TRIODE 2

Pas de discussions dans ce forum destiné exclusivement à une mise à disposition de textes issus du cycle liturgique orthodoxe. Pour toute réflexion sur ces textes, merci de vous reporter au forum général.

Modérateur: Auteurs

Messagepar Monique » Ven 07 Mars 2008 16:02

SIXIEME SEMAINE DE CAREME

Mercredi Vêpres


Lecture des Psaumes

Stichères du Lucernaire
10 stichères
6 stichères du Triode
Ton 5 - Riche en passions, j'étais couvert du vêtement trompeur de l'hypocrisie - Je me réjouissais dans le mal de l'intempérance - ma dureté n'avait pas de mesure - je délaissai mon esprit, rejeté devant la porte du repentir - affamé de tout bien et malade de négligence - Mais Toi, Seigneur, fais de moi un Lazare pauvre de fautes - qui n'aurai jamais à demander - qu'un doigt vienne rafraîchir ma langue douloureuse dans la flamme qui ne s'éteint pas - Mène moi dans le sein du patriarche Abraham, en ton amour de l'homme. (bis)

Saints martyrs, dans l'insatiable résolution de votre âme - vous n'avez pas renié le Christ - vous avez supporté les violences des tourments et renversé l'audace des tyrans - Gardant immuable la foi vous êtes allés aux cieux - où dans votre liberté près de Lui - vous Le priez de nous donner le grand amour.

Poème de Joseph
Ton 5 - Marchant dans la chair de l'autre côté du Jourdain - Jésus Tu disais à ceux qui étaient avec Toi - Mon ami Lazare est mort - On vient de le mettre au tombeau - Mais Je me réjouis pour vous, mes amis - car vous allez apprendre que Je sais tout - et que Je suis toujours Dieu - même si je suis un homme visible - Allons donc lui rendre la vie - Que la mort sente cette victoire - et la totale destruction où Je la mène - donnant au monde le grand amour.

Fidèles, imitons Marthe et Marie - envoyons au Seigneur les œuvres divines pour intercéder - afin qu'Il vienne ressusciter notre esprit qui gît mort dans le tombeau - inconscient de négligence, ne sentant pas la crainte de Dieu - privé de l'énergie de la vie, et disons - Vois, Seigneur, et comme Tu as relevé ton ami Lazare - en ta terrible vigilance, Compatissant - rends nous la vie et donne nous le grand amour.

Poème de Théodore
Ton 6 - Lazare dans le tombeau depuis deux jours - voit les morts depuis l'origine des siècles - Là se découvrent d'étranges terreurs - la multitude innombrable prise dans les liens de l'enfer - Ses proches regardant son tombeau pleuraient amèrement - Mais le Christ vient rendre la vie à son ami - Pour accomplir l'union de tous - Tu es béni, Sauveur, aie pitié de nous.

4 stichères des Ménées
Gloire… Et maintenant…
Théotokion


Prokimenon: Psaume 114
Ton 4 : Je marcherai devant le Seigneur - sur la terre des vivants.
V.: J'aime. Car le Seigneur entend la voix de ma prière.


Lecture de la Genèse (43, 26-30. 45, 1-16)
Quand Joseph fut arrivé à la maison, ses frères lui offrirent le présent qu'ils avaient dans leurs mains et ils se prosternèrent à terre devant lui.
Il leur demanda s'ils se portaient bien. Et il dit : comment se porte votre vieux père, dont vous m'avez parlé ? Vit-il encore ?
Ils répondirent : Ton serviteur notre père se porte bien. Il vit encore. Ils s'inclinèrent et se prosternèrent.
Joseph leva les yeux et vit Benjamin son frère, le fils de sa mère. Il dit : Est-ce là votre jeune frère, dont vous m'avez parlé ? Il dit : Que Dieu te fasse grâce, mon fils.
Joseph sortit, car son cœur était ému pour son frère, et il avait besoin de pleurer. Il entra dans sa chambre et là il pleura.
Puis il se lava le visage et il revint.
Mais Joseph ne pouvait plus se contenir devant tous ceux qui l'entouraient. Il dit : Faites sortir tout le monde d'auprès de moi. Et il ne resta personne avec Joseph, quand il se fit connaître à ses frères.
Il éleva la voix en pleurant. Les Egyptiens entendirent. Et la maison de Pharaon entendit.
Joseph dit à ses frères : Je suis Joseph. Mon père vit-il encore ? Mais ils ne purent lui répondre. Car ils étaient bouleversés de le voir.
Joseph dit à ses frères : Approchez vous de moi. Et ils s'approchèrent. Il dit : Je suis Joseph votre frère, que vous avez vendu en Egypte.
Maintenant ne vous affligez pas, ne soyez pas fâchés de m'avoir vendu ici. Car c'est pour vous sauver la vie que Dieu m'a envoyé devant vous.
Voici deux ans que la famine est sur la terre. Et pendant cinq années encore, il n'y aura ni labour, ni moisson.
Dieu m'a envoyé devant vous pour vous faire subsister sur la terre et vous sauver la vie par une grande délivrance.
Ce n'est pas vous qui m'avez envoyé ici, c'est Dieu. Il m'a donné d'être le père de Pharaon, le maître de toute sa maison, et de gouverner tout le pays d'Egypte.
Remontez vite vers mon père et dites lui : Ainsi parle ton fils Joseph : Dieu m'a donné d'être le maître de toute l'Egypte. Descends vers moi. Ne tarde pas.
Tu habiteras dans le pays de Goshen et tu seras près de moi, toi, tes fils et les fils de tes fils, les brebis et les bœufs, tout ce qui est à toi.
Là je te nourrirai. Car il y aura encore cinq années de famine. Ainsi tu ne périras pas, toi, ta maison, tout ce qui est à toi.
Voici, vous voyez de vos yeux, et mon frère Benjamin voit de ses yeux, que c'est ma bouche qui vous parle.
Racontez à mon père toute ma gloire en Egypte, tout ce que vous avez vu. Et faites vite descendre mon père ici.
Il se jeta au cou de son frère Benjamin et pleura. Et Benjamin pleura sur son cou.
Il embrassa tous ses frères et pleura. Puis ses frères lui parlèrent.
La nouvelle se répandit dans la maison de Pharaon que les frères de Joseph étaient venus. Et Pharaon et ses serviteurs se réjouirent.


Prokimenon: Psaume 115
Ton 4: J'accomplirai mes vœux au Seigneur - devant tout son peuple.
V.: J'avais confiance quand je disais : Je suis tant affligé.


Lecture des Proverbes (21, 23 - 22, 4)
Celui qui veille sur sa bouche et sa langue, garde son âme des afflictions.
Celui qui se moque est un orgueilleux insolent. Tel est son nom. Il est emporté par l'arrogance.
Les désirs du paresseux le tuent. Car ses mains refusent de travailler.
Tous les jours l'impie convoite. Mais le juste donne et ne refuse pas.
Le sacrifice des méchants est une abomination, car ils l'offrent avec ruse.
Le témoin menteur périra. Mais l'homme qui écoute parlera toujours.
Le visage du méchant est arrogant. Mais l'homme droit prépare ses voies.
Aucune sagesse, aucune intelligence, aucun conseil ne tiennent devant le Seigneur.
Le cheval est prêt pour le jour du combat. Mais au Seigneur le salut.
L'honneur est plus précieux que de grandes richesses. Et la grâce vaut mieux que l'argent et que l'or.
Le riche et le pauvre se rencontrent. Le Seigneur les a faits l'un et l'autre.
L'homme prudent voit le mal et se cache. Mais les sots transgressent et sont châtiés.
Le fruit de l'humilité, c'est la crainte du Seigneur, la richesse, la gloire et la vie.

Suite de la Liturgie des Présanctifiés.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Ven 07 Mars 2008 16:49

SIXIEME SEMAINE DE CAREME

Jeudi Matines


Lecture des Psaumes

Après la seconde lecture des Psaumes

Cathisme
Ton 5 - Unissant la vision et l'action - envoyons au Christ notre prière - pour qu'Il rende la vie en sa terrible vigilance - à notre esprit enseveli comme un autre Lazare - Nous Lui porterons les rameaux de la justice et nous dirons : Tu es béni, Toi qui viens.

Gloire…

Unissant la vision et l'action…

Et maintenant…

Guéris les passions douloureuses de mon âme - et les maladies de ma chair - Arrête, toute Innocente, les errances de mon esprit - et rends moi digne, Mère de Dieu, de porter sereinement - mes prières pures au Roi de l'univers - et de Lui demander le pardon des fautes.


Après la troisième lecture des Psaumes

Cathisme
Ton 6 - Lazare est mort depuis deux jours - et ses sœurs Marie et Marthe regardant la pierre du sépulcre - versent sur lui des larmes de deuil - Mais le Créateur avec ses disciples - vient dépouiller la mort et donner la vie - Nous Lui disons : Seigneur, gloire à Toi.

Gloire…

Lazare est mort depuis deux jours...

Et maintenant...

Sainte Souveraine, Mère du Christ notre Dieu - qui as enfanté ineffablement le Créateur de l'univers - prie toujours avec les apôtres sa bonté - pour qu'Il nous délivre des passions et nous accorde le pardon de nos iniquités.


Canon
Poème de Joseph
4ème Ode
Hirmos
Ton 5 - Voyant et comprenant ton dépouillement divin – ô Christ, Abbakoum Te disait dans la crainte - Tu es venu pour le salut de ton peuple - pour sauver ceux qui se consacrent à Toi.

Par les rayons de votre prière - éclairez ceux qui demeurent dans la prison des péchés - et qui vous célèbrent de leur piété - apôtres qui portez la lumière.

Fidèles, unissant l'amour et la compassion - portons au Christ notre prière - afin qu'Il nous ressuscite du tombeau de nos passions secrètes.

Morts dans l'âme, délaissons l'amour de la chair - et recherchons l'amour du Rédempteur - pour qu'Il nous délivre du terrible jugement de l'enfer.

Tu as prédit la mort de Lazare que Tu allais ressusciter et Tu as reçu la louange, mon Sauveur - des enfants qui portaient les rameaux, les signes de Ta Passion.

Toute Innocente Mère de Dieu, de toi s'est écoulée l'eau divine de l'immortalité et de la vie - Ceux qui en boivent, Vierge pure - seront délivrés de la soif qui porte la mort.

Autre - Poème de Théodore
Hirmos
Ton 6 - Seigneur, j'ai entendu la nouvelle de ton avènement, et j'ai craint - J'ai compris ton œuvre, et j'admire - Gloire à ta puissance, Seigneur.

Lazare est enseveli dans le tombeau - et celles qui entourent Marthe se lamentent et pleurent - désirant que Tu viennes, Toi qui donnes la vie.

La mort commence à craindre, ô Christ - sentant que Tu arrives près d'elle - Car Tu es la vie, et aux limites du monde - Tu vas révéler qu'elle s'en est allée.

Gloire…

Unité simple et incréée, sans commencement - Nature des Personnes célébrée dans la Trinité - sauve nous qui adorons dans la foi ta puissance.

Et maintenant…

Mère de Dieu, sans connaître l'homme tu as conçu dans le temps le Fils qui naquit du Père hors du temps - Etrange miracle. Tu es demeurée vierge, et tu Le nourris.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Vous qui êtes dans les déserts et les cavernes rassemblez vous, venez en chantant à la rencontre du Seigneur de la gloire qui vient sur un petit âne.

Katavasia - Seigneur, j'ai entendu la nouvelle de ton avènement, et j'ai craint - J'ai compris ton œuvre et j'admire - Gloire à ta puissance, Seigneur.


8ème Ode
Hirmos
Ton 5 - Les enfants jetés dans la fournaise - formant la ronde du monde entier - Te chantaient, Créateur de l'univers - Toutes ses œuvres célébrez, exaltez le Seigneur dans tous les siècles.

Priez le Compatissant d'enlever de mon cœur la lourde pierre - pierres divines de la Pierre angulaire, apôtres du Seigneur.

Allons, prédisais Tu à tes amis - mon ami Lazare vient de mourir - Mais en le ressuscitant Tu as détruit - le mal et le ravage de la mort dans les siècles.

Par la grâce qui fait l'âme douce et l'esprit humble - recevons le Maître de l'univers - qui vient briser dans sa douceur l'orgueil du malin.

Le prophète voit en toi la porte lumineuse de la lumière - toute Innocente qui as ineffablement enfanté - Celui qui donne la lumière et qui s'est fait pareil à nous - Nous L'exaltons dans tous les siècles.

Autre - Hirmos
Ton 6 - Tes saints enfants dans la fournaise…

Marie et Marthe maintenant se lamentent - voyant Lazare gisant dans le tombeau - elles disent dans leur peine : Si le Christ avait été là - notre frère ne serait pas mort.

Enfer, attends toi à la ruine - Car la vie vient ressusciter Lazare qui proclame - Bénissez, célébrez, exaltez le Seigneur.

Bénissons le Père, le Fils et le Saint Esprit

Dans la naissance et dans la procession qui n'ont pas de commencement - j'adore le Père qui engendre je glorifie le Fils engendré - et je célèbre l'Esprit Saint qui brille avec le Père et le Fils.

Et maintenant…

Vierge, ne cesse pas de prier Dieu qui aime l'homme - que tu as inexplicablement enfanté - pour qu'Il sauve des périls ceux qui se réfugient en toi.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Fidèles, préparons les vertus comme les branches, comme les rameaux - pour aller à la rencontre du Roi et dire - Bénissez, célébrez, exaltez le Seigneur.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur …

Katavasia - Tes saints Enfants dans la fournaise - imitaient les Chérubins et chantaient l'hymne trois fois sainte - Bénissez, célébrez, exaltez le Seigneur.


9ème Ode
Hirmos
Ton 5 - Danse, Isaïe - la Vierge a conçu. Elle a enfanté un Fils - l'Emmanuel, Dieu et Homme - L'Orient est son nom, que nous exaltons - Et nous disons bienheureuse la Vierge.

Délivre moi de l'amour du malin, ô Christ, Maître - Ton ami appelle les sages disciples - Tu es venu avec eux, Sauveur - ressusciter ton fidèle ami Lazare - qui - Te rend grâce et Te célèbre.

Le jeûne s'achève, Seigneur - Emplis de joie nos cœurs et notre esprit - par les prières des Apôtres qui t'ont aimé, Sauveur de nos âmes.

Je demeure dans le tombeau de la négligence - dans la mauvaise odeur des ulcères de la malice – ô Christ, je t'appelle. Ressuscite moi, sauve moi - Que je puisse aussi aller à ta rencontre avec les rameaux des vertus - et dire : Hosanna à notre Dieu.

En deux volontés et deux natures, Vierge - Tu nous as enfanté le Fils unique du Père - qui s'est fait homme, toute Blanche - pour nous unir à la nature divine.

Autre - Hirmos
Ton 6: L'inexplicable enfantement qui suit la conception sans semence…

Lazare est aujourd'hui dans le tombeau depuis deux jours - et ses sœurs Marie et Marthe pleurent sur lui - Mais le Christ vient, avec ses disciples divins - révéler l'immense prodige

Mort qui tout ravages, reçois la destruction - que la voient tes porches, tes verrous - Car le Christ par sa parole brisera tes portes, en ressuscitant Lazare - Enfer, bois d'abord cela, te dit le Prophète avec nous.

Gloire…

Unique qui engendre l'unique - unique Père du Fils unique - Lumière unique de l'unique lumière - unique de l'unique, Saint Esprit de Dieu, Seigneur du Seigneur - Ô Trinité, sainte Unité, sauve moi qui te célèbre.

Et maintenant…

Toute Innocente j'admire le miracle de ton enfantement - Comment sans semence conçois tu l'Inconcevable? - Dis, comment es tu restée vierge en enfantant comme une mère ? - Celui qui Le reçoit surnaturellement dans la foi adore l'Enfant - Car Il peut ce qu'Il veut.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Le Seigneur vient, assis, comme il est écrit, sur le petit âne - Peuples, préparez vous à recevoir dans la crainte - avec des rameaux le Roi de l'univers - qui a vaincu la mort et l'enfer en ressuscitant Lazare.

Katavasia - L'inexplicable enfantement qui suit la conception sans semence - l'incorruptible gestation d'une mère vierge - la naissance de Dieu ont renouvelé les natures - Toutes les générations dans l'orthodoxie - nous exaltons en toi la Mère, l'Epouse de Dieu.


Apostiches
Ton 5 - Frères venez tous avant la fin - d'un cœur pur allons à Dieu compatissant - rejetons les soucis de la vie et prenons soin de nos âmes - Dans la tempérance renonçons aux plaisirs de la nourriture, veillons à la charité. Par elle comme il est écrit, certains sans le savoir ont hébergé des anges - Nourrissons dans les pauvres Celui qui nous a nourris de sa propre chair - Revêtons en eux Celui qui a étendu la lumière comme un manteau - afin que par les prières de la Mère de Dieu toute Blanche - nous puissions recevoir le pardon des fautes et lui dire dans le recueillement - Seigneur délivre nous de la condamnation à ta gauche - Rends nous dignes d'être à ta droite, dans ta compassion et ton amour de l'homme. (bis)

Dans les tourments les saints réjouis disaient : - Nous faisons cet échange avec le Maître - Au lieu des meurtrissures du corps, Il nous couvrira d'un vêtement lumineux dans la résurrection - Au lieu du déshonneu,r nous aurons les couronnes - Au lieu des prisons, le Paradis - Au lieu de la condamnation avec les malfaiteurs, la vie avec les anges - Par leurs prières, Seigneur, sauve nos âmes.

