TRIODE 1

Pas de discussions dans ce forum destiné exclusivement à une mise à disposition de textes issus du cycle liturgique orthodoxe. Pour toute réflexion sur ces textes, merci de vous reporter au forum général.

Modérateur : Auteurs

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 16:19

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Lundi Matines

Début de l'office de matines comme au lundi de la deuxième semaine de Carême (avec les mêmes lectures de Psaumes durant toute la semaine)

Chant de l'Alléluia au ton de l'Octoèque avec les versets suivants:

V. 1 Au milieu de la nuit, mon esprit veille vers Toi, ô Dieu, parce que lumière sont tes préceptes sur la terre
V. 2 Apprenez la justice, habitants de la terre.
V. 3 Mon ressentiment saisira un peuple indocile, et maintenant le feu dévore mes ennemis.
V. 4 Ajoute leur des malheurs, Seigneur, ajoute leur des malheurs, aux glorieux de la terre.

Hymnes triadiques du ton, tirés de l'ordinaire de Carême (voir appendice I)

Première lecture des Psaumes : 24 à 31

Cathisme de l'Octoèque (voir appendice IV)

Seconde lecture des Psaumes : 32 à 36

Cathisme
Ton 8 - Brûlons tous au feu de la tempérance - les broussailles des passions qui se lèvent en nous - Eteignons de nos larmes cette flamme qui ne s'éteint pas - Appelons Celui qui viendra juger toute la terre - Sauveur miséricordieux, Seigneur, ne nous condamne pas - Garde nous, accorde nous le pardon de nos fautes.

Gloire… Brûlons tous…

Et maintenant… Vierge pure bénie qui reçus la grâce de Dieu - ne cesse pas de prier avec les Puissances d'en haut, les Archanges et tous les Anges - Celui qui naquit de toi dans le cœur de sa compassion de nous accorder avant la fin le pardon - l'expiation des fautes, le redressement de la vie - Puissions nous trouver son amour.

Troisième lecture des Psaumes : 37 à 45

Cathisme
Ton 8 - Sainte et vénérable Trinité - garde saufs hors de toute condamnation ceux qui arrivent dans la troisième semaine du jeûne - et donne leur dans la suite sur le bon chemin - de garder tous tes commandements - Puissions nous dans l'innocence et les louanges parvenir à voir ta glorieuse Résurrection.

Gloire… Sainte et vénérable Trinité…

Et maintenant… Mère de Dieu, protection des fidèles - joie des tourmentés et des affligés, notre immense consolation - ne cesse pas, avec les anges et les princes, de prier Celui qui naquit surnaturellement de ton sein - pour qu'Il nous délivre de la dure condamnation à l'heure du Jugement.

Psaume 50


Canon du Triode - Poème de Joseph
1ère ode
Hirmos
Ton 3: J'élèverai un chant…

J'ai dépensé ma vie dans la perdition - Dieu compatissant, reçois moi qui me repens - Je Te dis : j'ai péché contre Toi - je n'ai pas besoin d'accusateurs - Je Te porte la confusion de mes œuvres.

Privé de la nourriture angélique j'étais semblable aux bêtes - Je me nourrissais des peines de la malice - Je reviens, reçois moi comme un de tes serviteurs, Père céleste.

Tous les fidèles quittant la nuit des plaisirs venue des délices - allons résolument à la lumière de la vérité - afin d'être dignes du festin de la splendeur.

Réjouis toi, temple saint, toison couverte de la rosée de Dieu - source scellée des eaux immortelles - Souveraine, garde ton troupeau loin des attaques de tous les adversaires.

Autre. Poème de Théodore
Hirmos
Ton 8: Chantons à Dieu qui délivra Israël…

Frères, purifiés maintenant dans la troisième semaine - comme Israël le troisième jour - parvenons à la montagne des prières - écoutons là-haut les voix divines et célébrons le Christ.

Comme Samson fortifiés par le jeûne - peuples, écrasons comme une autre bête le démon du ventre - et la Dalila des passions ne pourra pas rire de nous avoir trompés.

Gloire… Sainte Divinité, je Te chante avec les Chérubins dans la Trinité - la Lumière et les Lumières, la Vie et les Vies - Dieu engendrant, Dieu engendré - Dieu qui procède du Père, Esprit vivant.

Et maintenant… Réjouis toi, joie d'Eve - Sa tristesse a cessé avec ton enfantement, Vierge pure - Réjouis toi claire nuée de la Lumière inaccessible - d'où s'est levé le Christ notre Dieu.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Armés de foi et d'humilité comme David - renversons comme un autre Goliath l'intelligence orgueilleuse - et nous couperons les myriades des passions.

Katavasia: Chantons à Dieu qui délivra Israël de l'amère servitude de Pharaon - qui le conduisit dans la colonne de feu et la nuée de lumière - Car Il s'est glorifié.


8ème ode
Hirmos
Ton 8: Les inspirés divins…

J'ai dépensé avec les prostituées l'héritage paternel - et je suis rejeté de la demeure de la grâce - Mais reçois moi, Père, dans ton immense amour.

Dans l'aube lumineuse du jeûne - recevons la clarté des prières - pour fuir les ténèbres du péché .

Le chœur des anges Te supplie - et les ordres des saints Te prient - Sauve nos âmes, Christ, en ton grand amour.

Je suis aveuglé par l'ivresse du péché - Mais comble moi de sagesse - Tu as conçu la grappe qui ne fut pas cultivée - Vierge Mère de Dieu, espérance de nos âmes.

Autre hirmos
Ton 8: Tu as couvert dans les eaux ta haute demeure…

Venez frères, jouissons du jeûne - le trésor paternel, l'œuvre merveilleuse - la mère de tous ceux qui adorent le Christ, le Maître - Car Il fortifie le corps, Il éclaire l'esprit et le cœur.

Imite, mon âme, l'admirable Gédéon - Porte les vertus, la foi, l'espérance, la charité du Christ - Et va détruire les passions étrangères - comme lui avec les trois cents écrasa la nation de Madian.

Bénissons… Je glorifie en Toi la Trinité et je célèbre l'Unité - Divinité Une, Père qui domines l'univers - Fils, unique Origine, Esprit Saint - Puissance qui mènes toutes choses - Nature unique, Royaume unique, adorés dans les trois Personnes.

Et maintenant… Les douleurs qu'au dessus de la nature j'avais évitées dans l'enfantement - je les subis dans ta Passion vénérable - Je souffre de Te voir attaché par les Juifs à la croix comme Tu l'as voulu - Toi qui as fondé la terre sur les eaux…

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Quand Tu viendras dans la gloire juger toute la terre - avec les milliers et les myriades des Puissances - alors mon Seigneur, épargne moi, pardonne moi, délivre moi de la condamnation - ne me confonds pas, ne me condamne pas au feu éternel.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur…

Katavasia: Tu as couvert dans les eaux ta haute demeure - Tu as donné à la mer ses limites de sable - Tu contiens l'univers. Le soleil Te célèbre - la lune Te glorifie, toute la création Te porte sa louange - Tu l'as créée, Tu l'as formée dans les siècles.


9ème ode
Hirmos
Ton 8: Il s'est manifesté sur la montagne…

Eloigné de ton amour, Père, j'étais de moi même asservi aux impulsions des plaisirs - Mais je reviens. Reçois moi comme le Fils prodigue - Car seul Tu as le grand amour.

Ne cultivant que la malice qui me jetait dans le feu - malheureux, j'étais comme le figuier stérile - Seigneur, fais moi porter pour Toi les fruits de la bonté.

Jeûne, mon âme, garde toi du vice et de la malice - de la colère, de la violence, et de toute faute - c'est un tel jeûne que veut Jésus, notre Dieu qui aime l'homme.

Mère de Dieu, tu es notre force et notre rempart - tu es le secours de ceux qui vont à toi - Nous appelons maintenant ton intercession - pour être délivrés des ennemis.

Autre hirmos
Ton 8: Nous exaltons en toi…

Portons au Christ notre Dieu les dons qu'Il aime recevoir - le jeûne pur, l'abstention du mal.

Mon âme détournée du Christ - apprends comment Elisée nourrit autrefois les prophètes - et nourris toi près de lui.

Gloire… Divinité, je célèbre en Toi - la Forme unique en trois Personnes - le Père qui n'a pas de commencement, le Fils et l'Esprit vivant.

Et maintenant… Vierge Mère de Dieu, porte du Christ le Roi du ciel - sauve par ton intercession ceux qui te célèbrent dans leur désir.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi .

Daniel dans la fosse - soumit les bêtes par le filet de la tempérance - Nous aussi en jeûnant nous dompterons les passions.

Katavasia: Nous exaltons en toi la toute innocente Mère du Christ notre Dieu - que couvrit de son ombre l'Esprit Saint.


Hymnes Lucernaires du Ton (voir Appendice III)


Apostiches du Triode
Ton 4 - Je m'étais couvert de la souillure de mes fautes - et dépouillé de la joie de l'Epoux - Donne moi ta compassion comme au fils prodigue - Dieu, aie pitié de moi. (bis)

Saints martyrs, qui n'admire voyant le bon combat que vous avez mené ? - Comment dans vos corps avez vous renversé l'ennemi incorporel - et confessé le Christ en portant la croix ? - Vous avez mis en fuite les démons et combattu les barbares - Intercédez toujours pour le salut de nos âmes.

Gloire… et maintenant… Lampe qui jamais ne s'éteint - trône de la justice, blanche souveraine - intercède pour le salut de nos âmes.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 16:22

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Lundi Sexte

Tropaire de la Prophétie
Ton 4 - Nous sommes faibles, nous allons dans les péchés - Guéris nos blessures, médecin de nos âmes - qui connais l'intelligence des hommes, en ton amour.

Gloire… et maintenant… Nous sommes faibles, nous allons…


Prokimenon: Psaume 41
Ton 4 - Espère en Dieu, car je Le célébrerai encore - le salut de ma face et mon Dieu.
V. Comme la biche désire les sources des eaux, Dieu, mon âme Te désire.


