; un des Pères du IIIème Concile oecuménique (461 ou 462).

Saint QUODVULTDEUS, évêque de Carthage, exilé en Campanie par les Vandales ariens pour sa confession de la foi orthodoxe (vers 468).

Saints NASADE, BESAN, évêque, et MELLAN, tous confesseurs dans le comté de Down en Irlande.

Saint ALOR, évêque de Quimper en Bretagne (VIème siècle). Il est le patron des éleveurs de chevaux.

Saints GWINOC (GWYNNOC, GWYNOG, GWYNAWC, GUYNNAUC, GWNNOG, GWYNNAWG, GWYNGAWR), évêque, ANEURIN (GILDAS), son père, CENYDD, MADOG, DOLGAN et NWYTHON, ses frères, DOLGAR, sa soeur, et GARCI, son cousin germain, tous ascètes dans le pays de Galles (VIème siècle).

Saint APTONE (APHTONE, APTONIUS), évêque d'Angoulême en Angoumois (vers 566 ou 567).

Saint QUADRAGESIME (QUADRAGESIMUS), berger, sous-diacre et thaumaturge à Policastro en Italie (vers 590).

Saints TUDYR (TUDUR), ARWYSTLI GLOFF, TWRNOG (TEYRNOG), DIER (DIEFER), TYFRYDOG, GWYNODL, MARIN, SENEFYR, TUGLYD, TUDNO, TYNEIO et MARCELLE, moines à Bangor et à Bardney au pays de Galles (VIème ou VIIème siècle).

Saints DARIE et DERBILIE, vierges de sang royal dans le Connaught en Irlande (VIème-VIIème siècles).

Saint GAUDOSIUS, évêque de Salerne en Campanie (milieu du VIIème siècle).

Sainte GIBITRUDE, moniale à Faremoutiers en Brie (vers 655).

Sainte EDFRID (EADFRID), natif de Northumbrie, missionnaire en Mercie et fondateur du monastère de Leominster (vers 675).

Saint EAT (EATA, EATE, EATS), abbé de Lindisfarne, puis évêque d'Hexham (siège ensuite transféré à Durham) en Northumbrie (vers 685 ou 686).

Mémoire du grand et redoutable tremblement de terre que, par amour des hommes, Dieu envoya sur la ville de Constantinople en 740, sous l'empereur iconoclaste Léon l'Isaurien, afin qu'à cette menace les chrétiens se repentent de leurs nombreux péchés. (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome X des Ménées.)

Saint SIGEBAUD (SIGIBAUD, SIGWALD, SIGIBALD), évêque de Metz en Lorraine, fondateur de monastères (vers 740).

Saint CUTHBERT, archevêque de Cantorbéry dans le Kent (761).

Saint ATHANASE, hiéromoine, économe du monastère de Médikion en Bithynie (814).

Saint ALFRED le Grand, roi de Wessex, traducteur en vieil-anglais des Dialogues de saint Grégoire de Rome (899).

Mémoire du transfert de Thessalonique au monastère du Pantocrator à Constantinople de l'icône de saint Démètre, qui auparavant était déposée sur son cercueil (1149).

Deux saints LEONCE, moines de l'Athos.

Saint THEOPHILE, moine de la Laure des Grottes de Kiev, puis évêque de Novgorod et Pskov (1485).

Saint ANTOINE, évêque de Vologda (XVIème siècle).

Saint JOASAPH, moine de l'Athos, martyr à Constantinople par la main des Musulmans (1536).

Saint ALEXANDRE (Okropiridze), évêque de la Mingrélie en Géorgie (1907).

Invention des reliques du saint nouveau-martyre Georges de Ioannina (Epire 1971).

Répondre