Gloire… Et maintenant…

Elue entre toutes les générations - entends notre prière et donne à nos âmes la délivrance des passions et des douleurs - par les apôtres, Mère de Dieu qui peux tout.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Ven 07 Mars 2008 16:51

SIXIEME SEMAINE DE CAREME

Jeudi Sexte


Tropaire de la Prophétie
Ton 1 - Seigneur, n'oublie pas la voix de tes serviteurs - Souviens Toi que toujours nous avons mis notre espérance en Toi qui peux tout - et viens à notre aide, nous T'en prions

Gloire… Et maintenant…

Seigneur, n'oublie pas la voix…


Prokimenon: Psaume 117
Ton 4 : C'est la porte du Seigneur - Par elle passeront les justes.
V. : Célébrez le Seigneur. Car Il est bon. Car éternel est son amour.


Lecture de la Prophétie d'Isaïe (65, 8 - 16)
Ainsi parle le Seigneur : Quand on trouve du jus dans une grappe, on dit : Ne la détruisez pas. Car il y a en elle une bénédiction. J'agirai de même envers mes serviteurs, afin de ne pas tout détruire.
Je ferai sortir de Jacob une semence, et de Juda un héritier de mes montagnes. Mes élus les posséderont, mes serviteurs y demeureront.
La forêt sera le pâturage des brebis, et la vallée de l'affliction le repos des bœufs, pour mon peuple qui m'aura cherché.
Mais vous qui abandonnez le Seigneur, qui oubliez ma montagne sainte, qui dressez la table pour le malheur et emplissez la coupe pour l'infortune,
Je vous destine à l'épée, vous tomberez tous dans l'immolation. Car J'ai appelé, et vous n'avez pas répondu. J'ai parlé, et vous n'avez pas écouté. Vous avez fait ce qui est mal à mes yeux. Et vous avez choisi ce que Je ne veux pas.
Ainsi parle le Seigneur : Voici, mes serviteurs mangeront, et vous aurez faim. Voici, mes serviteurs boiront, et vous aurez soif. Voici, mes serviteurs se réjouiront, et vous serez confondus.
Voici, mes serviteurs chanteront dans la joie de leur cœur, et vous gémirez dans la douleur de votre âme, vous crierez dans le déchirement de votre esprit.
Vous laisserez votre nom en imprécation à mes élus. Le Seigneur te fera mourir. Mais Il donnera à ses serviteurs un nom nouveau.
Celui qui se glorifiera sur la terre se glorifiera dans la bénédiction du Dieu de vérité.


Prokimenon: Psaume 118
Ton 4 : J'ai suivi la voie de tes commandements - quand Tu as mis au large mon cœur.
V. : Enseigne moi, Seigneur, la voie de tes ordres.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Ven 07 Mars 2008 16:53

SIXIEME SEMAINE DE CAREME

Jeudi Vêpres


Stichères
Poème de Joseph

Ton 4 - Christ Tu es l'Un de la Trinité - Tu as ordonné au couple sacré de tes apôtres d'aller maintenant Te chercher le petit âne - le fils d'une bête de somme, comme il est écrit - Assis sur lui, Miséricordieux, dans l'humilité - en ta volonté au plus haut des cieux - Tu préparais la place de tous ceux qui Te désirent - et Tu rendais à la raison, Verbe, ceux qui étaient soumis à la folie des passions - et qui Te disent : Hosanna.

Sion, reçois le Roi - Vois pour toi son immense douceur - Il va bientôt ressusciter Lazare et détruire le royaume amer de la mort - Assemblée divine des saints moines et des époux - allez avec les rameaux à la rencontre du Christ et dites - Béni est Celui qui vient en sa bonté - sauver la race des hommes par la passion de la croix - et donner à tous l'impassibilité.

Poème de Théodore
Ton 8 - Ô Christ porté par les Séraphins en haut - Dieu terrible, Créateur de l'univers - Tu es venu sur la terre, assis sur un petit âne - comme un homme tel que nous sommes - Béthanie exulte de T'accueillir, Sauveur - Et Jérusalem se réjouit de T'attendre - la mort se meurt, pressentant que Lazare va revenir des morts - Et nous, partant dans la joie, avec les rameaux, à ta rencontre - nous célébrons, Seigneur, le pouvoir de ta bonté.

3 stichères des Ménées

Gloire… Et maintenant…
Stavrothéotokion


Prokimenon: Psaume 121
Ton 6: Vers le Seigneur - dans mon affliction j'ai appelé.
V.: Seigneur, délivre mon âme des lèvres injustes.


Lecture de la Genèse (46, 1-7)
Israël partit avec tout ce qui était à lui. Il arriva au puits du serment. Et il offrit des sacrifices au Dieu de son père Isaac.
Dieu parla à Israël dans une vision la nuit. Il dit : Jacob, Jacob. Et il répondit : Me voici.
Il dit : Je suis Dieu, le Dieu de ton père. N'aie pas peur de descendre en Egypte. Car là Je ferai de toi un grand peuple.
Moi même Je descendrai en Egypte avec toi. Moi même Je t'en ferai remonter. Et Joseph de sa main fermera tes yeux.
Jacob quitta le puits du serment. Et les fils d'Israël firent monter Jacob leur père, leurs enfants et leurs femmes sur les chars que Pharaon avait envoyés pour le prendre.
Ils emmenèrent leurs troupeaux et tout ce qu'ils avaient acquis dans le pays de Canaan. Et Jacob et tous les siens avec lui vinrent en Egypte,
Ses fils, les fils de ses fils, ses filles et les filles de ses fils, tous les siens vinrent avec lui en Egypte,


Prokimenon: Psaume 120
Ton 8 : Le Seigneur te gardera de tout mal - Le Seigneur gardera ton âme.
V. : Je lève les yeux vers les montagnes. D'où viendra mon secours ?


Lecture des Proverbes (23, l5 - 24, 5)
Mon fils, si ton cœur est sage, mon cœur à moi se réjouira.
Et mes reins exulteront quand tes lèvres diront ce qui est droit.
Que ton cœur n'envie pas les pécheurs, mais que tout le jour il craigne le Seigneur.
Car il est un avenir. Ton espérance ne périra pas.
Ecoute, mon fils, et sois sage. Dirige ton cœur dans la voie.
Ne sois pas de ceux qui s'enivrent de vin et dévorent la viande.
Car celui qui s'enivre et celui qui dévore s'appauvrissent. Et la torpeur fait porter des haillons.
Ecoute ton père qui t'a engendré. Et ne méprise pas ta mère, quand elle est devenue vieille.
Acquiers la vérité. Ne vends pas la sagesse, l'instruction et l'intelligence.
Le père du juste exulte. Celui qui a engendré le sage sera dans la joie.
Que ton père et ta mère se réjouissent. Qu'exulte celle qui t'a enfanté.
Mon fils, donne moi ton cœur. Et que tes yeux se plaisent dans mes voies.
Car la prostituée est une fosse profonde, et l'étrangère un puits étroit.
Elle tend un piège comme un voleur. Elle fait beaucoup d'infidèles parmi les hommes.
Pour qui le malheur ? Pour qui le trouble ? Pour qui les disputes ? Pour qui les plaintes ? Pour qui les blessures vaines ? Pour qui les yeux rouges ?
Pour ceux qui s'attardent au vin, pour ceux qui recherchent la boisson.
Ne regarde pas le vin. Car il est rouge, il brille dans la coupe, il coule doucement.
Mais il finit par mordre comme un serpent, par piquer comme une vipère.
Tes yeux regarderont les étrangères. Et ton cœur dira des mensonges.
Tu seras comme un homme couché au milieu de la mer, comme un homme couché au sommet d'un mât.
On m'a frappé, je n'ai pas de mal. On m'a battu, je ne sens rien.
Quand m'éveillerai-je? Je demanderai encore.
N'envie pas les hommes de malice. Ne désire pas être avec eux.
Car leur cœur médite la ruine. Leurs lèvres disent l'injustice .
C'est par la sagesse qu'on bâtit la maison. C'est sur l'intelligence qu'on la fonde.
C'est par la science qu'on emplit les chambres de biens rares et beaux.
Mieux vaut un homme sage qu'un homme fort. Mieux vaut l'homme de science que l'homme de puissance .


Apostiches
Ton 8 - Délivre moi de la dureté impitoyable et de l'avarice du Riche - Christ Dieu qui par ta croix nous as purifiés des péchés - fais moi rechercher la patience reconnaissante du pauvre Lazare - et ne m'écarte pas du sein du Patriarche Abraham, en ton grand amour. (bis)

Martyrs du Christ vous sanctifiez tout lieu - vous guérissez toute maladie - Maintenant intercédez pour que nos âmes - soient délivrées des pièges de l'ennemi, nous vous prions.

Gloire... Et maintenant...

Ô miracle paradoxal, Ô terrible mystère - implorait la Vierge Te voyant suspendu à la croix au milieu des deux larrons - Toi que sans douleur elle avait conçu - Hélas, mon enfant bien aimé - comment le peuple cruel et ingrat T'a-t-il cloué sur la croix ?
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Ven 07 Mars 2008 17:11

SIXIEME SEMAINE DE CAREME

Vendredi Matines


Après la seconde lecture des Psaumes

Cathisme
Ton 4: Deux de tes disciples sont envoyés chercher, comme il est écrit - le petit âne sur lequel montera le Christ, quand Il viendra - en sa beauté susciter la divine louange des enfants - Allons vite à sa rencontre - portant les rameaux de l'œuvre des vertus.

Gloire…

Deux de tes disciples…

Et maintenant

Vierge toute innocente Mère du Christ Dieu - un glaive perça ton âme toute sainte quand tu vis ton Fils et ton Dieu crucifié comme Il le voulut - Toute bénie, prie Le toujours de nous accorder - pendant le temps du jeûne le pardon des fautes.


Après la troisième lecture des Psaumes

Cathisme
Ton 8 - Deux disciples sont envoyés aujourd'hui - chercher pour le Maître de l'univers le petit âne sur lequel Il vient - Lui qui est porté par la multitude des Séraphins - Et la mort qui tout dévore et tient le monde - commence à craindre, par Lazare dépouillée de la race des hommes.

Gloire…

Deux disciples sont envoyés aujourd'hui…

Et maintenant ...

Devant la Passion de son Fils la Vierge pure implorait : - Comment les enfants des Hébreux T'ont ils livré ? - Malheur à moi, au jugement de Pilate - mon Fils que glorifient les anges qui ne se taisent jamais - Verbe je célèbre ta grande et ineffable miséricorde.


Canon - Poème de Joseph
5ème Ode
Hirmos
Ton 4 - Seigneur, fais venir sur moi la lumière de tes commandements - Mon esprit se lève vers Toi, Christ, et Te célèbre - Tu es mon Dieu et je me réfugie en Toi, Roi de la paix.

Seigneur endormi sur l'Arbre de la croix - Maître, Tu as transformé la mort en sommeil - Tu disais : Lazare que J'aime s'est endormi, mais j'irai le réveiller maintenant.

Accomplissant les prédictions des prophètes, Christ - Tu es venu de Toi même Te faire tuer - dans la cité meurtrière aux prophètes - et me sauver, qui mourais dans la corruption.

Soumettant à la parole - par la tempérance et la prière le corps indocile - époux et moines, allez à la rencontre du Christ - qui vient souffrir, monté sur un petit âne.

Vierge, sous les pluies de ton amour - arrose mon cœur consumé par la flamme du péché - et rallume le chandelier éteint de mon âme, Porte de la Lumière.

Autre - Poème de Théodore
Hirmos
Ton 8 - Dissipe les ténèbres de mon âme, Christ, Dieu…

Christ, quand Tu arriveras à Béthanie - Tu enverras deux de tes disciples Te chercher un petit âne - sur lequel aucun homme ne s'est encore assis - Car hors de Toi, Sauveur, nul n'a jamais soumis - les nations qui n'avaient pas la raison.

De Jérusalem de nombreux juifs sont venus à Béthanie - pleurer aujourd'hui avec les proches de Lazare - Mais quand demain ils l'auront vu sortir du tombeau - ils iront au meurtre du Christ.

Gloire…

Toute sainte Trinité, Père, Fils et Esprit Créateur de l'univers - bienheureuse Divinité, Etre qui n'as pas de commencement - Lumière trois fois lumineuse, Puissance qui vois tout, garde tes serviteurs.

Et maintenant...

Ta Mère Te voyant, Christ, élevé cloué sur la croix - le sang et l'eau coulant de ton côté - souffrait dans sa compassion maternelle - reconnaissant en Toi son Fils.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Voici, le Christ est prêt à partir pour Jérusalem - Tous les moines qui êtes dans les montagnes et les déserts - venez à sa rencontre dans la joie - avec tout ce qui est sous le ciel.

Katavasia - Dissipe les ténèbres de mon âme, Christ, Dieu - qui as donné la lumière et chassé les anciennes ténèbres de l'abîme - Envoie moi la lumière de tes commandements - afin que je me lève et Te glorifie.


8ème Ode
Hirmos
Ton 4 - Dans le feu des flammes, Seigneur - T'entourent les Séraphins et les Chérubins - et toute la création Te chante l'hymne de joie - Célébrez, bénissez, exaltez le Christ, l'unique Créateur dans tous les siècles.

Femmes qui aimez la Résurrection et la Vie - pourquoi souffrez vous amèrement? - Il vient, Il rendra la vie à son ami fidèle - annonçant par sa Résurrection notre réveil - Lui le bienfaiteur de tous.

Refuges des moines, rassemblez vous - Venez comme des agneaux spirituels - porter les rameaux à la rencontre du Christ le grand Pasteur - Il vient, voulant se faire immoler comme un agneau - pour nous délivrer de la tyrannie du loup.

L'enfer hostile entendit le bruit de tes pas - quand Tu arrivais à Bethphagé - Il toucha les pieds de Lazare et dit - Si la Vie vient t'appeler, sors, n'attends pas - Car je sais que je vais être détruit.

Vierge, les voix sacrées des prophètes t'appellent symboliquement - la Porte, la Montagne, la Demeure sainte - la Nuée de la Lumière d'où se lève le Soleil - sur ceux qui sont assis dans les ténèbres et l'ombre de la mort - Lui qui seul donne la lumière.

Autre - Hirmos
Ton 8: Celui qui est porté sur le Trône de la gloire…

Les deux disciples envoyés amenèrent la bête de somme - pour Celui qui est porté sur les nuées - Lui que l'univers célèbre et exalte dans tous les siècles .

Le Christ est aux portes, Béthanie, ne pleure plus - Car Il changera ton deuil en joie - en relevant du tombeau ton enfant, Lazare qui Le célèbre.

Bénissons le Père, le Fils et le Saint Esprit

La Trinité est un seul Dieu - Le Père ne sort pas de Lui-même dans la filiation - Le Fils ne change pas dans la procession - Mais en chacun d'Eux je glorifie les trois - Dieu, la lumière dans les siècles.

Et maintenant…

Seul incorruptible, tu as conçu - Seule Vierge, tu as allaité - Seule tu as enfanté le Créateur ton Maître - Toi qui es sa Mère et sa servante - Vierge Mère nous te célébrons dans les siècles.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Avec les plantes des vertus et les rameaux - préparons nous tous à partir à la rencontre - du Christ en deux natures porté sur un petit âne - Lui que nous exaltons dans tous les siècles.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur …

Katavasia - Celui qui est porté sur le Trône de la gloire - et continuellement glorifié en Dieu - anges et cieux, bénissez Le - célébrez Le, exaltez Le dans tous les siècles.


9ème Ode
Hirmos
Ton 4 - Il a déployé la force de son bras - Il a renversé de leur trône les puissants - le Dieu d'Israël a élevé les humbles - D'en haut l'Orient nous a visités - Il nous a dirigés sur le chemin de la paix.

Jésus, voici, Tu l'avais annoncé - nous montons vers la cité sainte - et Je serai livré en vérité aux mains des meurtriers - qui me tueront dans la chair sur la croix.

Verbe, voulant délivrer de la mort ton ami - Tu venais mourir pour nous les mortels dans la chair - et immortaliser les fidèles, seul Immortel.

Apportons les rameaux de la sagesse au Christ - monté sur un petit âne - la mesure de la chair - et disons Lui : Tu viens souffrir, Tu es béni, Sauveur.

Terrible est ton enfantement, ô Mère de Dieu, Mère du Christ - les générations des générations fidèlement nous te disons bienheureuse - Et de notre vénération nous te glorifions dans les siècles. Amen.

Autre - Hirmos
Ton 8: Celui qui dans le feu et le buisson…

Envoyant les disciples, le Christ leur dit maintenant - Détachez Moi un petit âne, amenez le - et Je monterai sur lui pour délivrer les nations de la déraison - et les soumettre comme le Fils au Père.

Le Seigneur arrive, ouvre tes portes, Béthanie - Accueille le Maître dans la foi - Car Il vient ressusciter Lazare du tombeau, lui le seul Tout puissant.

