TRIODE 1

Pas de discussions dans ce forum destiné exclusivement à une mise à disposition de textes issus du cycle liturgique orthodoxe. Pour toute réflexion sur ces textes, merci de vous reporter au forum général.

Modérateur : Auteurs

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 12:10

DEUXIEME SEMAINE DE CAREME

Mercredi Matines


Première lecture des Psaumes 134 - 142

Cathisme de l'Octoèque

Deuxième lecture des Psaumes 143 - 150

Cathisme du Triode
Ton 1: Christ, étendu mort sur la croix - Tu as tué l'ennemi, le serpent, l'origine du mal - Tu as rendu la vie à ceux qui périrent sous sa morsure - Je Te prie, Sauveur, fais vivre mon âme morte - tendue vers Toi dans la prière et le jeûne.

Gloire… Christ étendu mort…

Et maintenant… La Brebis Te voyant, Christ l'Agneau - suspendu à la Croix au milieu des malfaiteurs - pleurait et gémissait amèrement - mon enfant bien aimé, quelle est cette étrange vision ? - Mère Pure, vie de l'univers, tu refusais de la connaître.


Troisième lecture des Psaumes 1 - 8

Cathisme
Ton 3: Nous qui traversons le temps de l'abstinence - Annonçons de toute la force de nos chants le jour clair - Ce jour a porté dans le monde la fleur de notre vie - il a flétri la mort de l'intempérance - En lui, Christ, Verbe, par la puissance de ta croix, garde tes serviteurs.

Gloire… Nous qui traversons…

Et maintenant… Compatissant, Te voyant supporter - de Toi même sur la croix une mort infamante - celle qui T'a enfanté triste, meurtrie dans ses entrailles - souffrait maternellement - Par ses prières, dans le cœur de ton amour compatis et sauve le monde, Toi qui portes son péché.


Psaume 50


Canon du Triode. Poème de Joseph
3ème ode
Hirmos
Ton 1: Que mon cœur soit ferme en ta volonté - Christ qui sur les eaux a étendu le deuxième ciel - et dans les eaux a fait la terre.

Etendant tes mains sur la croix - Tu as détruit la faute de la main d'Adam - tendue vers l'Arbre de la connaissance - Verbe de Dieu dans le cœur de ton amour, en ton immense bonté.

Affermis mon esprit renversé par la jalousie du serpent - repousse par ta Passion les attaques des passions - Toi qui as souffert et donné aux fidèles l'impassibilité.

La grâce du jeûne a brillé - Elle a dissipé les ténèbres de l'intempérance - Voici le temps bienvenu et le jour salutaire - Portons les fruits du repentir et nous vivrons.

Redressement des déchus, relève moi - tombé dans le gouffre des plaisirs - poussé par les lourdes fautes dans l'abîme - et conduis moi Vierge Pure, vers la vie.

Autre. Poème de Théodore
Hirmos
Ton 3: Seigneur, donne à nos cœurs…

Seigneur, donne à nos cœurs par ta croix la force de ne pas nous éloigner de Toi - dans les paroles de malice et les actions infâmes.

Le ciel et la terre sentant ta Passion, Maître, se transformèrent - et révélèrent que Tu étais vraiment le Roi de l'univers

Gloire… De même honneur, sans commencement, toute sainte - Trinité créatrice de la vie - Unité, origine de la lumière - Père, Fils et Esprit, sauve moi.

Et maintenant… Vierge Mère, tu as enfanté Dieu sans perdre l'innocence de ta virginité - Mais tu es demeurée pure comme tu étais avant l'enfantement.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Je vénère et je célèbre ton manteau de pourpre - Jésus, la croix l'éponge et la lance - qui rendirent la vie à l'univers.

Katavasia: - Seigneur, donne à nos cœurs la force et la lumière - pour qu'ils Te célèbrent et Te glorifient - Sauveur, dans tous les siècles.


8ème ode
Ton 1 Dans ton grand amour, Tu as accepté d'être compté parmi les iniques - efface mes fautes dans la foi - Que je Te glorifie dans tous les siècles.

Seigneur, déchire par ta lance le livre de mes fautes - et guéris les souffrances de mon cœur blessé - par la flèche de la malice des démons.

Lave mon cœur souillé par le péché - Christ, dans le sang qui coula de ton côté - Que je Te glorifie dans tous les siècles.

Vierge, tu n'as pas été cultivée - tu as porté l'Epi céleste - qui nourrit l'univers de sa puissance divine - rassasie ma pauvre âme affamée.

Autre
Hirmos
Ton 3: Celui qui par sa puissance divine…

Salut, croix qui soudain - fit un théologien du larron qui disait - Souviens Toi de moi, Seigneur, dans ton Royaume - A sa part donne nous de communier.

Percé par la lance, Christ - Tu as retourné l'épée de flammes - De nouveau Tu as ouvert aux hommes le Paradis - où nous entrons pour y jouir toujours de la vie immortelle.

Bénissons… Avec le Père, adorons le Fils et l'Esprit Saint en un seul Etre - et proclamons de nos bouches terrestres sans jamais nous taire - Gloire à Dieu dans la Trinité au plus haut des cieux.

Et maintenant… Pleine de la grâce de Dieu, seule tu as conçu un Fils et tu es restée Vierge - Grand est le mystère et terrible le prodige - Tu as enfanté Dieu incarné, le Sauveur du monde.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Croix du Christ, espoir des limites de la terre - fais nous traverser dans le calme - sous ta conduite l'océan du jeûne très beau - et sauve nous de la tempête des fautes.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur…

Katavasia: Celui qui par sa puissance divine - descendit dans la flamme avec les enfants des Hébreux - et qui se révéla le Seigneur - prêtres, bénissez Le exaltez Le dans tous les siècles.


9ème Ode
Hirmos
Ton 1: En jeûnant, Elisée ressuscita l'enfant mort, comme il est écrit - Nous aussi par le jeûne efforçons nous de mortifier l'orgueil de la chair - afin de découvrir la vie de l'au-delà.

Hélas, mon âme. Terrible est le Jugement - et terrifiante la sentence du Juge - Va te repentir, réconcilie toi avec le Christ - qui fut élevé pour toi sur la croix - et délivre les fidèles de la condamnation.

Ouvre moi les portes du repentir - ferme les entrées des passions - Christ qui révéla au larron l'entrée du Paradis par ta crucifixion - Que je glorifie dans ta bonté.

Livré aux démons, asservi aux plaisirs - je suis jeté dans les gouffres de la malice - et assailli par les pensées contraires - Viens à mon secours, Vierge Mère - et conduis moi sur le chemin du salut

Autre
Hirmos
Ton 3: Dans le buisson sur la montagne du Sinaï…

Tu T'es livré et soumis aux meurtriers - Mené au jugement, frappé par les mains que tu avais crées - crucifié, moqué, transpercé, Seigneur - Tu as souffert dans ton corps en ta compassion, pour nous sauver.

Les peuples des anges furent effrayés de Te voir sur la croix - Les astres cachèrent leur lumière - la terre trembla, l'univers fut renversé - Seigneur, sous le blasphème contre Toi - Mais par ta Passion, Dieu, Tu as fait notre salut.

Gloire… Dans l'Etre, l'Unité est indivisible - Mais la Trinité plus que divine unie dans la Nature - est partagée dans les Personnes - Indivisible elle est divisée - Une elle est Trois - Elle est le Père, le Fils et l'Esprit vivant - Elle garde l'univers.

Et maintenant… Qui a jamais entendu qu'une Vierge ait porté un enfant - qu'elle ait été mère sans l'homme ? - Marie, tu as accompli le prodige - Mais me diras-tu comment ? - Ne sonde pas les profondeurs de mon enfantement - Il est tout à fait véritable - Mais le comprendre dépasse l'intelligence humaine.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Ta blessure nous a guéris des passions du péché - Car élevé sur la croix, Tu as meurtri l'ennemi, l'origine du mal - Mais rends nous dignes sans être condamnés - de traverser le temps du jeûne et de parvenir à ta Résurrection.

Katavasia :- Dans le buisson sur la montagne du Sinaï Moïse te vit - qui sans être brûlée conçus dans ton sein le feu de la Divinité - Daniel te vit dans la montagne intacte - Isaïe annonça que tu serais le rameau qui s'élève de la racine de David.


Apostiches du Triode
Ton 7: - Seigneur, par ta croix tu as détruit la mort - venue dans le monde quand le fruit de l'Arbre fut mangé - qu'au Paradis Tu avais interdit - Par le jeûne présent, délivre nous du plaisir qui corrompt l'âme - et rends nous dignes de gagner la nourriture qui demeure dans la vie éternelle - Que nous puissions trouver, nous Te prions - les délices incorruptibles des couronnes que Tu as préparées - pour ceux qui auront vécu le jeûne véritable. (bis)

Les glorieux martyrs furent les lumières de la terre des hommes - Ils chantent au Christ : Seigneur, gloire à Toi.

Gloire… et maintenant… Te voyant attaché à la croix, comme Tu l'as voulu - la Toute innocente implorait et célébrait ta puissance.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:05, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 12:12

DEUXIEME SEMAINE DE CAREME

Mercredi Sexte


Tropaire de la Prophétie
Ton 6 - Très Haut qui demeures dans les cieux, qui as créé tout ce qui respire - Dieu, sauve nous - En Toi nous nous sommes confiés, notre Sauveur.

Gloire… et maintenant… Très Haut qui demeures…

Prokimenon: Psaume 29
Ton 5 : Vers Toi j'appelle - Seigneur mon Dieu, vers mon Dieu, j'élève ma prière.

V. Je T'exalte, Seigneur, car Tu m'as délivré.


Lecture de la Prophétie d'Isaïe (5, 16 - 25)
Le Seigneur des Puissances sera exalté dans le Jugement. Dieu Saint sera sanctifié dans la justice .
Les brebis paîtront comme dans leur pâturage. Et les étrangers mangeront les ruines des riches.
Malheur à ceux qui tirent l'injustice avec les cordes du mensonge et le péché comme avec les traits d'un char,
et qui disent : Qu'Il hâte, qu'Il accélère son œuvre, afin que nous la voyions. Que vienne et s'accomplisse la sentence du Saint d'Israël, afin que nous la connaissions.
Malheur à ceux qui appellent le mal, bien et le bien, mal, qui changent les ténèbres en lumière et la lumière en ténèbres, qui changent l'amertume en douceur et la douceur en amertume.
Malheur à ceux qui sont sages à leurs yeux et intelligents devant eux-mêmes.
Malheur à ceux qui sont forts pour boire le vin, et puissants pour verser ce qui enivre,
à ceux qui se laissent corrompre pour justifier le coupable, et qui enlèvent aux justes leur justice.
De même qu'une langue de feu dévore le chaume et que la flamme consume la paille, leurs racines seront comme la pourriture et leurs fleurs se dissiperont comme la poussière. Car ils ont dédaigné la loi du Seigneur des Puissances, ils ont méprisé les paroles du Saint d'Israël.
La colère du Seigneur s'enflammera contre son peuple. Il étendra sa main sur lui. Il le frappera et les montagnes seront renversées. Leurs cadavres seront comme une ordure au milieu des chemins.
Mais sa colère ne s'apaisera pas. Et sa main restera étendue.


Prokimenon: Psaume 30
Ton 6: En Toi Seigneur j'espère - Que jamais je ne sois confondu.

V. Dans ta justice délivre moi, enlève moi.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:05, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 12:15

DEUXIEME SEMAINE DE CAREME

Mercredi Vêpres



Stichères du Lucernaire

Ton 1- Frères qui accueillez le jeûne spirituel - fuyez le mensonge, ne scandalisez pas les autres - mais allumons par le repentir la lampe de l'âme - Dans les larmes appelons le Christ - Pardonne nous nos fautes, dans ton amour de l'homme. (bis)

Glorieux martyrs, ce n'est pas la terre qui vous a recouverts - c'est le ciel qui vous a reçus - Pour vous se sont ouvertes les portes du Paradis - Entrés, vous jouissez de l'Arbre de la vie - Priez le Christ de donner à nos âmes la paix et le grand amour.

