Bonjour

Pour les nouveaux arrivants, les timides, etc.

Modérateur : Auteurs

Répondre
Laurent 56
Messages : 3
Inscription : lun. 16 oct. 2017 15:20

Bonjour

Message par Laurent 56 » mer. 25 oct. 2017 11:15

Bonjour,

Je suis nouveau sur le forum, je vais me présenter.
Je m'appelle Laurent, j'ai 47 ans, je suis marié et j'ai un fils de 9 ans.

J'ai été baptisé catholique à la naissance par des parents athées (qui avaient perdu la foi de leur jeunesse) pour faire plaisir aux leurs (mes grands parents très catholiques).
Je n'ai reçu aucune éducation religieuse mais ne me suis jamais senti athée pour autant, agnostique à minima.

Je me suis rapproché du christianisme par l'église réformée, dans un premier temps, il y a de ça plusieurs années.
Son dépouillement et son désir de se consacrer au textes seuls me convenaient. Puis j'ai assez rapidement constaté que c'était, pour moi, une "coquille vide" et me suis rapproché de l'église de mon baptême.

J'ai suivi régulièrement la messe catholique pendant plusieurs années puis m'en suis détaché peu à peu (je n'y vais plus que pour les fêtes)
Pourquoi ?
Je trouve que la liturgie s'est beaucoup appauvrie, le niveau de nombreux prêtres laisse à désirer et je finissais par me demander ce que j'y faisais, un comble...
Je me sentais aussi exclu...

J'ai rencontré mon épouse il y a 25 ans, 25 années d'amour et de fidélité, nous ne sommes pas mariés à l'église car elle a perdu la foi dans sa jeunesse et à l'époque j'étais agnostique. Depuis notre fils est né et elle a tenu, avec moi, à le faire baptiser. Il est scolarisé à l'école catholique et suis un enseignement religieux (qui ne le passionne guère, pour l'instant...)

Je me sens donc exclu car non marié à l'église (je fais le distinguo entre mariés devant l'institution et mariés devant Dieu)je n'ai pas le droit de recevoir l'eucharistie, je me demande si c'est de même chez les orthodoxes ? Je ne communie donc qu'une fois l'an, à Pâques, avec gène et rancoeur...
L'église catholique me pousse à me marier en me disant que je n'aurai qu'à "croire pour deux" (je les cite). Mon épouse et moi même ne voulons pas de ce simulacre ! Je me demande, là encore, quelle serait la position orthodoxe sur le sujet ...

J'ai découvert l'Orthodoxie par des lectures (Olivier Clément d'abord puis d'autres) et me suis senti attiré par cette voie. La position orthodoxe sur le filioque me convient d'avantage que celle des catholiques et la non primauté du Pape sur les autres patriarches me convient parfaitement (surtout quand on voit François 1 déclarer que la sécurité et l'accueil des migrants (presque tous musulmans) doit primer sur nos propres sécurités ! ) Non ce n'est pas un exemple anodin ! il reflète au contraire la dégénérescence de notre monde occidental corrompu ! la vérité est ailleurs et le soleil brille d'avantage quand on le regarde vers l'Eurasie... mais ça c'est un autre sujet...

Suis je un "bon candidat" à l'orthodoxie ?
Vos avis m'intéressent et je suis prêt à en discuter avec vous, dans les grandes lignes comme dans les détails...

Fraternellement en Christ.

Laurent

Marie l'iconographe
Messages : 8
Inscription : mar. 03 oct. 2017 19:41
Localisation : France

Re: Bonjour

Message par Marie l'iconographe » mer. 25 oct. 2017 17:09

Bonjour Laurent,

Bienvenue sur le forum ! Je suis venue à l'Orthodoxie (mais encore catholique "sur le papier" car non chrismée), d'une manière différente de toi. Je pense que nous sommes tous deux les fruits d'une Eglise d'Occident qui a abandonné ses ouailles... J'ai 51 ans, et je n'ai connu que l'Eglise de Vatican II.

Le sacrement de mariage est trop beau et important pour être choisi à contre-cœur, tu as bien raison. Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs. Mieux vaut ne pas communier et chercher Dieu tout simplement : Il sait bien vous conduire tous deux, apparemment. Moi je suis mariée depuis 25 ans aussi, à l'église (catholique). Mais je n'arrive plus à communier, car je ne suis plus du tout en communion avec ce qu'est devenue l'Eglise d'Occident, et sûrement pas avec le successeur de Benoît XVI sur la chaire de saint Pierre.

Si tu cherches la Tradition, avec une grande majuscule, tu la trouveras dans l'Orthodoxie, qui a gardé intact le dépôt inchangé, ce que les successeurs de Pierre à Rome n'ont pas fait, abandonnant au cours des siècles le rôle de garant de la Tradition au profit d'un pouvoir autoritaire assorti d'une théorie du développement du dogme comme le chêne se développant à partir du gland. Mais saint Paul a dit à Timothée :"Garde le bon dépôt, par le Saint Esprit qui habite en nous." (2 Tim. 1, 14).

Si tu veux mieux connaître l'Orthodoxie, je te conseille un petit livre clair et précis, écrit tout particulièrement pour nous, chrétiens d'Occident abandonnés par nos pasteurs : L'Orthodoxie : Qu'est-ce que c'est ? La Voie, La Vérité, La Vie et ses différences avec le Catholicisme, du Père Elie. Tu le trouveras en vente sur le site du monastère de la Transfiguration à Terrasson. Il est très simple et clair. Il m'a fait découvrir l'Orthodoxie réellement. Car je ne te conseille pas de te tourner vers l'Orthodoxie autrement que le cœur bouleversé de joie, comme le fouilleur qui, creusant dans la terre découvre enfin le fabuleux trésor inespéré. Les hommes sont pécheurs, mais l'Eglise est l'Epouse sans tache du Christ, et nous sommes son Corps.

A très bientôt sur le forum !

Laurent 56
Messages : 3
Inscription : lun. 16 oct. 2017 15:20

Re: Bonjour

Message par Laurent 56 » mer. 25 oct. 2017 19:17

Merci Marie !

JeremyF
Messages : 31
Inscription : mer. 26 avr. 2017 16:48
Localisation : Suisse

Re: Bonjour

Message par JeremyF » jeu. 26 oct. 2017 23:21

Bonjour Laurent,

Il y a un paradoxe, ici. Tu accuses l'Eglise catholique de ce que tu fais toi-même: Tu n'embrasses pas la plénitude de la foi catholique et te contente d'en prendre uniquement quelques morceaux qui te font plaisir (baptême du fils) et rejette d'autre (mariage). L'occident et rempli de pseudo-chrétiens qui n'acceptent dans la religion que ce qui n'entravent pas leur liberté et s'offusquent quand ont leur montre qu'ils sortent du chemin. Et ce, qu'ils soient protestants, catholiques..... et orthodoxes.
Penses-tu trouver dans l'orthodoxie un autre Dieu, un autre Christ, avec des commandements et des exigences différents, plus conciliants avec notre manque de volonté à obéir pleinement à la volonté du Seigneur?
Les polémiques théologiques, politiques et disciplinaires entre latins et grecs n'ont rien à venir faire ici, ils ne sont qu'une excuse qu'on se trouve pour "changer de crèmerie". Le problème se situe d'abord en nous: prions Dieu de nous apprendre à obéir déjà nous-même afin de montrer la voie à nos coreligionnaires pour restaurer la foi authentique, pleine et entière dans les cœurs.

Je te conseillerai de d'abord trouver une communauté catholique où la foi est vive la Tradition observée, comme les fidèles de la Fraternité Saint-Pierre, ou de la communauté Saint-Martin.

Marie l'iconographe
Messages : 8
Inscription : mar. 03 oct. 2017 19:41
Localisation : France

Re: Bonjour

Message par Marie l'iconographe » ven. 27 oct. 2017 11:27

Jeremy,

Il est parfois difficile d'exprimer le malaise que l'on ressent dans l'Eglise d'Occident actuellement, Eglise où on a justement de plus en plus éduqué les gens à choisir totalement à la carte : leur liturgie et même hélas leur foi. D'où à mon avis la manière d'exprimer les choses de Laurent.

On côtoie dans l'Eglise catholique tant de gens orthodoxes sans le savoir ou protestants sans le savoir... Même les plus sincères et croyantes des communautés dont tu parles, et que je connais bien, ont perdu énormément de la Tradition de nos Pères, et du rôle de l'Esprit Saint au quotidien, du culte des reliques, des saints et des icônes. Elles aussi laissent le croyant bien seul et bien démuni. Peut-être tout simplement, Laurent a-t-il soif de tout cela, et de chrétiens qui lui assurent que cela existe encore dans l'Eglise du Seigneur ?

JeremyF
Messages : 31
Inscription : mer. 26 avr. 2017 16:48
Localisation : Suisse

Re: Bonjour

Message par JeremyF » ven. 27 oct. 2017 16:23

Marie,

Je comprends parfaitement ce malaise. Si je suis sur ce forum, c'est que l'orthodoxie m'attire aussi par son côté plus conservateur. Seulement si on n'est pas prêt à suivre pleinement la Tradition et les commandements de notre propre église (donc à être nous-même conservateurs), comment pourrions-nous suivre la tradition et les commandements d'une autre église, issue d'une culture différente avec son histoire propre et ses conflits internes qui existent aussi?

Nikolas
Messages : 383
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Bonjour

Message par Nikolas » sam. 28 oct. 2017 14:52

Bonjour Laurent et bienvenue sur ce forum.

Pour répondre rapidement à vos questions:
- La question du mariage et de l'impossibilité de recevoir la communion, qui a suscité les réactions très "catholique" de Jérémie et Marie, est un faux problème. Au nom de quoi, l'on peut vous interdire de communier parce que votre conjointe n'est pas croyante (pas catholique ou que sais-je) alors que vous avez trouver la foi. Si je comprend bien ce système de pensée, pour pouvoir communier il vous faut soit la convertir et vous marier à l'église, sois la répudier et mener une vie célibataire. Etrange ! puisque dans votre cas nous avons l'exemple de saint Paul qui écrit aux Corinthiens:
"A ceux qui sont mariés, j'ordonne, non pas moi, mais le Seigneur, que la femme ne se sépare point de son mari [...] et que le mari ne répudie point sa femme. Aux autres, ce n'est pas le Seigneur, c'est moi qui dis: Si un frère a une femme non-croyante, et qu'elle consente à habiter avec lui, qu'il ne la répudie point; et si une femme a un mari non-croyant, et qu'il consente à habiter avec elle, qu'elle ne répudie point son mari. Car le mari non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le frère; autrement, vos enfants seraient impurs, tandis que maintenant ils sont saints. [...]. Dieu nous a appelés à vivre en paix. Car que sais-tu, femme, si tu sauveras ton mari? Ou que sais-tu, mari, si tu sauveras ta femme? Seulement, que chacun marche selon la part que le Seigneur lui a faite, selon l'appel qu'il a reçu de Dieu. C'est ainsi que je l'ordonne dans toutes les Eglises."
Je vous engage à relire tout le chapitre 7 de la 1ere épitre. Je pense ne pas avoir besoin de donner plus de détail sur la position orthodoxe à votre sujet.

- Je ne puis vous dire si vous feriez un bon candidat pour devenir orthodoxe comme vous le demandez. Mais vous en serez un, si vous croyez que l'Eglise orthodoxe est l'unique Eglise Une Sainte Catholique et Apostolique fondée par Notre Seigneur Jésus Christ et qui conserve intact jusqu'à ce jour "la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes". (Jd 1:3)

JeremyF
Messages : 31
Inscription : mer. 26 avr. 2017 16:48
Localisation : Suisse

Re: Bonjour

Message par JeremyF » dim. 29 oct. 2017 22:13

Je relevais à juste titre qu'il est fort étrange de tenir à baptiser son enfant, ce qui est une partie de la foi chrétienne, mais qu'on refuse le mariage, ce qui est une autre partie de la foi chrétienne. La foi n'est pas quelque chose que chacun fabrique à son image, on prend la foi de l'Eglise en entier: c'est ce qui s'appelle être en pleine communion avec l'Eglise. Quand on refuse une partie de la foi, on s'expose à se voir refuser la communion, ce qui est normal.
Je disais également que ce n'est pas en changeant d'église qu'on se justifiera devant Dieu pour les aspects de la foi qu'on refuse. Ce n'est qu'une fuite insensée.