Gloire…

Seigneur, envoie en notre esprit les rayons révélateurs - de la triple lumière de ton unique Origine - et fais nous revenir de toutes les formes de l'erreur - dans la déification qui nous unit à Toi.

Et maintenant…

Réjouis toi, Palais du Roi de l'univers - Vierge par qui fut ouvert le Royaume des cieux - à ceux qui sont sur la terre - Mère de Dieu qui demeures avec les anges.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Vous qui êtes dans les déserts, dans les montagnes, dans les cavernes, réunissez vous à nous - allons porter les rameaux à la rencontre du Roi et du Maître - Car Il vient sauver nos âmes.

Katavasia - Celui qui dans le feu et le buisson - révéla sur la montagne au Législateur - l'enfantement de la Vierge pour le salut des fidèles - dans les hymnes qui ne se taisent jamais nous L'exaltons.


Apostiches
Poème de Léon le Roi
Ton 4 - Méprisant, mon âme, les paroles de Dieu - tu es devenue la proie des ruses de l'ennemi - Tu t'es livrée toi même à la corruption - tu t'es soumise au péché, tu as souillé le vêtement divin - tu ne l'as pas préparé pour les Noces royales - Mais pour ne pas être emportée par le péché - cachée sous le vêtement des passions - ni être chassée du lieu des Noces, quand tu devras répondre pour entrer - appelle le Sauveur : - Toi qui sais ce que je suis et qui j'étais - ne porte pas sur moi ton regard terrible - Toi qui pour moi avant la croix revêtis le manteau du blasphème - déchire mon sac, couvre moi de joie - délivre moi des ténèbres extérieures et de l'imploration éternelle - Aie pitié de moi. (bis)

Venez, tous les peuples, célébrons dans les odes spirituelles les martyrs du Christ - les lumières du monde, les prédicateurs de la foi - la source intarissable d'où coulent les guérisons pour les fidèles - Par leurs prières, ô Christ notre Dieu, donne à ton monde la paix et à nos âmes le grand amour.

Ton 8 Gloire…
Achevant les quarante jours qui ont secouru l'âme - puissions nous voir la semaine sainte de ta Passion - glorifier en elle ta grandeur - et ton ineffable providence qui nous sauve - et chanter d'un même cœur - Seigneur, gloire à Toi.

Et maintenant…

Achevant les quarante jours .. .
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Ven 07 Mars 2008 17:13

SIXIEME SEMAINE DE CAREME

Vendredi Sexte


Tropaire de la Prophétie
Ton 3 - Irrésistible est la colère, Seigneur - dont Tu menaces les pécheurs - Et nous ne sommes pas dignes de tendre vers Toi - ni d'implorer de Toi la pitié - Mais ni par ton ardeur, ni par ta colère ne veuille nous perdre - nous que de ta main Tu as créés de la terre.

Gloire… Et maintenant…

Irrésistible est la colère, Seigneur…


Prokimenon: Psaume 121
Ton 4: J'étais dans la joie quand on m'a dit - Allons à la maison du Seigneur.
V.: Pour l'amour de la maison du Seigneur notre Dieu, je chercherai ton bonheur.


Lecture de la prophétie d'Isaïe (66, 10 - 24)
Réjouissez vous avec Jérusalem. Exultez en elle, vous tous qui l'aimez. Soyez comblés de joie avec elle, vous tous qui portiez son deuil,
afin d'être nourris et rassasiés au sein de ses consolations, afin d'exprimer dans les délices la splendeur de sa gloire.
Car ainsi parle le Seigneur : Voici, Je répandrai sur elle la paix comme un fleuve, et la gloire des nations comme un torrent qui déborde. Vous serez nourris, portés sur les bras, caressés sur les genoux.
Comme un homme que sa mère console, Je vous consolerai. En Jérusalem, vous serez consolés.
Vous verrez, et votre cœur sera dans la joie. Vos os fleuriront comme l'herbe. La main du Seigneur se révélera à ses serviteurs, et son ardeur à ses ennemis.
Car voici, le Seigneur arrive dans le feu. Ses chars sont comme le tourbillon, pour mener sa colère dans l'incendie et ses menaces dans les flammes du feu.
Car le Seigneur jugera dans le feu. Il jugera toute chair par l'épée. Nombreux seront ceux que détruira le Seigneur.
Ceux qui se sanctifient et se purifient dans les jardins derrière celui qui est seul au milieu d'eux, ceux qui mangent la chair de porc, l'abomination et les rats, seront tous emportés, dit le Seigneur.
Je connais leurs œuvres et leurs pensées. Je vais rassembler toutes les nations et toutes les langues. Elles viendront et verront ma gloire.
Je mettrai un signe en elles. Et j'enverrai du milieu d'elles les délivrés vers les nations, à Tarsis, à Pul, à Lud qui tendent l'arc, à Tubal, à Javan, aux îles lointaines qui n'ont pas entendu mon appel ni vu ma gloire. Et ils annonceront ma gloire dans les nations.
Ils ramèneront de toutes les nations tous vos frères en offrande au seigneur, sur les chevaux, sur les chars, dans les voitures, sur les ânes et sur les dromadaires, vers ma montagne sainte, Jérusalem, dit le Seigneur, comme les fils d'Israël apportent l'offrande dans un vase pur à la maison du Seigneur.
Et J'en prendrai parmi eux pour prêtres et lévites, dit le Seigneur.
Car comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que Je vais créer subsisteront devant Moi, dit le Seigneur, ainsi subsisteront votre semence et votre nom.
De nouvelle lune en nouvelle lune et de sabbat en sabbat, toute chair viendra se prosterner devant Moi, dit le Seigneur.
Ils sortiront et ils verront les cadavres des hommes qui se sont révoltés contre Moi. Car leur ver ne mourra pas et leur feu ne s'éteindra pas. Ils seront en horreur à toute chair.


Prokimenon: Psaume 122
Ton 6: Aie pitié de nous, Seigneur - aie pitié de nous,
V. : Vers Toi j'ai levé mes yeux…
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Ven 07 Mars 2008 17:16

SIXIEME SEMAINE DE CAREME

Vendredi Vêpres


Stichères du Lucernaire
10 stichères
Ton 8 - Achevant les quarante jours qui ont secouru l'âme - puissions nous voir la semaine sainte de ta Passion - glorifier en elle ta grandeur - et ton ineffable providence qui nous sauve - et chanter d'un même cœur : Seigneur, gloire à Toi. (bis)

Martyrs du Seigneur, priez notre Dieu - demandez pour nos âmes l'abondance des compassions - et le pardon de tant de fautes, nous vous prions

Poème de Léon le Roi
Ton 6 - Voulant voir le tombeau de Lazare - Seigneur qui devais de toi même demeurer au tombeau - Tu demandais : Où l'avez vous mis? - Apprenant ce que Tu n'ignorais pas - Tu appelais celui que Tu désirais : Lazare, sors - et le mort T'obéit, à Toi qui lui rendais le souffle, Sauveur de nos âmes. (bis)

Seigneur, Tu es venu sur le tombeau de Lazare le quatrième jour - et Tu as pleuré sur celui que Tu aimais - Epi de la vie, Tu as ressuscité celui qui était mort depuis quatre jours - Par ta voix fut liée la mort - Par tes mains fut défait le linceul - Alors les disciples furent remplis de joie - Ils disaient d'une même voix - Tu es béni, Sauveur. Aie pitié de nous. (bis)

Ton 6 - Seigneur, ta voix détruisit le royaume de l'enfer - et la parole de ton pouvoir releva du tombeau - celui qui était enseveli depuis quatre jours - Lazare fut les prémices salutaires de la nouvelle naissance - Maître, tout T'est possible, à Toi le Roi de l'univers - Accorde à tes serviteurs le pardon et le grand amour.

Seigneur, voulant donner à tes disciples - la certitude de la résurrection des morts - Tu es allé au tombeau de Lazare - A ta voix l'enfer fut dépouillé - et rendit celui qui était enseveli depuis quatre jours - et qui Te dit : Seigneur béni, gloire à Toi.

Ton 8 Gloire

Notre Sauveur devant le sépulcre de Lazare - appela le mort et le ressuscita comme d'un sommeil - Enveloppé de ses bandes, Lazare - par l'Esprit d'incorruptibilité renversa la corruption - par la parole de Dieu il sortit du tombeau - Dieu qui aimes l'homme Tu peux tout, tout Te sert, tout T'est soumis - Notre Sauveur, gloire à Toi.

Et maintenant ...

d'André l'Aveugle
Achevant les quarante jours qui ont secouru l'âme, nous disons : - Réjouis toi, Béthanie, patrie de Lazare - Réjouissez vous, Marthe et Marie, ses sœurs - Demain le Christ rendra la vie par sa parole à votre frère mort - L'enfer amer et insatiable entendra sa voix - Il aura peur et dans un grand soupir - il rendra Lazare serré dans ses bandes - Frappé par le miracle le peuple des Hébreux - viendra à sa rencontre avec des palmes et des rameaux - Les enfants le verront, ils acclameront Celui que jalousent les pères - Béni est Celui qui vient au nom du Seigneur, le Roi d'Israël.


Prokimenon: Psaume 123
Ton 6 : Notre secours - est dans le nom du Seigneur.
V. : Si le Seigneur n'avait pas été pour nous, qu'Israël le dise : alors ils nous auraient engloutis vivants.


Lecture de la Genèse (49, 33 - 50, 26)
Lorsque Jacob eut achevé de donner ses ordres à ses fils, il retira ses pieds dans le lit, il expira et fut réuni à son peuple.
Jacob se jeta sur le visage de son père, il pleura sur lui et l'embrassa.
Joseph ordonna aux médecins qui le servaient d'embaumer son père. Et les médecins embaumèrent Israël.
Quarante jours passèrent. Car en ces jours ils l'embaumèrent. Et les Egyptiens le pleurèrent soixante dix jours.
Quand furent accomplis les jours de deuil, Joseph parla à la maison de Pharaon. Il dit : Si j'ai trouvé grâce à vos yeux, veuillez rapporter à Pharaon ce que je vous dis.
Mon père m'a fait jurer. Il m'a dit : Voici, je vais mourir. Tu m'enterreras dans le tombeau que je me suis acheté au pays de Canaan. Maintenant je voudrais monter pour enterrer mon père, et je reviendrai.
Pharaon répondit : Monte, et enterre ton père, comme il te l'a fait jurer.
Joseph monta pour enterrer son père. Avec lui montèrent tous les serviteurs de Pharaon, les anciens de sa maison, tous les anciens du pays d'Egypte,
toute la maison de Joseph, ses frères et la maison de son père. Ils ne laissèrent dans le pays de Goshen que les enfants, les brebis et les bœufs.
Avec lui montèrent aussi des chars et des cavaliers. C'était une très grande assemblée.
Arrivés à l'aire d'Athad qui est au delà du Jourdain, ils firent une grande et profonde lamentation. Et Joseph célébra pour son père un deuil de sept jours.
Les habitants du pays, les Cananéens, virent le deuil à l'aire d'Athad et ils dirent : Voilà un grand deuil parmi les Egyptiens. C'est pourquoi l'on a appelé ce lieu Deuil de l'Egypte. Il est au delà du Jourdain.
Les fils de Jacob firent ce que leur père leur avait ordonné.
Ils le transportèrent au pays de Canaan, et l'enterrèrent dans la caverne du champ de Macpéla, qu'Abraham avait acquise de Héphron le Hétien, comme propriété sépulcrale, et qui est en face de Mamré.
Joseph revint alors en Egypte avec ses frères et tous ceux qui étaient montés avec lui pour enterrer son père.
Quand les frères de Joseph virent que leur père était mort, ils dirent : Si Joseph allait nous haïr et nous rendre tout le mal que nous lui avons fait.
Et ils firent dire à Joseph : Avant de mourir, ton père a donné un ordre. Il a dit :
Vous parlerez ainsi à Joseph : Pardonne le crime de tes frères et leur péché, car ils t'ont fait du mal. Pardonne maintenant le péché des serviteurs du Dieu de ton père. Joseph pleura, quand il entendit ces paroles.
Ses frères vinrent eux mêmes. Ils se prosternèrent devant lui et ils dirent : Voici, nous sommes tes serviteurs.
Joseph leur dit : Ne craignez pas. Suis-je à la place de Dieu ?
Vous aviez médité de me faire du mal. Mais Dieu a changé le mal en bien, pour accomplir ce qui arrive aujourd'hui, pour sauver la vie à un peuple nombreux.
Ne craignez pas. Je vous entretiendrai, vous et vos enfants. Il les consola, et il parla à leur cœur.
Joseph demeura en Egypte, lui et la maison de son père. Joseph vécut cent dix ans.
Joseph vit les fils d'Ephraïm jusqu'à la troisième génération. Et les fils de Makir, fils de Manassé, naquirent sur ses genoux.
Joseph dit à ses frères : Je vais mourir. Mais Dieu vous visitera. Il vous fera remonter de ce pays dans le pays qu'il a juré de donner à Abraham, à Isaac et à Jacob.
Joseph fit jurer les fils d'Israël. Il dit : Dieu vous visitera. Vous emporterez d'ici mes os.
Joseph mourut, âgé de cent dix ans On l'embauma. Et on le mit dans un cercueil en Egypte.


Prokimenon: Psaume 124
Ton 4: Ceux qui se confient dans le Seigneur - sont comme la montagne de Sion.
V.: Comme les montagnes entourent Jérusalem, le Seigneur entoure son peuple.


Lecture des Proverbes (31, 8-31)
Ouvre ta bouche pour le muet, pour la cause de tous les affligés.
Ouvre ta bouche, juge avec justice, défends le malheureux et le pauvre.
La femme forte, qui la trouvera ? Elle est plus précieuse que les perles.
Le cœur de son époux a confiance en elle. Elle ne manquera pas de cueillir les fruits.
Elle lui fait du bien et non du mal tous les jours de sa vie.
Elle cherche la laine et le lin et travaille d'une main joyeuse.
Elle est comme un navire marchand. Elle amène son pain de loin.
Elle se lève quand il fait encore nuit. Elle donne la nourriture à sa maison et la tache à ses servantes.
Elle pense à un champ et elle l'acquiert. Du fruit de ses mains elle plante une vigne.
Elle ceint de courage ses reins. Elle déploie la force de ses bras.
Elle sent que ce qu'elle gagne est bon. Sa lampe ne s'éteint pas la nuit.
Elle met la main à la quenouille, et ses doigts tiennent le fuseau.
Elle tend ses mains au pauvre. Elle ouvre ses bras au malheureux.
Elle ne craint pas la neige pour sa maison. Car toute sa maison est vêtue de laine.
Elle se fait des couvertures. Elle a des vêtements de lin et de pourpre.
Son époux est considéré aux portes, lorsqu'il siège avec les anciens du pays.
Elle fait des draps et les vend. Elle livre des ceintures au marchand.
Elle est revêtue de force et de beauté. Et elle rit au jour qui vient.
Elle ouvre sa bouche avec sagesse. Sa langue enseigne la bonté.
Elle veille à tout ce qui se passe dans sa maison. Elle ne mange pas le pain de la paresse.
Ses fils se lèvent et la disent bienheureuse. Son époux se lève et il dit sa louange.
Nombre de filles ont fait de grandes choses. Mais toi tu es plus haute que toutes.
Trompeuse est la grâce et vaine la beauté. La femme qui craint le Seigneur, c'est elle qu'il faut louer.
Donnez lui du fruit de ses mains. Et qu'aux portes ses œuvres la louent.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Ven 07 Mars 2008 17:29

SIXIEME SEMAINE DE CAREME

Vendredi Complies

Canon
Poème d'André de Crète


lère Ode
Hirmos
Ton 1 - A Dieu qui le bras levé - fit des prodiges merveilleux et sauva Israël - chantons tous l'ode de la victoire - Car Il S'est glorifié.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Tu as ressuscité Lazare mort depuis quatre jours, mon Sauveur - le bras levé Tu l'as délivré de la corruption - Tu as révélé ton pouvoir, en ta puissance.

Tu as appelé Lazare du sépulcre - Aussitôt Tu l'as ressuscité - Mais l'enfer en bas se lamentait amèrement - Il se lamentait et tremblait, Sauveur, devant ton pouvoir.

Seigneur, Tu as pleuré sur Lazare - Tu as révélé l'incarnation en ta providence - Car ta nature est divine - Mais tu as pris comme nous la nature de l'homme.

Seigneur Tu as apaisé les larmes de Marthe et de Marie - Sauveur, Tu as ressuscité Lazare des morts - Tu as rendu le souffle au mort, par ton pouvoir.

Par la loi de la nature humaine, ô Maître - Tu demandais : Où est Lazare ? - Sauveur Tu montrais à tous - combien est vraie ta providence qui nous sauve.

Appelant Lazare Tu as brisé les verrous de l'enfer - Tu as ébranlé la puissance de celui qui nous combat - et Tu l'as fait trembler avant la croix, seul Sauveur.

Maître, en Dieu Tu as prévenu Lazare - gardé captif par l'enfer - et Tu as rompu ses liens - Car Tu mènes tout à ton ordre, tout Puissant.

Gloire...

Glorifions le Père, le Fils et l'Esprit - la Trinité indivisible dans l'Unité de nature - et rendons gloire en Elle avec les anges - à l'unique Dieu incréé.