Poème de Joseph
Ton 3 - Par les prières des divins apôtres, Seigneur, rends nous dignes de passer le temps du jeûne - dans le recueillement de l'Esprit, en ta bonté, Miséricordieux - afin que sauvés nous puissions tous Te glorifier.

Grand et terrible, Seigneur, sera ton avènement - quand Tu viendras accomplir le juste Jugement - Je suis condamné. Ne me juge pas - Mais épargne moi, Dieu, reçois les prières de tes apôtres.

Poème de Théodore
Ton 6 - Apôtres du Christ, flambeaux des hommes sur la terre - richesse du monde, trésors de la connaissance toute sage de notre Dieu - par vos saintes prières délivrez des tentations ceux qui vous chantent - menez nous par le temps du jeûne et dirigez notre vie maintenant dans la paix - afin qu'atteignant, comme il Lui plaira, la Passion du Christ, - nous puissions dans la confiance célébrer notre Dieu.

Stichères des Ménées

Gloire… Et maintenant…


Entrée avec l'encensoir (s'il y a liturgie des Présanctifiés)


Prokimenon: Psaume 31
Ton 6: Justes, réjouissez vous - et exultez dans le Seigneur.

V. Bienheureux ceux à qui les iniquités sont pardonnées.


Lecture de la Genèse (4, 16 - 26)
Caïn s'éloigna de la face du Seigneur et demeura dans la terre de Node, à l'orient d'Eden.
Caïn connut sa femme. Elle conçut et enfanta Hénok. Il bâtit une ville, et il appela la ville du nom de son fils Hénok.
A Hénok naquit Irad. Irad engendra Mehoujaël. Mehoujaël engendra Metousaël. Et Metousaël engendra Lamek.
Lamek prit deux femmes. Le nom de l'une était Ada. Le nom de la seconde était Tsilla.
Ada enfanta Jabal. Il fut le père de ceux qui demeurent sous la tente avec les troupeaux.
Le nom de son frère était Jubal. Il fut le père de tous ceux qui jouent de la lyre et de la flûte.
Tsilla enfanta aussi Tubal Caïn, l'ancêtre de tous ceux qui forgent le cuivre et le fer. La sœur de Tubal Caïn était Naama.
Lamek dit à ses femmes Ada et Tsilla : Ecoutez ma voix, femmes de Lamek, entendez mes paroles : J'ai tué un homme pour ma blessure, et un enfant pour ma plaie.
Caïn sera vengé sept fois, mais Lamek soixante dix sept fois.
Adam connut encore sa femme. Elle enfanta un fils et l'appela Seth. Car Dieu, dit-elle, a donné une autre semence à la place d'Abel, que Caïn a tué.
A Seth naquit aussi un fils. Il l'appela Enoch. Alors on commença à invoquer le nom du Seigneur


Prokimenon: Psaume 32
Ton 1: Que ton amour, Seigneur, soit sur nous - selon que nous espérons en Toi.

V. Justes, réjouissez vous dans le Seigneur, aux justes convient la louange.


Lecture des Proverbes (5, 15 - 6, 3)
Mon fils, bois les eaux de ta citerne, les eaux qui coulent de ton puits.
Faut-il que tes fontaines se répandent au dehors et les torrents de tes eaux sur les places?
Qu'elles soient pour toi seul, et non pour des étrangers avec toi.
Que ta source soit bénie. Fais ta joie de la femme de ta jeunesse.
Biche d'amour, gazelle de grâce, qu'en tout temps ses seins t'enivrent. Sois toujours épris de son amour.
Pourquoi, mon fils, serais-tu épris d'une étrangère ? Pourquoi embrasserais-tu le sein d'une autre ?
Car les yeux du Seigneur observent les voies de l'homme, ils surveillent ses chemins.
Le méchant est attaché à son injustice. Il est pris dans les liens de son péché.
Il meurt de ne s'être pas instruit. Il erre sous l'excès de sa folie.
Mon fils, si tu as cautionné ton prochain, si tu t'es engagé envers un autre,
si tu t'es lié aux paroles de ta bouche, si tu es pris aux paroles de ta bouche, fais donc ceci, mon fils : dégage toi.


Suite de la liturgie des Présanctifiés.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:06, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 12:26

DEUXIEME SEMAINE DE CAREME

Jeudi Matines


Première lecture des Psaumes 36 - 44

Cathisme de l'Octoèque

Deuxième lecture des Psaumes 44 - 55

Cathisme du Triode
Ton 3 - Le Christ, la Vigne, vous a portés, apôtres qui portiez Dieu - belles grappes qui distillèrent le vin du salut sur la terre - Je vous prie, délivrez moi de l'ivresse des plaisirs - donnez à mon âme les eaux du recueillement - dans le jour divin du jeûne - que sauvé je découvre la vie.

Accueillant en esprit l'immense richesse de ta compassion - et l'invincible pouvoir de ta puissance - je suis allé dans ton refuge - Dépouillé et emporté dans la tourmente - j'implore du fond de mon cœur - Vierge Mère de Dieu, seule tu protèges le monde - Viens à mon secours.

Troisième lecture des Psaumes 55 - 63


Cathisme
Ton 8 - Seigneur, apaise nous en ce temps divin - donne nous de verser toujours pour Toi les larmes du cœur - qui lavent les souillures de l'âme et font croître les saints commandements - C'est en jeûnant ainsi que nous serons dignes de ton amour - et pourrons voir tous ta Passion vénérable - par les prières de tes apôtres qui sauvent le monde. Gloire à Toi.

Blanche, vénérable Vierge Mère de Dieu - verse sur nous la source de la compassion - et donne nous l'absolution des fautes - notre protection, notre refuge divin.

Canon du Triode
4ème ode
Hirmos
Ton 3 - Ne T'emporte pas contre les fleuves, Seigneur - que ton ardeur n'aille pas contre les fleuves - ni contre la mer, ton emportement.

Eteignons l'ivresse des plaisirs qui corrompent l'âme - et buvons dans le jeûne le breuvage du recueillement.

Jeûne, mon âme, n'abuse pas ces nourritures - Jouis de la vision des beautés - afin d'être à la table d'en-haut.

Braises du feu immatériel - divins apôtres du Sauveur - brûlez la matière de mes passions.

Tu as donné au Christ la chair de ta chair - Mortifie les passions de ma chair - Vierge pure Mère de Dieu.

Autre hirmos
Ton 6: Le prophète apprit ton avènement, Seigneur…

Les douze apôtres, Pierre, Paul, Jacques et Jean - André, Barthélémy, Philippe et Thomas - Matthieu, Jacques, Simon et Jude - priez le Christ pour notre salut.

Saints Apôtres, jetant dans la mer de l'existence les filets des dogmes - vous avez péché les nations mystérieusement - comme autrefois les cent cinquante trois poissons - et vous les avez menées au Seigneur.

Gloire… Je glorifie le Fils et l'Esprit qui viennent du Père - comme la lumière et le rayon viennent du soleil - L'Un est engendré, l'Autre procède - La divine Trinité n'a pas de commencement - Elle est adorée par toute la création.

Et maintenant… Vierge tu as porté un enfant et gardé la pureté - Tu as enfanté Dieu et un homme - Lui même unique en chaque forme - Vierge Mère, ton miracle émerveille tout entendement et toute intelligence .

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Vous êtes la lumière du monde - dans le rayonnement de la parole, comme le Christ vous l'a dit - Apôtres, priez pour que de toute notre âme - nous traversions le stade de la tempérance et adorions sa Résurrection.

Katavasia: Le prophète apprit ton avènement, Seigneur, et il eut peur - Entendant que tu naîtrais de la Vierge et Te révélerais aux hommes, il disait - J'ai entendu la parole qui T'annonce et j'ai craint - Seigneur, gloire à ta Puissance.


8ème ode
Hirmos
Ton 3 - Celui qui par la puissance divine descendit - dans la flamme avec les enfants des Hébreux - et se révéla le Seigneur prêtres célébrez Le, peuple. exaltez Le dans tous les siècles.

Tué par tant de fautes - je mène dans l'existence mon âme morte - Compatissez, par vos prières qui portent la vie - disciples du Sauveur qui voyez Dieu.

Entouré par les brumes du péché - j'approchais de l'enfer du désespoir - Mais éclairez moi, rayons mystiques du soleil de la gloire - apôtres qui voyez Dieu.

Rejette les passions, pauvre âme, et tu seras sauvée - L'abstention des nourritures, si elle ne redresse pas les fautes - n'est pas un jeûne que peuvent accepter - ceux qui cherchent la voie droite.

Moïse te vit, Vierge Mère de Dieu - dans le buisson que brûlait le feu - Eteins la fournaise de mes passions - Tire moi du feu de l'enfer et sauve moi.

Autre hirmos
Ton 6 - Celui que glorifient les Puissances des cieux…

Christ, comme les douze tribus de Jacob - de Toi les douze apôtres se sont levés sur le monde - Par eux tous les fidèles renaissent dans la parole - et Te célèbrent dans les siècles.

Bénissons… Je vénère un seul Dieu dans l'Etre - Je célèbre trois Personnes distinctes - autres, mais non différentes - Car unique est la Divinité, triple la Puissance - le Père, le Fils et l'Esprit.

Maintenant… Sortant de ton sein lumineux, comme l'Epoux de la porte - le Christ donna la lumière à ceux qui étaient dans les grandes ténèbres - le Soleil de la Justice rayonnant, Vierge pure, éclaira le monde.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Initiés du Christ qui demeurez avec Lui - suppliez toujours pour nous les pécheurs - Priez maintenant pour que nous traversions dans la pureté tout le jeûne.

Katavasia - Celui que glorifient les Puissances des cieux - et que vénèrent les Chérubins et les Séraphins - création, tout ce qui respire, célébrez Le - bénissez Le, exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode
Hirmos
Ton 3 - Tu as conçu dans ton sein le Feu de la Divinité - Moïse te vit dans le buisson sur le mont Sinaï - Daniel te vit dans la montagne intacte - Isaïe t'annonça dans le rameau qui sort de la racine de David.

Apôtres vous êtes les fleuves de la source spirituelle - Vous portez l'eau de la vie - asséchez par vos prières - les ondes de mes fautes, dans un cœur pur - et conduisez moi sur les chemins du salut.

La tempête du péché assaille ma pauvre âme - Dans ta bonté Tu nous diriges, Christ tends moi la main comme à Pierre - Que ne me recouvre pas le gouffre du désespoir - Que dans ton grand amour je ne sois pas la proie du monstre qui détruit les âmes.

Jésus Roi de l'univers - le chœur des apôtres et les ordres des anges Te prient - Dans ta grande compassion donne à ton peuple la rédemption du mal - le redressement de la vie et la demeure de ton Royaume.

La virginité et l'enfantement s'unirent en toi plus haut que la nature - Arche de la sanctification, Vierge, Mère pure - Je t'appelle dans la foi. Tout entier délivre moi de toutes les énergies des passions qui me tourmentent.

Autre hirmos
Ton 6 - Inexplicable est l'enfantement…

Vous étiez dans le monde comme sans chair - et dans la chair comme des anges - vous ne portiez que le Verbe dans vos cœurs - Vous avez appelé les nations à l'unique foi au Christ - vous avez dénoncé dans la connaissance la folie des sages et des rhéteurs - bienheureux apôtres.

Pierre, pierre et fondement de la foi - Paul, prédicateur et maître des nations - fils de Zébédée et les huit autres - priez toujours le Christ, pour que nous ayons la force de traverser le temps du jeûne.