Marie l'iconographe
Messages : 8
Inscription : mar. 03 oct. 2017 19:41
Localisation : France

Re: Bonjour

Message par Marie l'iconographe » lun. 30 oct. 2017 11:28

Bonjour,

Ma remarque sur la communion était certes catholique, mais aussi en chemin vers l'orthodoxie : je suis en train de prendre conscience que pour communier durant la liturgie, il ne suffit pas de croire que l'Eucharistie est réellement le Christ, mais il faut aussi être en communion avec l'Eglise qui célèbre, car nous sommes ce Corps du Christ. La communion n'est pas une action individuelle, mais collective.

Pour ce qui est de la communion par rapport à l'état de péché, j'essaye depuis plusieurs années de comprendre le point de vue de l'Eglise orthodoxe concernant le mariage, mais cela m'est difficile, ayant bien évidemment été façonnée par la pensée Occidentale. Ces jours-ci, je suis en train d'essayer de voir cela (pour m'aider) par comparaison avec le cas des lapsi réadmis à la communion, par exemple. Renier le Christ, puis être admis à la communion, fut jugé possible par les Père après bien des débats, au temps des anciennes persécutions. Donc il est vrai que priver de communion une personne ayant non pas renié le Christ, mais fait une erreur de jugement en se mariant, ou ayant été abandonnée par son premier conjoint et n'ayant pas la force de vivre seule, semble incomparablement moins grave. Cela ne se discute pas. Et je sais bien ce qu'en dit saint Paul (non pas le Christ, mais lui-même, précise-t-il). Reste pour moi une difficulté : celle de l'état permanent de cette situation ? Parce que lorsque l'on lit les prières à dire avant, pendant et après la communion, on est pris pas la gravité de cet acte.

Sinon, je me souviens que le prêtre qui nous a préparés au mariage avait dit que dans l'Eglise orthodoxe c'était pour l'éternité, même après la mort, et c'est bien ainsi que je l'entendais. Et donc avec mon mari, nous nous sommes juré le mariage pour après la mort également. Mais sans divorce. Je ne vous cache pas que cette question du divorce est la seule qu'il m'est difficile de comprendre dans l'Orthodoxie. Je reste persuadée que c'est la bonne voie, mais je n'arrive pas à avoir le déroulement intellectuel qui me permette de l'expliquer pleinement. Père Nikolas, si vous pouvez sur ce point m'aider je vous en serais vraiment très reconnaissante. Je pense que, fondamentalement, ce qui est en jeu dans ce débat est la manière chrétienne de vivre la foi : comme des interdits ou permissions juridiques, ou comme un cheminement en Dieu. C'est pourquoi je pressens que cela est crucial pour la foi. Cela touche à la manière de chercher la sainteté : comme un parcours de perfection validé à certaines étapes qui ne peut mener qu'au découragement ou à la vanité personnelle, ou comme la joie de se savoir incapable de quoi que ce soit tout en ayant la certitude absolue que Dieu peut tout, et alors quelle merveille de joie !

Nikolas
Messages : 383
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Bonjour

Message par Nikolas » lun. 30 oct. 2017 19:28

Cher Jérémie,
je suis entièrement d'accord avec ce que vous venez de dire. Il n'empêche que je ne vois pas ce qui serait paradoxale ou étrange dans les choix de Laurent. Il n'est certes pas marié à l'église mais comment le pourrait-il puisque son épouse ne partage pas sa foi, foi qu'il a trouver bien après avoir trouver sa compagne. Il n'y a donc pas d'empêchement à la communion selon moi. Ensuite qu'il fasse baptiser son fils, avec le consentement de son épouse (il peut remercier le Seigneur pour cela) afin de lui transmettre sa foi et de lui faire vivre une vie chrétienne est tout à son honneur. Je ne vois pas le problème.

L'on part ici dans une discussion sur le mariage, sujet abordé à plusieurs reprises sur le forum, peut être serait-il préférable de reprendre cette discussion dans l'autre partie du forum sur un fil approprié, où je pourrais répondre à Marie.

Marie l'iconographe
Messages : 8
Inscription : mar. 03 oct. 2017 19:41
Localisation : France

Re: Bonjour

Message par Marie l'iconographe » lun. 30 oct. 2017 21:03

Oui bien sûr, j'avais ajouté une note après coup à mon message suggérant d'aller en parler ailleurs pour ne pas envahir la présentation de Laurent, mais j'ai dû mal enregistrer ! Désolée.

Répondre