Et maintenant…

Vierge Mère sans changer tu as conçu du Saint Esprit - le Créateur de la nature - qui par la bienveillance du Père s'est fait ce que nous sommes - sans changement ni confusion.

2ème Ode
Hirmos :
Sois attentif, ciel, et je parlerai - je célébrerai le Christ, le Sauveur du monde - le seul qui aime l'homme.

Gloire à Toi qui par ta seule parole - as relevé du tombeau ton ami Lazare - mort depuis quatre jours.

Celui qui n'avait plus de souffle entendit ta voix - Ranimé il ressuscita des morts aussitôt - Te glorifiant, Seigneur.

Lazare qui sentait déjà - reçut l'ordre de ta voix qui portait la vie - Il se releva du tombeau, mon Sauveur.

Tu as pleuré sur ton ami, mon Sauveur - confirmant que Tu portais notre nature - et Tu l'as ressuscité.

L'enfer quand il Te vit fut effrayé - Celui qui était enveloppé de bandes - à ta voix il le rendit aussitôt à cette vie.

Gloire…

Le peuple des Hébreux fut émerveillé - quand Sauveur Tu appelas Lazare qui sentait déjà - et le ressuscitas par ta parole.

Et maintenant…

Les trésors de l'enfer lui échappèrent - dès qu'en bas Lazare fut ranimé - à la voix de Celui qui lui rendait la vie.


3ème Ode
Hirmos :
La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs - est devenue la pierre angulaire - Elle est la pierre sur laquelle fut fondée l'Eglise - que le Christ a rachetée des nations.

Miracle étrange et paradoxal - Comment le Créateur de l'univers, qui n'ignorait pas - demandait il, comme ignorant - Où est celui que vous pleurez - Où a-t-on enseveli Lazare - que Je vais ressusciter des morts et vous rendre vivant ?

La pierre qu'ont roulée sur toi ceux qui t'ont enseveli - Jésus ordonna de l'enlever - et Il t'a ressuscité, Lazare, en t'appelant - Lève toi, viens à moi pour que l'enfer craigne ta voix.

Marthe et Marie, Seigneur, pleuraient et disaient - Voici, celui que Tu aimes sent déjà, depuis quatre jours - Si Tu avais été ici, Lazare ne serait pas mort - Mais Toi qui es partout présent - aussitôt Tu l'as appelé, Tu l'as relevé.

Versant des larmes sur ton ami - Tu montrais que la chair reçue de nous en ta providence - était unie à Toi en réalité, non en apparence - En Dieu qui aime l'homme aussitôt Tu l'as appelé, Tu l'as relevé.

Hélas, maintenant je suis vraiment perdu - disait l'enfer à la mort - Voici, le Nazaréen a renversé ce qui est en bas - Il a ouvert mon sein - Et le mort qui n'avait plus de souffle, Il l'a appelé, Il l'a relevé.

Où est la folie des Hébreux ? Où est leur infidélité ? - Jusques à quand serez vous dans l'illusion ? - Jusques à quand serez vous dans le mensonge? - Vous voyez le mort transformé par la voix - et vous ne croyez pas au Christ ? - Vous êtes vraiment tous des fils des ténèbres.

Gloire...

Je sais que Tu es l'Un de la Trinité même dans ton Incarnation - Je glorifie l'unique Fils dans la chair - qui s'est levé sans semence de la Mère de Dieu - l'unique Fils glorifié avec le Père et l'Esprit.

Et maintenant

Etrange et terrible vision - que dans la providence virent les prophètes véridiques - la Vierge Mère de Dieu conçut sans semence - enfanta Dieu incorruptiblement - et demeura pure après l'enfantement.


4ème Ode
Hirmos
Le soleil fut enlevé, la lune arrêtée dans son ordre - En ta patience Tu T'es élevé sur la croix - et sur elle Tu as fondé ton Eglise.

Seigneur, pleurant sur Lazare - Tu as montré que Tu es un homme - Maître, Tu as relevé celui qui était mort - Tu as révélé aux peuples que Tu es le Fils de Dieu.

Celui qui n'avait plus le souffle entendit ton ordre - Sors, Lazare - Vite, avec ses bandes, il se leva et changea - Dieu bon, montrant ton pouvoir.

Tu as apaisé les larmes de Marthe et de Marie - Christ Dieu en appelant de Toi même Lazare - en le relevant par ta voix - et il se prosterna devant Toi.

Comme un homme Tu as pleuré sur Lazare - Mais en Dieu Tu l'as relevé - Tu as demandé : Où est il depuis quatre jours enseveli ? - Tu as confirmé, Dieu bon, que Tu étais un homme.

Qui a vu, qui a entendu - qu'un homme mort sentant déjà ait été ressuscité - Elie et Elisée relevèrent des morts - mais non du tombeau, ni ensevelis depuis quatre jours.

Seigneur, nous célébrons ta puissance - Christ, nous célébrons ta Passion - Par l'une, Miséricordieux, Tu faisais le miracle - Et Tu portais l'autre en ta providence.

Tu es Dieu et Tu es homme - Confirmant dans les actes tes noms - Verbe, Tu es venu au tombeau dans la chair - et Tu as relevé en Dieu celui qui était mort depuis quatre jours.

Maître, le peuple des Hébreux s'émerveilla - quand il vit Lazare mort ressuscité du tombeau à ta voix - mais il ne crut pas à tes miracles.

Gloire…

Tu T'es levé de ton Père dans la lumière au delà du commencement - Comme l'Un de la Trinité, Sauveur - et Tu es venu de l'Esprit et d'un sang vierge dans le temps - Toi qui es plus que l'être, Tu as pris la chair.

Et maintenant…

La Mère de Dieu a conçu sans semence - Elle a enfanté sans souffrance, sans corruption - Car Dieu a fait les deux miracles - Il s'est dépouillé Lui même pour s'unir à nous.


5ème Ode
Hirmos
Fils de Dieu, donne nous ta paix - Car hors de Toi nous ne savons pas d'autre Dieu - Nous T'appelons de ton nom - Tu es Dieu des vivants et des morts.

Seigneur, Tu es la vie, Tu es la vraie lumière - Tu as appelé Lazare mort et Tu l'as ressuscité - Dans ta puissance Tu as montré à tous - Que Tu es Dieu des vivants et des morts.

Incapable de résister à ton ordre, ô Jésus - l'enfer eut peur, lui qui reçoit tant d'êtres - A ta voix Lazare enseveli depuis quatre jours - il le rendit vivant, et non plus mort.

Unissant la terre à l'esprit - Verbe qui autrefois par la parole - avait donné à l'argile une âme de vie - maintenant par la parole Tu ressuscites ton ami - de la corruption et des tombeaux.

Nul n'a pu résister à ton ordre, Seigneur - Tu as appelé Lazare mort - Aussitôt celui qui n'avait plus de souffle s'est relevé - et portant ses liens, s'en est allé.

Ô la folie des juifs. Ô la dureté des ennemis - Qui a vu un mort se lever du tombeau ? - Elie jadis ressuscita un mort - mais ni du tombeau, ni enseveli depuis quatre jours.

Dieu incomparable et patient qui as tout fait pour nous - et qui as souffert comme un homme - donne nous d'entrer tous dans ton Royaume - par les prières de Lazare.

Gloire…

Trinité de même honneur qui avant le monde n'as pas de commencement - Père tout Puissant, Fils, Esprit Saint - Unité sainte des trois Personnes - sauve les enfants d'Adam qui Te célèbrent dans la foi.

Et maintenant…

Le Verbe né du Père, le Verbe plus que divin - Dieu avec l'Esprit, et adoré dans la Trinité - a pris de toi, Vierge pure, la chair - Il a sanctifié ton sein.


6ème Ode
Hirmos
Tu m'avais jeté dans les profondeurs du cœur de la mer - et Tu m'as sauvé de l'esclavage de la mort, Sauveur - Tu m'as délivré des liens de mes iniquités.

Tu as demandé où j'étais, Toi qui connais tout - Tu as pleuré sur moi, Sauveur, dans ta nature humaine - J'étais mort, mais à ton ordre Tu m'as relevé.

Tu m'as rappelé, Sauveur, des bas fonds de l'enfer - Te disait Lazare à Toi qui détruisais l'enfer - J'étais mort, mais à ton ordre Tu m'as relevé.

Sauveur, Tu as revêtu mon corps de terre - Tu as mis en moi le souffle de la vie, j'ai vu ta lumière - J'étais mort, mais à ton ordre Tu m'as relevé.

Tu as ranimé la forme de ma chair qui n'avait plus de souffle - Sauveur Tu as serré mes os et mes nerfs - J'étais mort, mais à ton ordre Tu m'as relevé.

Tu as ouvert le sein de l'enfer qui dévore tout - Tu m'as délivré, Sauveur, par ta puissance - J'étais mort, mais à ton ordre, Tu m'as relevé.

Tu as porté, mon Sauveur, toute ma nature - Tu as gardé pur le sein d'où Tu es venu incarné - Toi qui es l'Un de la Trinité.

Gloire…

Trinité Sainte je glorifie ta miséricorde - Je chante avec les anges l'hymne trois fois sainte - aie pitié des âmes de ceux qui Te célèbrent.

Et maintenant…

Le Verbe est entré dans ton sein, ô Mère de Dieu - Il l'a gardé pur après la naissance - Miracle vraiment paradoxal.


7ème Ode
Hirmos
Le feu ne toucha pas, n'inquiéta pas - tes enfants dans la fournaise, Sauveur - Les trois d'une seule bouche célèbrent et bénissent - Béni est le Dieu de nos pères.

Tu as pleuré sur un mort, Sauveur qui aimes l'homme - pour montrer à tous les peuples que Tu es Dieu - qui T'es fait homme pour nous - et de Toi-même Tu as pleuré - nous offrant les signes de l'affection du cœur.

Quand Lazare mort depuis quatre jours - en bas entendit ta voix - il se releva et Te célébra - Il disait en joie : Tu es mon Dieu, mon Créateur - Je T'adore et Te célèbre, Toi qui m'as ressuscité.

Sauveur, bien que je sois entouré de liens - je ne resterai pas dans le sein de l'enfer - disait Lazare au fond du tombeau - si seulement Tu me dis : Lazare, sors - Rédempteur, Tu es ma lumière et ma vie.

Je te prie, Lazare, dit l'enfer - Relève toi, passe ma porte, va-t-en - mieux vaut pour moi pleurer un seul - qui m'est enlevé amèrement - plutôt qu'avoir faim de tous ceux que j'ai déjà engloutis.

Que tardes-tu Lazare, dit l'enfer - Ton ami te dit : Sors dehors - Va-t-en donc. Que je retrouve le repos - Car depuis que je t'ai dévoré, je vomis ma nourriture.

Que ne te lèves tu vite, Lazare - l'enfer en bas se lamente - Que ne cours tu, ressuscité des choses d'ici - Que le Christ ne m'en prenne pas d'autres, en te ressuscitant.

Ô Christ, Maître, Tu as fait des merveilles prodigieuses - Nombreuses furent tes œuvres - Par ta parole Tu as donné la lumière aux aveugles - Tu as ouvert les oreilles des sourds et appelant en Dieu ton ami Lazare - Tu l'as relevé des morts.

Gloire…

Célébrons de notre ode la Trinité - le Père qui n'a pas de commencement - le Fils et l'Esprit droit l'unique et seul être que trois fois nous chantons : Tu es Saint, Saint, Saint, ô Trinité.

Et maintenant…

Christ, nous glorifions en Toi l'Un de la Trinité - car incarné de la Vierge sans changer - Tu as tout porté comme un homme, Jésus - et Tu n'es pas sorti de la nature du Père en T'unissant à nous.


8ème Ode
Hirmos
Cieux des cieux, eau qui es au dessus des cieux - bénissez, célébrez le Seigneur.

Le Créateur de l'univers, qui embrasse tout - est venu à Béthanie en sa miséricorde, relever Lazare.

Mort depuis quatre jours et sentant déjà - entouré de bandes, celui qui n'avais plus de souffle - a reçu le souffle quand Tu l'appelas, Seigneur.

Ô Christ, quand il vit le mort ressuscité à ta voix - le peuple des Juifs fut brisé.

Juifs ténébreux qui entourez la lumière - pourquoi ne croyez vous pas à la résurrection de Lazare ? - C'est l'œuvre du Christ.

Sion, réjouis toi ! Célèbre Celui qui donne la vie - qui par sa parole a ressuscité Lazare du tombeau.

Les puissances des cieux et la race des hommes nés de la terre - Te célèbrent, mon Sauveur - Car Tu as ressuscité Lazare.

Gloire…

Je glorifie l'Esprit avec le Père et le Fils - et je chante sans jamais me taire - gloire à Toi, trois fois Saint.

Et maintenant…

MANQUE LE TROPAIRE


9ème Ode
Hirmos
Il a déployé la force de son bras - Il a renversé de leurs Trônes les puissants - Le Roi d'Israël a élevé les humbles - l'Orient nous a visités d'en haut - Il nous a menés sur le chemin de la paix.

Que Béthanie célèbre le miracle avec nous - Car en elle a pleuré le Créateur - Il a ressuscité Lazare, Il l'a rendu à la loi de la nature de la chair - Apaisant les larmes de Marthe et les plaintes de Marie - et les changeant en joie, Il a relevé le mort.

Verbe, confirmant ta Résurrection - Tu as appelé Lazare du tombeau - et Tu l'as relevé en Dieu pour montrer aux peuples - Que Tu es Dieu et homme en vérité - et que Tu relèves le temple de ton corps.

Tu as renversé les portes et les verrous de fer - Tu as effrayé l'enfer par ta voix - et la mort avec lui fut frappée de peur - quand elle vit Lazare qu'elle avait capturé - ranimé par ta voix, Sauveur, et ressuscité.

Tous s'émerveillèrent quand ils Te virent, Sauveur, - pleurer Lazare enseveli - Ils disaient : Voyez comme Il l'aime - Mais aussitôt Tu l'appelas - et celui qui n'avait plus de souffle se leva - Il fut délivré de la corruption, par ton ordre.

Les portes tombèrent, les verrous furent brisés - les liens de la mort se rompirent - l'enfer à la voix de ta puissance, Ô Christ - se lamentait amèrement et disait - Hélas d'où vient la voix qui rend la vie aux morts ? - Quelle est cette voix ?

Lève toi d'ici, entends la voix - Ton ami t'appelle dehors - Il est Celui qui a déjà ressuscité les morts - Elie a relevé un mort et même Elisée - Mais c'était Lui qui en eux parlait et agissait.

Verbe, nous célébrons ta force invincible - Par ta parole, Créateur de l'univers - Tu as relevé dans ses os et ses nerfs le mort - Sauveur Tu l'as ressuscité des tombeaux - comme sur sa couche le fils de la veuve.

Gloire…

Toute Sainte Trinité, Dieu Père qui n'as pas de commencement - Fils Verbe divin qui avec Lui n'as pas de commencement - consolateur et bon, Esprit Saint de Dieu - Lumière unique et triple Soleil - Etre de même nature, seul Dieu, seul Seigneur - aie compassion du monde.

Et maintenant…

Jésus qui as tout fait dans la sagesse - qui né de la Vierge tout entier m'as porté - qui demeures tout entier dans le sein du Père - Christ envoie en Dieu ton Saint Esprit sur ton troupeau - Couvre nous de ton ombre.

Katavasia Il a déployé la force de son bras...
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Lun 10 Mars 2008 14:45

SIXIEME SEMAINE DE CAREME

Samedi de la résurrection de Lazare


SAMEDI MATINES

Après l'Hexapsalme et la Grande Litanie
Versets : Le Seigneur est Dieu.

Apolytikion
Ton 1 - Confirmant la résurrection commune avant ta Passion - Christ, Dieu, Tu as relevé Lazare des morts - Portant comme les enfants les signes de la victoire - nous Te disons, à Toi qui as vaincu la mort - Hosanna au plus haut des cieux - Béni est Celui qui vient au nom du Seigneur. (ter)

Après la stichologie des Psaumes 109 à 117

Cathisme
Ton 1 Compatissant aux larmes de Marthe et de Marie - Christ, Dieu, Tu as ordonné de rouler la pierre du tombeau - Appelant et relevant le mort, Tu as par lui confirmé la Résurrection - Toi qui rends au monde la vie - Sauveur, gloire à ta puissance - Gloire à ton pouvoir - Gloire à toi qui formes tout par ta parole.

Gloire… Et maintenant…
Compatissant aux larmes de Marthe.


Cathisme
Ton 5 - La source de la sagesse et de la prescience - Arrivée à Béthanie demandait à ceux qui entouraient Marthe - Où avez vous mis mon ami Lazare ? - Pleurant de compassion Tu as ressuscité à ta voix - celui qui était mort depuis quatre jours - Seigneur compatissant qui aimes l'homme et donnes la vie.

Gloire... Et maintenant...

La source de la sagesse...

Eulogétaires de la Résurrection
Ton 5 - Tu es béni, Seigneur - Enseigne moi tes commandements.