Gloire… Unique, Tu engendres l'Unique - Père du Fils unique - l'Unique de l'Unique, la Lumière, l'Aube de la Lumière - et l'Unique de l'Unique, le Saint Esprit de Dieu, vraiment Seigneur du Seigneur - Ô Trinité, sainte Unité, sauve moi - qui Te célèbre dans la connaissance de Dieu.

Et maintenant… Toute innocente, j'admire le miracle de ton enfantement - Comment sans semence conçois-tu l'Inconcevable? - Dis comment tu as enfanté comme une mère et tu demeures vierge - Celui qui dans la foi Le reçoit surnaturellement adore ton Enfant - car Il peut ce qu'Il veut.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Menés par la puissance de l'Esprit devant les rois et les princes - vous ne craigniez rien, ni le feu, ni l'épée - vous renversiez toute erreur et vous sauviez les hommes - serviteurs du Seigneur, bienheureux apôtres.

Katavasia - Inexplicable est l'enfantement après la conception sans semence - incorruptible la gestation de la Mère Vierge - Car la naissance de Dieu a renouvelé les natures - Toutes les générations dans l'orthodoxie - Mère Epouse de Dieu, nous t'exaltons.


Apostiches du Triode
Ton 8 - C'est le temps du repentir - Le combat du jeûne nous mène à la vie éternelle - si nous tendons nos mains vers la bonté - Rien ne sauve autant notre âme - que de donner ce qui nous est nécessaire - Unie au jeûne, la charité délivre l'homme de la mort - Embrassons la, que rien n'égale - Car elle peut sauver nos âmes. (bis)

Revêtus de la cuirasse de la foi - armés du signe de la croix - vous avez mené le bon combat - vous avez courageusement résisté aux tyrans - vous avez renversé l'erreur du diable - Vainqueurs, vous avez reçu les couronnes - Priez le Christ pour le salut de nos âmes.

Gloire... et maintenant... Vierge sainte, Mère de Dieu, je vais dans ton refuge - Je sais que je parviendrai au salut - Car tu peux, toute Pure, me secourir.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:06, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 12:28

DEUXIEME SEMAINE DE CAREME

Jeudi Sexte


Tropaire de la prophétie
Ton 1 - Relève nous qui sommes tombés - Nous nous sommes égarés. Fais nous revenir vers Toi - Dieu qui aimes l'homme et tiens en toi les limites de la terre.

Gloire... et maintenant... Relève nous qui sommes tombés…


Prokimenon: Psaume 33
Ton 6: J'ai cherché le Seigneur, et Il m'a répondu, et de toutes mes douleurs Il m'a libéré.

V. Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sera sans cesse en ma bouche.


Lecture de la Prophétie d'Isaïe (6, 1 - 12)
L'année de la mort du roi Osias, je vis le Seigneur sur un trône élevé. Les franges de son vêtement emplissaient le Temple.
Des Séraphins étaient au dessus de lui. Ils avaient chacun six ailes. De deux ils se couvraient la face. De deux ils se couvraient les pieds, et de deux ils volaient.
Ils s'appelaient l'un l'autre et disaient : Saint, Saint, Saint est le Seigneur des Puissances. Toute la terre est pleine de sa gloire.
Les montants du seuil vibraient à la voix de l'appel. Et la Maison s'emplissait de fumée.
Je dis : Malheur à moi. Car je suis un homme aux lèvres impures. Et mes yeux ont vu le Roi, le Seigneur des Puissances.
L'un des Séraphins vola vers moi. Il avait dans sa main une braise qu'il avait prise avec des pinces sur l'autel.
Il toucha ma bouche et dit: Voici, ceci a touché tes lèvres. Ton injustice est enlevée. Ta faute est pardonnée
J'entendis la voix du Seigneur, qui disait : Qui enverrai-Je ? Qui ira pour nous? Je répondis : Me voici, envoie moi.
Il dit : Va, et dis à ce peuple : Vous entendrez, et vous ne comprendrez pas. Vous verrez et vous ne connaîtrez pas.
Appesantis le cœur de ce peuple, endurcis ses oreilles, ferme ses yeux, pour qu'il ne puisse voir de ses yeux, ni entendre de ses oreilles, ni comprendre de son cœur, ni revenir, ni guérir.
Je dis: jusques à quand, Seigneur ? Il répondit : jusqu'à ce que les villes soient dévastées, qu'elles ne soient plus habitées, que les maisons n'aient plus d'hommes, et que les champs soient ravagés, rendus au désert.
Jusqu'à ce que le Seigneur ait éloigné l'homme et qu'il y ait une grande solitude au milieu de la terre.


Prokimenon: Psaume 34
Ton 6: Eveille Toi, Seigneur - Lève Toi pour mon jugement.
V. Seigneur, juge ceux qui me jugent, combats ceux qui me combattent.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:07, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 12:31

DEUXIEME SEMAINE DE CAREME

Jeudi Vêpres


Stichères du Lucernaire
Ton 4 - Suspendu à la croix, le côté percé - Tu fus pour moi la source de la vie - D'avoir mangé le fruit de l'Arbre - j'étais mort sous la malice du serpent - Je Te glorifie, Christ, et prie ta compassion - Fais moi traverser dans le recueillement le stade du jeûne et adorer ta Passion et ta Résurrection.

Tu avais exilé hors du Paradis la première créature - qui récolta de l'Arbre la souffrance - Mais attaché à l'Arbre de la croix comme un homme - Tu la ramènes en sa maison - Je T'appelle, Rédempteur. Délivre moi de mes souffrances - purifie moi par le jeûne, le repentir et les larmes - dans ton immense bonté, Jésus, Sauveur de nos âmes

Autre. Poème de Théodore
Ton 5 - Nous célébrons, Seigneur, ta Croix vivifiante - qui rendit au monde la fleur de la vie et détruisit la mort - Nous Te la portons en intercession - Dans ces jours saints garde nous qui jeûnons - donne nous la force contre les passions - et le trophée de la paix dans ton grand amour, Dieu qui aimes l'homme.

3 stichères des Ménées

Gloire... et maintenant... Stavrothéotokion


Prokimenon: Psaume 35
Ton 4: Seigneur, ton amour est dans les cieux - ta fidélité jusqu'aux nuées.
V. Ta justice est comme les montagnes de Dieu, tes jugements, comme le grand abîme.


Lecture de la Genèse (5, 1 - 24)
Voici le livre des générations d'Adam. Le jour où Dieu créa Adam, Il le fit à la ressemblance de Dieu.
Il les créa homme et femme. Il les bénit. Et Il les appela Homme, le jour où ils furent créés.
Adam vécut cent trente ans et il engendra un fils à sa ressemblance, à son image. Il l'appela Seth.
Les jours d'Adam, après la naissance de Seth, furent de huit cents ans, et il engendra des fils et des filles.
Tous les jours qu'Adam vécut furent de neuf cent trente ans, et il mourut.
Seth vécut cent cinq ans et il engendra Enosh.
Après la naissance d'Enosh, Seth vécut huit cent sept ans et il engendra des fils et des filles.
Tous les jours de Seth furent de neuf cent douze ans et il mourut.
Enosh vécut quatre vingt dix ans et il engendra Qénan.
Après la naissance de Qénan, Enosh vécut huit cent quinze ans et il engendra des fils et des filles.
Tous les jours d'Enosh furent de neuf cent cinq ans et il mourut.
Qénan vécut soixante dix ans et il engendra Mahalaléel. Qénan vécut huit cent quarante ans et il engendra des fils et des filles.
Tous les jours de Qénan furent de neuf cent dix ans et il mourut.
Mahalaléel vécut soixante quinze ans et il engendra Jéred.
Après la naissance de Jéred, Mahalaléel vécut huit cent trente ans et il engendra des fils et des filles.
Tous les jours de Mahalaléel furent de huit cent quatre vingt quinze ans et il mourut.
Jéred vécut cent soixante deux ans et il engendra Hénok.
Après la naissance d'Hénok, Jéred vécut huit cents ans et il engendra des fils et des filles.
Tous les jours de Jéred furent de neuf cent soixante deux ans et il mourut.
Hénok vécut soixante cinq ans et il engendra Mathusalem.
Après la naissance de Mathusalem, Hénok marcha avec Dieu trois cents ans et il engendra des fils et des filles.
Tous les jours d'Hénok furent de trois cent soixante cinq ans.
Hénok marcha avec Dieu. Et il ne fut plus. Car Dieu le prit.


Prokimenon: Psaume 36
Ton 6: Attends le Seigneur - et garde sa voie.
V. Ne t'irrite pas contre les méchants et n'envie pas ceux qui commettent l'iniquité


Lecture des Proverbes (6, 3 - 20)
Fais donc ceci, mon fils : dégage toi, puisque tu t'es livré aux mains de ton prochain. Va, prosterne toi, prie ton prochain.
Ne donne ni sommeil à tes yeux, ni repos à tes paupières.
Dégage toi, comme la gazelle de la main du chasseur, comme l'oiseau de la main de l'oiseleur.
Va vers la fourmi, paresseux. Considère ses voies. Et deviens sage.
Elle n'a ni juge, ni gardien, ni maître.
Elle prépare en été sa nourriture. Elle recueille au temps de la moisson de quoi manger.
Jusques à quand, paresseux, seras tu couché ? Quand te lèveras tu de ton sommeil?
Un peu dormir, un peu t'assoupir, un peu croiser les mains pour t'allonger,
et la misère vient comme le rôdeur et la famine comme le mendiant.
L'homme méchant, l'homme injuste, va le mensonge dans la bouche,
il cligne des yeux, parle du pied, fait signe de ses doigts.
La fraude est dans son cœur, il pense le mal en tout temps, il cherche la dispute.
Sa ruine viendra soudain. Il tombera vite et sans remède.
Il y a six choses que méprise le Seigneur et sept que rejette son âme :
les yeux orgueilleux, la langue menteuse, les mains qui répandent le sang innocent,
le cœur qui médite des pensées vaines, les pieds qui courent au mal,
le faux témoin qui ment et le semeur de brouilles entre les frères.
Garde, mon fils, les lois de ton père. Et ne rejette pas l'enseignement de ta mère.


Apostiches
Ton 5 - Ne s'abstenant pas de l'Arbre de la connaissance - selon le commandement du Créateur - les premières créatures cueillirent la mort avec le fruit de leur désobéissance - et furent chassées de l'Arbre de la vie et du paradis des délices - Jeûnons, fidèles, loin des nourritures corrompues et des passions qui nous détruisent - afin de pouvoir jouir de la vie de la croix divine - et avec le larron reconnaissant retourner vers notre ancienne patrie - recevoir du Christ Dieu le grand amour. (bis)

Glorieux martyrs, méprisant toutes les choses terrestres - et affrontant courageusement les tourments - vous n'avez pas manqué les espérances bienheureuses - vous êtes devenus les héritiers du Royaume des cieux - dans la confiance de Dieu qui aime l'homme - demandez pour le monde la paix et pour nos âmes le grand amour.

Gloire... et maintenant... La Brebis voyant son Agneau allant à l'immolation - Le suivait de tout son cœur et lui disait - où vas-Tu, mon très doux enfant ? - Christ patient, pour qui vas-Tu si vite sur ce chemin rapide ? - Jésus désiré, Seigneur d'amour, hors du péché - Réponds à ta servante, mon Fils tout aimé - Ne laisse pas dans le silence celle qui T'a enfanté - Dieu compatissant qui donnes au monde le grand amour.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:08, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 12:37

DEUXIEME SEMAINE DE CAREME

Vendredi Matines


Première lecture des Psaumes 91 - 100

Cathisme de l'Octoèque

Seconde lecture des Psaumes 101 - 104

Cathisme du Triode
Ton 4 - Elevés par le jeûne au dessus des basses passions - exaltons le Seigneur qui élevé sur la croix releva le monde - Buvons en conscience le breuvage du recueillement - Considérons le jour et l'heure où nous irons devant le Juge éternel.

