Présentation et témoignage

Pour les nouveaux arrivants, les timides, etc.

Modérateur : Auteurs

Claude le Liseur
Messages : 3900
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Présentation et témoignage

Message par Claude le Liseur » mar. 27 avr. 2010 16:47

sabeth a écrit :
Claude le Liseur a écrit : Votre intention est louable, mais on ne change pas de religion comme de chemise. L'Eglise orthodoxe du Christ n'est pas un club auquel on décide d'appartenir parce que l'on s'y sent bien ou pas. Comme l'avait écrit le futur métropolite Amphiloque (Radović) au hiéromoine Gabriel (Patacsi), "on ne joue pas avec l'éternité". Toute conversion est une démarche difficile parce qu'elle participe à la lutte spirituelle. Nous n'entrons pas dans un havre, nous luttons pour acquérir le Royaume. "Les violents s'en emparent" (Mt 11,12). Je souhaite que Sabeth ne rejoigne l'Eglise voulue et fondée par le Christ que si elle est vraiment convaincue de son choix.
Je confirme... Il est vrai que l'esprit actuel est très humaniste, très influencé par l'esprit "New Age" où finalement tout est relatif, et à chacun de faire sa sauce et son chemin
comme il l'entend : "l'important c'est d'être sincère" ! Mon cheminement est loin d'être une partie de rigolade et s'il n'en était que de mon confort ne serait-ce que social, je resterais
bien au chaud chez les catholiques où j'ai la majeure partie de mon réseau d'amis. Depuis mon "chemin de Damas" dont j'ai parlé plus haut, il y a eu bien des nuits au sommeil agité
et boule à l'estomac. Ce n'est que hier que j'ai commencé à parler de ma conversion à un ami catho tradi interloqué. Mais... je tiens à ajouter qu'il y a un grand soulagement aussi.
En ce qui me concerne il réside principalement dans le fait d'abandonner avec un immense ouf de soulagement une spiritualité et une manière de prier affreusement juridique
et même "mercenaire" (les messes pour.... sacrifices pour... dévotions réparatrices qui m'ont toujours mise très mal à l'aise parce que je ressentais cette démarche comme horriblement prétentieuse, etc); une représentation insistant sur les tourments sanglants du Christ qui frisait parfois, à mon avis, certaines manières pas très saines d'aimer l'horreur, le tout sur un fond très culpabilisateur. Le catho progessiste me dira que tout ceci est dépassé et que le catholicisme actuel a changé. Que nenni ! Toutes ces choses sont encore pleinement cautionné par la Magistère catholique (que beaucoup de cathos n'écoutent plus d'ailleurs) en place. J'acceptais et pratiquais ces choses-là par souci d'obéissance et parce que je me disais que c'était moi qui avais un problème pour accepter l'enseignement de l'Eglise. Je cherchais des solutions, interrogeais mon père spirituel d'alors et accueillais docilement ses réponses, mais jamais je n'ai pu être convaincue par cela, et encore moins à l'aise. Maintenant je comprends que le problème, ce n'était pas moi.
Pour en revenir à ce que lecteur Claude a écrit, je ne quitte pas un club pour un autre. Je constate simplement une terrible déchirure dont la réparation sera longue (si elle a lieu un jour...) et ne peux que pleurer en constatant les dégâts. Pleurer en voyant mes amis continuer à se battre contre des moulins à vents. Et pour ma part quitter une barque trouée pour aller rejoindre la Source.

J'ai éprouvé le besoin de rappeler certaines vérités premières - et notamment le fait que l'on ne change pas de religion comme de chemise - suite à un message qui me semblait aller trop loin dans l'indifférentisme adogmatique et le sentimentalisme New Age, mais je ne voudrais pas aller trop loin en sens inverse. J'ai eu un cheminement à bien des égards semblable au vôtre, et s'il y a eu des moments difficiles au début - notamment parce qu'il fallait effacer les siècles de conditionnement par la peur dont tout homme d'Europe occidentale est, qu'il le veuille ou non, la victime et qu'il fallait faire l'apprentissage de la liberté que représente l'Orthodoxie, mais aussi pour des raisons de pression sociale qui étaient d'ailleurs plus fortes il y a quinze ans qu'aujourd'hui -, cela n'a pas été, dans l'ensemble, si dramatique que cela... et surtout, la force de la libération que représente le retour à l'Orthodoxie l'a emporté, dans mon expérience, sur tout le reste.