Le peuple des Anges admira de Te voir, compté parmi les morts - renverser la force de la mort - ressusciter Adam avec Toi - et libérer tous les hommes de l'enfer.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

Pourquoi, disciples, en votre compassion mêlez vous les parfums aux larmes ? - L'Ange flamboyant dans le tombeau disait aux porteuses de myrrhe - Voyez le sépulcre et comprenez - Le Sauveur est ressuscité du tombeau.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

A l'aube les porteuses de myrrhe coururent éplorées à ton sépulcre - Mais l'Ange se leva devant elles et dit - Le temps des larmes est fini. Ne pleurez plus - Annoncez aux apôtres la Résurrection.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

Les femmes porteuses de myrrhe, Sauveur - vinrent avec les parfums à ton sépulcre - Elles entendirent l'Ange leur dire clairement - Que cherchez vous parmi les morts le Vivant ? - Car en Dieu Il est ressuscité du tombeau.

Gloire...

Adorons le Père et son Fils et le Saint Esprit - la Trinité Sainte en un seul Etre - avec les Séraphins qui proclament - Tu es Saint, Saint, Saint, Seigneur.

Et maintenant...

En enfantant Celui qui donne la vie - Vierge tu as délivré Adam des péchés - Tu as rendu à Eve la joie au lieu de la tristesse - Il a ramené vers la vie ceux qui l'avaient perdue - Lui qui en toi s'est incarné, Dieu et Homme.

Alléluia, Alléluia, Alléluia - Gloire à Toi, Dieu, gloire à Toi. (ter)


Petite collecte
Ecphonèse : Car Tu es le Roi de la paix, ô Christ notre Dieu, et nous Te rendons gloire, ainsi qu'à ton Père qui n'a pas de commencement, et à l'Esprit Saint bon et vivifiant, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles


Ton 6 Ayant vu la Résurrection du Christ…

Psaume 50


Canon. Poème de Théophane
1ère Ode
Hirmos
Ton 8 - Au Seigneur qui a mené son peuple dans la mer Rouge - chantons l'ode de la victoire. Car Il s'est glorifié.

Tu as par ton ordre divin ressuscité Lazare mort - Créateur qui aimes l'homme et ordonnes la vie.

Immortel Tu as par ta parole ressuscité Lazare le quatrième jour - et détruit par ta force le royaume ténébreux de l'enfer.

Maître, Tu as donné à tous la connaissance de la Divinité plus que divine - en ressuscitant des morts Lazare enseveli depuis quatre jours.

Aujourd'hui Béthanie annonce la Résurrection du Christ qui donne la vie - en exultant au réveil de Lazare.

Autre - Poème de Cosmas
Hirmos
Ton 8 Traversant la mer comme une terre…

Le Maître qui tire de rien toute la création - et qui connaît les secrets des cœurs - prédit aux disciples la dormition de Lazare.

Christ, Tu avais pris de la Vierge la nature de l'homme - et Tu cherchais comme un homme le tombeau de Lazare - mais en Dieu Tu n'ignorais pas où il était.

Gloire...

Verbe, confirmant la Résurrection - Tu as relevé comme d'un sommeil celui que Tu aimais - qui déjà sentait, enseveli depuis quatre jours - Tu l'as fait sortir du tombeau.

Et maintenant…

Les ordres des anges et des hommes - ne cessent de te célébrer, Vierge Mère - Tu as porté dans tes bras leur Créateur comme un enfant.

Katavasia - Traversant la mer comme une terre - fuyant les peines de l'Egypte - le peuple israélite disait - Chantons au Rédempteur notre Dieu.


3ème Ode
Hirmos
Seigneur, Tu es le firmament de ceux qui vont à Toi - Tu es la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres - et Te célèbre mon esprit.

Par tes deux gestes devant Lazare - Sauveur Tu révélais ta double nature - Tu es Dieu et Tu es homme.

Abîme de la connaissance, Tu demandais - Où gît celui qui est mort ? - Toi qui donnes la vie, Tu devais le ressusciter.

Comme un homme limité Tu franchissais les lieux - Toi qui emplis l'univers en Dieu infini.

Ô Christ, Tu as ressuscité Lazare par ta parole divine - Je Te prie, ressuscite moi - qui suis mort sous tant de fautes.

Autre - Hirmos
Seigneur, Tu as étendu la voûte du ciel…

Devant le tombeau de Lazare à Béthanie - Seigneur qui fais les miracles - Tu pleurais selon la loi de la nature - confirmant la chair, Jésus mon Créateur, que Tu avais reçue.

Tu as arrêté le deuil de Marie et de Marthe - Sauveur, en révélant ta volonté - Car Tu es en vérité, comme Tu l'as dit - la Résurrection et la vie et le Seigneur de tous.

Gloire...

Seigneur, Tu as enlevé aux charniers et aux ténèbres de l'enfer - celui que Tu aimais, enveloppé de bandes - Par ta parole toute puissante, Tu as brisé - les serrures et les royaumes de la mort.

Et maintenant...

Seigneur en un corps Tu demeuras dans la Vierge - Tu T'es révélé aux hommes comme Tu devais être vu - Tu as fait d'elle la vraie Mère de Dieu et le secours des fidèles, en ton amour de l'homme.

Katavasia - Seigneur Tu as étendu la voûte du ciel et bâti l'Eglise - Fonde moi dans ton amour - Cime des désirs, force des fidèles - Dieu qui seul aimes l'homme.


Cathisme
Ton 4 - Les sœurs de Lazare allèrent au Christ. Pleurant amèrement, se lamentant, elles Lui dirent - Seigneur, Lazare est mort - Lui en Dieu n'ignorait pas la sépulture - mais Il leur demanda : Où est-il enseveli ? - Il vint au tombeau, Il appela Lazare mort depuis quatre jours - Et Lazare se leva - Il adora Celui qui l'avait ressuscité.

Gloire... Et maintenant...

Autre
Ton 8 - Créateur qui connais tout - Tu disais à tes disciples à Béthanie - Notre ami Lazare aujourd'hui s'est endormi - Tu le savais, mais Tu demandais : Où l'avez vous enseveli ? - Tu priais le Père et Tu pleurais comme un homme - Tu rappelas de l'enfer celui que Tu aimais - Seigneur, Tu ressuscitas Lazare mort depuis quatre jours - Et nous Te disons : Christ, Dieu, reçois ceux qui osent Te porter leur louange - et rends les dignes de ta gloire.


4ème Ode
Hirmos
Seigneur, j'ai appris le mystère de ta providence - j'ai compris tes œuvres et j'ai glorifié ta divinité

Tu n'avais pas besoin d'aide - Tu accomplissais l'ineffable providence - en ressuscitant par ta prière, Tout Puissant - celui qui était mort depuis quatre jours.

Dieu le Verbe éternel avec le Père - prie maintenant comme un homme - Lui qui reçoit les prières de tous.

Ta voix, Sauveur, abolit toute la force de la mort - les fondements de l'enfer furent ébranlés par ta puissance divine.

Célébrons la Vierge qui demeura vierge après l'enfantement - et conçut le Christ Dieu qui a délivré le monde de l'erreur.

Autre
Hirmos Tu es ma force, Tu es ma puissance…

Seigneur, comme un berger Tu as repris au loup mauvais qui dévore tout - l'homme détruit depuis quatre jours - Tu as révélé là, Seigneur, ta puissance - et la gloire universelle de ta Résurrection le troisième jour.

Voyant en Toi la vie, ô Christ, les femmes qui entouraient Marthe disaient - Si Tu avais été ici, Seigneur - Lumière et Vie de l'univers - Lazare ne serait pas mort - vie de ceux qui meurent, Dieu qui aimes l'homme - Tu as changé leur deuil en joie.

Gloire...

Seigneur, les abîmes révèrent en Toi la source – ô Christ, l'océan des eaux Te sert - Les portes tremblent devant Toi - Les verrous de l'enfer furent brisés par ta force - quand Tu as ressuscité des morts Lazare, par ta voix - Sauveur tout puissant, qui aimes l'homme.

Et maintenant...

Ô Vierge, tu es la gloire des fidèles - Tu es la protectrice, tu es le refuge - le rempart et le port des chrétiens - tu portes leurs prières à ton Fils, toute Innocente - et tu sauves des périls ceux qui dans la foi et le désir - reconnaissent en toi la très pure Mère de Dieu.

Katavasia - Tu es ma force, Tu es ma puissance, Tu es mon Dieu, Tu es ma joie - Seigneur qui sans quitter le sein du Père - as visité notre pauvreté - Avec le prophète Abbakoum, je T'appelle - Gloire à ta puissance, Dieu qui aimes l'homme.


5ème Ode
Hirmos
Pourquoi m'as Tu éloigné de la lumière inaccessible de ta face ? - et m'as Tu couvert, malheureux, de ténèbres étrangères ? - Mais je Te prie, fais moi revenir - dirige mes voies vers la lumière de tes commandements.

Devant le tombeau de Lazare, en ton amour de l'homme - Tu l'as appelé, Tu lui as rendu la vie - En Dieu immortel qui es la vie de tous les hommes - Tu annonçais clairement la résurrection à venir.

Les pieds liés, Lazare marchait - Miracle entre les miracles - Le Christ qui lui donnait sa force était plus grand que celui qui l'entravait - Tout obéit à sa parole - et sert en Lui le Maître et le Dieu.

Ô Christ, Tu as relevé Lazare mort depuis quatre jours et qui sentait déjà - ressuscite moi qui suis mort dans les péchés - et enseveli dans la fosse et l'ombre ténébreuse de la mort - Délivre moi et sauve moi, dans ta miséricorde.

Autre - Hirmos
Pourquoi m'as Tu éloigné de la lumière…

Glorifiant le Père Tu ne Le priais pas comme un autre Dieu - Tu donnais à la foule qui T'entourait la certitude - en Ta patience Tu rendais grâce à ton Père - Par ton ordre Tu as ressuscité Lazare.

Ô ta voix divine, Sauveur. Ô la puissance de ton pouvoir - par elle Tu as brisé les portes de l'enfer - Tu as détruit la mort qui dévore tout -Délivre moi de mes passions, comme ton ami Lazare enseveli depuis quatre jours.

Gloire...

Par les prières de Lazare, de Marthe et de Marie - rends nous dignes de voir les jours de ta croix - de ta Passion et de ta lumineuse et royale Résurrection - Seigneur qui aimes l'homme.

Et maintenant...

Toute pure, tu as près de ton Fils la liberté maternelle - nous te prions, demeure avec nous comme l'a voulu la providence - En toi auprès du Maître, nous chrétiens - avons la bienveillance du pardon.

Katavasia - Pourquoi m'as Tu éloigné de la lumière inaccessible de ta face - et m'as Tu couvert, malheureux, de ténèbres étrangères ? - Mais je Te prie, fais moi revenir - dirige mes voies vers la lumière de tes commandements.


6ème Ode. Tétraode. Poème de Cosmas
Hirmos
Ton 8: Seigneur, Tu as donné à Jonas d'habiter seul dans le monstre - Je suis entravé dans les filets de l'ennemi - Sauve moi comme lui de la destruction.

L'amour, Seigneur, Te mena vers Lazare à Béthanie - Tu as ressuscité en Dieu celui qui sentait déjà - et Tu l'as sauvé des liens de l'enfer.

Marthe désespérait de Lazare mort depuis quatre jours - Mais le Christ ressuscita en Dieu celui qui se corrompait - Par sa parole Il le rendit à la vie.

Autre. Poème de Jean
Hirmos
Ton 8 Seigneur, pardonne. Nombreuses sont mes injustices…

Maître, Tu es le vrai Dieu - Tu savais la dormition de Lazare - et Tu l'avais annoncée à tes disciples - confirmant l'énergie infinie de ta Divinité.

Infini limité dans la chair - Maître, Tu es venu à Béthanie - Comme un homme, Tu pleures sur Lazare - Mais en Dieu Tu veux ressusciter celui qui est mort depuis quatre jours.

Katavasia - Seigneur, pardonne. Nombreuses sont mes injustices - Tire moi du gouffre des malheurs - J'ai appelé vers Toi, entends moi, Dieu de mon salut.


Kondakion
Ton 2 - La joie de tous, le Christ, la vérité - la lumière, la vie, la résurrection du monde - s'est révélé dans sa bonté à ceux qui sont sur la terre - Il est devenu le modèle de la résurrection - donnant à tous l'absolution divine.

Ikos
Le Créateur de l'univers dit aux disciples : Frères, vous que Je connais, notre ami est mort. Il leur enseignait par cette prédiction qu'Il savait tout. Partons, allons voir la sépulture étrangère, le deuil de Marie et le tombeau de Lazare. Là Je dois faire un miracle, accomplir les prémices de la croix - donnant à tous l'absolution divine.

Synaxaire
Ce jour, le samedi avant les Rameaux, nous célébrons la Résurrection du saint et juste ami du Christ, Lazare enseveli pendant quatre jours.
Tu pleures, Jésus : c'est ta nature humaine. Mais Tu rends la vie à celui que Tu aimes : c'est ta force divine.
Par l'intercession de ton ami Lazare, Christ, Dieu, aie pitié de nous. Amen.


7ème Ode
Hirmos
Les enfants des Hébreux dans la fournaise - foulèrent la flamme courageusement - et transformèrent le feu en rosée, disant - Tu es béni, Seigneur, Dieu dans les siècles.

Compatissant, Tu pleurais comme un homme - Mais Tu as ressuscité en Dieu celui qui était dans le tombeau - Délivré de l'enfer Lazare disait - Tu es béni, Seigneur Dieu dans les siècles.

Lazare sortit, enveloppé de bandes - fuyant le chaos et les ténèbres de l'enfer - à la parole du Maître et disant - Tu es béni, Seigneur Dieu dans les siècles.

Autre - Hirmos
Les enfants déportés jadis de Judée en Babylone…

Pleurant sur ton ami, ô Compatissant - Tu as séché les yeux de Marthe - Et par ta Passion volontaire Tu as effacé les larmes de la face de ton peuple - Dieu de nos Pères, Tu es béni.

Sauveur qui gardes le trésor de la vie - Tu as rappelé le mort comme s'il dormait - Tu as par ta parole ouvert le sein de l'enfer - et ressuscité celui qui chantait - Dieu de nos Pères, Tu es béni.

Ô Maître, Tu as relevé le mort lié de ses bandes, et qui sentait - Ressuscite moi, entravé par les cordes des fautes et qui chante - Dieu de nos Pères, Tu es béni.

Katavasia - Les enfants déportés jadis de Judée en Babylone - Par la foi en la Trinité foulèrent la flamme de la fournaise et chantaient - Dieu de nos Pères, Tu es béni.


8ème Ode
Hirmos
Quand Ils entendirent jouer les musiciens - les peuples adorèrent l'idole dans la plaine de Doura - mais les enfants ne s'inclinèrent pas - Ils célébraient et glorifiaient le Seigneur dans tous les siècles.

Comme le berger Tu as suivi l'agneau - et Tu l'as repris au loup mauvais - Plus fort que l'enfer Tu as renouvelé - celui qui périssait et Te disait - Célébrez Le et exaltez Le dans tous les siècles.

Autre - Hirmos
Le Roi des cieux que célèbrent les puissances…

Comme un homme Tu cherchais - Mais en Dieu Tu as ressuscité par ta parole - celui qui était mort depuis quatre jours - nous Te célébrons dans tous les siècles.

Pour la dette de son frère - dans sa gratitude Marie T'apporta la myrrhe - Te célébrant dans tous les siècles.

Comme un homme Tu appelais le Père - Mais en Dieu Tu ressuscitais Lazare - Nous Te célébrons, Christ, dans les siècles.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur…

Katavasia - Le Roi des cieux que célèbrent les puissances des anges - célébrez Le, exaltez Le dans tous les siècles.

On ne chante pas le Magnificat


9ème Ode
Hirmos
Peuples, vénérons dans la gloire la Mère de Dieu très pure - qui conçut le feu divin et ne fut pas consumée - Dans les hymnes qui ne se taisent jamais, exaltons la.

Le peuple, voyant marcher un mort enseveli depuis quatre jours - s'émerveillait devant le miracle et disait au Rédempteur - Dieu, dans les hymnes, nous T'exaltons.

Confirmant ta glorieuse Résurrection, - mon Sauveur - Tu as libéré de l'enfer Lazare mort depuis quatre jours - Dans les siècles, nous T'exaltons.

Autre - Hirmos
Nous reconnaissons en toi la Mère de Dieu…

Vénérant ton Père - et révélant par la prière que Tu n'étais pas un autre Dieu – ô Christ, Tu as de Toi même ressuscité celui qui était mort depuis quatre jours.

Relevant du tombeau Lazare mort depuis quatre jours – ô Christ, Tu le faisais devant tous le témoin le plus vrai - de ta Résurrection le troisième jour.

Tu marches et Tu pleures, ô mon Sauveur - montrant par ta parole ton énergie humaine - Mais révélant ton énergie divine - Tu relèves Lazare.

En chacune de tes deux natures - en ta libre volonté, ô Maître, mon Sauveur - ineffablement Tu as accompli mon salut.

Katavasia - Nous reconnaissons en toi la Mère de Dieu - nous qui sommes sauvés par toi, ô Vierge pure - Avec les chœurs des Anges, nous t'exaltons.


Ton 1 Saint est le Seigneur notre Dieu (et versets)

Exapostilaire - A ta parole, ô Verbe de Dieu - Lazare maintenant se lève, il revient à la vie - Avec les rameaux le peuple Te vénère, ô Tout Puissant - A la fin Tu détruiras l'enfer par ta mort. (bis)

Gloire… Et maintenant…

Mort, par Lazare le Christ te dépouille déjà -Enfer, où est ta victoire ? - Les pleurs de Béthanie maintenant s'éloignent de toi - Puissions nous tous élever sur Lui les rameaux de la victoire.