Gloire... Elevés par le jeûne…

Et maintenant... Ta Mère, Te voyant élevé sur la croix - éplorée, douloureuse, disait - Mon Fils, quel est ce nouveau miracle étranger ? - Comment un peuple inique T'a-t-il attaché à la croix - Vie de l'univers, ma très douce Lumière ?

Troisième lecture des Psaumes 105 - 117

Cathisme
Ton 5 - Seigneur, flamboie la grâce de ta croix - Elle rayonne sur toute la terre des hommes - Elle détruit la force des démons - Elle aplanit maintenant le chemin du jeûne - Elle nous comble de force. Aie pitié de nous.

Gloire... Seigneur, flamboie…

Et maintenant... Te voyant élevé sur la croix - la Mère qui T'enfanta sans douleur implorait - Hélas, très doux Enfant - Je suis meurtrie maintenant en mon âme de Te voir cloué sur la croix - comme un malfaiteur au milieu de deux malfaiteurs.

Psaume 50

Canon du Triode - Poème de Joseph
5ème ode
Hirmos
Ton 4: Les impies ne verront pas…

Elevé sur la croix comme Tu l'as voulu - Maître, Tu as renversé l'ennemi - Dans ta miséricorde relève moi - qui me suis jeté dans les gouffres du plaisir.

Illumine mon âme aveuglée par les passions infâmes - Jésus qui tendu sur la croix - as couvert de ténèbres le soleil - et as éclairé tout ce qui est sur la terre des hommes.

Christ, rends moi digne de traverser sereinement l'océan du jeûne - Apaise les vagues de mon esprit - et mène moi au port de la résurrection.

D'un esprit pur, vénérons la Vierge pure - Parée de la beauté des actions divines - célébrons la beauté de Jacob, la Mère de notre Dieu.

Autre hirmos Poème de Théodore
Ton 5: De ceux qui se lèvent de la nuit pour T'adorer…

Crucifié, Tu me délivres de la destruction - Transpercé, Tu me donnes l'immortalité - Je glorifie ton ineffable amour - Car Tu es venu, Christ, pour me sauver.

Tendant les mains sur la croix, Seigneur - Tu as détruit l'Amalek spirituel - Tu as sauvé ton peuple - et nous célébrons Ta puissance.

Gloire... Nous célébrons la Divinité en trois Personnes - l'unique Origine toute plus haute que l'être - le Père qui est au-delà du commencement - le Fils et l'Esprit Saint.

Et maintenant... Celui que le ciel ne peut contenir - Vierge, tu L'as conçu dans ton sein et tu L'as enfanté - Ô le terrible et l'ineffable miracle - Tous nous te célébrons, Toute Blanche.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Toi qui as souffert pour moi la crucifixion - bu le vinaigre et dit : Tout est accompli - donne moi d'aller au bout du stade du jeûne - et rends-moi digne de voir ta Résurrection.

Katavasia - De ceux qui se lèvent de la nuit pour T'adorer - Christ, aie pitié, donne leur la paix - Car tes commandements sont devenus la lumière - et les remèdes de tes serviteurs, dans ton amour de l'homme.


8ème ode
Hirmos
Ton 4 - L'enfant né de la Mère de Dieu - a sauvé dans la fournaise les enfants saints - Alors Il était figuré. Mais maintenant Il est à l'œuvre - Il a rassemblé toute la terre des hommes qui chante : - Œuvres, célébrez le Seigneur et exaltez Le dans tous les siècles.

Attaché à la croix, dans ta miséricorde - Tu as ouvert le Paradis au larron - Guéris moi qui suis dépouillé par la cruauté du démon - et mon âme est toute couverte de plaies - Ouvre moi les portes du repentir, dans ton amour de l'homme.

Illuminant la chair par le jeûne - nous couvrons l'âme de vertus - Nourrissons les pauvres, nous aurons un trésor inépuisable dans les cieux - Et chantons : Œuvres célébrez le Seigneur, exaltez Le dans tous les siècles.

La création Te voyant cloué sur la croix - Sauveur fut renversée par ta Passion - je Te prie, affermis sur la pierre secourable de ta volonté - mon esprit renversé par les attaques du serpent.

Porche ferme de Dieu que seul passa le Seigneur - conduis moi sur la voie divine, ouvre moi les portes du salut - Vierge, tu es pleine de la grâce de Dieu - En toi je me réfugie, seule protection de la race des hommes.

Autre hirmos
Ton 5: Le Créateur du monde que révèrent les anges…

Célébrant l'Arbre saint sur lequel on Te crucifia, mon Christ - je Te bénis dans tous les siècles.

Les iniques, Te crucifiant au Golgotha, Christ, T'ont tué - Mais Tu vis et Tu nous sauves dans les siècles.

Bénissons... Etrangement la Trinité est partagée et demeure indivisible en Dieu - que nous exaltons dans tous les siècles.

Maintenant... Toute Blanche, prie pour ceux qui te célèbrent - afin qu'ils soient délivrés des tentations et des périls.

Gloire a Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Par la puissance de ta croix, Seigneur - rends nous dignes d'aller de toute notre âme - au bout du chemin du jeûne.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur..

Katavasia.- Le Créateur du monde que révèrent les anges - peuple célébrez Le, exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode
Hirmos
Ton 4 - La pierre qui ne fut pas taillée de main d'homme - fut taillée en pierre angulaire - de ta montagne intacte, Vierge - Il a réuni les natures disjointes - Mère de Dieu, nous nous réjouissons et nous t'exaltons.

Le prophète Te vit comme une pierre taillée dans la montagne de la Vierge - Sauveur qui............

Abstiens toi, mon âme de la malice - et tu jouiras de l'amour divin - Ouvre la porte à toutes les formes du bien - et ferme l'entrée du mal par la tempérance et la prière.

Sauve moi le condamné - Maître, mon Sauveur qui par ta croix as condamné la haine - Je suis souillé par les passions, aveuglé par les fautes - Mais ne me juge pas coupable de l'enfer.

Epargne moi, Christ, quand Tu viendras juger le monde dans la gloire - Dissipe les brumes de mes maux - par les prières de celle qui T'a conçu - et fais de moi l'héritier de ton Royaume céleste.

Autre hirmos
Ton 5: Danse, Isaïe…

Crucifié, Tu as de nouveau ouvert le Paradis - où j'entre et me réjouis de l'héritage de la vie éternelle - libéré de la mort de la transgression - Je T'exalte, mon Dieu qui aimes l'homme.

L'instrument de la malédiction, Seigneur - ta croix vivifiante est devenue un sceau de bénédiction - Te voyant sur elle, nous qui étions morts nous sommes rendus à la vie - Nous Te célébrons; Maître, et nous T'exaltons.

Gloire... Je Te célèbre dans ton même Etre - Trinité qui n'as pas de commencement - sainte Unité, indivisible Origine de la vie - Père incréé, Fils et Verbe engendré, Esprit Saint - sauve tous ceux qui Te célèbrent.

Et maintenant... Ton enfantement dépasse l'intelligence - Mère de Dieu qui sans l'homme a conçu et porté virginalement - L'Enfant était Dieu que nous exaltons - Vierge, nous te disons bienheureuse

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Croix vénérable, ma force et mon refuge - sois ma lumière, réjouis moi maintenant dans la tempérance - purifie moi, délivre moi des tentations - Qu'en te glorifiant, j'exalte le Maître, le Christ.

Katavasia: Danse, Isaïe. La Vierge a porté dans son sein - et enfanté un Fils, l'Emmanuel, Dieu et Homme - l'Orient est son nom, que nous exaltons - Vierge, nous te disons bienheureuse.


Apostiches
Ton 8 - Le jeûne présent qui détruit les passions - est appelé à guérir ceux qui sont soumis au mal du péché - Vénérons le comme un secours divin - nous qui avons reçu de Moïse les Tables écrites par Dieu - Ne choisissons pas l'intempérance qui les brise - Ne soyons pas comme ceux dont les membres tombèrent dans le désert - Ne portons pas la tristesse des Juifs, mais la joie de l'Eglise - non l'hypocrisie des Pharisiens, mais la beauté de l'Évangile - et glorifions nous de la croix du Christ, le Rédempteur de nos âmes. (bis)

Saints, comment vous appellerons nous ? - Chérubins ? car en vous s'est reposé le Christ - Séraphins ? car vous ne cessez de le glorifier - Anges ? car vous êtes partis de votre corps - Nombreux sont vos noms et grandes vos grâces - Intercédez pour le salut de nos âmes.

Gloire… et maintenant… Quel est ce miracle qui dépasse la mesure? - disait maternellement la Vierge au Seigneur - Les dures douleurs que je n'ai pas connues en T'enfantant - mon Fils, envahissent mon cœur - Je ne supporte pas de Te voir cloué sur la croix, Lumière de mes yeux - Mais viens ressusciter. Que je glorifie avec le monde ta terrible Providence.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:08, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 12:39

DEUXIEME SEMAINE DE CAREME

Vendredi Sexte


Tropaire de la Prophétie
Ton 1 - Nuit et jour, Seigneur, nous nous prosternons devant Toi - Donne à nos âmes l'absolution des péchés - pour qu'en paix nous T'adorions et Te glorifiions, Dieu qui aimes l'homme.

Gloire… et maintenant… Nuit et jour, Seigneur…


Prokimenon: Psaume 37
Ton 4: Seigneur ne me juge pas dans ton ardeur - ne me châtie pas dans ta colère
V. En moi tes flèches ont pénétré. Sur moi a pesé ta main.


Lecture de la Prophétie d'Isaïe (7, 1 - 14)
Il arriva dans les jours d'Achaz, fils de Jotham, fils d'Ozias, roi de Juda, que Retsin, roi d'Aram, avec Péqach, fils de Rémaliah, roi d'Israël, monta combattre Jérusalem, mais il ne put la prendre.
On vint dire à la maison de David : Aram est entré en Ephraïm. Alors son cœur et le cœur de son peuple frémirent comme les arbres de la forêt frémissent sous le vent.
Le Seigneur dit à Isaïe : Va rencontrer Achaz, toi et Schéar Jaschub ton fils, à l'extrémité du canal des eaux d'en haut, sur le chemin du champ du purificateur,
et tu lui diras: Veille, sois calme, ne crains pas. Que ton cœur ne faiblisse pas devant ces deux bouts de tison fumant, devant la colère enflammée de Retsin et d'Aram, et du fils de Rémaliah,
parce qu'Aram, Ephraïm et le fils de Rémaliah ont médité le mal contre toi en disant :
Montons contre Juda. Assiégeons le. Prenons le pour nous. Et nous y ferons roi le fils de Tabéal.
Ainsi parle le Seigneur des Puissances : Cela n' arrivera pas. Cela ne sera pas.
Car la tête d'Aram est Damas, et la tête de Damas est Retsin. Encore soixante cinq ans, Ephraïm sera brisé et ne sera plus un peuple.
La tête d'Ephraïm est Samarie, et la tête de Samarie est le fils de Rémaliah. Si vous ne croyez pas, vous ne subsisterez pas.
Le Seigneur parla encore à Achaz et lui dit :
Demande pour toi un signe au Seigneur ton Dieu, dans les profondeurs de l'enfer ou dans les hauteurs d'en haut.
Achaz répondit: Je ne demanderai rien. Je ne tenterai pas le Seigneur.
Alors Il dit : Ecoutez, Maison de David. Ne vous suffit-il pas de lasser les hommes, que vous lassiez aussi mon Dieu ?
Le Seigneur Lui même vous donnera donc un signe.