Lecture de la Prophétie d'Isaïe - (8, 13 - 9, 6)
C'est le Seigneur des Puissances que vous devez sanctifier. C'est Lui que vous devez craindre. C'est Lui que vous devez révérer.
Il sera le sanctuaire, une pierre d'achoppement, un rocher de scandale pour les deux maisons d'Israël, un filet et un piège pour les habitants de Jérusalem.
Beaucoup achopperont. Ils tomberont et se briseront. Ils seront pris et emportés.
Serre la révélation, scelle la loi dans mes disciples.
J'espère dans le Seigneur qui cache Sa face à la maison de Jacob, et je me confie en Lui.
Voici, moi et les enfants que le Seigneur m'a donnés, nous sommes des signes et des présages en Israël, venant du Seigneur des Puissances qui demeure sur la montagne de Sion.
Quand on vous dira : Interrogez les mages, les devins qui sifflent et murmurent : Un peuple ne doit-il pas interroger ses dieux, les morts pour les vivants ?
Si on ne répond pas selon la loi et le témoignage, pour lui il n'y aura pas d'aurore.
Il s'en ira accablé par la peine et la faim. Quand viendra la famine il se révoltera, il maudira son roi et son dieu, il se tournera vers la hauteur,
il regardera vers la terre. Voici, il ne trouvera que l'angoisse, l'obscurité, la nuit de la tourmente. Il sera emporté dans les ténèbres.
Mais l'obscurité cessera où était la tourmente. Les temps passés ont méprisé la terre de Zabulon et la terre de Nephtali . Mais l'avenir glorifiera le chemin de la mer, au delà du Jourdain, la Galilée des nations.
Le peuple qui marchait dans les ténèbres verra une grande lumière. Sur ceux qui habitaient la terre de l'ombre de la mort la lumière brillera.
Tu accroîtras le peuple. Tu exalteras la joie. Il se réjouira devant Toi comme on se réjouit à la moisson, comme on exulte au partage de la dépouille.
Car Tu briseras comme au jour de Madian le joug qu'il portait, le bâton sur son épaule et la verge de son exacteur.
Car le tumulte du combat, les vêtements roulés dans le sang iront à l'incendie, dévorés par le feu.
Car un enfant nous naîtra, un fils nous sera donné. La domination sera sur son épaule. Il s'appellera Conseiller merveilleux, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la Paix.
Pour accroître la domination, dans une paix sans fin sur le Trône de David et sur son Royaume, pour le fonder et l'édifier dans le jugement et la justice dès maintenant et dans les siècles, le zèle du Seigneur des Puissances fera cela.


Prokimenon: Psaume 42
Ton 4: Je Le louerai encore - le salut de ma face et mon Dieu.
V. Juge moi, mon Dieu, défends moi contre une nation infidèle.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:13, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 16:25

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Lundi Vêpres

Lecture des Psaumes 119 à 133

Stichères du Lucernaire - Poème de Joseph

Ton 1 - Désirons le jeûne de l'âme - qui avec l'aide de l'Esprit flétrit les plus basses passions - donne la force de faire les œuvres divines - élève l'esprit vers le ciel - et appelle le pardon de nos fautes que nous accorde Dieu compatissant.

Malheureux, avec les prostituées j'ai dépensé dans la confusion toute ma vie - Mais Seigneur, recueilli comme l'Enfant prodigue je T'appelle - Père céleste, j'ai péché, pardonne moi, sauve moi - ne me rejette pas, éloigné de Toi et privé maintenant des œuvres divines.

Poème de Théodore

Ton 3 - Venez tous au son des cymbales - répandons par nos chants la sainte tempérance que nous embrassons - Par elle nous maudissons en esprit le serpent, l'origine du mal - Sauveur, donne nous de voir sans être condamnés - et de vénérer ta sainte croix - et de la célébrer joyeusement dans les psaumes et les hymnes.

3 stichères des Ménées

Gloire… et maintenant… Théotokion


Prokimenon - Psaume 43
Ton 4: En Dieu tout le jour - nous nous glorifions.
V. Dieu, nous avons entendu de nos oreilles, nos pères nous ont raconté l'œuvre que Tu as faite dans leurs jours, dans les jours anciens.


Lecture de la Genèse (6, 9 - 22)
Noé était un homme juste, intègre dans sa génération. Noé marchait avec Dieu.
Noé engendra trois fils, Sem, Cham et Japhet.
La terre était corrompue devant Dieu. La terre était pleine de violence.
Dieu regarda la terre. Voici, elle était corrompue. Car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre.
Dieu dit à Noé : la fin de toute chair est venue devant moi. Car la terre est pleine de violence à cause d'eux. Voici, je les effacerai de la terre.
Fais-toi une arche de bois résineux. Tu feras des cellules à l'arche. Et tu la couvriras de poix dedans et dehors.
Voici comment tu la feras. L'Arche aura trois cents mesures de longueur, cinquante mesures de largeur et trente mesures de hauteur.
Tu feras une fenêtre à l'arche. Tu l'arrêteras à une mesure du haut. Tu mettras une porte au côté de l'arche. Tu feras un étage inférieur, un second et un troisième.
Je vais faire venir le déluge des eaux sur la terre, pour détruire toute chair qui a en elle le souffle de la vie sous les cieux. Tout ce qui est sur la terre périra.
Mais j'établirai mon alliance avec toi, et tu entreras dans l'arche, toi, tes fils, ta femme et les femmes de tes fils avec toi.
Et de tout ce qui vit, de toute chair, de tous tu mèneras un couple dans l'arche pour qu'ils vivent avec toi. Qu'ils soient mâle et femelle.
Des oiseaux selon leur espèce, des bêtes selon leur espèce, de tous les serpents de la terre selon leur espèce, des couples de tous viendront vers toi pour vivre.
Prends toi de tout ce qui se mange. Tu le recueilleras près de toi. Ce sera, pour toi et pour eux, votre nourriture.
Noé agit selon tout ce que Dieu lui avait ordonné. Il fit ainsi.


Prokimenon: Psaume 44
Ton 6 : Je rappellerai ton nom - de génération en génération
V. La bonne nouvelle est montée de mon cœur. Je dirai mon œuvre au Roi.


Lecture des Proverbes (8, 1 - 21)
La sagesse n'appelle-t-elle pas ? L'intelligence n'élève-t-elle pas la voix?
A la cime des hauteurs, sur le bord de la route, à la croisée des chemins, elle se pose.
Près des portes, à l'entrée de la ville, sur les voies de passage, elle appelle.
Hommes, c'est vous que j'appelle. Ma voix monte vers les enfants d'Adam.
Fous, apprenez l'intelligence du discernement. Insensés, apprenez l'intelligence du cœur.
Ecoutez, car je dirai de grandes choses. Mes lèvres s'ouvrent pour enseigner ce qui est droit.
Ma bouche annonce la vérité. Mes lèvres méprisent le mal.
Toutes les paroles de ma bouche méprisent le mal, elles sont justes. Elles n'ont rien de faux ni de détourné.
Toutes sont claires pour celui qui a l'intelligence, et droites pour ceux qui ont trouvé la science.
Prenez mon enseignement, et non l'argent, la science plutôt que l'or.
Car la sagesse est meilleure que les perles. Rien de précieux n'est digne d'elle.
Moi la sagesse, j'ai pour demeure le discernement. J'ai trouvé la science du jugement.
La crainte du Seigneur est le mépris du mal. Je méprise l'arrogance et l'orgueil, la voie du mal et la bouche qui ment.
A moi le conseil et le bon sens. Je suis l'intelligence. A moi la force.
Par moi règnent les rois, et ordonnent les princes ce qui est juste. Par moi gouvernent les puissants, les nobles et tous les juges de la terre.
J'aime ceux qui m'aiment, et ceux qui me cherchent me trouvent.
Avec moi la richesse et la gloire, la force du bien et la justice.
Mon fruit est meilleur que l'or, que l'or pur, et ma récolte que l'argent.
Je marche dans la voie de la justice, au milieu des chemins droits,
pour donner l'héritage à ceux qui m'aiment, et emplir leurs trésors.


Apostiches du Triode

Ton 2 - Père bon, la folie m'a dépouillé de tout ce que Tu m'avais donné - Je me suis éloigné de Toi et asservi à l'étranger - J'ai mené paître des bêtes dans la peine - et de leur nourriture je n'étais pas rassasié - Connaissant ta miséricorde je suis revenu vers Toi - Couvre ma nudité dans ton amour de l'homme et sauve moi. (bis )

Les saints martyrs intercèdent pour nous et célèbrent le Christ - Toute erreur a cessé - Et la race des hommes est sauvée dans la foi.

Gloire… et maintenant… De ton corps vierge la Lumière - le Verbe a brillé sur le monde - Vierge toute sainte, prie Le de délivrer nos âmes des pièges de l'ennemi.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:14, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 17:10

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Mardi Matines

Première lecture des Psaumes 70 - 76

Cathisme de l'Octoèque

Après la deuxième lecture des Psaumes 77 - 84

Cathisme du Triode
Ton 1 - Purifions nous dans le jeûne et la prière - et servons Dieu en aidant les pauvres - Gémissons et pleurons portant le temps du retour - afin d'échapper au deuil éternel dans la flamme de l'enfer - et rendons gloire au Christ qui a donné le repentir - à tous les hommes qui reviennent l'esprit droit.

Gloire… Purifions nous…

Et maintenant… Vierge toute sainte, tendant tes mains divines qui ont porté le créateur - prie Celui qui s'incarna en toi dans sa bonté - de délivrer des tentations, des passions et des périls - ceux qui dans leur désir te célèbrent et t'appellent - Gloire à Celui qui nous a délivrés par ton enfantement.

Après la troisième lecture des Psaumes 85 - 90

Cathisme
Ton 3 - Dans la joie du jeûne et la réjouissance des hymnes - et par les prières plus fortes que toutes les passions - nous écrasons les pièges du malin et nous appelons le Christ - Rends nous dignes en ta compassion, de voir ta croix - et donne nous, Compatissant, le grand amour.

Gloire… Dans la joie du jeûne…

Et maintenant… Bienheureuse Vierge Mère, guéris mon âme malade - Car je suis malheureusement enfermé dans les fautes - Mère de Dieu je t'appelle dans le gémissement de mon cœur - Toute Innocente, reçois celui qui a tant péché - Qu'en ma liberté je t'appelle. Réjouis toi, demeure de Dieu .


Canon du Triode - Poème de Joseph
2ème ode
Hirmos
Ton 1 - Voyez, voyez que Je suis Dieu - qui ai ordonné à Moïse de conduire dans le désert - le peuple d'Israël asservi - et qui l'ai sauvé dans la puissance de mon pouvoir.

Père, en ton immense bonté tu m'as adopté par le bain du baptême - Tu m'as orné de la richesse de tous les biens - Mais je me suis asservi aux pensées stériles - et je suis tombé dans la pauvreté.

Pardonne, pardonne, pardonne, Seigneur - Juge moi en ta justice, juste Juge - recevant ma pauvre imploration dans ton grand amour, ne m'écarte pas.

Rejetons le manteau accablant de l'intempérance - Couvrons nous du vêtement lumineux du jeûne - Et nous parviendrons dans la lumière à la flamboyante résurrection du Rédempteur.

Sauve moi, sauve moi, Vierge Pure qui as enfanté le Sauveur - Vois la tourmente que soulève chaque jour - en ma pauvre âme la multitude des maux du désespoir.

Autre - Poème de Théodore
Hirmos
Ton 3: Voyez, voyez que Je suis le Sauveur du monde…

Voyez, voyez que Je suis Dieu qui vous ai donné les eaux du salut - Tous les hommes puisez la par la tempérance.

Voyez, voyez que Je suis Celui qui vous ai fixé le saint temps sacré - le stade du jeûne, pour le festin de l'âme.

Gloire… Glorifions la Trinité, adorons l'unité - le Fils unique du Père avec Lui sans commencement - l'Esprit sur le Trône avec le Fils, éternel avec le Père .