Stichères des Laudes

V. C'est la gloire de tous ses saints.

Ton 1 - Ô Christ, Tu es la résurrection et la vie des hommes - Devant le sépulcre de Lazare en ta patience - Tu nous as confirmé tes deux natures - Dieu et homme Tu es venu de la Vierge pure - Comme un homme Tu demandais : Où est il enseveli ? - Mais en Dieu à ton ordre qui porte la vie - Tu as ressuscité celui qui était mort depuis quatre jours.

V. Louez Dieu dans son sanctuaire. Louez Le dans le firmament de sa puissance.

Ô Christ ressuscitant de l'enfer Lazare mort depuis quatre jours - Tu as renversé avant ta mort le pouvoir de la mort - Pour l'amour d'un seul Tu as annoncé - que tous les hommes étaient délivrés de la corruption - Adorant ton pouvoir tout puissant, disons - Tu es béni, Sauveur. Aie pitié de nous.

V. Louez Le dans ses œuvres. Louez Le pour l'immensité de sa grandeur.

Marthe et Marie disaient au Sauveur - Si Tu avais été ici Seigneur - Lazare ne serait pas mort - Mais le Christ, la résurrection de ceux qui se sont endormis - a ressuscité des morts celui qui était enseveli depuis quatre jours - Venez, fidèles, adorons Le - Lui qui vient dans la gloire sauver nos âmes.

V. Louez Le au son de la trompette. Louez Le sur la lyre et la harpe.

Ô Christ, Tu donnais à tes disciples les signes de ta Divinité - Mais dans la foule, Tu voulais les cacher pour T'abaisser Toi même - Aux apôtres, en Dieu qui sait tout à l'avance - Tu avais prédit la mort de Lazare - Mais à Béthanie en présence du peuple - Tu ignorais le tombeau de ton ami et comme un homme Tu cherchais à le connaître - Mais celui qui était enseveli depuis quatre jours fut par Toi ressuscité - Il révéla ton pouvoir divin - Seigneur Tout Puissant, gloire à Toi.

V. Louez Le sur le tambour et dans les danses. Louez Le sur le luth et la flûte.

Ton 4 - Ô Christ, Tu as relevé ton ami enseveli depuis quatre jours - et Tu as arrêté les pleurs de Marthe et de Marie - révélant à tous que Tu es dans la puissance divine - Celui qui emplit tout par le pouvoir de sa volonté - celui auquel les Chérubins ne cessent de dire - Hosanna au plus haut des cieux - Tu es béni, Dieu de l'univers, gloire à Toi.

V. Louez Le sur les cymbales sonores. Louez Le sur les cymbales de la joie. Que tout ce qui respire loue le Seigneur.

Marthe dit à Marie : Le Maître est là et t'appelle. Va - Celle-ci courut où était le Seigneur - Le voyant, elle cria et se prosterna - Elle embrassait ses pieds et disait - Seigneur si Tu avais été là, notre frère ne serait pas mort.

Ton 8
V. Lève Toi, Seigneur mon Dieu. Que s'élève ta main. A la fin, n'oublie pas tes pauvres.

Tu as relevé à Béthanie Lazare mort depuis quatre jours - Quand Tu arrivas devant le sépulcre - ta voix fut la vie pour le mort - l'enfer soupira et le rendit dans la crainte - Grand miracle, Seigneur d'amour, gloire à Toi.

V. Je Te célébrerai, Seigneur, de tout mon cœur. Je raconterai toutes tes merveilles.

Seigneur, Tu avais dit à Marthe : Je suis la résurrection - Tu as fait ce que Tu avais dit - en rappelant Lazare de l'enfer - Moi qui suis mort sous les passions - je Te prie, ressuscite moi dans ton amour de l'homme.

Ton 2 Gloire…

Un grand miracle paradoxal est célébré aujourd'hui - Le Christ a relevé du tombeau à sa voix - celui qui était mort depuis quatre jours - Il a rappelé celui qu'Il aimait - Glorifions Le, Lui qui est plus haut que la gloire - Que par l'intercession du juste Lazare Il sauve nos âmes.

Et maintenant…

Tu es bénie au dessus de tout, Vierge Mère de Dieu - Car par Celui qui en toi s'est incarné, l'enfer a été pris - Adam rappelé, la malédiction détruite - Eve délivrée, la mort anéantie - et nous, nous avons reçu la vie et nous chantons - Béni est le Christ notre Dieu qui a voulu qu'il en soit ainsi. Gloire à Toi.

Grande Doxologie et litanies

Congé Celui qui est ressuscité d'entre les morts, le Christ notre vrai Dieu…
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Lun 10 Mars 2008 14:50

SIXIEME SEMAINE DE CAREME

Samedi de la résurrection de Lazare


Samedi Liturgie

Petite Entrée : Sauve nous, Fils de Dieu, Toi qui es ressuscité d'entre les morts, nous qui Te chantons : Alleluia !

Au lieu du Trisagion
Vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu le Christ. Alleluia.

Prokimenon
Ton 3 : Le Seigneur est ma lumière et mon Sauveur, qui craindrais-je ?
V.: Le Seigneur protège ma vie, de qui aurais-je peur ?


Lecture de l'Epître aux Hébreux (12, 28 - 13, 8)

Alléluia
Ton 5: Le Seigneur est entré dans son règne. Il s'est revêtu de splendeur.
V.: Car Il a établi l'univers, qui ne sera pas ébranlé.


Evangile selon Saint Jean (11, 1 - 45)


Communion : Dans la bouche des enfants et des nourrissons, je mettrai la louange. Alléluia.

Excursus

Kondakion sur la Résurrection de Lazare, de Saint Romanos le Mélode publié avec le texte original par José Grosdidier de Matons dans "Hymnes'' de Romanos le Mélode, Vol. III, Sources Chrétiennes, N° 114, Paris, 1965, pp 220-225.


Ce thème de la Résurrection de Lazare a particulièrement inspiré les hymnographes byzantins. Voir deux autres hymnes à la Résurrection de Lazare de Romanos le Mélode dans le même volume : 1er Hymne, pp 145-179 2ème Hymne, pp 181-219


Proïmion: Le Christ, la joie de tous, la vérité, la lumière, la vie, la restauration du monde, s'est manifesté aux gens de la terre par sa bonté, Il est devenu le modèle de la résurrection, Lui qui accorde à tous l'absolution divine.

Celui qui a établi le ciel et la terre, le soleil et la lune, et la multitude des étoiles, habite avec les mortels ; Il illumine tous les hommes en les enseignant et en faisant pour eux des miracles merveilleux. Le voici venu au bourg de Béthanie, pour les sauver, leur montrer de divins prodiges et ressusciter son ami Lazare, Lui qui veut et fait tout par sa volonté et sa puissance sans défaut, et qui accorde à tous l'absolution divine.

Tout en se hâtant d'aller vers la ville, le Seigneur envoya ses disciples pour Lui ramener un ânon, le petit d'une bête de somme, car Il daignait monter dessus, Lui qui a le ciel pour trône et la terre pour escabeau. Et Il vint portant la paix, la réconciliation et la joie à ceux qui L'accueillent de toute leur âme et qui chantent de tout leur cœur avec amour : "Le Christ est là, qui accorde à tous l'absolution divine."

Les foules étendirent donc leurs vêtements et, tenant dans leurs mains des rameaux et des palmes, vinrent à la rencontre de Celui qui jadis, dans le désert, leur avait donné la manne pendant quarante ans, et leurs voix s'exaltaient en clamant : " "Hosanna au Fils du Dieu très haut et de David". Voilà ce que disaient leurs chants. "Car c'est joie pour nous tous que l'heureuse venue, l'heureux avènement, celui qui accorde à tous l'absolution divine. "

Ô Maître, Seigneur, puisque Tu dois juger le monde entier et rendre à chacun selon ses œuvres, affermis la foi de ton peuple, fais à l'empereur une parure de victoires. Donne nous encore d'expier nos péchés, de nous affranchir de nos passions immodérées, de comparaître sans sujet de honte devant ton tribunal terrible. Fais nous traverser la vie dans la pénitence, par les prières de ta Mère immaculée, Sauveur, Toi qui accordes à tous l'absolution divine.


Note liturgique

Célébration de l'Hymne Acathiste le vendredi soir aux Complies :

Après la lecture du Symbole de Foi de Nicée-Constantinople, le clergé se rend au milieu de l'Eglise devant l'icône de la Mère de Dieu. Durant l'encensement de toute l'église, le chœur chante trois fois le kondakion de l'Acathiste : Ta cité délivrée des malheurs..

Ikos 1, Kondakion 2, Ikos 2, Kondakion. 3, Ikos 3, Kondakion 4

Petite litanie

Canon Odes 1 et 3

Kondakion : Ta cité délivrée des malheurs… et petit encensement

Ikos 4, Kondakion 5, Ikos 5, Kondakion 6, Ikos 6, Kondakion 7

Petite litanie

Canon Odes 4 à 6
Kondakion Ta cité délivrée des malheurs… et petit encensement
Ikos 7, Kondakion 8, Ikos 8, Kondakion 9, Ikos 9, Kondakion 10
Petite litanie
Canon Odes 7 à 9
Kondakion Ta cité délivrée des malheurs… et petit encensement
Ikos 10, Kondakion 11, Ikos 11, Kondakion 12, Ikos 12, Kondakion 13 (3 fois)
Ikos 1 , Kondakion 1 :
Ta cité délivrée des malheurs… et petit encensement
Le clergé rentre au sanctuaire
Trisagion
Tropaire
Ton 8 Dès qu'il apprit l'ordre…
Kyrie Eleison (40 fois)
et la fin des petites complies.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Lun 10 Mars 2008 16:43

DIMANCHE DES RAMEAUX

Entrée du Seigneur à Jérusalem


Samedi Petites Vêpres

Stichères
Ton 8 - Des enfants innocents Tu as reçu l'ode de la victoire - Tu viens à la Passion, assis sur le petit âne – ô Christ que célèbrent les anges dans l'hymne trois fois sainte.

Voici, doux et salutaire ton Roi, Sion - vient sur un petit âne renverser par sa force les ennemis - Réjouis toi, exulte, sois en fête avec les rameaux.

Fidèles, frappons ensemble les rameaux des vertus - Comme les enfants, portons les au Christ maintenant - Etendons sous lui les vêtements des œuvres divines - Accueillons Le dans le secret de nos cœurs.

Frères, portons les rameaux des vertus au Christ, Dieu - qui vient de Lui-même souffrir pour nous comme un homme - Et dans sa force divine donner à tous l'impassibilité.

Gloire… Et maintenant…

Celui qui, Dieu, est porté par les Chérubins - vient de Lui-même sur un petit âne à l'immolation pour nous - Venez, de tout notre cœur célébrons Le avec des rameaux.


Apostiches
Ton 2 - Resplendis, nouvelle Sion - Avec les enfants, célèbre en portant les rameaux - Voici, pour te sauver ton Roi vient à la Passion.

V. Dans la bouche des petits enfants et des nourrissons, Tu as mis la louange.

Réjouissez vous Adam et Eve avec les prophètes - Voici, le Seigneur vient vous rappeler par la Passion.

V. Seigneur, notre Seigneur, que ton nom est merveilleux sur toute la terre.

Celui qui reçoit l'hymne des anges - en haut avec le Père et l'Esprit - en bas se fait pauvre comme un étranger - et reçoit la louange des enfants.

Gloire… Et maintenant…

Je célèbre dans la crainte ta terrible providence - Je Te dis : Hosanna - Car Tu viens me sauver, Seigneur béni.


Apolytikion
Ton 1 - Confirmant la Résurrection commune - avant ta Passion, Christ, Dieu, Tu as relevé Lazare des morts - Et nous, portant comme les enfants les signes de la victoire - Dieu qui as vaincu la mort, nous Te disons : - Hosanna au plus haut des cieux - Béni est Celui qui vient au nom du Seigneur

Autre
Ton 4 - Ensevelis avec Toi dans le baptême, Christ notre Dieu - Rendus dignes de la vie immortelle par ta Résurrection, nous Te chantons - Hosanna au plus haut des cieux - Béni est Celui qui vient au nom du Seigneur.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Lun 10 Mars 2008 16:45

DIMANCHE DES RAMEAUX

Entrée du Seigneur à Jérusalem


Samedi Grandes Vêpres

10 stichères du Lucernaire
Ton 6 - Aujourd'hui la grâce du Saint Esprit nous a réunis - Et tous élevant ta croix, nous disons - Béni est Celui qui vient au nom du Seigneur - Hosanna au plus haut des cieux. (bis)

Le Verbe de Dieu, le Fils éternel avec le Père - Qui a le ciel pour Trône et la terre pour poser ses pieds - aujourd'hui à Béthanie s'est fait humble - Il vient sur un petit âne qui n'a pas de raison - Et les enfants des Hébreux tenant dans leurs mains les rameaux - l'acclament de leurs voix - Hosanna au plus haut des cieux - Béni est Celui qui vient, le Roi d'Israël. (bis)

Venez, allons nous aussi, aujourd'hui - tout le nouvel Israël, Eglise des nations - Proclamons avec le prophète Zacharie - Réjouis toi, fille de Sion - parle, fille de Jérusalem - car doux et salutaire, ton Roi vient à toi - monté sur un petit âne, le fils d'une bête de somme - Célébrez Le, enfants qui tenez les rameaux dans vos mains - Hosanna au plus haut des cieux - Béni est Celui qui vient, le Roi d'Israël. (bis)

Nous annonçant ta sainte Résurrection - Dieu bon Tu as relevé du sépulcre à ton ordre - ton ami Lazare qui sentait, enseveli depuis quatre jours - Tu es monté symboliquement sur le petit âne - Porté par lui, Sauveur, Tu as révélé le signe des nations - Israël bien-aimé Te célébrait par la bouche - des nourrissons et des enfants innocents - qui Te voyaient, ô Christ, entrer dans la Cité sainte - six jours avant la Pâque. (bis)

Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie et ses disciples Lui dirent - Seigneur, où veux-Tu que nous Te préparions le repas de la Pâque? Et Lui les envoya - Allez dans le village en face - Vous trouverez un homme portant un vase d'eau - Suivez le et dites au maître de la maison - Le Maître dit : chez toi Je ferai la Pâque avec mes disciples. (bis)

Gloire…

Aujourd'hui la grâce du Saint Esprit nous a réunis - Et tous, élevant ta croix, nous disons - Béni est Celui qui vient au nom du Seigneur - Hosanna au plus haut des cieux.

Et maintenant…

Aujourd'hui la grâce…


Lecture de la Genèse (49~ 1-2, 8-12)
Jacob appela ses fils et dit : Assemblez vous, et je vous annoncerai ce qui vous arrivera dans la suite des temps.
Rassemblez vous, écoutez, fils de Jacob. Ecoutez Israël votre père.
Juda, tes frères te loueront. Ta main sera sur la nuque de tes ennemis. Les fils de ton père se prosterneront devant toi.
Juda est un jeune lion. Du carnage tu es remonté, mon fils. Il s'est couché, il se repose. Qui le fera lever ?
Le sceptre ne s'éloignera pas de Juda, ni la loi d'entre ses pieds, jusqu'à ce que vienne Celui qui la porte et que lui obéissent les peuples.
Il attache à la vigne son âne, le petit de son ânesse. Il lave dans le vin son vêtement, dans le sang des raisins son manteau.
Ses yeux sont rouges de vin. Ses dents sont blanches de lait.


Lecture de la Prophétie de Sophonie (3, 14-20)
Ainsi parle le Seigneur : Chante, fille de Sion, exulte, Israël. Sois bienheureuse, réjouis toi de tout ton cœur, fille de Jérusalem.
Le Seigneur a levé ta condamnation. Il a éloigné ton ennemi. Le Roi d'Israël, le Seigneur, est au milieu de toi. Ne crains pas Il n'y aura plus de mal.
En ce jour je dirai à Jérusalem : Ne crains pas, Sion, que tes mains ne faiblissent pas. Le Seigneur ton Dieu est au milieu de toi. Il est fort. Il te sauvera. Il se réjouira. Il fera de toi sa joie. Il se taira dans son amour. Il fera de toi ses délices dans les louanges.
Je rassemblerai ceux qui sont affligés loin de la fête. Ils viennent de toi, et ils portent la honte.
Voici, en ce temps là, Je combattrai tous ceux qui t'oppriment. Je délivrerai la boiteuse. Je recueillerai l'égarée. Je les comblerai de gloire et de louange sur toute la terre


Lecture de la Prophétie de Zacharie (9, 9-14)
Ainsi parle le Seigneur : Exulte, fille de Sion. Chante, fille de Jérusalem. Voici, ton Roi vient à toi. Il est juste et salutaire, humble et monté sur un âne, sur un ânon, le petit d'une ânesse.
Je détruirai les chars d'Ephraïm et les chevaux de Jérusalem. L'arc de guerre sera brisé. Il annoncera la paix aux nations. Il dominera de la mer à la mer et du fleuve aux confins de la terre.
Par le sang de ton alliance Je renverrai les captifs de la fosse où il n'y a pas d'eau. Revenez à la forteresse, captifs qui attendez. Aujourd'hui encore Je l'annonce. Je te rendrai le double.
Car Je tends Juda comme un arc, je comble Ephraïm, Je fais lever tes enfants, ô Sion, sur tes enfants, ô Grèce. Je ferai de toi l'épée du Puissant.
Le Seigneur se révélera sur eux. Sa flèche partira comme l'éclair. Le Seigneur Dieu sonnera de la trompette. Il s'avancera dans le tourbillon de midi.
Le Seigneur des Puissances les protégera.