Prokimenon: Psaume 38
Ton 6: Seigneur, entends ma prière - Ecoute mon appel.
V. J'ai dit: je veillerai sur mon chemin à ne pas pécher par ma langue.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:09, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 12:42

DEUXIEME SEMAINE DE CAREME

Vendredi Vêpres


Stichères du Lucernaire

Ton 4 - Voici le temps de la bonne espérance - Voici le jour du salut - Dans ton grand amour visite mon âme - Décharge moi du poids de mes injustices, Toi qui seul aimes l'homme. (bis)

4 stichères aux martyrs, selon le ton (cf. appendices)

4 stichères des Ménées

Gloire… Nécrosimon

Et maintenant… Théotokion du ton


Prokimenon: Psaume 39
Ton 4: Ton amour et ta vérité, Seigneur - me garderont toujours.
V. Dans l'espérance j'attends le Seigneur. Il s'incline vers moi. Il entendra ma prière.


Lecture de la Genèse (5, 32 - 6, 8)
Noé était âgé de cinq cents ans et il engendra Sem, Cham et Japhet.
Lorsque les hommes commencèrent à se multiplier sur la face de la terre et que des filles leur furent nées,
les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils prirent pour femmes celles qu'ils élirent.
Le Seigneur dit : Mon Esprit ne demeurera pas dans l'homme éternellement. Car il est chair. Ses jours seront de cent vingt ans.
Les géants étaient sur la terre en ces jours, après que les fils de Dieu furent allés vers les filles des hommes et qu'elles leur eurent donné des enfants : ce sont les héros qui furent renommés autrefois.
Le Seigneur vit que le mal de l'homme était grand sur la terre, et que toutes les pensées de son cœur n'allaient qu'au mal tout le jour.
Le Seigneur se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre, et Il souffrit en son cœur.
Le Seigneur dit : J'effacerai de la face de la terre l'homme que j'ai créé, de l'homme à la bête, au serpent et à l'oiseau des cieux. Car je me repens de les avoir faits.
Mais Noé trouva grâce aux yeux du Seigneur.


Prokimenon: Psaume 40
Ton 6 : J'ai dit : Seigneur - aie pitié de moi, guéris mon âme.
V. Bienheureux l'homme qui pense au pauvre…


Lecture des Proverbes (6, 20 - 7, 1)
Garde, mon fils, les lois de ton père. Et ne rejette pas l'enseignement de ta mère.
Attache les toujours sur ton cœur. Noue les à ton cou.
Dans ta marche ils te conduiront. Dans ton repos ils te garderont. A ton réveil ils te parleront.
Car le commandement est une lampe, et l'enseignement une lumière. La correction et l'instruction sont le chemin de la vie,
pour te garder de la femme du mal, de la langue flatteuse de l'étrangère.
Ne convoite pas sa beauté dans ton cœur. Ne te laisse pas prendre à ses paupières.
Car pour la femme prostituée suffit un morceau de pain. Mais la femme adultère tend un piège à l'âme noble.
Peut-on mettre un feu dans son sein, et ne pas enflammer ses vêtements ?
Peut-on marcher sur des braises, et ne pas brûler ses pieds ?
De même celui qui va vers la femme de son prochain : quiconque le touche perdra sa pureté.
On ne méprise pas le voleur qui vole pour rassasier son âme, car il a faim.
Pourtant si on le découvre, il rendra au septuple tout ce qu'il a, il donnera sa maison.
Mais l'adultère manque de sens, il perd son âme.
Il sera couvert de plaies et de honte. Et sa confusion ne s'effacera pas.
Car la jalousie met l'homme en fureur. Au jour de la vengeance il sera sans pitié.
Il ne pardonnera pas, il n'acceptera rien, quand bien tu multiplierais les dons.
Mon fils, garde mes paroles, cache en toi mes préceptes. Mon fils, vénère le Seigneur et tu seras fort. Ne crains nul autre que Lui.

Suite de la liturgie des Présanctifiés.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:09, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 14:36

DEUXIEME SEMAINE DE CAREME

Samedi Matines

Après l'hexapsalme, chant de l'Alléluia au ton 2 avec les versets de Carême.

Ton 2 - Apôtres, martyrs et prophètes - hiérarques, sages et justes - qui avez mené le bon combat, qui avez gardé la foi - qui êtes libres auprès du Sauveur, nous vous prions - suppliez Le pour nous de sauver nos âmes. (bis)

Gloire… Seigneur, dans ta bonté, souviens toi de tes serviteurs - et pardonne les fautes de leur vie - Car nul n'est infaillible sinon Toi - qui peux donner le repos à ceux qui partent.

Et maintenant… Sainte Mère de l'inexprimable Lumière - nous te vénérons, nous t'exaltons dans les hymnes angéliques.

Lecture des psaumes 109 à 117

Cathismes des martyrs, des défunts et de la Mère de Dieu, selon le ton de l'Octoèque (voir appendices)

Chant du psaume 118 (en deux moitiés), suivi de la litanie et des tropaires des défunts.

Psaume 118, 1-93 avec le refrain : Tu es béni, Seigneur…

Petite litanie des défunts :
Encore et encore en paix, prions le Seigneur.

Seigneur, aie pitié.

Nous prions encore pour le repos des âmes des serviteurs de Dieu NN . afin que leur soient remis leurs péchés volontaires et involontaires.

Seigneur, aie pitié.

Pour que Dieu établisse leurs âmes dans le séjour des Justes.

Demandons au Christ, Roi immortel, notre Dieu, de leur accorder la miséricorde divine, le royaume des cieux et la rémission de leurs péchés.

Accorde, Seigneur.

Prions le Seigneur.

Seigneur, aie pitié.

Dieu des esprits et de toute chair, qui as vaincu la mort et anéanti la puissance du démon et donné la vie au monde, accorde, Seigneur, aux âmes de tes serviteurs NN. qui se sont endormis, le repos dans un lieu de lumière, de verdure et de fraîcheur, là où il n'y a ni douleur, ni larmes, ni gémissements. Pardonne leur tous les péchés qu'ils ont commis, en paroles, en actions et en pensées, car Tu es un Dieu bon et ami des hommes. Il n'y a pas d'homme qui vive et qui ne pèche pas, Toi seul est hors du péché, ta Justice est la Justice éternelle et ta Parole est la Vérité. Car Tu es la Résurrection, la Vie et le Repos de tes serviteurs défunts NN. Christ notre Dieu, et nous Te rendons gloire, avec ton Père éternel et ton très Saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

Psaume 118, 94 - 176 avec le refrain : Sauveur, sauve moi…


Tropaires des défunts avec le refrain :

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes jugements.

Ton 5 - L'assemblée des saints a trouvé la source de la vie et la porte du Paradis ; puissé-je moi aussi trouver ce chemin par le repentir. Je suis une brebis perdue, appelle moi, ô Sauveur, et sauve moi.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes jugements.

Ô saints martyrs, qui avez prêché l'agneau de Dieu, qui avez été immolés comme les agneaux et qui êtes passés à la vie éternelle, priez sans cesse l'Agneau de Dieu afin qu'Il nous accorde la rémission de nos fautes.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes jugements.

Ô vous qui dans le monde avez suivi la voie étroite et douloureuse, vous qui avez porté la croix comme un joug et qui M'avez fidèlement suivi, venez recevoir les couronnes et les honneurs célestes que je vous ai préparés.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes jugements.

Je suis l'image de ta gloire ineffable et comme je porte maintenant les stigmates du péché, aie pitié Seigneur, de l'œuvre de tes mains. Sois miséricordieux envers tes serviteurs et en ta bonté, purifie les. Accorde moi la Patrie que je désire et fais à nouveau de moi un habitant de ton paradis.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes jugements.

Toi qui jadis me créas du néant et m'as honoré de la ressemblance à ta divine Image, à la terre dont Tu m'avais tiré, Tu m'as de nouveau rendu, à cause de la transgression de ton commandement; relève moi à ta ressemblance afin que je resplendisse de mon ancienne beauté.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes jugements.

Fais reposer en paix, Seigneur, tes serviteurs et place les dans le paradis où les chœurs des saints et des justes resplendissent comme les astres. Fais reposer en paix tes serviteurs en détournant les yeux de leurs fautes.

Gloire… C'est le triple resplendissement de la Divinité Une qu'en toute piété nous chantons en clamant : Tu es Saint, Père sans commencement, Fils co-éternel et Esprit divin, nous T'adorons avec foi. Remplis nous de ta lumière et arrache nous au feu éternel.

Et maintenant… Réjouis toi, Très Pure, toi qui as mis Dieu au monde pour le salut de tous, toi par qui le genre humain a trouvé le salut. Que par toi, Ô Mère de Dieu, toute pure et bénie, nous retrouvions le Paradis.

Alléluia, alléluia, alléluia, Gloire à Toi, Seigneur. (3)

Petite litanie des défunts

Cathisme
Ton 5 - Donne à tes serviteurs, notre Sauveur, le repos avec les justes - Comme il est écrit, mène les dans ta demeure - passant en ta bonté sur leurs fautes volontaires et involontaires - tout ce qu'ils firent dans l'ignorance et dans la connaissance, Toi qui aimes l'homme.

Gloire… et maintenant… Christ Dieu, qui T'es levé de la Vierge sur le monde - par Elle Tu as fait de nous des fils de la lumière. Aie pitié de nous.

Psaume 50

Aux odes 1 à 5, les derniers versets des odes bibliques alternent avec les tropaires du canon des Ménées du jour et du canon du saint de l'église.

Aux odes 6 à 9, les odes bibliques sont chantées intégralement et leurs derniers versets alternent avec les tropaires du canon des Ménées et des "Tétra-odes" (canons à quatre odes) de Carême.

Tétra-ode - Poème de Joseph

6ème ode
Hirmos
Ton 8 - Vers le Seigneur je répands ma prière, je Lui dis mon affliction - Mon âme est pleine de malheurs et ma vie approche de l'enfer - Je prie comme Jonas : Dieu, enlève moi de la destruction.

Les saints à travers tant de tourments - furent dignes de renverser les myriades des adversaires - et reçurent, Sauveur, la multitude de tes biens - Par leurs prières, en ta bonté, efface toutes mes fautes.

Nous célébrons les martyrs du Christ - et nous les invoquons d'une même voix - Vous qui avez imité les souffrances du Maître - guérissez les passions de nos âmes - Donnez nous la force de nous séparer de l'habitude du mal.

Tu as transformé la mort en sommeil - endormi dans le tombeau la peine et rendu la vie aux morts - Sauveur, mène ceux qui partent dans le lieu des élus - par les prières de tes saints martyrs.

Donne moi la force de jeûner, de m'éloigner de toute faute - Vierge qui as conçu ineffablement le Verbe incarné, puissant et infaillible - Donne moi les larmes qui purifient les souillures, toute Innocente.

Autre "Tétra-ode" - Poème de Théodore
Hirmos
Ton 3: Le gouffre des passions…

Célébrons en Dieu la mémoire des martyrs - Venez, vous qui aimez les saints, réjouissons nous de leur donner la couronne des hymnes - et de bénir le Christ qui nous mène au combat.

Martyrs, d'abord flagellés, puis lapidés, brûlés, livrés aux bêtes - vous étiez immolés comme les agneaux du Christ - mais vous vivez à jamais

Gloire… Rassemblant les Trois dans l'Unique Nature - et partageant l'Un en trois Personnes - je confesse l'Etre de la Divinité - j'évite les deux mêmes gouffres de Sabellius et d'Arius.

Et maintenant… Tu étais Vierge et demeures pure après l'enfantement - Car tu mets au monde ton Fils - Vision aussi étrange à dire qu'à concevoir, Mère de Dieu.

V. Dieu est merveilleux dans ses saints, le Dieu d'Israël.

Martyrs, le sang de votre patience - ne cesse de supplier pour nous le Seigneur - Priez pour nous le Seigneur - priez pour que nous jeûnions loin de l'infamie des passions.