Et maintenant… Ne cesse pas de prier le Sauveur, Toute Innocente - pour qu'Il sauve de tous les malheurs - ceux qui de leur bouche et de leur âme reconnaissent en toi la Mère de Dieu.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Tu es grand Seigneur et merveilleuses sont tes œuvres - Dans la fosse Tu as sauvé Daniel - protégé des lions par le jeûne.

Katavasia: Voyez, voyez que Je suis le Sauveur du monde - la vraie Lumière, la Source de la Vie, le Fils de Dieu.


8ème ode
Hirmos
Ton 1 - Le Créateur, le Seigneur que révèrent les anges et toutes les Puissances - prêtres célébrez Le - peuples bénissez Le, exaltez Le dans tous les siècles.

Je pleure, je souffre quand je considère l'heure où je devrai aller devant le Trône terrible - répondre de tout le mal que j'ai fait en ignorance et en connaissance.

Moïse trouva dans le jeûne la purification - reçut la vision de Dieu le seul Pur - Mon âme, purifie toi par le jeûne - afin d'approcher Dieu qui aime l'homme.

Désirons le jeûne, la mère des vertus - Méprisons les délices qui engendrent les passions et disons - Père qui es dans les cieux, sauve nous - sauve nous par les prières de tes saints.

Vierge Marie qui as enfanté le Juge - prie Le de compatir à l'heure du Jugement - et de me sauver le condamné - protection de la race des hommes.

Autre
Hirmos
Ton 3: Le Seigneur qui par la puissance divine…

Initiés à la grâce plus que lumineuse du jeûne - rayonnons de vertus et révélons par l'état de nos âmes - la paix de nos visages, la paix de nos vies.

Par le jeûne, Elisée rendit la vie à l'enfant de la Sunamite - Reconnaissons-le, frères, que le jeûne est une grande chose - une grâce que donne Dieu.

Bénissons… Adorons le Fils, avec le Père et l'Esprit Saint - l'Unité dans la Trinité - proclamant avec les anges de nos bouches de terre - Gloire à Dieu au plus haut des cieux dans la Trinité.

Et maintenant… Pleine de la grâce de Dieu - seule tu as porté un enfant et tu es restée vierge - Grand mystère et terrible prodige - Car tu as enfanté Dieu incarné, le Sauveur du monde.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Frères, que nul d'entre vous ne tombe dans la négligence et l'irrésolution - le temps du travail est une heure de fête - quel est le sage qui en un jour pourra gagner tous les siècles ?

Louons, bénissons et célébrons le Seigneur…


9ème ode
Hirmos
Ton 1 - Nuée lumineuse où descendit le Maître de l'univers - comme la pluie du ciel sur la toison - et s'incarna pour nous et se fit homme - Lui qui n'a pas de commencement - sainte Mère de Dieu, tous nous t'exaltons.

Tombé dans l'océan du péché, dans les gouffres du désespoir - dans les tempêtes des tentations, dans les orages des passions - j'appelle. Abîme d'Amour, sauve moi dans ta miséricorde - fais pleuvoir sur moi le pardon des fautes.

Purifions le corps par le jeûne - l'esprit par la tempérance, l'âme par les larmes - Fidèles, allons purifiés dans la lumière à la rencontre du seul Pur - voir la Passion salutaire que souffrit pour nous le Rédempteur.

Comme le Publicain, j'implore, comme la Prostituée je pleure - comme le Larron j'appelle. Compatissant, souviens toi de moi - comme l'Aveugle je T'invoque, Fils de Dieu - Ouvre les yeux de mon âme brûlés par la malice du démon.

La Vierge, la montagne intacte - la porte infranchissable plus haute que le ciel et que toute la création - la beauté de Jacob, le vase d'or - le pont, la Mère du Créateur - fidèles, disons la bienheureuse.

Autre
Hirmos
Ton 3: Sur la montagne du Sinaï Moïse te vit…

Reconnaissant les jours présents plus haut que tous les jours - prions Dieu d'une conscience pure - plions davantage le genou et disons - Reçois, Seigneur, les prières et les demandes de tes serviteurs.

Le peuple s'assit comme il est écrit, pour manger et boire - et se leva pour danser et adorer le veau d'or - Vois la malheureuse engeance des désirs du ventre - Mais jeûnons et nous serons glorifiés comme le grand Moïse.

Gloire… L'Unité est indivisible dans l'Etre - Mais la Trinité plus que divine unie dans la nature est divisée dans les Personnes - Indivisible, elle est divisée. Une elle est triple - Elle est le Père, le Fils et l'Esprit vivant, qui garde l'univers.

Et maintenant… Qui a entendu qu'une Vierge ait porté un enfant et soit devenue Mère sans l'homme ? - Marie tu as fait ce prodige - Mais me diras-tu comment ? - Ne sonde pas les profondeurs de mon enfantement de Dieu - Il est vrai, mais sa compréhension dépasse l'intelligence humaine.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Sur ceux qui vont dans le péché ta colère est irrésistible - Qui subsistera devant sa menace ? Seigneur qui as l'immense Amour, sauve moi - non pour tant de mes œuvres malheureuses, mais par ta miséricorde.

Sur la montagne du Sinaï Moïse te vit dans le buisson - toi qui sans être brûlée conçus dans ton sein le feu de la divinité - Daniel te vit comme une montagne intacte - Isaïe t'annonça comme le rameau fleuri de la racine de David.


Apostiches du Triode
Ton 7 - Fils prodigue, je Te le confesse, Seigneur, j'ai péché - je n'ose pas tourner mon regard vers le ciel d'où je suis tombé dans le malheur - j'ai péché contre le ciel et contre Toi - et je ne suis pas digne d'être appelé ton fils - je me réprouve moi-même. Je n'ai pas besoin d'accusateurs ni de témoins - ma perdition a triomphé, la fausseté de ma vie est manifeste - dans la confusion de ma nudité présente et l'abjection des vêtements qui me couvrent - Père compatissant, Fils unique, Esprit Saint - reçois moi qui me repens, aie pitié de moi. (bis)

Joyeux au milieu du stade des iniques - les martyrs proclamaient : Seigneur, gloire à Toi.

Gloire... et maintenant... Christ, inexplicablement Tu es né de la Vierge - Tu as éclairé ceux qui étaient dans les ténèbres et proclamaient - Seigneur, gloire à Toi.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:14, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 17:11

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Mardi Sexte


Tropaire de la Prophétie
Ton 7 - Tu es notre salut, Seigneur - Tu nous protèges dans le jour de la tourmente - Aie pitié de nous dans ton grand Amour, Dieu qui aimes l'homme.

Gloire... et maintenant... Tu es notre salut, Seigneur…


Prokimenon: Psaume 45
Ton 4: Le Seigneur des Puissances est avec nous - Le Dieu de Jacob est notre retraite.
V. : Dieu est notre refuge et notre force, un secours dans la tourmente, que nous avons toujours trouvé.


Lecture de la Prophétie d'Isaïe - (9,8 - 10,4)
Voici ce que dit le Seigneur: Tout le peuple d'Ephraïm et les habitants de Samarie l'apprendront, qui disent dans l'orgueil et l'enflure du cœur :
Les briques sont tombées, nous bâtirons en pierre de taille. Les sycomores sont coupés, nous les remplacerons par des cèdres.
Le Seigneur élèvera contre eux les adversaires de Retsin. Il armera leurs ennemis,
Aram à l'Orient et les Philistins à l'Occident, et ils dévoreront Israël à pleine bouche. En tout cela sa colère ne s'apaisera pas et sa main restera étendue.
Mais le peuple ne reviendra pas à Celui qui le frappe. Il ne cherchera pas le Seigneur des Puissances.
Le Seigneur retranchera d'Israël la tête et la queue, la palme et le roseau, en un seul jour.
La tête, c'est l'ancien, celui qui lève le visage. La queue, c'est le prophète qui enseigne le mensonge.
Ceux qui conduisent ce peuple l'égarent, et ceux qui se laisseront conduire sont perdus.
Le Seigneur ne se réjouira pas de ses jeunes hommes. Il n'épargnera pas ses orphelins et ses veuves. Car tous sont dans le blasphème et dans le mal. Toutes les bouches disent l'infamie. En tout cela sa colère ne s'apaisera pas, et sa main restera étendue.
La profanation brûlera comme le feu. Il dévorera les épines, les épines et les ronces. Elle enflammera les arbres de la forêt. Et s'élèveront les tourbillons de la fumée.
Dans l'emportement du Seigneur des Puissances la terre sera embrasée. Le peuple sera dévoré par le feu. Ils n'auront pas compassion les uns des autres.
Ils couperont à droite et ils auront faim. Ils mangeront à gauche et ils ne seront pas rassasiés. Chacun dévorera la chair de son bras.
Manassé dévorera Ephraïm, et Ephraïm Manassé. Et ensemble ils assailliront Juda. En tout cela sa colère ne s'apaisera pas, et sa main restera étendue.
Malheur à ceux qui font des lois iniques, à ceux qui prescrivent des ordres pervers,
pour refuser la justice aux faibles et priver de leur droit les pauvres de mon peuple, pour dépouiller les veuves et piller les orphelins.
Que ferez vous au jour du châtiment ? Dans la destruction qui viendra de loin. vers qui fuirez vous pour trouver le secours ? Et où laisserez vous votre gloire ?
Vous n'aurez plus qu'à vous incliner parmi les captifs, ou à tomber parmi les morts. En tout cela sa colère ne s'apaisera pas, et sa main restera étendue.


Prokimenon: Psaume 46
Ton 3: Chantez à notre Dieu, chantez - chantez à notre Roi, chantez.
V. Tous les peuples battez des mains. Acclamez Dieu dans la joie.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:15, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 17:14

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Mardi Vêpres


Stichères du Lucernaire

Poème de Joseph
Ton 3 - Seigneur, par la croix Tu as détruit le malin - De son mensonge délivre moi qui ai péché et fus séduit - Purifie moi par le jeûne, donne moi d'accomplir ta volonté - Que je voie en joie, Maître, ta sainte Passion.

Je suis meurtri par l'épée du plaisir et mort au fond du malheur - Seigneur, guéris ma pauvre âme, rends lui la vie - Percé par la lance, Maître, guéris ceux qui furent meurtris par la flèche de l'ennemi - Donne moi de communier à ta sainte Passion.

Poème de Théodore
Ton 2 - Nos âmes illuminées dans le jeûne, Seigneur - puissions-nous être dignes sans être condamnés - de voir ta croix dans la joie et de l'adorer dans la crainte - Car elle brille de ta Passion volontaire - Donne nous de l'atteindre, en ton amour de l'homme.

3 stichères des Ménées

Gloire... et maintenant... Stavrothéotokion


Prokimenon: Psaume 47
Ton 3: Le Seigneur est grand - et toujours loué
V. : Dans la cité de notre Dieu, sur sa montagne sainte.


Lecture de la Genèse - (7, 1 - 5)
Dieu dit à Noé : Entre dans l'arche, toi et toute ta maison. Car j'ai vu que tu étais juste devant ma face parmi cette génération.
De toute bête pure, prends toi sept couples, le mâle et la femelle, pour que vive leur semence sur la face de toute la terre.
Car encore sept jours, et je ferai pleuvoir sur la terre quarante jours et quarante nuits, et j'effacerai de la terre tous les êtres que j'ai faits.
Noé agit en tout comme le Seigneur le lui avait ordonné.


Prokimenon: Psaume 48
Ton 2: Ma bouche dira la sagesse - et la méditation de mon cœur l'intelligence.
V.: Ecoutez ceci, tous les peuples. Entendez, tous les habitants du monde.


Lecture des Proverbes - (8, 32 - 9, 11)
Et maintenant mes fils, écoutez moi. Bienheureux ceux qui gardent mes voies.
Ecoutez l'instruction et devenez sages. Ne la rejetez pas.
Bienheureux l'homme qui m'écoute, qui veille jour après jour à mes portes et qui en garde les montants.
Car celui qui me trouve a trouvé la vie. Il portera la volonté du Seigneur.
Mais celui qui m'outrage meurtrit son âme. Tous ceux qui me méprisent aiment la mort.
La sagesse a bâti sa maison. Elle a élevé ses sept colonnes.
Elle a préparé le repas du sacrifice, mêlé son vin, dressé sa table.
Elle a envoyé ses servantes. Elle appelle sur le sommet des hauteurs de la ville.
Qui est simple, qu'il entre ici. Elle dit aux cœurs brisés :
Venez, mangez de mon pain. Buvez du vin que j'ai mêlé.
Quittez la folie et vous vivrez. Marchez dans la voie de l'intelligence.
Celui qui reprend le moqueur se déshonore. Celui qui corrige le méchant se couvre d'outrages.
Ne reprends pas le moqueur. Il te méprisera. Reprends le sage. Il t'aimera.
Donne au sage. Il deviendra plus sage. Instruis le juste. Il accroîtra sa connaissance.
Le commencement de la sagesse est la crainte du Seigneur. La science des saints est l'intelligence.
C'est par moi que se multiplieront tes jours, que croîtront les années de ta vie.


Apostiches du Triode
Ton 2 - Vivant né de la terre, héritier de ton image - Seigneur mon Créateur, j'ose T'appeler Père - bien que j'aie renié la filiation en vivant dans la débauche - en dépensant dans l'oubli la fortune de tes dons - Ne me réprouve pas, Toi qui as voulu que ton Fils unique - supporte pour moi dans la chair la croix et la mort - Mais rends moi meilleur, fais moi demeurer en Toi, dans ton amour de l'homme. (bis)

Les chœurs des martyrs résistèrent aux tyrans et disaient - Nous combattons pour le Roi des Puissances - Quand vous nous livreriez au feu et aux tourments - nous ne renierions pas la puissance de la Trinité.

Gloire... et maintenant... Quand le peuple inique T'éleva sur l'Arbre, Sauveur, Vie de l'univers - ta Mère toute Pure était là en larmes et implorait - Très doux enfant, lumière de mes yeux, hélas - comment supportes-tu d'être attaché sur la croix au milieu des malfaiteurs - Toi qui as suspendu la terre sur les eaux.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:15, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 28 févr. 2008 12:00

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Mercredi Matines


Première lecture des Psaumes 134 - 142

Cathisme de l'Octoèque

Deuxième lecture des Psaumes 143 - 150

Cathisme du Triode
Poème de Joseph
Ton 3 - Maître, Tu as éteint la flamme de la transgression qui vint de l'Arbre - Elevé sur la croix, mort comme Tu l'as voulu, Tu as tué l'ennemi - Je Te prie, mortifie les volontés de ma chair, rends la vie à mon pauvre cœur - en me purifiant de toute souillure par le jeûne - qui tue les passions, dans ta miséricorde.

Gloire… Maître, Tu as éteint. .

Et maintenant… Celle qui T'a enfanté, Christ, Te voyant souffrir de Toi-même - la mort infamante sur la croix, Compatissant - meurtrie dans son cœur implorait maternellement - Par ses prières en ton amour compatis et sauve le monde, Toi qui portes son péché.

Troisième lecture des Psaumes 1 - 8

Cathisme
Poème de Théodore
Ton 2 - Dans la joie du festin du jeûne, appelons - Seigneur, garde nous tous en paix - délivre nous de toute ruse de l'ennemi - et rends nous dignes en ton immense bonté - d'embrasser ta sainte croix dans la crainte - Dieu qui par elle as pitié du monde, en ton grand Amour.

Gloire… Dans la joie…

Et maintenant… La Vierge ta Mère Te voyant mort étendu sur la croix - Christ, gémissait amèrement et implorait - Quel est ce terrible mystère - Comment peux-Tu mourir sur la croix d'une mort infamante - Toi qui donnes à tous la vie éternelle ?


Canon du Triode
Poème de Joseph
3ème Ode
Hirmos
Ton 3 - Firmament de ceux qui se confient en Toi - Seigneur, affermis l'Eglise - que par ton amour précieux Tu as acquise.

Crucifiés avec Celui qui fut crucifié pour nous - mortifions tous les membres de la chair - dans le jeûne, la prière et les implorations.

Seigneur, Tu as arraché par ta crucifixion l'épine du péché - Arrache les dures tentations de mon esprit.

L'esprit armé par le jeûne - protégés par la puissance de la croix - renversons la troupe dégénérée des démons.

Le Verbe est venu, incarné en toi, toute Blanche - pour redresser dans sa compassion la chute des ancêtres.

Autre. Poème de Théodore
Hirmos
Ton 2: Fonde nous en Toi, Seigneur…

Ta croix qui donne la vie, Seigneur - est un sceau pour mon salut - Par elle délivré de l'adversaire - je célèbre en Toi Dieu tout puissant.

L'Arbre de la croix a porté dans le monde - le fruit de la vie éternelle - Si nous en mangeons, Christ, nous sommes délivrés de la mort.

Gloire… Je glorifie les trois Personnes de la Forme unique - Le Père, le Fils et l'Esprit - l'unique Puissance de la Divinité - qui règne en Dieu et seule ordonne à l'origine.

Et maintenant… Ton enfantement est terrible, Vierge vénérable - Car Dieu né du Père sans commencement S'est fait homme - Il fut conçu en toi sans l'homme dans les derniers temps.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

La grâce de la croix qui éclaira le monde - nous appelle tous vers ta Passion divine, Compatissant - Rends nous dignes de la vénérer dans la foi.

Katavasia - Fonde nous en Toi, Seigneur - qui par l'Arbre de la croix as détruit le péché - et plante ta crainte en nos cœurs qui Te célèbrent.


8ème ode
Hirmos
Ton 3 - Unis dans le feu que nul ne supporte - les jeunes hommes se donnèrent à l'amour de Dieu - La flamme ne les meurtrit pas et ils chantaient l'hymne divine - Toutes les œuvres, bénissez le Seigneur, exaltez Le dans tous les siècles.

Par la croix, Toi qui donnes la lumière - Tu as triomphé des principes et des pouvoirs des ténèbres - Quand Tu viendras juger le monde entier dans ta puissance - Verbe, ne condamne pas mes secrets - afin que je puisse glorifier ta grande miséricorde.

Juste Juge, en ta patience jugé devant le tribunal - Tu as condamné la haine par ta croix - Délivre de la condamnation éternelle ceux qui appellent dans la crainte - et exaltent ton amour de l'homme.

Les enfants qui aimaient Dieu, fortifiés par le feu du jeûne - éteignirent sous la rosée divine la flamme qui s'élevait - Nous aussi en jeûnant nous éteindrons les fournaises de toutes les passions - et nous éviterons la flamme de l'enfer.

La sagesse de Dieu a bâti en toi, Vierge, sa maison - et s'est incarnée dans sa mystérieuse descente - Entre toutes le générations tu fus l'élue - pure pour être la demeure du Verbe pur.

Autre
Hirmos
Ton 2 - Celui qui à Moïse sur la montagne du Sinaï…

Christ qui par ta parole portes l'univers - pour moi Tu as tout supporté - les coups, les outrages, la crucifixion - Je loue la grandeur de ton amour de l'homme, dans tous les siècles.

Christ, Tu fus sacrifié comme un agneau - ton côté percé par lance - afin de me sauver, la brebis perdue, de la rapacité du diable - et de me ramener dans la bonté de ta bergerie, dans les siècles.

Bénissons… Divinité unique, Trinité - Nature indivisible, divisée en Personnes - Puissance éternelle, Père, Fils et Esprit - nous Te célébrons dans tous les siècles.

Maintenant… Toute pure Mère de Dieu, Porte céleste - Porche salutaire de tous les chrétiens - reçois la prière de tous ceux qui te disent bienheureuse dans tous les siècles.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi

En ta croix, Christ, les prêtres se glorifient - les rois ont leur force et tout fidèle est éclairé - Rends moi digne de la voir, de la vénérer, de la chanter dans les siècles.

Katavasia - Celui qui à Moïse sur la montagne du Sinaï - révéla jadis dans le buisson ardent le miracle de la Vierge - célébrez Le, bénissez Le, exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode
Hirmos
Ton 3 - Dans la loi, l'ombre et la lettre - fidèles considérons le signe - tout mâle ouvrant le sein est consacré à Dieu - le Verbe premier né, le Fils du Père qui n'a pas de commencement - le premier qui naquit d'une Mère vierge, nous L'exaltons .

Moïse élevant le serpent sur l'arbre Te figurait - Christ élevé de Toi-même sur la croix - Tu as renversé la malice empoisonnée du malin - et attiré à Toi les hommes, dans ton amour.

Purifie moi dans le feu de la crainte - allume dans mon âme ton amour divin - protège moi par ta croix - L'ancien imposteur a trompé mon esprit - en l'aveuglant dans les plaisirs.

Frères, fuyons les mauvaises pensées et les actions fausses - emplissons nos cœurs de pureté - partons sur les ailes des vertus divines - loin des attaques de la malice - afin de voir dans la lumière la grande Pâque.

Celui qui est riche de nature - a voulu porter en toi, Vierge, notre pauvreté - Il s'est révélé à nous, Lui que célèbrent invisiblement les chœurs d'en haut - Et Il a reformé dans sa bonté l'image brisée.

Autre
Hirmos
Ton 2 - Echelle spirituelle et vivante…

Tu as étendu tes mains sur la croix - Tu as réuni les quatre horizons - Par elle nous - avons trouvé l'entrée vers le Père - Fils de Dieu, tous nous T'exaltons.

Christ, les iniques Te couronnèrent d'épines - ils Te couvrirent de crachats et Te crucifièrent - Et tout ce qui est sous le ciel fut renversé - Mais nous qui sommes sauvés, nous T'exaltons.

Gloire… Sainte Divinité de la triple lumière - qui contiens et gardes toujours l'univers - Père, Fils et Esprit Vivant - dans les hymnes qui ne se taisent jamais, nous T'exaltons.

Et maintenant… Nuée lumineuse de l'Esprit - de toi brilla sur nous la Lumière inaccessible - le Christ le grand Soleil de la justice - dans les hymnes, Mère de Dieu, nous t'exaltons.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Croix du Christ tu es notre Lumière - le signe saint, le trophée de la victoire - Couvre de douceur notre tempérance - et rends nous dignes de te vénérer.

Katavasia - Echelle spirituelle et vivante - Sur toi monta notre Dieu - Par toi nous avons trouvé l'entrée vers le ciel - Dans les hymnes qui ne se taisent jamais, nous t'exaltons.


Apostiches du Triode
Ton 2 - Honoré de sa filiation - insensé, je n'ai pas compris la bonté du Père - Mais je me suis éloigné de la gloire - en dépensant la richesse de la grâce dans le mal - Privé de la nourriture divine je mange à la table de l'impur - Il m'envoie dans son champ qui détruit les âmes - et je perds ma vie à paître avec les bêtes - asservi aux plaisirs sans être rassasié - Mais je reviendrai, j'appellerai le Père miséricordieux et compatissant - J'ai péché contre le ciel et contre Toi. Aie pitié de moi. (bis )

Christ, la multitude de tes martyrs Te prie - Aie pitié de nous, dans ton amour de l'homme.

Gloire… Et maintenant… Tu as supporté tant de souffrances - quand fut crucifié ton Fils et ton Dieu - Toute Blanche tu pleurais, tu disais amèrement - Hélas, très doux enfant, comment peux-Tu souffrir injustement ? Tu veux délivrer ceux qui sont nés de la terre depuis Adam - Vierge toute sainte nous te prions dans la foi - Accorde nous son pardon.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:16, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 28 févr. 2008 12:01

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Mercredi Sexte


Tropaire de la Prophétie
Ton 8 - Rien en nous ne fonde les œuvres, Seigneur - Tu es compatissant dans ton amour de l'homme - Dieu infaillible, n'écarte pas les œuvres de tes mains.

Gloire… Et maintenant… Rien en nous ne fonde les œuvres. .


Prokimenon: Psaume 49
Ton 6 : Offre à Dieu le sacrifice de louange - accomplis tes vœux au Très Haut.
V. : Dieu des dieux, le Seigneur parle. Il appelle la terre.


Lecture de la Prophétie d'Isaïe (10, 12 - 20)
Quand le Seigneur aura accompli toute son œuvre sur la montagne de Sion et à Jérusalem, je châtierai le roi d'Assur pour le fruit de son cœur révolté et pour l'orgueil de ses yeux .
Car il dit : J'agis par la force de ma main et ma sagesse. Car je suis intelligent. Je recule les frontières des peuples, je dépouille leurs trésors et dans ma puissance je renverse les habitants.
Ma main prend comme un nid la richesse des peuples. Comme on ramasse les œufs abandonnés, je ramasse la terre entière. Nul ne remue l'aile, nul n'ouvre la bouche et ne crie.
La hache se glorifie-t-elle devant celui qui coupe ? La scie se soulève-t-elle contre celui qui la dirige ? La verge peut-elle emporter celui qui la lève ? Le bâton peut-il soulever celui qui n'est pas fait de bois?
C'est pourquoi le Seigneur, le Seigneur des Puissances, enverra dans son abondance la consomption. Sous sa gloire s'allumera l'incendie, comme s'embrase le feu.
La lumière d'Israël deviendra un feu, et son Saint une flamme qui brûlera et dévorera ses épines et ses ronces en un seul jour,
et consumera, corps et âme, la gloire de sa forêt et de son champ, comme s'épuise celui qui meurt.
Le reste des arbres de la forêt pourra être compté. Un enfant l'écrirait.
Il arrivera en ce jour que le reste d'Israël, les réchappés de la maison de Jacob, ne se confieront plus dans celui qui les frappait. Ils se confieront dans le Seigneur, le Saint d'Israël, dans la vérité.


Prokimenon: Psaume 50
Ton 6: Aie pitié de moi - Dieu dans ton grand amour.
V. Dieu, crée en moi un cœur pur.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:17, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 28 févr. 2008 12:03

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Mercredi.Vêpres

Stichères du Lucernaire

Ton 4 - J'ai semé dans la perdition la richesse de mon Père - J'étais seul et demeurais dans le pays des hommes de malice - Par ma folie je ressemblais aux bêtes sauvages - Je m'étais dépouillé de toute grâce divine - Mais je .reviens, je T'appelle, Père miséricordieux - j'ai péché, Dieu, reçois moi qui me repens. Aie pitié de moi.

Sacrements vivants, sacrifices spirituels - victimes parfaites, martyrs du Seigneur - brebis connaissant Dieu et connues de Dieu - bergerie inaccessible aux loups - priez pour que nous allions paître avec vous près des eaux du repos.

Poème de Joseph
Ton 6 - Aubes du Soleil spirituel, Apôtres qui voyez Dieu - demandez l'illumination de nos âmes - délivrez nous des sombres ténèbres des passions - intercédez pour qu'il nous soit donné de voir le jour du salut - par vos prières purifiez nos cœurs que le malin avait meurtris - Que sauvés dans la foi nous puissions toujours vous vénérer - vous qui par votre sage prédication avez sauvé le monde.

Fils prodigue parti vers le pays de la malice - j'ai dépensé la richesse que Tu m'avais donnée, Père compatissant - Je m'épuise privé d'œuvres bonnes, j'ai revêtu la honte de la transgression - je suis dépouillé de la grâce divine et je T'appelle - j'ai péché mais je sais ta bonté - reçois moi, Christ miséricordieux, comme un de tes serviteurs - par les prières de tes apôtres, qui T'ont aimé.

Poème de Théodore
Apôtres du Sauveur, flambeaux de la terre des hommes - qui l'avez comblée de biens, qui l'avez sauvée - qui racontez comme les cieux la gloire de Dieu - parés des astres des miracles et des prodiges des guérisons - demandez au Seigneur de recevoir nos prières en odeur bonne et pure - et de tous nous rendre dignes d'embrasser - de voir et de révérer la croix qui porte la Vie - Par sa vénération envoie nous ton amour, Sauveur qui aimes l'homme.

Stichères des Ménées

Gloire… Et maintenant… Théotokion


Prokimenon :Psaume 51
Ton 4 : Je me confie en l'amour de Dieu - dans les siècles des siècles.
V. : Pourquoi te glorifies-tu dans la malice, homme qui blasphèmes tout le jour?


Lecture de la Genèse (7, 6 - 9 )
Noé avait six cents ans. Et le déluge des eaux vint sur la terre.
Noé, avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils, entra dans l'arche, pour échapper aux eaux du déluge.
Des bêtes pures, des bêtes qui ne sont pas pures, des oiseaux et de tout ce qui rampe sur la terre,
il entra des couples près de Noé dans l'arche, le mâle et la femelle selon ce que Dieu avait ordonné à Noé.


Prokimenon: Psaume 52
Ton 4 : Quand Dieu ramènera les captifs de son peuple - Jacob se réjouira, Israël exultera.
V. : L'impie dit en son cœur : Il n'y a pas de Dieu.


Lecture des Proverbes (9, 12-18)
Mon fils, si tu es sage, tu es sage pour toi. Si tu te moques, seul tu en portes la peine.
La folie est une femme bruyante, stupide et ne sachant rien.
Elle s'assied sur un trône à l'entrée de sa maison dans les hauteurs de la ville,
pour appeler ceux qui passent et vont droit leur chemin :
Qui est stupide, qu'il entre ici. Elle dit à l'homme découragé :
Les eaux dérobées sont douces, le pain caché est délicieux.
Mais il ne sait pas que là sont les ombres, et que ceux qu'elle appelle s'en vont dans les vallées de l'enfer.
Ne va pas, ne t'arrête pas chez elle, ne la regarde pas.
Eloigne toi de l'eau étrangère, ne bois qu'à ta source,
afin de vivre longtemps, d'ajouter des années à ta vie.


Suite de la liturgie des Présanctifiés
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:17, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 28 févr. 2008 12:10

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Jeudi Matines

Première lecture des Psaumes 36 - 45

Cathisme de l'Octoèque

Deuxième lecture des Psaumes 46 - 54

Cathisme - Poème de Joseph
Ton 6 - Fermes flambeaux du monde, disciples du Sauveur - éclairez mon âme aveuglée par le péché - donnez moi de communier aux jours divins - et de garder les commandements salutaires - Délivrez moi des ténèbres de là bas - que je puisse vous glorifier.

Gloire… Fermes flambeaux…

Et maintenant… Sainte Souveraine, Mère du Christ notre Dieu - qui as mystérieusement enfanté le Créateur de l'univers - prie toujours sa bonté avec les saints apôtres - de nous délivrer des passions et de nous accorder le pardon de nos fautes.

Troisième lecture des Psaumes 55 - 63

Cathisme - Poème de Théodore
Divins apôtres, flambeaux du monde - éclairez ceux qui vous chantent - Donnez leur le temps du jeûne - Demandez que tous voient et embrassent avec des lèvres et des yeux purs – l’Arbre de la croix qui porte la Vie - et qu'ils chantent : Seigneur, gloire à Toi.

Gloire… Divins apôtres…

Et maintenant… Vierge Mère de Dieu, bonne espérance du monde - nous demandons ton unique et terrible protection - Aie compassion du peuple abandonné - Prie Dieu compatissant de délivrer de toute menace nos âmes, seule bénie.


Canon du Triode - Poème de Joseph
4ème ode
Hirmos
Ton 6 - Christ, ma Puissance, mon Dieu et mon Seigneur - la Sainte Eglise Te chante d'un esprit pur - en fête dans le Seigneur.

Fidèles, jeûnons dans les larmes, les prières, la compassion - le recueillement, la droiture, la pureté de la vie - Puissions nous jouir de la gloire.

Apôtres , vous étiez les flambeaux de la lumière au firmament de la sainte Eglise - Eclairez nos cœurs par l'Esprit divin.

Allumés comme des braises divines - brûlez au feu immatériel la matière des passions de nos cœurs - sages apôtres de notre Dieu.

Chandelier qui jamais ne s'éteint - chambre lumineuse des noces, toute Innocente - tu es plus haute que les Séraphins et tu portes les Chérubins - Délivre moi du malheur des fautes et des périls.

Autre - Poème de Théodore
Hirmos
Ton 6 - Le prophète apprit ton avènement, Seigneur…

Apôtres du Sauveur, vous étiez les flambeaux de la théophanie - vous avez dissipé la nuit de l'ignorance - vous avez purifié le ciel de l'Eglise - et vous avez éclairé la terre des hommes dans le feu de vos enseignements divins.

Parcourant le monde chacun dans un lieu différent - apôtres dans une seule foi vous avez uni tous les hommes - Transportés aux cieux vous vous réjouissiez - et ne cessez de prier le Christ pour que tous nous soyons sauvés.

Gloire… Je glorifie le Fils qui vint du Père et l'Esprit comme la lumière et le rayon du soleil - L'un est engendré, l'autre procède - Etre unique sans commencement, adoré par toute la création.

Et maintenant… Vierge, tu as enfanté, tu as gardé la pureté - tu as mis au monde Dieu et l'homme - unique et le même dans les deux formes - ton miracle, Vierge Mère, émerveille tout entendement et toute intelligence.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Par vos saintes prières, apôtres du Seigneur - rendez nous dignes de nos lèvres et de nos yeux purs - d'embrasser la croix qui donne la vie - offerte à ceux qui sont dans le monde et par tous adorée.

Katavasia - Le prophète apprit ton avènement, Seigneur, et il eut peur - Tu devais naître de la Vierge et Te révéler aux hommes - Il disait J'ai entendu et j'ai craint - Seigneur, gloire à ta puissance.


8ème ode
Hirmos
Ton 6 - De la flamme Tu as tiré la rosée pour les sages - Et dans l'eau Tu as enflammé le sacrifice du juste - Christ, Tu fais tout par ta seule volonté - Nous T'exaltons dans tous les siècles.

Le jeûne fit de Moïse le voyant de Dieu - et emporta Elie dans un char de feu - Fuis, mon âme, les pensées nuisibles - Puisses-tu te libérer de la bassesse du mensonge.

Je me tue en tombant dans le pire - J'ajoute une plaie à une blessure - Christ, guéris ma dureté de pierre - Compatissant, par les prières de tes apôtres.

Flambeaux du monde, aubes de la Lumière de Dieu - dissipez les nuages de nos passions - et donnez d'adorer la lumineuse Résurrection - à ceux qui célèbrent le soleil de la gloire.

Les générations des générations te disent bienheureuse en Dieu - Vierge qui as enfanté mystérieusement le Verbe bienheureux qui en toi prit son corps.

Autre
Hirmos
Ton 6 - Tes sages enfants dans la fournaise…

Ceux qui nageaient dans le gouffre de l'erreur - vous les avez péchés avec le roseau de la foi - apôtres du Seigneur vous les avez portés - à bénir, célébrer et exalter le Seigneur.

Grande est la force des apôtres - car leurs ombres et leur linceul guérissent les malades - bénissant, célébrant, exaltant le Seigneur.

Bénissons... Dans la naissance et la procession qui n'ont pas de commencement - J'adore le Père qui engendre, je glorifie le Fils engendré - je célèbre l'Esprit Saint qui brille avec le Père et le Fils.

Et maintenant... Celui que tu as inexplicablement enfanté dans son amour de l'homme - Vierge, prie Le toujours de sauver des périls - ceux qui se réfugient en toi.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Saints apôtres, les Douze, rendez moi digne - d'adorer sans être condamné la croix précieuse - bénissant, célébrant, exaltant le Seigneur.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur…

Tes sages enfants dans la fournaise imitaient les Chérubins - chantant l'hymne trois fois sainte - Bénissez, célébrez, exaltez le Seigneur.


9ème ode
Hirmos
Ton 6 - Il est impossible aux hommes de voir Dieu - que n'osent pas regarder les ordres des anges - Mais par toi, toute Pure le Verbe incarné s'est révélé aux mortels - L'exaltant avec les Puissances célestes, nous te disons bienheureuse.

Dieu, Seigneur, en ton grand amour - guéris les blessures de mon cœur - Donne moi les remèdes du repentir - j'ai péché, j'ai péché contre Toi. Compatis - Sauve moi, par les prières de tes apôtres.

J'ai suivi mes impulsions sauvages - tout entier follement hors de moi - fils prodigue vivant de l'âpreté des plaisirs - mais privé de la nourriture salutaire - Christ, compatis et sauve moi.

Ame qui ne t'es pas purifiée de la malice - et ne t'es pas éloignée des plaisirs corrupteurs - pourquoi te réjouis-tu de jeûner à contre temps ? - Ce n'est pas là le jeûne qu'a choisi le Seigneur - qui seul veut notre redressement.

Eclaire moi dans la lumière divine - Vierge Mère qui as enfanté la Lumière - et dissipe les ténèbres de mon âme - que je puisse comme toutes les générations des hommes - ainsi que tu l'as prédit, te dire bienheureuse

Autre
Hirmos
Ton 6 - Inexplicable est l'enfantement…

Ignorants, la parole fit de vous des sages dans la connaissance - vous avez dénoncé les trames des philosophes - les mensonges des orateurs et les chiffres des astronomes - Apôtres du Christ, seuls vous avez enseigné toute la terre des hommes.

Pierre parle et Platon s'est tu - Paul enseigne, et Pythagore disparaît - le reste des apôtres, le peuple des théologiens - ensevelit la voix morte des Grecs - et relève le monde dans l'adoration du Christ.

Gloire... Unique Père du Fils unique - unique de l'Unique, Lumière, Aube de la Lumière - Unique de l'Unique, Saint Esprit de Dieu - Seigneur du Seigneur en vérité - Ô Trinité, Sainte Unité sauve moi qui Te célèbre.

Et maintenant... J'admire le miracle de ton enfantement, Toute Innocente - Comment sans semence conçois-tu l'Inconcevable ? - Comment peux-tu enfanter comme une mère et rester Vierge ? - Celui qui Le reçoit surnaturellement dans la foi adore ton enfant - car Il peut ce qu'Il veut.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

La croix précieuse, l'Arbre saint qui a porté la fleur du salut du monde - puissions nous tous être dignes de la voir et de la vénérer - de nos lèvres et de notre âme pures - par vos prières, tous les saints apôtres du Christ.

Katavasia - Inexplicable est l'enfantement suivant la conception sans semence - Incompréhensible la gestation de la Vierge Mère - car la naissance de Dieu a renouvelé les natures - Dans l'orthodoxie toutes les générations - nous exaltons en toi la Mère, l'Epouse de Dieu.


Apostiches
Ton 6 - Déchu de la filiation, nourri comme un esclave avec les pourceaux - sans même être rassasié de leur nourriture - je reviens à Toi le Père miséricordieux - j'étais parti dans le mal, je retourne vers le bien - et j'appelle dans le repentir. Père, j'ai péché contre le ciel et contre Toi - à mon retour donne moi l'amour. (bis)

Notre Dieu. a émerveillé les élus et les saints - Exultez, réjouissez vous, tous ses serviteurs - car Il vous a préparé la couronne et son Royaume - Mais prions, ne nous oubliez pas.

Gloire... et maintenant... Mère de Dieu tu es la vraie vigne qui as porté le Fruit de la Vie - nous te prions, intercède Souveraine, avec les apôtres et tous les saints pour qu'Il ait pitié de nos âmes.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:17, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 28 févr. 2008 12:13

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Jeudi Sexte


Tropaire de la Prophétie

Ton 7 - Si tu regardes mes injustices - Dieu qui aimes l'homme, où est l'espérance de notre salut - envoie d'en haut ton secours à ton peuple - Seigneur, en ta compassion.

Gloire... et maintenant... Si tu regardes nos injustices..


Prokiménon:Psaume 53
Ton 8: Dieu, en ton nom sauve moi - en ta puissance juge moi.
V. Dieu, entends ma prière, écoute la parole de ma bouche.


Lecture de la Prophétie d'Isaïe (1l, 10 - 12, 2)
Voici ce que dit le Seigneur : Il arrivera qu'en ce jour la racine de Jessé sera un signe élevé sur les peuples. Les nations la chercheront. Et la gloire sera sa demeure.
Il arrivera qu'en ce jour le Seigneur étendra une seconde fois sa main pour racheter le reste de son peuple, ce qui restera de l'exil d'Assur, d'Egypte, de Pathros, de Coush, d'Elam, de Shinéar, de Hamth et des îles de la mer
Il élèvera le signe sur les nations. Il rassemblera les exilés d'Israël. Il réunira les dispersés de Juda, des quatre ailes de la terre.
La jalousie d'Ephraïm disparaîtra. Les ennemis de Juda seront anéantis. Ephraïm ne jalousera plus Juda. Et Juda ne méprisera plus Ephraïm.
Ils voleront sur l'épaule des Philistins à l'occident. Ils dépouilleront ensemble les fils de l'orient. Ils étendront la main sur Edom et Moab. Et les fils d'Ammon leur seront soumis.
Le Seigneur desséchera la langue de la mer d'Egypte. Dans la violence de son souffle, il étendra la main sur le fleuve. Il le divisera en sept vallées. Et ils passeront avec leurs chaussures.
Il y aura un chemin pour le reste de son peuple qui sera échappé d'Assur, comme il y en eut pour Israël, le jour où il monta de la terre d'Egypte.
Tu diras en ce jour : je Te bénis, Seigneur. Tu étais irrité contre moi. Mais Tu es revenu de ta colère et Tu m'as consolé.
Voici, Dieu est mon salut. J'espérerai. Je ne craindrai pas. Car le Seigneur, le Seigneur est ma force et mon chant. Il est mon salut.


Prokiménon: Psaume 54
Ton 4 : Dieu, entends ma prière - Ne Te cache pas à ma supplication.
V. Ecoute moi, réponds moi.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:18, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 28 févr. 2008 12:16

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Jeudi Vêpres


Stichères du Lucernaire
Poème de Joseph
Ton 5 - Sauveur, vraie douceur, qui enlevas jadis l'amertume des eaux de Mara - par le bois qui figurait ta croix divine - étendu sur elle comme Tu l'as voulu - Tu as goûté la bile et fut percé au côté - d'où Tu as versé l'eau de l'absolution - pour la nouvelle création de la race humaine -Nous glorifions ton ineffable puissance et nous prions - Pendant le temps du jeûne, Seigneur, accorde nous ta crainte - le pardon des fautes et le grand Amour.

Verbe, étendu sur la croix pour réunir ce qui s'était séparé loin de Toi - élève ma pensée au dessus de la boue des passions - enrichis moi de toutes les vertus - donne à mon cœur la crainte la plus pure - et à mon âme l'amour parfait qui me séparera de l'amour de la chair - Qu'en ces jours par la tempérance et la prière - je puisse être accueilli près de Toi, voir en joie le jour de ta Résurrection - et recevoir le grand Amour.

Poème de Théodore
Ton 1 - Nous qui traversons la troisième semaine du saint jeûne - Christ Verbe rends nous dignes de voir l'Arbre de ta croix qui porte la Vie - d'adorer, de chanter, de glorifier ton pouvoir, de célébrer ta Passion - d'atteindre en toute pureté ta glorieuse et sainte Résurrection - la Pâque mystique par laquelle Adam est revenu dans le Paradis.

3 stichères des Ménées.

Gloire... et maintenant... Stavrothéotokion


Prokiménon: Psaume 55
Ton 8 : Dieu, aie pitié de moi - car tout le jour on me dévore.
V. : Tout le jour mes ennemis me dévorent.