Litie
Stichères
Ton 1 - Le Saint Esprit qui apprit aux apôtres à parler d'autres langues étrangères - porte les enfants innocents des Hébreux à proclamer - Hosanna au plus haut des cieux - Béni est Celui qui vient, le Roi d'Israël.

Le Verbe, le Fils qui avec le Père - est éternel et n'a pas de commencement - est venu aujourd'hui porté sur un petit âne dans la cité de Jérusalem - Lui que les Chérubins dans leur crainte ne peuvent pas contempler - Les enfants l'acclamaient avec des rameaux et des palmes - chantant la louange mystiquement - Hosanna au plus haut des cieux - à Celui qui vient sauver de l'erreur notre race.

Six jours avant la Pâque, Seigneur - ta voix fut entendue dans les profondeurs de l'enfer - Tu as relevé Lazare mort depuis quatre jours - Et les enfants des Hébreux proclamaient - Hosanna, notre Dieu, gloire à Toi.

Ton 2 - Seigneur entrant dans la cité Sainte - porté par un petit âne Tu venais souffrir la Passion - pour accomplir la Loi et les Prophètes - Mais les enfants des Hébreux annonçant la victoire de la Résurrection - vinrent à ta rencontre avec des rameaux et des palmes et disaient - Tu es béni, Sauveur, aie pitié de nous.

Gloire à Toi, ô Christ qui sièges sur le Trône au plus haut des cieux - et que maintenant nous attendons avec Ta Croix précieuse - La fille de Sion se réjouit, les nations de la terre exultent - Les enfants portent les rameaux, les disciples étendent leurs vêtements - Et le monde entier apprend à Te dire - Tu es béni, Sauveur, aie pitié de nous.

Gloire… Et maintenant…

Ton 3 - Six jours avant la Pâque Jésus vint à Béthanie - rappeler Lazare mort depuis quatre jours - et annoncer la Résurrection - Les femmes, Marthe et Marie, les sœurs de Lazare - vinrent à Sa rencontre et Lui dirent - Seigneur, si Tu avais été ici, notre frère ne serait pas mort - Alors Il leur dit : Ne vous avais-Je pas enseigné que celui qui croit en Moi - même s'il meurt, vivra - Montrez- Moi où vous l'avez enseveli - Et le Créateur de l'univers l'appela : Lazare, sors.


Apostiches
Ton 8 - Réjouis-toi, sois bienheureuse, Cité de Sion - Danse et exulte, Eglise de Dieu - Car ton Roi vient dans la justice - porté sur un petit âne et célébré par les enfants - Hosanna au plus haut des cieux - Tu es béni. Dans Ta grande compassion, aie pitié de nous.

V. Dans la bouche des petits enfants et des nourrissons, Tu as mis la louange.

Le Sauveur est venu aujourd'hui - dans la cité de Jérusalem accomplir l'Ecriture - Tous ont pris dans leurs mains des rameaux - et ont étendu devant Lui leurs vêtements - reconnaissant qu'Il est notre Dieu - à qui les Chérubins ne cessent de dire - Hosanna au plus haut des cieux - Tu es béni. Dans Ta grande compassion, aie pitié de nous.

V. Seigneur, notre Seigneur, que Ton Nom est merveilleux sur toute la terre.

Toi qui es porté sur les Chérubins et célébré par les Séraphins - Tu es monté sur un petit âne - Les enfants Te chantaient la louange divine - Mais les Juifs transgresseurs Te blasphémaient - Le siège du petit âne préfigurait la conversion des nations - de l'incroyance à la foi – ô Christ, gloire à Toi qui seul compatis et aimes l'homme.

Gloire…

Ton 6 Aujourd'hui la grâce du Saint-Esprit nous a réunis - Et tous élevant Ta Croix nous disons - Béni est Celui qui vient au Nom du Seigneur - Hosanna au plus haut des cieux. (bis)

Et maintenant…

Aujourd'hui la grâce de l'Esprit-Saint…


Apolytikion
Ton 1 - Confirmant la Résurrection commune - avant Ta Passion, Christ, Dieu, Tu as relevé Lazare des morts - Et nous, portant comme les enfants les signes de la victoire - Dieu qui as vaincu la mort, nous Te disons - Hosanna au plus haut des cieux - Béni est Celui qui vient au Nom du Seigneur. (bis)

Autre
Ton 4 - Ensevelis avec Toi dans le baptême, Christ notre Dieu - Rendus dignes de la vie immortelle par Ta Résurrection, nous Te chantons - Hosanna au plus haut des cieux - Béni est Celui qui vient au Nom du Seigneur.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Lun 10 Mars 2008 16:51

DIMANCHE DES RAMEAUX

Entrée du Seigneur à Jérusalem


Matines

Apolytikion
Ton 1 - Confirmant la Résurrection commune - avant Ta Passion, Christ, Dieu, Tu as relevé Lazare des morts - Et nous, portant comme les enfants les signes de la victoire - Dieu qui as vaincu la mort, nous Te disons - Hosanna au plus haut des cieux - Béni est Celui qui vient au Nom du Seigneur. (bis)

Gloire... Et maintenant...

Ton 4 - Ensevelis avec Toi dans le Baptême, Christ notre Dieu - Rendus dignes de la vie immortelle par Ta Résurrection, nous Te chantons - Hosanna au plus haut des cieux - Béni est Celui qui vient au Nom du Seigneur.


Après la première lecture de Psaumes (9 à 17)
Cathisme
Ton 4 - Nos âmes purifiées - avec les rameaux en esprit, comme les enfants - acclamons le Christ dans la foi - Chantons au Maître de toutes nos voix - Tu es béni, Sauveur qui es venu dans le monde - sauver Adam de l'ancienne malédiction - et qui voulus devenir dans Ton Amour de l'homme - par l'Esprit le nouvel Adam - Verbe qui mènes tout vers le bien, gloire à Toi.

Gloire... Et maintenant…

Autre
Ton 4 - Seigneur en ressuscitant du sépulcre - Lazare enseveli depuis quatre jours - Tu as enseigné à tous à Te dire - avec les rameaux et les palmes - Tu es béni, Toi qui viens.


Après la seconde lecture de Psaumes (18 à 24)
Cathisme
Ton 4 - Christ, Tu pleures sur Ton ami dans le secret du cœur - Tu ressuscites Lazare des morts - Tu révèles en lui Ta compassion, dans Ton Amour de l'homme - Apprenant ton arrivée, Sauveur, les enfants aujourd'hui sont sortis - Ils tiennent dans leurs mains les rameaux et Te disent Hosanna, Tu es béni, Toi qui es venu sauver le monde.

Gloire... Et maintenant...
Autre
Ton 1 - Peuples et nations, célébrez d'une même voix - Le Roi des Anges est monté maintenant sur un petit âne - Il vient voulant sur la Croix renverser les ennemis par Sa puissance - Et les enfants avec les rameaux chantent l'hymne - Gloire à Toi, notre seul Dieu béni.


Après le Polyéleos, Mégalynaire de la Fête (dans la tradition russe)

Nous Te magnifions, ô Christ donateur de vie, et nous aussi, nous Te chantons : Hosanna au plus haut des cieux. Béni est Celui qui vient au Nom du Seigneur.

Ce chant est repris et intercalé entre les versets psalmiques suivants durant l'encensement de toute l'église :

Seigneur, notre Seigneur, que Ton Nom est admirable sur toute la terre.
Car Ta grandeur s'élève plus haut que les cieux.
Dans la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle, Tu as mis une louange plus parfaite.
A cause de Tes ennemis, Tu as détruit l'ennemi et son vengeur.
Tu as châtié les nations et l'impie a péri.
La pierre qu'ont rejeté les bâtisseurs est devenue pierre d'angle.
Cela est l’œuvre du Seigneur et c'est chose admirable à nos yeux.
Le Seigneur est grand en Sion et élevé au dessus de toutes les nations.
C'est là qu'Il a brisé la puissance des arcs.
Sion a entendu et a exulté, et les filles de Juda se sont réjouies.
Annoncez en Sion le Nom du Seigneur, et Sa louange dans Jérusalem.
Car Dieu sauvera Sion et les cités de Juda seront reconstruites.
A Toi revient un hymne en Sion, ô Dieu, et à Toi on élèvera des prières à Jérusalem.
Béni est Celui qui vient au Nom du Seigneur; le Seigneur est Dieu et Il nous est apparu.
Célébrez ces fêtes avec des guirlandes jusqu'au coin de l'autel.
Aux parvis de la maison du Seigneur, au milieu de toi, Jérusalem.
Le Seigneur régnera dans les siècles, ton Dieu, Sion, régnera d'âge en âge.
Sa louange demeure dans les siècles et dans les siècles des siècles.
Gloire... Et maintenant...
Nous Te magnifions, ô Christ donateur de vie, et nous aussi, nous Te chantons : Hosanna au plus haut des cieux. Béni est Celui qui vient au Nom du Seigneur.


Cathisme
Ton 8 - Celui qui siège sur le trône des Chérubins - est monté pour nous sur un petit âne - allant vers la Passion volontaire - Il entend aujourd'hui les enfants qui proclament : Hosanna - Et la foule qui dit : Fils de David, sauve ceux que Tu as créés - Car Tu es venu, Jésus béni, pour que nous connaissions Ta gloire.

Gloire… Et maintenant…

Celui qui siège sur le Trône des Chérubins…

Première antienne des Degrés
Ton 4 - Depuis ma jeunesse tant de passions me combattent - Mais, secours-moi et sauve-moi, mon Sauveur. (bis)

Vous qui méprisez Sion, soyez confondus par le Seigneur - Comme l'herbe vous serez desséchés par le feu. (bis)

Gloire…

Par le Saint Esprit toute âme est vivifiée - Elle est élevée par la purification - et brille dans le mystère de l'unité des trois Personnes.

Et maintenant…

Du Saint-Esprit jaillissent les courants de la grâce - qui arrosent toute la création pour engendrer la vie.


Prokimenon Ton 4
Dans la bouche des petits enfants et des nourrissons - Tu as mis la louange.
V.: Seigneur, notre Seigneur, que Ton Nom est merveilleux sur toute la terre.


Evangile selon Saint Matthieu (21, I - IV)

(On ne chante pas "Nous avons vu la Résurrection du Christ… )

Après le Psaume 50
Prière pour la Bénédiction des Rameaux :

Le Diacre : Prions le Seigneur

Le Chœur : Kyrie Eleison

Le Prêtre : (prenant l'encensoir, encense les rameaux préparés, puis dit la prière) :
Seigneur notre Dieu, qui trône sur les Chérubins, qui as établi la puissance de Ton Fils, notre Seigneur Jésus-Christ pour qu'Il sauve le monde par Sa Croix, Sa mise au tombeau et Sa Résurrection - C'est Lui venu à Jérusalem pour Sa Passion volontaire que les gens assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort accueillirent prenant en main les symboles de la Résurrection, les branches d'arbres et les rameaux de palmiers - Toi-même, Seigneur, protège et conserve nous aussi, qui, à leur imitation portons ces branches et ces rameaux en ce jour d'avant-fête. Et de même que ces foules et ces enfants qui Te criaient alors : "Hosanna" fais que nous aussi, dans les hymnes et les chants spirituels nous parvenions à la Résurrection vivifiante au troisième jour, du Christ-Jésus notre Seigneur avec lequel Tu es béni, ainsi que Ton Très Saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et aux siècles des siècles.

Gloire…

Ton 2 Aujourd'hui le Christ entre dans la Cité Sainte - porté sur un petit âne - pour délivrer du mal de leur déraison stérile les nations.

Et maintenant…

Aujourd'hui le Christ entre dans la Cité…

V. Ton 6: Aie pitié de moi, Dieu, dans Ton grand Amour. Dans l'abondance de Tes compassions efface mon péché.

Ton 6: Aujourd'hui la grâce du Saint Esprit nous a réunis - Et tous élevant Ta Croix nous disons - Béni est Celui qui vient au Nom du Seigneur - Hosanna au plus haut des cieux.


Canon - Poème de Cosmas
1ère Ode
Hirmos
Ton 4 - Les sources de l'abîme n'eurent plus d'eau - Le fond de la mer soulevée fut découvert - Tu as donné Ton ordre à la tempête - Et Tu as sauvé le peuple élu - qui Te chante l'hymne de la victoire, Seigneur.

Dans la bouche des enfants innocents et des nourrissons - Tu as mis la louange de tes serviteurs - pour détruire l'adversaire, Sauveur - Par la Passion de la Croix relever de sa chute l'ancien Adam - et le ressusciter qu'il Te chante l'hymne de la victoire, Seigneur.

L'Eglise des Saints Te porte la louange - Christ qui demeures en Sion - Et toi Israël salue en joie Ton Créateur - Et le cœur de pierre, les montagnes rebelles des nations - se réjouissent de voir Ta face - et Te chantent l'hymne de la victoire, Seigneur.

Katavasia Les sources de l'abîme n'eurent plus d'eau…


3ème Ode
Hirmos
A ton ordre le peuple israélite - but l'eau qui coulait du bord de la pierre solide – ô Christ Tu es la pierre, Tu es la Vie - en Toi fut fondée l'Eglise qui proclame - Hosanna, Tu es béni, Toi qui viens.

Effrayé par Ton ordre l'enfer - laissa sortir des tombeaux Lazare mort depuis quatre jours – ô Christ, Tu es la Résurrection, Tu es la Vie - en Toi fut fondée l'Eglise qui proclame - Hosanna, Tu es béni, Toi qui viens.

Peuples divinement chantez en Sion - Priez le Christ en Jérusalem - Lui-même vient dans la gloire en Son pouvoir - en Lui fut fondée l'Eglise qui proclame - Hosanna, Tu es béni, Toi qui viens.

Katavasia A Ton ordre le peuple israélite…


Hypakoï
Ton 6 - Les Juifs ingrats célébrèrent d'abord avec des rameaux - puis saisirent avec des bâtons le Christ notre Dieu - Mais nous d'une foi ferme vénérons toujours en Lui notre bienfaiteur - et disons Lui continuellement - Tu es béni, Toi qui viens rappeler Adam.


4ème Ode
Hirmos
Le Christ notre Dieu vient dans la lumière - Il arrive, Il ne tardera pas - De la forêt de la montagne ombragée, la Vierge L'a enfanté - disait autrefois le Prophète - Et tous nous proclamons : Gloire à Ta puissance, Seigneur.

Que toutes les montagnes et toutes les collines ruissellent de joie pour Son Amour - Que les arbres de la forêt l'acclament - Nations célébrez le Christ, tous les peuples, louez-Le - Gloire à Ta puissance, Seigneur.

Le Seigneur qui règne sur les siècles - viendra revêtu de Sa force - L'ordre de Sa gloire et de Sa beauté est en Sion incomparable - Et tous, nous proclamons : Gloire à Ta puissance Seigneur.

Le Seigneur qui mesura le ciel - a délivré la terre du Dragon - Car Il a élu Sion - Il a choisi de demeurer, de régner en elle sur les peuples qui proclament : Gloire à Ta puissance, Seigneur.

Katavasia: Le Christ notre Dieu vient dans la lumière…


5ème Ode
Hirmos
Toi qui portes à Sion la bonne nouvelle, gravis la montagne - Toi qui prêches Jérusalem, élève Ta voix - On a dit de Toi des choses glorieuses, Cité de Dieu - Paix sur Israël et salut pour les nations.

Dieu qui siège au plus haut des cieux sur les Chérubins - vient, porté humblement dans sa gloire en son pouvoir - Et l'univers s'emplira de sa louange divine - Paix sur Israël et salut pour les nations.

Sion, Sainte montagne de Dieu, Jérusalem - lève les yeux autour de Toi - et vois tes enfants rassemblés en toi - Ils sont venus de loin adorer ton Roi - Paix sur Israël et salut pour les nations.

Katavasia: Toi qui portes à Sion la bonne nouvelle…


6ème Ode
Hirmos
Les esprits des justes appelaient dans la joie - Un nouveau Testament est donné maintenant au monde - Que le peuple soit renouvelé par l'aspersion du sang divin.

Israël, reçois le Royaume de Dieu - Que celui qui marche dans les ténèbres voie la grande lumière - Que le peuple soit renouvelé par l'aspersion du sang divin.

Sion, renvoie libres tes captifs - Enlève les de la fosse sans eau de l'ignorance - Que le peuple soit renouvelé par l'aspersion du sang divin.

Katavasia: Les esprits des justes appelaient…


Kondakion
Ton 6 - Ô Christ, Dieu sur le Trône dans le ciel - et porté par un petit âne sur la terre - Tu as reçu la louange des Anges et la célébration des enfants qui Te disent - Tu es béni, Toi qui viens rappeler Adam.