V. Leurs âmes demeureront dans la bonté.

Compatissant qui jugeras le monde - en présence des myriades des anges - rends dignes ceux qui se sont endormis dans la foi - d'être alors innocents devant Toi.

Katavasia: Le gouffre des passions et la tempête des vents contraires s'opposent à moi - Mais viens, sauve moi - délivre moi de la destruction - comme Tu as sauvé du monstre le prophète.


Kondakion
Ton 8 - Avec les saints, Christ, donne le repos aux âmes de tes serviteurs - là où il n'est plus ni peine, ni tristesse, ni gémissement - mais la vie infinie.

Ikos - Lui seul est immortel, qui créa et forma l'homme. Mais nous les mortels nous sommes faits de terre, et nous irons dans cette terre, comme l'ordonna Celui qui m'a formé et m'a dit : Tu es terre et tu retourneras à la terre, où iront tous les mortels en chantant sur les tombeaux : Alléluia.


7ème ode
Hirmos
Ton 8 - Les enfants des Hébreux dans la fournaise - foulèrent courageusement la flamme - et changèrent le feu en rosée - chantant : Tu es béni, Seigneur Dieu, dans les siècles.

Par les pluies de votre sang, glorieux martyrs du Seigneur - Vous avez éteint la flamme du mensonge - Par vos prières au Christ délivrez nous du feu à venir.

Fermant la bouche des lions - et résistant au feu des tourments - martyrs vous avez hérité les plus hautes délices - priez pour qu'en elles nous nous réjouissions dans les siècles.

Nobles martyrs illuminés par toute la lumière de l'Esprit - demandez pour les fidèles qui partent le repos - l'entrée au Paradis, la communion de la vie.

Vierge, je porte la louange - Ne m'écarte pas qui suis pris dans le mal - Mais toute Pure, donne moi le redressement parfait - dans le jeûne et la bonté.

Autre hirmos
Ton 3: Seigneur, tu as couvert de rosée la flamme de la fournaise.

Martyrs qui comme les délices regardiez le feu,le glaive et les bêtes - vous étonniez vos meurtriers - en chantant le Dieu de nos Pères.

Martyrs, déchirés et brûlés - vous portiez au Christ la bonne odeur de votre sacrifice - priez Le toujours pour nous.

Gloire… Je glorifie un seul Dieu dans la Trinité - le Père, le Fils et l'Esprit - l'Unité simple, la Trinité sainte - l'Origine au delà du commencement, le même Etre.

Et maintenant… Toute sainte Souveraine Mère de Dieu - reçois les prières de tes serviteurs - porte les au Dieu de l'univers - pour qu'Il nous sauve de toutes les tentations.

V. Le Seigneur a émerveillé les saints sur sa terre.

Peuples des martyrs, bénissez et sanctifiez des cieux - ceux qui viennent vous célébrer - pour qu'ils aillent à la fin du temps du jeûne.

V. Bienheureux ceux que Tu as élus et reçus, Seigneur.

Tu connais les œuvres des hommes - qui sont partis vers Toi dans la foi - Pardonne leurs fautes volontaires et involontaires - et donne leur en Dieu le repos.

Katavasia - Seigneur, Tu as couvert de rosée la flamme de la fournaise - Tu as sauvé du feu les Enfants - Tu es béni dans les siècles, Dieu de nos Pères.


8ème ode
Hirmos
Ton 8 - Martyrs qui supportiez tous les tourments dans la faiblesse du corps - vous guérissez les malades - Je vous appelle. Pendant le temps du jeûne - par le repentir guérissez les maladies de mon âme.

Hélas, comment tous mes jours ont ils passé dans la négligence ? - Voici, la fin arrive, interminable, et vient me prendre - Martyrs qui êtes bien parvenus au bout du chemin - priez pour que ma fin soit bonne.

Divins martyrs qui par votre sang avez éteint le feu de l'athéisme - demandez pour ceux qui partent de cette vie le repos de Dieu - et l'absolution des fautes dans les siècles.

Ezéchiel vit en toi, Vierge pure, le Porche infranchissable - qui ouvre à tous les désespérés les portes du repentir - Je te prie. Ouvre moi le chemin qui mène au repos de l'au-delà.

Autre hirmos

Ton 3: Dieu qui avant les siècles…

Martyrs qui supportiez les violences de tous vos combats - les uns brûlés, les autres sciés, d'autres déchirés - vous vous réjouissiez en chantant au Christ - Célébrez, bénissez, exaltez dans tous les siècles.

Glorieux martyrs vous avez béni dans votre sang les limites de la terre - en versant sur tous les ondes de la guérison - et vous chantez toujours - Célébrez, bénissez, exaltez dans tous les siècles.

Bénissons… Unité des trois Personnes, Père, Fils et Esprit Vivant - unique Divinité, unique Royaume - les Puissances des Anges célèbrent en Toi la Lumière inaccessible - Et nous qui sommes sur la terre nous bénissons - nous célébrons, nous exaltons dans tous les siècles.

Maintenant… Toutes les générations, voyant en toi de grandes choses - nous te disons bienheureuse, Vierge blanche - qui as enfanté surnaturellement - le Créateur de l'univers, Dieu et Homme - Nous te bénissons, nous t'exaltons dans tous les siècles.

V. Dieu est merveilleux dans ses saints, le Dieu d'Israël.

Chœur des martyrs, prie le Sauveur pour notre salut - supplie pour que nous aussi maintenant - en toute pureté nous l'adorions dans la tempérance - Célébrez Le, bénissez Le, exaltez Le dans tous les siècles.

V. Leurs âmes demeureront dans la bonté.

Ceux qui se sont endormis dans ton amour et l'espérance de la résurrection - rends les dignes de s'élever vers la vie éternelle - de Te louer en toute pureté, Seigneur, et de Te glorifier dans les chants - Célébrez, bénissez, exaltez dans tous les siècles.

Louons, bénissons..

Katavasia - Dieu qui avant les siècles naquit du Père sans commen-cement - et qui dans les derniers temps reçut de la Vierge la chair - Homme parfait et Dieu de Dieu - célébrez Le, bénissez Le, exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode
Hirmos
Ton 8 - Vous étiez les braises divines - qui brûlèrent la mauvaise matière de l'athéisme - vous avez frappé de votre glaive les troupes des démons - nobles martyrs qui illuminez nos cœurs.

Nobles martyrs qui avez traversé les ténèbres des tourments - et êtes entrés dans la lumière de Dieu - éclairez ma pauvre âme enténébrée par les fautes.

Les glorieux martyrs souffrirent toutes les peines du corps - Ils demandent maintenant pour les fidèles qui partent - le repos impassible et la jouissance du Paradis.

Blanche Souveraine pour tes serviteurs inutiles - sois l'aide de Dieu durant le temps du jeûne - en portant nos prières au Seigneur qui règne dans les siècles.

Autre hirmos
Ton 3: Vierge pure, la source immortelle…

Martyrs du Christ jetés comme le feu de Dieu sur la terre - vous avez brûlé toute l'erreur des idoles - et allumé le flambeau de l'amour aux limites du monde.

Martyrs, ni les flammes, ni les immolations, ni les roues, ni les écartèlements - ni les entraves, ni les scies, ni aucun autre tourment amer - ne purent vous séparer de l'amour du Christ.

Gloire… Je célèbre dans l'amour la Divinité - Forme unique et trois Personnes - que j'unis et que je sépare - le Père, le Fils et l'Esprit Saint qui sont un.

Et maintenant… Nous exaltons en toi le rameau qui sortit de la racine de Jessé - et vint de David l'ancêtre, Vierge Pure, toute blanche - car tu sauves nos âmes.

V. Le Seigneur a émerveillé les saints qui sont sur sa terre.

Sainte multitude des martyrs, priez le Christ - pour nous qui allons en paix au bout du chemin du jeûne - voir et vénérer sa Passion.

V. Bienheureux ceux que Tu as élus et reçus, Seigneur.

Dieu des morts et des vivants, qui as détruit la mort - et rendu la vie à tous par ta Résurrection - Christ, donne le repos à tes serviteurs que Tu as fait partir.

Katavasia: Vierge Pure, la source immortelle - qui par les saints donne les guérisons à la race des hommes - nous t'exaltons. Car tu sauves nos âmes.


Lucernaire du Ton :
Soit selon l'Ordo grec :

Lucernaires du ton du Triode (voir appendices)
Dieu qui as pouvoir sur les morts et les vivants - donne le repos à tes serviteurs dans les demeures des élus - car j'ai péché, Sauveur, mais je ne me suis pas éloigné de Toi.

Soit selon l'Ordo russe :

Lucernaire du samedi de l'Octoèque
Ton 3 - Dieu, Tu as paré d'étoiles le ciel - Tu as par tes saints illuminé toute la terre - Créateur de l'univers, sauve ceux qui Te chantent.

Gloire… Dieu qui as pouvoir sur les morts et les vivants - donne le repos à tes serviteurs dans les demeures des élus - car j'ai péché, Sauveur, mais je ne me suis pas éloigné de Toi.

Et maintenant… Douceur des anges, joie des affligés - tu protèges les chrétiens, Vierge Mère du Seigneur - secours nous, délivre nous des tourments éternels.

Stichères des laudes, au ton de la semaine (voir appendice IV)

Apostiches du ton (voir appendice IV)
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:10, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 14:37

DEUXIEME SEMAINE DE CAREME

Samedi Liturgie

Prokimenon
Ton 6: Réjouissez vous dans le Seigneur - justes et exultez.
V. Bienheureux ceux qui ont reçu le pardon de leurs iniquités et dont les péchés ont été remis.
V. Leurs âmes seront établies parmi celles des justes.


Epître du jour : Hébreux (3, 12 - 16)

Epître des défunts : I Thessaloniciens (4, 13 - 17)

Alléluia
Ton 6: Les justes ont crié et le Seigneur les a entendus et les a délivrés de toutes leurs tribulations.

V. Bienheureux ceux que Tu as élus et recueillis, Seigneur.

Évangile du jour : Marc (1, 35 - 44)

Évangile des défunts : Jean (5, 24- 30)


Communion :
Exultez, justes dans le Seigneur, aux justes convient la louange.

V. Bienheureux ceux que Tu as élus et recueillis, Seigneur.
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:11, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 15:08

DEUXIEME DIMANCHE DU GRAND CAREME

Mémoire de saint Grégoire Palamas


Samedi Vêpres


10 Stichères au Lucernaire, 6 de l'Octoèque, puis :

Ton 2 - De quels chants de louange célébrerons nous le Hiérarque ? - Il fut la trompette de la théologie, la bouche de la grâce au souffle de feu - le saint calice de l'Esprit, la colonne inébranlable de l'Eglise - la réjouissance du monde, le fleuve de la sagesse - le chandelier de la lumière - l'astre lumineux qui éclaire la création. (bis)

De quelles fleurs d'hymnes couronnerons nous le Hiérarque ? - Il fut le serviteur de l'amour de Dieu, l'adversaire de l'impiété - le chaleureux défenseur de la foi, le grand guide et le maître - la lyre harmonieuse de l'Esprit, la langue aux rayons d'or - la source qui verse sur les fidèles les eaux des guérisons, le grand et admirable Grégoire.

De quelles lèvres nous qui sommes nés de la terre acclamerons nous le Hiérarque? - Il fut le maître de l'Eglise, le prédicateur de la lumière de Dieu - le céleste initié de la Trinité - la beauté des moines rayonnant dans l'œuvre et la contemplation - la gloire de Thessalonique, le concitoyen dans les cieux - du grand et merveilleux Démètre qui répand la myrrhe.

Ton 6 - Gloire… Sage bienheureux, père saint, bon Pasteur disciple du Christ le grand Pasteur - qui donna son âme pour ses brebis - notre Père Grégoire qui portes Dieu - intercède pour qu'Il nous donne le grand amour.

Et maintenant… Théotokion du ton de l'Octoèque



Apostiches de l'Octoèque

Ton 8 - Gloire… L'enseignement, de ta langue vive - pénétrait l'entendement des cœurs, et soulevait les âmes des négligents - Tes paroles divines dressaient pour ceux qui viennent de la terre une échelle vers Dieu - Grégoire, miracle de la Thessalie, ne cesse pas de prier le Christ - pour qu'Il éclaire dans la lumière divine ceux qui te vénèrent.

Et maintenant… Vierge Mère de Dieu Très Haut - qui as inexprimablement conçu dans la chair - et donné à tous la purification des fautes - reçois les prières de tes serviteurs, toute Innocente accueille maintenant nos supplications - prie pour que tous nous soyons sauvés.

Le tropaire "Vierge Marie, Mère de Dieu", se chante trois fois à la fin des vêpres, lorsqu'il y a vigiles. Sinon, apolytikion du dimanche de l'Octoèque.

Gloire… Apolytikion du saint

Ton 8 - Flambeau de l'orthodoxie, maître et pilier de l'Eglise - beauté des moines, défenseur invincible des théologiens - gloire de Thessalonique, prédicateur de la grâce - merveilleux Grégoire - prie toujours pour le salut de nos âmes.

Et maintenant… Théotokion du ton 8 de l'Octoèque

Toi qui pour nous es né de la Vierge - qui as souffert la croix en ta bonté - qui par la mort as dépouillé la mort - et révélé en Dieu la Résurrection - ne méprise pas ceux que Tu as formé de ta main - Montre ton amour de l'homme, Compatissant - Reçois la Mère de Dieu qui T'a enfanté, et intercède pour nous - Et sauve, notre Sauveur, le peuple désespéré.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 15:12

DEUXIEME DIMANCHE DU GRAND CAREME

Mémoire de saint Grégoire Palamas

Dimanche Matines

Apolytikion du dimanche de l'Octoèque

Gloire… Flambeau de l'orthodoxie, maître et pilier de l'Eglise - beauté des moines, défenseur invincible des théologiens - gloire de Thessalonique, prédicateur de la grâce - merveilleux Grégoire - prie toujours pour le salut de nos âmes.

Et maintenant… Théotokion du ton 8 de l'Octoèque

Toi qui pour nous es né de la Vierge - qui a souffert la croix en ta bonté - qui par la mort as dépouillé la mort - et révélé en Dieu la Résurrection - ne méprise pas ceux que Tu as formé de ta main - Montre ton amour de l'homme, Compatissant - Reçois la Mère de Dieu qui T'a enfanté, et intercède pour nous - Et sauve, notre Sauveur, le peuple désespéré.


Après l'Évangile de l'aube et le psaume 50

Ton 8 - Gloire… Ouvre moi les portes du repentir, Toi qui donnes la vie - Car vers ton temple saint se lève mon esprit - portant tout souillé le temple du corps - Mais purifie moi, Compatissant, dans la miséricorde de ton amour.

Et maintenant… Conduis moi sur les chemins du salut Mère de Dieu - Car dans les fautes infâmes j'ai souillé mon âme - dans la négligence j'ai dépensé ma vie - Par tes prières délivre moi de toute impureté.

V. Aie pitié de moi, Dieu, dans ton grand amour. Dans l'abondance de tes compassions, efface mon péché.

Ton 6 - Malheureux, considérant le nombre de mes fautes - je crains le jour terrible du Jugement - Mais confiant dans l'amour de ta miséricorde - je T'appelle comme David - Aie pitié de moi, Dieu, dans ton grand amour.


Canons du dimanche de l'Octoèque
1. de la Résurrection
2. de la Mère de Dieu
Canon du saint

1ère ode
Hirmos
Ton 4: J'ouvrirai ma bouche…

Prédicateurs divins, théologiens élus, langues de Dieu - venez, réunissez vous pour célébrer comme il est digne - le divin Grégoire annonçant les paroles de l'Esprit.

Que célèbre ma bouche la colonne de la foi, le défenseur de l'Eglise - le grand Grégoire, le noble pasteur de Thessalonique - la beauté de l'ordre des hiérarques en vérité.

Gloire… Dès ton enfance tu recherchais la vie parfaite la meilleure - Tu aimais la sagesse, divin Grégoire - Tu as suivi la même voie et fus aussi sage que celui dont tu portais le nom.

Et maintenant… Toute innocente, sois pour moi le chemin de la vie - qui me conduit dans la demeure divine - Car je me suis égaré, je tombe dans le gouffre de la malice - Relève moi par ton intercession.

Katavasia: J'ouvrirai ma bouche. Elle s'emplira de l'Esprit - et je parlerai à la Reine, la Mère - Je verrai dans la fête radieuse - et je chanterai dans la joie ses miracles


3ème ode
Hirmos: Mère de Dieu, source abondante de la vie…

Gardant tes divins commandements - nous évitons toutes les ruses des hérétiques - nous écartons leurs phalanges, Grégoire, par tes saints écrits.

Tu as détruit la sagesse folle des hérétiques - Bienheureux qui avais dans ton cœur la sagesse de la Personne de Dieu - par laquelle de toute ta voix tu as renversé les ruines de leur orgueil.

Gloire… Sage qui vivais dans l'ascèse - tu as détruit les passions de la chair qui se corrompent - et fait de ton âme l'organe divin de la théologie.

Et maintenant… Dans la connaissance et la résolution du cœur - j'aimais la confusion et la perdition de ma vie - Mais par ton intercession, Vierge Epouse de Dieu, attache moi à mon amour.

Katavasia: Mère de Dieu, source abondante de la vie - réunis ceux qui te célèbrent - affermis leur assemblée spirituelle - et dans ta gloire divine rends les dignes des couronnes de la gloire.


Cathisme
Ton 4 - Sage tu as consumé l'erreur des hérétiques - tu as illuminé la foi des orthodoxes - tu as éclairé le monde, tu as porté la victoire - tu as révélé en toi la colonne de l'Eglise et le vrai hiérarque - Ne manque pas de prier le Christ pour que tous nous soyons sauvés.

Gloire… Sage tu as consumé l'erreur…

Et maintenant… Souveraine toute innocente, reçois nos prières - porte les à ton Fils et ton Dieu - Eteins les médisances, apaise les ruses - Toute Blanche, renverse l'audace des athées armés contre tes serviteurs.


4ème ode
Hirmos: Comprenant l'insondable volonté divine…

Ouvre ma bouche, Père sage - pour proclamer la sagesse de Dieu que tu méditais toujours dans ton cœur - et tu as dénoncé la vanité et la folie de Barlaam.

Soleil très doux, tu t'es couché sur la terre selon la loi de la nature - Mais tu te lèves le matin avec le Christ - le Soleil qui n'a pas de soir et veille sur nous tous, par tes prières.

Gloire… La grâce de Dieu fit de toi, bienheureux - la gloire et la plus grande force des orthodoxes - le bon pasteur, le deuxième théologien - le gardien vigilant du troupeau.

Et maintenant… Mère qui as enfanté celui qui ouvrit les oreilles du muet - ouvre l'entendement de mon âme - rends moi digne d'écouter et d'accomplir les paroles de Dieu.

Katavasia: Comprenant l'insondable volonté divine - de l'incarnation du Très Haut dans la Vierge - le prophète Abbakoum proclamait - Seigneur, gloire à ta puissance.


5ème ode
Hirmos: L'univers s'émerveille de ta gloire divine…

Avec la faux de tes paroles et tes écrits sacrés tu as coupé les épines des hérésies - et la fausse engeance de la mauvaise herbe - Hiérarque Grégoire, répands les saintes semences de l'orthodoxie.

Tes paroles et tes saints écrits, sage Grégoire sont pour ceux qui les découvrent la rosée du ciel - le miel de la pierre, le pain des anges - la boisson, la nourriture, le parfum, la douceur de Dieu, la source de l'eau de la vie.

Gloire… La terre et la mer reconnaissant en toi le Maître commun - la sainte colonne de l'orthodoxie, le trésor des dogmes divins - le sage théologien qui demeure avec les apôtres - qui partagea leur héritage et les suivit.

Et maintenant… Lave dans les eaux du recueillement les souillures de mon cœur - Vierge, donne moi le repentir - par tes saintes prières à Dieu compatissant, qu'ineffablement tu as enfanté.

Katavasia: L'univers s'émerveille de ta gloire divine - Vierge, tu as porté Dieu qui domine toutes choses - tu as enfanté le Fils intemporel - tu as donné la paix à tous ceux qui te célèbrent.


6ème ode
Hirmos: Vous, qui dans la sagesse divine célébrez…

La vanité de l'orgueil et la langue de Barlaam l'insensé - se sont déchirées sur les paroles et les dogmes - et le discernement de l'esprit du roi sage et de ton esprit, Grégoire.

Vénérons dans les hymnes la lyre de l'Esprit - la trompette qui annonçait clairement les mystères de Dieu - le prince de Thessalonique, la langue théologienne.

Gloire… Père Grégoire, prince du peuple - comme une colonne de feu tu as brûlé les ennemis de la foi - Dans la sagesse de Dieu tu as illuminé les assemblées des fidèles.

Et maintenant… Souveraine toute pure - sois la sérénité, le refuge de ma prière - mène moi au calme port de Dieu, apaise la tempête de mes passions.

Katavasia: Vous qui dans la sagesse divine célébrez - cette vénérable fête de la Mère de Dieu - venez, acclamons et glorifions Dieu né d'elle.

Kondakion
Nous célébrons en toi, Grégoire aux paroles divines - l'organe sacré de la sagesse, la brillante trompette de la théologie - Intelligence devant la première Intelligence - Père, conduis vers Dieu notre esprit, pour que nous chantions - Réjouis toi, prédicateur de la grâce.

Ikos
Tu fus sur la terre un ange de l'ineffable qui annonça aux hommes les choses de Dieu. Par la voix des Incorporels dans l'intelligence et la chair de l'homme tu as proclamé Dieu, tu nous a émerveillés et portés à te dire :

Réjouis toi, par qui furent chassées les ténèbres.
Réjouis toi, par qui au lieu des ténèbres la lumière s'est levée.

Réjouis toi, ange de la divinité incréée.
Réjouis toi, qui réfutas la folie des idoles créées.

Réjouis toi, hauteur inaccessible qui annonces la nature de Dieu.
Réjouis toi, profondeur invisible qui dis son énergie.

Réjouis toi, qui parlas bien de la gloire de Dieu.
Réjouis toi, qui dénonças les gloires des malins.

Réjouis toi, flambeau qui révélas le soleil.
Réjouis toi, calice qui donnas le nectar.

Réjouis toi, par qui brille la vérité.
Réjouis toi, par qui le mensonge fut couvert de ténèbres.

Réjouis toi, prédicateur de la grâce.

Synaxaire
Ce jour, deuxième dimanche du jeûne, nous célébrons la mémoire de notre père entre les saints, Grégoire Palamas, archevêque de Thessalonique.

V. La source de la clarté mène maintenant à la splendeur inaccessible, brillant de beauté, le grand prédicateur de la lumière. Par ses prières, Dieu, aie pitié de nous et sauve nous.


7ème ode
Hirmos: Les sages de Dieu n'adorèrent pas la création…

Ceux qui étudient tes paroles et tes écrits, Grégoire - sont initiés à la connaissance de Dieu - ils s'emplissent de la sagesse spirituelle - et deviennent théologiens de la grâce incréée et de l'énergie de Dieu.

Hiérarque, tu as brisé l'épée et l'arc de ceux qui prêchaient la mauvaise doctrine - tel une grande pierre tu as déchiré comme une toile d'araignée - l'orgueil de Barlaam et la puissance des hérétiques.

Gloire… Grégoire, la foi des saints fut scellée - par tes paroles, tes dogmes, tes écrits - L'audace de l'hérésie fut arrêtée - et la force de ceux qui prêchaient la mauvaise doctrine cessa de détruire l'orthodoxie.

Et maintenant… Desséchés par la maladie des passions - mais sachant qu'en toi est la source des guérisons - nous puisons les eaux divines et salutaires et proclamons - Béni, toute Pure, est le fruit de ton sein.

Katavasia: Les sages de Dieu n'adorèrent pas la création au lieu du Créateur - Ils repoussèrent courageusement la menace du feu - et dans la joie ils chantaient - Célébré au dessus de tout, Seigneur Dieu de nos Pères, Tu es béni.


8ème ode
Hirmos: L'Enfant né de la Mère de Dieu…

Devant le Trône du Compatissant - tu es maintenant avec les théologiens que tu as suivis - sage Grégoire, prince de Thessalonique - beauté des hiérarques, qui maintenant adores Dieu - dans la splendeur lumineuse, paré de la gloire de la hiérarchie.

Sachant la pureté de ton esprit - Dieu révéla au roi fidèle qu'avant le sein, avant ta conception - tu étais le défenseur invincible de l'Eglise - Et tu as reçu le sceau de la consécration, la myrrhe du sacerdoce.

Gloire… L'assemblée de ton dangereux adversaire - fut vaincue et dévastée par ta main et tes sages paroles - glorieux Grégoire, prince de Thessalonique - Comme s'évanouit la fumée, la troupe corrompue fut dispersée - par ta voix de tonnerre et ta langue théologienne.

Et maintenant… Le Verbe de Dieu reforma en toi, Vierge - la nature des hommes confondue par les passions - Il la renouvela et la sanctifia toute en son extrême bonté - Sauvés par toi nous te glorifions dans tous les siècles.

Katavasia: L'Enfant né de la Mère de Dieu - a sauvé dans la fournaise les saints enfants - Alors Il était figuré. Mais maintenant Il est à l'œuvre - Il a réuni toute la terre des hommes qui chante - Œuvres, célébrez le Seigneur, exaltez Le dans tous les siècles,


9ème ode
Hirmos: Que tout homme né de la terre…

Tu fus le miroir de Dieu, Grégoire - tu as gardé pure l'image - tu as courageusement opposé aux passions de la chair l'intelligence qui nous guide - Tu as reçu la ressemblance et tu es devenu la maison lumineuse de la sainte Trinité.

Saint prince tout empli de l'Esprit divin - tu as volé de tes ailes en combattant l'orgueil et la folie de Barlaam - qui parlait injustement sur la hauteur de Dieu - et que par ta justice tu as vaincu.

Gloire… Tout empli de la plus haute sagesse - tu as donné au monde la lumière - tu as répandu les dogmes de l'orthodoxie - Par ton amour de la meilleure philosophie - tu as conçu la crainte de Dieu et engendré les paroles de l'Esprit.

Et maintenant… Fidèles, d'une même voix nous t'apportons l'hymne de notre action de grâce - Mère de Dieu qui as détruit l'ancienne malédiction - par toi nous récoltons les fruits, la bénédiction divine - le salut, la lumière, l'amour, la joie éternelle.

Katavasia - Que tout homme né de la terre et portant la lampe vibre en esprit - Que la nature des intelligences immatérielles - vénérant les miracles sacrés de la Mère de Dieu - se réjouisse et proclame : Réjouis toi - toute bienheureuse et pure Mère de Dieu toujours Vierge.


Exapostilaires de la Résurrection, du saint

Gloire… Réjouis toi, gloire des Pères, bouche des théologiens - demeure de la sérénité, maison de la sagesse - sommet des maîtres, océan de la parole - Réjouis toi, organe de l'action, profondeur de la vision - guérisseur des maladies des hommes - Réjouis toi, temple de l'Esprit, Père mort et vivant.

Et maintenant… Souveraine de l'univers, viens dans les périls - viens dans l'affliction, viens dans la tourmente du dernier jour - Que Satan, l'enfer et la perdition ne puissent nous prendre - Mère de Dieu, par tes prières - mène nous Innocente devant le terrible trône de ton Fils.


8 stichères des laudes : 5 stichères de la Résurrection, 3 stichères du saint

Ton 1 - Tu as mené dans le monde une vie bienheureuse - Tu te réjouis maintenant avec les peuples des bienheureux - Hiérarque Grégoire, homme doux, tu habites la terre des doux - et tu reçois de Dieu la grâce des miracles - que tu donnes à ceux qui te vénèrent.

V. La bouche du juste dira la sagesse.

Bienheureux, tu as planté les dogmes de l'orthodoxie - tu as coupé les épines de l'hérésie - tu as multiplié la semence de la foi sous les pluies de tes paroles - et porté à Dieu par ton œuvre au centuple l'épi.

V. Tes prêtres, Seigneur, se revêtiront de justice.

Les peuples des anges et des hommes admirèrent - bienheureux, la splendeur de ta vie intègre - Car tu t'es révélé dans ta résolution - ferme combattant, ascète et hiérarque - tu as dignement servi et vraiment aimé Dieu.

Ton 6 - Gloire… Christ ,Tu as fait lever ta lumière dans le temps du jeûne - sur ceux qui marchent dans les ténèbres des fautes - Et Tu nous révèles le jour clair de ta Passion - Puissions nous T'appeler - Dieu, ressuscite, aie pitié de nous.

Et maintenant… Tu es bénie au dessus de tout, Vierge Mère de Dieu - Car par Celui qui en toi s'est incarné l'enfer a été pris - Adam rappelé, la malédiction détruite - Eve délivrée, la mort anéantie - Et nous, nous avons reçu la vie et nous chantons - Béni est le Christ notre Dieu qui a voulu qu'il en soit ainsi. Gloire à Toi.

Grande doxologie

Litanies

Congé
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:11, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 15:13

DEUXIEME DIMANCHE DU GRAND CAREME

Mémoire de saint Grégoire Palamas

Liturgie


Prokimenon
Ton 5 : Seigneur garde nous et protège nous de cette génération à jamais.
V. Sauve moi, Seigneur, car il n'est plus de saints.

Autre Prokiménon
Ton 1 Mes lèvres proclameront la sagesse …

Epîtres 1. du jour : Hébreux (1, 10 - 2, 3)
2. du saint : Hébreux (7, 26 - 8, 2l)

Alléluia du ton

Évangiles l. du jour . Marc (2, 1 - 12)
2. du saint : Jean (l0, 9 - 16)

Communion :
1. Louez le Seigneur du haut des cieux, louez Le dans les hauteurs.
2. En mémoire éternelle sera le juste, il ne craindra pas les nouvelles funestes. Alleluia (3).
Dernière modification par Monique le mer. 05 mars 2008 15:12, modifié 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 27 févr. 2008 16:04

Vêpres du dimanche soir


10 stichères du Lucernaire : 4 stichères du ton de l'Octoèque (voir appendices), 3 stichères du Triode :

Poème de Joseph
Ton 8 - J'ai péché contre Toi sans mesure - et j'attends les tourments innombrables - le grincement des dents, les pleurs inconsolables - la géhenne du feu, les ténèbres et l'enfer - Juste Juge, donne moi les larmes - par lesquelles je trouverai la rédemption, l'absolution du mal - en jeûnant et T'appelant, Christ, Maître - aie pitié de moi, dans ton grand et riche amour

Je suis perdu sur la montagne des plus dures transgressions - Verbe, recherche moi, appelle moi vers Toi - chasse la malice loin de mon esprit - Rends la vie à celui qui était mort - purifie par le jeûne et l'imploration continuelle - celui qui T'appelle, Christ, Maître - aie pitié de moi, dans ton grand et riche amour.

Commençant la troisième semaine du jeûne - que nous poursuivons joyeusement - fidèles, célébrons la sainte Trinité - flétrissons les passions de la chair - coupons de notre âme les fleurs divines - tressons les couronnes du plus grand des jours - et chantons tous couronnés la victoire du Christ.

3 stichères des Ménées

Gloire… et maintenant… Théotokion des Ménées


Entrée avec l'encensoir Lumière joyeuse..


Prokimenon
Ton 8 : Ne détourne pas ta face de ton serviteur. Car je souffre - Ecoute moi vite, entends mon âme et délivre la.
V. Dieu, que me recueille ton salut.
V. Que les pauvres voient, et qu'ils se réjouissent.
V. Cherchez Dieu et votre âme vivra.


Apostiches
Ton 8 - Mon âme insatiable a rejeté les freins paternels - J'ai vécu soumis aux pensées sauvages de la faute - Malheureux, j'ai dépensé ma vie dans la perdition - mon cœur privé de nourriture certaine je me nourrissais du plaisir qui passe - Père bon, ne me ferme pas le cœur de ton amour de l'homme - Mais ouvre moi, reçois moi comme le fils prodigue, et sauve moi. (bis)

Martyrs du Seigneur, vous sanctifiez tout lieu - vous guérissez toute maladie - Nous vous prions intercédez maintenant - pour que nos âmes soient sauvées des pièges de l'ennemi.

Gloire… et maintenant… Les cieux te célèbrent, Vierge Mère qui as reçu la grâce - Et nous glorifions la naissance qui n'a pas laissé de trace en toi - Mère de Dieu intercède pour le salut de nos âmes.

Après le Trisagion et le Notre Père :
Vierge Marie Mère de Dieu, réjouis toi pleine de grâce - le Seigneur est avec toi - tu es bénie entre toutes les femmes et le fruit de ton sein est béni - car tu as enfanté le Sauveur de nos âmes. (une métanie)

Gloire… Saint Jean, toi qui as baptisé le Christ, prie le pour nous tous, afin que nous soyons délivrés de nos iniquités, car tu as reçu la grâce de prier pour nous. (une métanie)

Et maintenant… Priez pour nous, saints Apôtres et tous les saints - pour que nous soyons délivrés des dangers et des peines, car votre ferveur nous précède auprès du Sauveur. (une métanie)

Ô Mère de Dieu, dans ta tendresse nous nous réfugions - ne méprise pas nos supplications dans nos tribulations - mais libère nous des malheurs, toi l'unique Pure, l'unique Bénie.

Kyrie eleison (40) Gloire… et maintenant… Toi plus vénérable.. Au nom du Seigneur, père, donne la bénédiction.

Le prêtre : Que nous bénisse Celui qui es béni, le Christ notre Dieu…

Ô Roi Céleste, affermis la foi, calme les nations, apaise le monde, mène dans les demeures des justes nos pères et nos frères qui sont partis. Et reçois nous dans le repentir et la confession, en ta bonté et ton amour de l'homme.

Prière de saint Ephrem :
Seigneur et Maître de ma vie, éloigne de moi l'esprit d'oisiveté, d'abattement, de domination et de vaines paroles. (une métanie)

Accorde-moi l'esprit d’intégrité, d'humilité, de patience et d'amour à moi ton serviteur. (une métanie)

Oui, Seigneur, Roi, donne-moi de voir mes fautes et de ne pas condamner mon frère, car tu es béni dans les siècles. Amen. (une metanie)

Le prêtre : Gloire à Toi, ô Christ, notre Dieu, notre espérance, gloire à Toi.

Gloire… et maintenant… Kyrie Eleison (3 )
Père, donne la bénédiction

Le prêtre donne le congé :

Le Christ, notre vrai Dieu, par les prières de sa sainte Mère toute pure et immaculée, des vénérables puissances célestes et incorporelles, des saints et glorieux apôtres (des saints du jour et de l'église) . . et de tous les saints, aie pitié de nous et nous sauve, car Il est bon et ami des hommes.

Répondre