Lecture de la Genèse (7, 11 - 8, 3)
En l'an six cents de la vie de Noé, le deuxième mois, le dix-septième jour du mois, ce jour là se répandirent toutes les sources du grand abîme et s'ouvrirent les écluses des cieux.
Et la pluie fut sur la terre quarante jours et quarante nuits.
Ce même jour, Noé, Sem, Cham et Japhet les fils de Noé, la femme de Noé, et les trois femmes de ses fils entrèrent dans l'arche,
et avec eux tous les animaux sauvages selon leur espèce, toutes les bêtes des champs selon leur espèce, tous les serpents qui rampent sur la terre selon leur espèce, tous les oiseaux selon leur espèce, tout ce qui vole, tout ce qui a des ailes.
Ils entrèrent dans l'arche près de Noé, par couples de toute chair qui a le souffle de la vie.
Il entra le mâle et la femelle de toute chair. Ils entrèrent comme Dieu le lui avait ordonné. Et le Seigneur ferma sur lui.
Le déluge fut quarante jours sur la terre. Les eaux grossirent et soulevèrent l'arche. Et elle s'éleva au dessus de la terre.
Les eaux montèrent et grossirent beaucoup sur la terre et l'arche allait sur la face des eaux.
Les eaux montèrent de plus en plus sur la terre. Et furent couvertes toutes les hautes montagnes qui sont sous tous les cieux.
Les eaux montèrent à quinze mesures de hauteur. Et furent couvertes les montagnes.
Et périt toute chair qui se meut sur la terre, les oiseaux, les bêtes des champs, les animaux sauvages, tout ce qui rampe et se multiplie sur la terre, et tout homme.
Tout ce qui avait en lui le souffle de la vie, tout ce qui était sur la terre, mourut.
Il effaça toute créature qui était sur la face de la terre, de l'homme à la bête, au serpent et à l'oiseau des cieux. Ils furent effacés de la terre. Et il ne resta que Noé et ceux qui étaient avec lui dans l'arche.
Les eaux grossirent sur la terre cent cinquante jours.
Dieu se souvint de Noé, de tous les animaux sauvages et de toutes les bêtes des champs qui étaient avec lui dans l'arche. Dieu fit passer un vent sur la terre. Et les eaux s'apaisèrent.
Les sources de l'abîme et les écluses des cieux furent fermées. Et cessa la pluie des cieux.
Les eaux se retirèrent de sur la terre, s'en allant et s'éloignant. Elles baissèrent à la fin des cent cinquante jours.


Prokiménon: Psaume 56
Ton 7 : Aie pitié de moi, Dieu, aie pitié de moi. Car en Toi se réfugie mon âme.
V. A l'ombre de tes ailes je me réfugie, pendant que passe le malheur.


Lecture des Proverbes (10, 1 - 22)
Un fils sage réjouit son père. Un fils insensé attriste sa mère.
Les trésors du mal ne profitent pas. Mais la justice délivre de la mort.
Le Seigneur ne laisse pas affamée l'âme du juste. Mais Il rejette la convoitise des méchants.
La main paresseuse mène à l'indigence. Mais la main qui travaille enrichit.
Celui qui recueille en été est un fils intelligent. Celui qui dort pendant la moisson est un enfant de honte.
La bénédiction couvre la tête du juste. Mais la violence ferme la bouche des méchants.
La mémoire du juste est bénie. Mais le nom des méchants tombe en poussière.
Le cœur sage reçoit les commandements. Les lèvres folles vont dans le piège.
Celui qui marche dans l'innocence va sûrement. Mais celui qui suit les voies détournées sera découvert.
Celui qui cligne des yeux donne du tourment. Mais celui qui dénonce ouvertement donne la paix.
La bouche du juste est une source de vie. Mais la bouche des méchants se couvre de violence.
La haine allume les disputes. Mais l'amour éteint toutes les fautes.
La sagesse se trouve sur les lèvres de l'homme intelligent. Mais la verge est sur le dos de l'insensé.
Les sages cachent la science. Mais la bouche du fou est la ruine prochaine.
La fortune du riche est une ville forte. Le malheur des pauvres est leur misère.
L'œuvre du juste mène à la vie. La récolte du méchant porte au péché.
Celui qui garde l'instruction est sur le chemin de la vie. Celui qui oublie la correction s'égare.
Les lèvres justes couvrent la haine. Mais celui qui répand la calomnie est insensé.
Celui qui parle beaucoup ne manque pas de pécher. Mais celui qui retient ses lèvres est prudent.
La langue du juste est un argent pur. Mais le cœur des méchants est peu de chose.
Les lèvres du juste nourrissent une multitude. Mais les insensés meurent dans l'abandon.
C'est la bénédiction du Seigneur qui enrichit. Et Il n'y ajoute aucune peine.


Apostiches
Ton 6 - Christ Dieu, vie de l'univers suspendue à l'Arbre de la croix - rends la vie à mon âme tuée par les fautes - Bon Pasteur, pardonne à ta brebis, empêche la de se perdre - car j'ai rejeté tes commandements - et j'ai dispersé en intention dans mon amour du péché - la richesse de l'innocence que Tu m'avais donnée - je suis tombé dans la perdition, la corruption et l'infamie - Mais renouvelle moi, me portant au repentir, dans ton grand Amour. (bis)

Tes martyrs, Seigneur, ne T'ont pas renié - Ils ne se sont pas éloignés de tes commandements - Par leurs prières, aie pitié de nous.

Gloire... et maintenant... Te voyant crucifié, Christ, celle qui T'a conçu implorait - Quel est ce mystère étranger, que je vois, mon Fils ? - Comment meurs-Tu sur l'Arbre de la croix dans la chair, Toi qui donnes la vie ?
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:19, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 28 févr. 2008 12:27

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Vendredi Matines


Première lecture des Psaumes 92 - 101

Cathisme de l'Octoèque

Deuxième lecture des Psaumes 102 - 105

Cathisme
Ton 5 - Par l'arbre dont nous avions mangé le fruit nous étions morts - Mais par ta croix, Compatissant, nous sommes revenus à la vie - Par sa puissance, en ta bonté, donne nous la force - de passer dans le recueillement le temps du jeûne, de faire ta volonté - et de voir le jour de la lumineuse Résurrection.

Gloire… Par l'arbre dont nous avions mangé le fruit…

Et maintenant… Te voyant, Christ, suspendu à la croix - au milieu des larrons, comme Tu l'as voulu - ta Mère, le cœur brisé, implorait maternellement - comment es-Tu attaché injustement à la croix comme un malfaiteur - Fils infaillible qui as voulu rendre la vie à la race des hommes, en ta miséricorde ?

Troisième lecture des Psaumes 106 - 118

Cathisme
Ton 1 - Ceux qui se sont purifiés par le jeûne - ceux qui ont éclairé leurs âmes dans les prières - Seigneur, rends les dignes de voir ta croix vénérable - et de la révérer en chantant - Gloire à ta croix qui porte la vie - Gloire à ta lance divine - par laquelle nous sommes rendus à la vie, dans ton amour de l'homme .

Gloire… Ceux qui se sont purifiés par le jeûne…

Et maintenant… Te voyant sur l'Arbre de la croix - l'Agneau, Verbe patient - crucifié avec les larrons, le côté percé par la lance - la Brebis implorait maternellement - Quel est, Jésus, ce terrible mystère étranger ? - Comment Dieu que rien ne limite est-Il couvert par le tombeau ? - Ce qui s'est accompli est ineffable - Ne laisse pas seule celle qui T'a enfanté, mon Fils très doux .


Canon du Triode - Poème de Joseph
5ème ode
Hirmos Ton 5 - Je me lève vers Toi - qui T'es couvert de lumière comme d'un manteau - et je T'appelle. Eclaire mon âme enténébrée - Christ seul miséricordieux.

Par ta blessure guéris moi, et je serai guéri - Purifie les plaies de mon âme - Christ qui as accepté la Passion dans la chair.

Te voyant, Christ, suspendu à l'Arbre de la croix dans la chair - le soleil transforma sa lumière en ténèbres - la terre trembla et les pierres éclatèrent.

Purifie de toutes les formes des passions - mon âme pleine de friches et d'épines - Seigneur couronné d'épines en ton extrême bonté.

Toute Pure, tu as conçu comme un enfant nouveau mon Créateur - Prie Le de me renouveler - moi qui ai vieilli en tant de malice.

Poème de Théodore
Hirmos
Ton 1: Nous levant de la nuit nous Te célébrons…

Les Juifs Te crucifièrent, Christ, sur le lieu du crâne - Ils secouaient la tête, riaient et T'injuriaient - mais Tu supportais, pour nous sauver.

Pilate, écrivant trois fois sur ta croix qui Tu étais - révélait en Toi l'Un de la Trinité souffrant pour le salut de tous.

Gloire… Fidèles, célébrons le triple Soleil de la Trinité plus que lumineuse - vénérant la Lumière le Père, glorifiant la Lumière le Fils - et annonçant la Lumière l'Esprit.

Et maintenant… Celui qui naquit de toi, Sainte, te révéla plus haute que les anges - Car eux tremblent de Le contempler en Dieu - Mais toi, Vierge pure, tu Le portais dans tes bras comme un Fils.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Croix toute vénérable, garde salutaire du monde - protège moi qui jeûne - et rends moi digne de ta sainte adoration.

Katavasia - Nous levant de la nuit nous Te célébrons - Christ Dieu qui T'es appauvri pour nous - et qui as souffert dans ta chair la croix et la mort.


8ème ode
Hirmos
Ton 5 - Les Enfants dans la fournaise - formant la ronde du monde entier - Te chantaient, le Créateur - Toutes les œuvres célébrez, exaltez le Seigneur dans tous les siècles.

Christ étendant tes mains sur la croix - Tu as enlevé l'intempérance de la main de l'ancêtre - Par l'Arbre Tu as détruit la malédiction de l'Arbre - Nous Te célébrons dans tous les siècles.

Je me prosterne devant Toi, Verbe qui as voulu le salut - Enlève de mon cœur les volontés mauvaises - Toi qui as voulu souffrir la croix et la Passion.

J'ai désiré une vie de perdition et de souillure - Fils prodigue je suis dans les ténèbres - Eclaire moi dans le rayon du retour - Verbe qui par ta souffrance as couvert la splendeur du soleil.

Mère du Christ Dieu - arrête la malice de mon cœur douloureux - brise les flèches et les arcs des démons - qui combattent ma pauvre âme.

Autre
Hirmos
Ton 1: Le Christ notre Dieu qui garda les Enfants…

Que T'avons nous porté, malheureux, quand Tu as souffert, Maître de l'univers - Christ, Tu as pour nous accepté la croix - Nous célébrons la grâce de ton immense Amour.

Dans leur jalousie les Juifs Te tuèrent sur l'Arbre maudit - Mais les iniques ne purent détruire la puissance de ta gloire - Car par ta volonté Tu es le Maître de toutes les souffrances.

Bénissons… Je vénère les trois Personnes de la Divinité plus haute que les êtres - le Père au delà du commencement, le Fils et l'Esprit Saint - je glorifie l'Etre indivisible en sa nature dans les siècles.