Ikos -
Immortel Tu as lié l'enfer, Tu as détruit la mort, Tu as ressuscité le monde. Et les enfants Te célèbrent avec des rameaux, ô Christ, ils proclament aujourd'hui Ta victoire : Hosanna au Fils de David. Ils disent que les enfants ne seront plus immolés pour le Fils de Marie. C'est Toi Seul qui seras crucifié pour tous les enfants et les anciens. Le glaive n'avancera plus sur nous. C'est Ton côté qui sera percé par la lance. Et nous Te disons dans la joie : - Tu es béni, Toi qui viens rappeler Adam.

Synaxaire
Ce jour, dimanche des Rameaux, nous célébrons la lumineuse et glorieuse fête de l'entrée à Jérusalem de notre Seigneur Jésus Christ.
Porté sur un petit âne, Celui qui par sa parole étendit la voûte du ciel, cherche à délivrer les hommes de la déraison.
Dans Ton ineffable miséricorde, ô Christ notre Dieu, donne nous de vaincre la déraison des passions. Rends nous dignes de voir l'évidence de Ta victoire sur la mort et la lumière de Ta Résurrection qui porte la Vie. Aie pitié de nous.


7ème Ode
Hirmos
Tu as sauvé dans le feu les enfants d'Abraham tes enfants - et Tu as jeté les Chaldéens dans la fosse - qu'ils avaient injustement creusée pour les justes - Seigneur célébré au dessus de tout - Dieu des Pères Tu es béni.

Le peuple agenouillé et Tes disciples en joie Te chantaient avec les rameaux - Hosanna au Fils de David - Seigneur célébré au dessus de tout - Dieu des Pères, Tu es béni.

La multitude innocente, la nature des petits enfants - chantait en Toi le Roi d'Israël et des Anges - Seigneur célébré au dessus de tout - Dieu des Pères, Tu es béni.

Avec les rameaux et les palmes, ô Christ - La multitude T'acclamait - Béni est Celui qui vient, le Roi des siècles - Seigneur célébré au dessus de tout - Tu es béni, Dieu des Pères.

Katavasia: Tu as sauvé dans le feu les enfants d'Abraham…


8ème Ode
Hirmos
Réjouis toi, Jérusalem - Exultez, vous qui aimez Sion - Celui qui règne sur les siècles, le Roi des Puissances, est venu - Que toute la terre vénère à la vue de sa face et chante - Toutes les œuvres, célébrez le Seigneur.

Monté sur un petit âne - le Christ, ton Roi, Sion, arrive - Il vient détruire l'erreur et la déraison des idoles - et arrêter la course irrésistible des nations, pour qu'elles chantent - Toutes les œuvres célébrez le Seigneur

Réjouis toi Sion - le Christ ton Dieu est entré dans Son règne sur les siècles - Notre Juste Rédempteur est venu, comme il est écrit - doux et salutaire, monté sur un petit âne - pour détruire l'audace des ennemis qui sur leur chevaux ne chantaient pas - Toutes les œuvres, célébrez le Seigneur

L'inique assemblée des rebelles - n'a plus de vêtements divins - Ils ont fait de la maison de Dieu, de la maison de prières une caverne de voleurs - en éloignant de leur cœur le Rédempteur - Mais nous chantons : Toutes les œuvres, célébrez le Seigneur.

Katavasia: Réjouis toi, Jérusalem…


9ème Ode
Hirmos
Le Seigneur est Dieu et Il nous est apparu - Célébrez la fête, venez, réjouissez vous - Exaltons le Christ avec les rameaux et les palmes en chantant - Béni est Celui qui vient au Nom du Seigneur, notre Sauveur.

Nations, pourquoi vous troublez-vous ? - Scribes et prêtres, pourquoi dites vous des choses vaines ? - Quel est Celui que les enfants célèbrent avec des rameaux et des palmes, disant : Béni est Celui qui vient au Nom du Seigneur, notre Sauveur ?

Il est Dieu qui n'a pas de pareil - Il a ouvert toute voie juste et l'a donnée à Israël bien-aimé - Puis Il a vécu parmi les hommes - Béni est Celui qui vient au Nom du Seigneur, notre Sauveur.

Que regardez-vous, rebelles qui nous scandalisez sur le chemin ? - Vos pieds acérés ont versé le sang du Maître - Mais Il ressuscitera pour sauver tous ceux qui proclament - Béni est Celui qui vient au Nom du Seigneur, notre Sauveur.

Katavasia: Le Seigneur est Dieu et Il nous est apparu…


Exapostilaire
Saint est le Seigneur notre Dieu
(avec versets)


Stichères des Laudes
Ton 4 - Seigneur, beaucoup étendaient sur la route leurs vêtements - D'autres coupaient les rameaux des arbres et les portaient - Ceux qui Te précédaient et ceux qui Te suivaient chantaient - Hosanna au Fils de David - Béni est Celui qui est venu et qui revient, au Nom du Seigneur. (bis)

Tu allais entrer dans la cité sainte, Seigneur - Le peuple portait les rameaux des plantes - et célébrait en Toi le Maître de l'univers - Comme s'il Te contemplait sur les Chérubins - il Te voyait porté sur un petit âne et chantait - Hosanna au Fils de David - Béni est Celui qui est venu et qui revient, au Nom du Seigneur. (bis)

Sortez, nations, sortez, peuples - Voyez le Roi des cieux entrer aujourd'hui dans Jérusalem - sur un simple petit âne comme sur un Trône élevé - Race des Juifs infidèle et adultère - Venez voir Celui que vit Isaïe - Il est venu pour nous dans la chair - Il épouse en sa sagesse la nouvelle Sion - Il rejette la synagogue condamnée - A ces noces pures les enfants purs sont venus acclamer - Avec eux célébrons et chantons l'hymne angélique - Hosanna au plus haut des cieux à Celui qui a le grand Amour.

Pour la confirmer à tous, ô Christ, Dieu - Tu as révélé la Résurrection commune avant Ta Passion volontaire - Tu as à Béthanie par Ta puissance ressuscité Lazare mort depuis quatre jours - et Tu as rendu la vue aux aveugles - Sauveur qui donnes la lumière - Puis avec Tes disciples accomplissant les prédictions des prophètes - Tu es entré dans la Cité Sainte - assis sur un petit âne, porté comme sur les Chérubins - Et les enfants des Hébreux avec des rameaux et des palmes sont venus à Ta rencontre - Portant nous aussi les rameaux d'olivier et les palmes nous Te chantons - Hosanna au plus haut des cieux. Béni est Celui qui vient au Nom du Seigneur.

Gloire... Et maintenant...

Ton 6 - Six jours avant la Pâque - Jésus vint à Béthanie et ses disciples Lui dirent - Seigneur, où veux-Tu que nous Te préparions le repas de la Pâque ? - Et Lui les envoya - Allez dans le village en face - Vous trouverez un homme portant un vase d'eau - Suivez le et dites au maître de la maison - le Maître dit : Chez toi je ferai la Pâque avec mes disciples.

Grande doxologie et litanies

Congé : Celui qui pour notre salut a accepté de monter sur un ânon, le Christ notre vrai Dieu…
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Lun 10 Mars 2008 16:54

DIMANCHE DES RAMEAUX

Entrée du Seigneur à Jérusalem


Liturgie

1ère antienne
Ton 2
V. J'ai aimé. Le Seigneur entendra la voix de ma prière.

Par les prières de la Mère de Dieu, ô Sauveur, sauve nous.

V. Les douleurs de la mort m'entouraient. Les pièges de la mort m'avaient découvert.

Par les prières de la Mère de Dieu...

V. J'étais dans l'affliction et la douleur. Mais j'ai invoqué le nom du Seigneur

Par les prières de la Mère de Dieu...

V. Je me réjouirai devant le Seigneur sur la terre des vivants.

Gloire... Et maintenant...

Par les prières de la Mère de Dieu…


2ème antienne
Ton 2
V. J'ai cru et j'ai parlé. J'ai été profondément humilié.

Sauve nous, ô Fils de Dieu, que porta le petit âne, nous qui Te chantons: Alleluia.

V. Que rendrai je au Seigneur pour tout le bien qu'Il m'a fait ?

Sauve nous, ô Fils de Dieu…

V. Je prendrai la coupe du salut, et j'invoquerai le nom du Seigneur.

Sauve nous, ô Fils de Dieu…

V. J'accomplirai mes vœux au Seigneur devant tout son peuple.

Sauve nous, ô Fils de Dieu…

Gloire... Et maintenant...

Fils unique et Verbe de Dieu ...


3ème Antienne
Ton 1
V. Louez le Seigneur car Il est bon. Car éternel est son amour.

Confirmant la Résurrection commune - avant ta Passion, Christ, Dieu, Tu as relevé Lazare des morts - Et nous, portant comme les enfants les signes de la victoire - Dieu qui as vaincu la mort, nous Te disons - Hosanna au plus haut des cieux - Béni est Celui qui vient au nom du Seigneur.

V. Que la maison d'Israël le dise : éternel est son amour.

Confirmant la Résurrection commune...

V. Que la maison d'Aaron le dise : éternel est son amour.

Confirmant la Résurrection commune...

V. Que tous ceux qui craignent le Seigneur le disent : éternel est son amour.

Confirmant la Résurrection commune…


Petite Entrée
V. Béni est Celui qui vient au nom du Seigneur. Le Seigneur est Dieu et Il nous est apparu.

Sauve nous, ô Fils de Dieu, que porta le petit âne, nous qui Te chantons: Alleluia.

Ton 1 - Confirmant la Résurrection commune - avant ta Passion, Christ, Dieu, Tu as relevé Lazare des morts - Et nous, portant comme les enfants les signes de la victoire - Dieu qui as vaincu la mort, nous Te disons : - Hosanna au plus haut des cieux - Béni est Celui qui vient au nom du Seigneur.

Gloire…

Ton 4 - Ensevelis avec Toi dans le baptême, ô Christ notre Dieu - Rendus dignes de la vie immortelle par ta Résurrection, nous Te chantons - Hosanna au plus haut des cieux - Béni est Celui qui vient au nom du Seigneur.

Et maintenant…

Ton 6 - Ô Christ, Dieu sur le Trône dans le ciel - et porté par un petit âne sur la terre - Tu as reçu la louange des anges et la célébration des enfants qui Te disent - Tu es béni, Toi qui viens rappeler Adam.


Prokimenon Ton 4
Béni est Celui qui vient au nom du Seigneur - Le Seigneur est Dieu et Il nous est apparu
V. Confessez le Seigneur car Il est bon, car sa miséricorde est éternelle.


Lecture de l'Epître de saint Paul aux Philippiens. (4, 4-9)


Alleluia
Ton 1 : Chantez au Seigneur un chant nouveau, car le Seigneur a fait des merveilles.
V. Tous les confins de la terre ont vu le salut de notre Dieu.


Evangile selon saint Jean (12, 1-18)

Communion : Béni est Celui qui vient au nom du Seigneur, le Seigneur est Dieu et Il nous est apparu.


Congé : Celui qui pour notre salut a accepté de monter sur un ânon, le Christ notre vrai Dieu…
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Lun 10 Mars 2008 17:42

Dimanche des Rameaux Vêpres

Stichères du Lucernaire
Ton 8 - Réjouis toi, sois bienheureuse, Cité de Sion - Danse et exulte, Eglise de Dieu - Car ton Roi vient dans la justice - porté par un petit âne et célébré par les enfants - Hosanna au plus haut des cieux - Tu es béni. Dans ta grande compassion, aie pitié de nous. (bis)

Le Sauveur est venu aujourd'hui - dans la cité de Jérusalem accomplir l'Ecriture - Tous ont pris dans leurs mains des rameaux - et ont étendu devant Lui leurs vêtements - reconnaissant qu'Il est notre Dieu - à qui les Chérubins ne cessent de dire - Hosanna au plus haut des cieux - Tu es béni. Dans ta grande compassion, aie pitié de nous. (bis)

Toi qui es porté sur les Chérubins et célébré par les Séraphins - Tu es monté sur un petit âne - Les enfants Te chantaient la louange divine - Mais les Juifs transgresseurs Te blasphémaient - Le siège du petit âne préfigurait la conversion des nations - de l'incroyance à la foi - Christ, gloire à Toi qui seul compatis et aimes l'homme. (bis)

Gloire…

Réjouis toi, sois bienheureuse, Cité de Sion - Danse et exulte, Eglise de Dieu - Car ton Roi vient dans la justice - porté par un petit âne et célébré par les enfants - Hosanna au plus haut des cieux - Tu es béni. Dans ta grande compassion, aie pitié de nous.

Et maintenant...

Toi qui es porté sur les Chérubins et célébré par les Séraphins - Tu es monté sur un petit âne - Les enfants Te chantaient la louange divine - Mais les Juifs transgresseurs Te blasphémaient - Le siège du petit âne préfigurait la conversion des nations de l'incroyance à la foi - Christ, gloire à Toi qui seul compatis et aimes l'homme.


Petite Entrée

Prokimenon du jour de l'Octoèque

Apostiches
Ton 2 - Quittant les rameaux et les palmes - passant d'une fête divine dans une autre fête divine - fidèles, allons à la sainte célébration salutaire des souffrances du Christ - Reconnaissons la Passion qu'Il a voulu souffrir pour nous - rendons Lui grâce et chantons Lui l'hymne juste - Source de la miséricorde, Port du salut, Seigneur, gloire à Toi.

V. Chantez au Seigneur un chant nouveau…

Ton 3 - Il est terrible de tomber dans les mains du Dieu vivant - Il est le Juge des désirs et des pensées du cœur - Nul n'entrera, qui a corrompu la foi - Mais allons dans la douceur et la crainte vers le Christ - afin de recevoir l'amour et de trouver la grâce - pour notre secours en son temps.

V. Toutes les limites de la terre ont vu le salut de notre Dieu.

Synagogue adultère et pleine de malice - qui n'as pas gardé la foi en ton Epoux - qu'as-tu à tenir un testament dont tu n'étais pas l'héritière - Pourquoi te glorifies tu dans le Père, si tu refuses le Fils ? - Tu n'as pas reçu les Prophètes qui annonçaient le Fils - Mais tes propres enfants te confondent, eux qui chantent - Hosanna au Fils de David - Béni est Celui qui vient au nom du Seigneur.

Gloire…

Ton 2 - Quittant les rameaux et les palmes - passant d'une fête divine dans une autre fête divine - fidèles, allons à la sainte célébration salutaire des souffrances du Christ - Reconnaissons la Passion qu'Il a voulu souffrir pour nous - rendons Lui grâce et chantons Lui l'hymne juste - Source de la miséricorde, Port du salut, Seigneur, gloire à Toi.

Et maintenant…

Ton 3 - Il est terrible de tomber dans les mains du Dieu vivant - Il est le Juge des désirs et des pensées du cœur - Nul n'entrera, qui a corrompu la foi - Mais allons dans la douceur et la crainte vers le Christ - afin de recevoir l'amour et de trouver la grâce - pour notre secours en son temps.


Fin de l'office comme aux dimanches précédents à vêpres :


Après le Trisagion et le Notre Père:

Ton 5 - Vierge Marie Mère de Dieu, réjouis toi pleine de grâce - le Seigneur est avec toi - Tu es bénie entre toutes les femmes et le fruit de ton sein est béni - car tu as enfanté le Sauveur de nos âmes. (une métanie)

Gloire…

Saint Jean, toi qui as baptisé le Christ, prie Le pour nous tous, afin que nous soyons délivrés de nos iniquités, car tu as reçu la grâce de prier pour nous. (une métanie)

Et maintenant…

Priez pour nous, saints Apôtres et tous les saints - pour que nous soyons délivrés des dangers et des peines, car votre ferveur nous précède auprès du Seigneur. (une métanie)

Ô Mère de Dieu, dans ta tendresse nous nous réfugions - ne méprise pas nos supplications dans nos tribulations - mais libère nous des malheurs, toi l'unique Pure, l'unique Bénie.

Kyrie Eleison (40 fois)

Gloire... Et maintenant... Toi plus vénérable ...

Au nom du Seigneur, Père, donne ta bénédiction.

Le Prêtre : Que nous bénisse Celui qui est béni, le Christ notre Dieu…

Lecteur : Ô Roi céleste, affermis la foi, calme les nations, apaise le monde, mène dans les demeures des justes nos pères et nos frères qui sort partis. Et reçois nous dans le repentir et la confession, en ta bonté et ton amour de l'homme.

Prière de saint Ephrem:

Seigneur et Maître de ma vie, éloigne de moi l'esprit d'oisiveté, d'abattement, de domination et de vaines paroles. (une métanie)

Donne à ton serviteur l'esprit de chasteté, d'humilité, de patience et d'amour. (une métanie)

Oui, Seigneur, Roi, donne moi de voir mes fautes et de ne pas condamner mon frère. Car Tu es béni dans les siècles des siècles. Amen. (une métanie)

Le Prêtre : Gloire à Toi, ô Christ, notre Dieu, notre espérance, gloire à Toi.

Gloire... Et maintenant... Kyrie Eleison (3 fois) Père, donne ta bénédiction

Le Prêtre donne le congé : (Ce congé est en usage aux offices des premiers jours de la semaine, jusqu'à la liturgie du Mercredi Saint) :
Allant volontairement à la Passion pour notre salut, le Christ, notre vrai Dieu ...
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

PrécédentSuivant

Revenir vers Textes liturgiques

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités