Tous les saints du Bélarus

Reproductions d'icônes

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 4138
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Tous les saints du Bélarus

Message par Claude le Liseur » jeu. 08 août 2019 18:18

Image

Synaxe des saints de Biélorussie

Icône contemporaine de Ruthénie blanche, monastère Sainte-Elisabeth de Minsk

(Collection privée)

Claude le Liseur
Messages : 4138
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Tous les saints du Bélarus

Message par Claude le Liseur » dim. 27 oct. 2019 22:38

Je ne les connais pas tous (la Biélorussie est un pays dont on ne parle jamais, et de ses saints non plus, hélas). Je ne garantis pas non plus qu'ils y soient tous (il doit au minimum manquer des martyrs de l'époque communiste).

Je crois distinguer:

En haut à gauche:

Saint prince Rostislav (+1167 - si c'est celui à qui je pense; il y a plusieurs saints princes de ce nom)
Sainte Euphrosyne de Polotsk (+ 1173)
Sainte Valentine de Minsk (+ 1966, canonisée 2006)
Saint Martin de Touraw (+ 1150)
Saint Athanase de Brest-Litovsk (martyrisé par les uniates en 1648) (le nom actuel de la ville est Brest, mais cette localité est connue du public francophone en raison du traité de paix signé en 1918 alors qu'elle portait toujours le nom de Brest-en-Lituanie)

En haut à droite:

Sainte Julienne d'Olchansk (+ 1566)
Sainte Sophie, princesse de Sloutsk (+ 1612)
Saint Jean Kormiański (+ 1917)*
Saint Macaire de Pinsk (martyrisé par les musulmans en 1678)
Saint Elisée de Laurychava (+ 1250)

Parmi les personnages dont le nom est inscrit dans l'auréole, je crois distinguer, de gauche à droite, saint Cyrille de Touraw (+ 1182), saint Denis de Polotsk (+ 1184), l'enfant saint Gabriel de Białystok (ville aujourd'hui en Pologne, mais historiquement liée à la Ruthénie occidentale, + 1690), saint Ménas de Polotsk (+ 1116), saint Syméon de Polotsk (+ 1680) et saint Laurent de Touraw (+1194).

De toute façon, les fins connaisseurs des pays de l'ex-Union soviétique qui nous honorent de leurs analyses canonico-géopolitiques lors de leurs visites sur le forum sauront bien me faire l'honneur de corriger mes probables erreurs.


* NB: l'amateur de curiosité historique notera que le fils de cet ascète, l'archiprêtre Michel Ivanovitch Gachkévitch (1864-1936), fut député du gouvernement de Moguilev (biélorussien Mahiliow) à la IIe Douma de l'Empire russe (février-juin 1907) sous l'étiquette du parti constitutionnel-démocrate (KD), ce qui représente un engagement notablement plus centriste que celui de saint Jean de Cronstadt au sein de l'Union du peuple russe (SRN).

Répondre