Claude le Liseur
Messages : 3900
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Présentation et témoignage

Message par Claude le Liseur » mar. 27 avr. 2010 16:54

sabeth a écrit :[

Claude le Liseur a écrit :
Nestor a écrit :Tellement proches que je ne vois pas pourquoi un orthodoxe interdirait à un autre orthodoxe de vénérer la sainteté tellement lumineuse de Saint-François d'Assise
Mais avez-vous lu le livre publié à Moscou sur les raisons pour lesquelles la spiritualité de François d'Assise ne peut pas être recommandée du point de vue de la spiritualité orthodoxe? Avez-vous songé aux implications que la question des stigmates, par exemple, représente du point de vue de la spiritualité traditionnelle ?
Tiens, ce livre m'intéresserait. Avez-vous la référence svp ? Connaîtriez-vous un équivalent sur les saints du carmel qui ne sont pas non plus, il me semble reconnus dans
l'orthodoxie ? Je souhaite connaître les raisons.
Pour les stigmates, ça rejoint le genre de spiritualité dont j'ai parlé plus haut dans ce message. Il y des traits de St François comme la simplicité et la proximité de la nature qui
est très belle... mais que l'on retrouve chez des saints orthodoxes : j'aime autant aller chercher chez ceux-ci, je suis sûre de ne pas y retrouver de mélanges pas très... orthodoxes ! ;-)


Ce livre publié par le monastère de la Sainte-Rencontre à Moscou a été résumé sur le présent forum le 10 février 2005 viewtopic.php?f=1&t=128&p=526 . Vous goûterez sans doute la réponse qui nous fut adressée, laquelle représente le degré zéro de l'argumentation, le degré zéro de la spiritualité et le degré zéro de la politesse (avec en plus l'habituel embrigadement de saint Séraphin de Sarov au service d'une cause qui lui aurait été bien étrangère). Il est frappant de voir qu'en 2005 comme en 2010, nous sommes confrontés aux mêmes litanies. Ah, si seulement les gens voulaient se renseigner sur ce dont ils parlent, s'ils voulaient apprendre avant d'enseigner, s'ils voulaient penser par eux-mêmes au lieu d'être dans le vent (ce qui est un idéal de feuille morte, comme le disait Gustave Thibon). Et pourtant, petit à petit, la Vérité fait son chemin.

sabeth
Messages : 35
Inscription : mar. 23 mars 2010 3:30
Localisation : Suisse romande

Re: Présentation et témoignage

Message par sabeth » mar. 27 avr. 2010 17:07

Claude le Liseur a écrit : J'ai éprouvé le besoin de rappeler certaines vérités premières - et notamment le fait que l'on ne change pas de religion comme de chemise - suite à un message qui me semblait aller trop loin dans l'indifférentisme adogmatique et le sentimentalisme New Age, mais je ne voudrais pas aller trop loin en sens inverse. J'ai eu un cheminement à bien des égards semblable au vôtre, et s'il y a eu des moments difficiles au début - notamment parce qu'il fallait effacer les siècles de conditionnement par la peur dont tout homme d'Europe occidentale est, qu'il le veuille ou non, la victime et qu'il fallait faire l'apprentissage de la liberté que représente l'Orthodoxie, mais aussi pour des raisons de pression sociale qui étaient d'ailleurs plus fortes il y a quinze ans qu'aujourd'hui -, cela n'a pas été, dans l'ensemble, si dramatique que cela... et surtout, la force de la libération que représente le retour à l'Orthodoxie l'a emporté, dans mon expérience, sur tout le reste.
Quand je suis passée dans un premier temps du protestantisme au catholicisme, j'ai rencontré peu de réactions négatives et gardé la plupart de mes amis. Je m'attends à quelque chose d'assez semblable maintenant. En revanche je voyais beaucoup de ces amis principalement à l'église, ce qui ne sera plus le cas puisque je change de "paroisse"...
Ce qui me brise le plus est de voir dans quels problèmes sans solutions mes amis continuent à se débattre; c'est triste.
Il y aura aussi sûrement bien des choses à désapprendre pour moi, d'autres à apprendre, mais ça ne me fait pas peur car j'aime de toutes façons apprendre et aussi car je vois
bien que la voix de ma conscience me montrait la direction depuis un certain temps ! C'est plutôt réjouissant, en fait.

sabeth
Messages : 35
Inscription : mar. 23 mars 2010 3:30
Localisation : Suisse romande

Re: Présentation et témoignage

Message par sabeth » dim. 16 mai 2010 21:29

Je me recommande à vos prières pour une bonne préparation à ma Chrismation, qui est prévue pour le 13 juin. Alléluia !

Aline-Cassienne
Messages : 5
Inscription : dim. 13 juin 2010 21:21
Localisation : Lausanne, Suisse

Re: Présentation et témoignage

Message par Aline-Cassienne » ven. 18 juin 2010 12:38

pseudo sabeth s'appelle désormais Aline-Cassienne (St Cassien de Marseille).
Je remercie encore ceux qui étaient présents à ma Chrismation pour leur présence et leurs attentions durant cette belle journée.
Qui regarde vers Lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage.

Répondre