Maintenant… Plus élevée que les cieux, plus haute que les Chérubins - la première sainte, la Vierge pure du Dieu de l'univers - célébrons la, exaltons la dans tous les siècles.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Croix du Christ trois fois bienheureuse - victoire écrite dans le ciel, levée pour nous de la terre - rends nous tous dignes de te vénérer, purifiés par le jeûne.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur…

Katavasia - Le Christ notre Dieu qui garda les Enfants chantant dans la fournaise - et changea en rosée la foudre du brasier - célébrons Le, exaltons Le dans tous les siècles.


9ème ode
Hirmos
Ton 5 - Danse Isaïe, la Vierge a conçu dans son sein - Elle a enfanté un Fils, l'Emmanuel, Dieu et Homme - l'Orient est son nom, nous L'exaltons - Et nous disons bienheureuse la Vierge.

Lave mon âme dure comme la pierre, Sauveur miséricordieux - et donne moi la source du recueillement divin en ta bonté - Seigneur qui de ton côté m'as versé la Vie - et as attiré à Toi l'humanité.

Je me suis jeté moi-même dans les profondeurs des fautes - en abandonnant les hauteurs des vertus - Mais prends moi, sauve moi, Seigneur - qui es monté sur la croix, et attiras à Toi l'humanité .

Tu es la douceur, Tu es la bonté, Seigneur, Créateur - Christ Tu as goûté la bile et redressé pour les fils d'Adam - la chute qui vint du plaisir - Sauvés par ta Passion, nous Te célébrons.

Toute Sainte Souveraine, mon espérance et mon refuge - guéris les blessures de mon âme, apaise mon esprit - afin que je célèbre en joie ta grandeur, Mère de Dieu toujours Vierge.

Autre
Hirmos
Ton 1: Buisson qui ne se consumait pas…

Christ, les iniques T'ont couvert comme un roi - de la pourpre et de la couronne pour se moquer - ils T'ont frappé à la tête avec un roseau - Dans leur jalousie, ils T'ont crucifié, abreuvé de bile - Dans les hymnes tous les fidèles nous T'exaltons.

Le soleil Te vit mourir sur la croix et il cacha sa lumière - Toute la création trembla, les pierres éclatèrent devant le Maître outragé - Dans les hymnes Christ Sauveur nous T'exaltons.

Gloire… La Lumière, la Vie, le Créateur de l'univers, l'Unité du triple Soleil - Dieu le Seigneur qui brille de l'unique lumière - et rayonne de ses Trois Personnes dans l'unique Divinité, tous les fidèles exaltons Le.

Et maintenant… David le Mélode annonça que tu serais Sion - où demeura Celui que les cieux ne peuvent contenir - et se leva de ta chair le Pardon du monde - Dans les hymnes, Mère pure, nous t'exaltons.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Seigneur, rends nous dignes qui allons dans la tempérance - d'atteindre, de voir, de vénérer, pour nous sanctifier - ta croix salutaire, le flambeau des fidèles - afin que par elle nous T'exaltions.

Echelle vivante que contempla Jacob - Porte céleste par où passa le Christ notre Dieu - dans les hymnes, Mère pure, nous t'exaltons.


Apostiches
Ton 6 - Dissipant la richesse du don paternel - j'ai perdu ma vie dans le désordre - emporté par les pensées mauvaises de ma faute - Dans les délices des passions, transgressant les commandements - je suis devenu semblable aux bêtes sauvages - Mais Christ Dieu qui à la croix as voulu pour moi être pendu - ne me réprouve pas loin de la filiation - Reçois le fils prodigue qui revient et sauve moi. (bis)

Seigneur, à la mémoire de tes martyrs toute la création est en fête - les cieux se réjouissent avec les anges - et la terre exulte avec les hommes - Par leurs prières, aie pitié de nous.

Gloire… et maintenant… La toute Pure Te voyant pendu à la croix gémissait et implorait maternellement - Mon Fils et mon Dieu, mon très doux Enfant - comment supportes-Tu la Passion infamante ?
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:19, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 28 févr. 2008 12:29

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Vendredi Sexte


Tropaire de la Prophétie

Ton 8 - Dieu, Tu as tout créé par ta parole et ta puissance - Tu nous as menés du néant à l'être - Ne nous livre pas à nos iniquités - Seigneur infaillible, nous Te prions.

Gloire… et maintenant… Dieu, Tu as tout créé…

Prokiménon: Psaume 57
Ton 6 : Dites vous vraiment la justice - jugez vous droitement, enfants des hommes ?
V. Le juste se réjouira, quand il verra la rétribution.


Lecture de la Prophétie d'Isaïe (13, 2 - 13)
Voici ce que dit le Seigneur : Sur une montagne nue, dressez un signe. Elevez la voix vers eux. Tendez les mains. Et ils passeront les portes des princes.
J'ai donné mon ordre à mes sanctifiés. J'ai appelé les forces de mon ardeur, ceux qui jouissent de ma gloire.
Une voix s'élève sur les montagnes, l'image d'un peuple nombreux, la voix du tumulte des royaumes et des peuples assemblés. Le Seigneur des Puissances visite la force qui va combattre.
Ils viennent d'une région lointaine, des limites des cieux. Le Seigneur et les messagers de sa colère vont ravager toute la terre.
Appelez, car le jour du Seigneur approche. Il vient du Tout-Puissant, comme une dévastation.
Toutes les mains faiblissent. Tous les cœurs des hommes fondent.
Ils sont frappés d'épouvante, saisis de tourments et de douleurs. Ils souffrent comme celle qui enfante. Ils se regardent les uns les autres. Leurs visages sont enflammés.
Voici, le jour du Seigneur vient, le jour dur et violent de l'ardente colère, qui fera de la terre un désert et en exterminera les profanateurs.
Les étoiles des cieux et leurs constellations ne rayonneront plus. Le soleil à son lever se couvrira de ténèbres. Et la lune éteindra sa lumière.
Je châtierai le monde pour sa malice et les profanateurs pour leurs fautes. J'arrêterai le soulèvement des révoltés. J'abattrai l'orgueil des tyrans.
Je rendrai les hommes plus rares que l'or pur, je les rendrai plus rares que l'or d'Ophir.
Je renverserai les cieux. La terre sera changée de son lieu sous l'ardeur du Seigneur des Puissances, le jour où s'enflammera sa colère


Prokiménon: Psaume 58
Ton 7: Dieu, délivre moi des ennemis - protège moi des adversaires.
V. : Dieu, Tu me secours, mon Dieu, mon Amour.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:20, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 28 févr. 2008 12:31

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Vendredi Vêpres


Stichères du Lucernaire
Ton 7 - Comme le Fils prodigue, Seigneur - j'ai quitté ta grâce, j'ai dépensé la richesse de la bonté - je suis allé à Toi, Miséricordieux, et je T'appelle - Dieu, j'ai péché, aie pitié de moi. (bis)

4 stichères des martyrs (voir appendice IV)
4 stichères des Ménées

Gloire… Nekrosimon

Et maintenant… Théotokion du ton

Prokiménon: Psaume 59
Ton 4: Viens à notre secours dans l'affliction - Vain est le salut de l'homme.
V. : Dieu, Tu nous as abandonnés, Tu nous as dispersés dans ton ardeur, mais reviens à nous.


Lecture de la Genèse (8, 4 - 21)
Le septième mois, le dix-septième jour du mois, l'arche se posa sur les montagnes d'Ararat.
Les eaux s'en allèrent, baissant jusqu'au dixième mois. Le dixième mois, le premier jour du mois, apparurent les sommets des montagnes.
Au bout de quarante jours, Noé ouvrit la fenêtre qu'il avait faite à l'arche.
Il envoya le corbeau, qui sortit, allant et revenant, jusqu'à ce que les eaux aient séché sur la terre.
Et il envoya la colombe, pour voir si les eaux étaient passées de sur la face de la terre.
Mais la colombe ne trouva pas de lieu où reposer la plante de son pied, et elle retourna vers lui dans l'arche, car les eaux étaient sur la face de toute la terre. Il tendit sa main, il la prit, et il la fit rentrer près de lui dans l'arche .
Il attendit encore sept autres jours, et il envoya de nouveau la colombe hors de l'arche.
La colombe revint vers lui le soir. Voici, une feuille d'olivier arrachée était dans son bec. Et Noé connut que les eaux s'en allaient de sur la terre.
Il attendit encore sept autres jours. Et il envoya la colombe. Mais elle ne revint plus vers lui.
L'an six cent un, le premier mois, le premier jour du mois, les eaux avaient séché sur la terre. Noé enleva la couverture de l'arche. Il regarda. Et voici qu'avait séché la face de la terre.
Le deuxième mois, le vingt septième jour du mois, la terre fut sèche. Dieu parla à Noé. Il dit :
Sors de l'arche, toi, ta femme, tes fils, et les femmes de tes fils avec toi.
Tous les animaux de toute chair qui sont avec toi, les oiseaux, les bêtes des champs et tous les serpents qui rampent sur la terre, fais les sortir avec toi. Qu'ils croissent et se multiplient sur la terre.
Noé sortit avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils.
Tous les animaux sauvages, toutes les bêtes des champs, tous les oiseaux, tout ce qui rampe sur la terre, selon leurs familles, sortirent de l'arche.
Noé bâtit un autel au Seigneur. Il prit de toutes les bêtes pures et de tous les oiseaux purs, et il offrit des holocaustes sur l'autel.
Le Seigneur sentit la bonne odeur.


Prokiménon: Psaume 60
Ton 6 : Dieu, entends mon appel - Ecoute ma prière.
V. : Je chanterai ton nom dans les siècles des siècles.


Lecture des Proverbes (10, 31 - 11, 12)
La bouche du juste fait fleurir la sagesse. Mais la langue menteuse sera coupée.
Les lèvres du juste connaissent la grâce. Mais la bouche des méchants la fausseté.
Le Seigneur méprise la balance fausse. Mais Il aime le poids juste.
Quand vient l'orgueil, vient la honte. La sagesse est avec les humbles.
L'innocence dirige les hommes droits. Mais la ruse des fourbes perd.
La richesse ne sert à rien le jour de la colère. Mais la justice délivre de la mort.
La justice de l'innocent fait droite sa voie. Mais le méchant tombe dans sa méchanceté.
La justice des hommes droits les sauve. Mais les menteurs sont pris dans leurs convoitises.
A la mort du méchant périt son espoir. L'attente des iniques se perd.
Le juste échappe à la tourmente. Mais le méchant y tombe à sa place.
Par sa bouche l'hypocrite perd son prochain. Mais par la science sont délivrés les justes.
Quand les justes sont heureux, la cité exulte. Quand s'en vont les méchants, elle chante de joie.
La cité s'élève par la bénédiction des hommes droits. Mais elle est renversée par la bouche des méchants.
Celui qui méprise son prochain manque de cœur. L'homme intelligent se tait.

Suite de la liturgie des Présanctifiés.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:21, modifié 1 fois.

Répondre