saints pour le 17 septembre du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3982
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 17 septembre du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » sam. 11 sept. 2004 16:22

Saints hiéromartyrs HERACLIDE et MYRON, évêques de Tamassos en Chypre (Ier siècle).

Sainte SAGESSE (SOPHIE) et ses trois filles saintes FOI (PISTIS, VERA), ESPERANCE (ELPIS, ELPIDE, NADEJDA, NADEGE) et CHARITE (AGAPIE, LIOUBOV), martyres à Rome sous Adrien (vers 137). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome IX des Ménées. Acathiste traduit en français par le même au tome IX du Supplément aux Ménées.)

Saint FLOCEL (FLOSCEL, FLOCELLUS, FLOCELLE), enfant, martyr à Autun en Bourgogne sous Marc-Aurèle (entre 177 et 180).

Sainte THEODOTE, dame riche et estimée du Pont, martyre à Nicée en Bithynie sous Alexandre Sévère (vers 222 ou 230).

Sainte AGATHOCLEE, esclave chrétienne martyre par la main de Pauline, sa maîtresse païenne.

Saints martyrs CHARALAMPOS, PANTOLEON et leurs compagnons.

Saints NARCISSE et CRESCENTIEN, martyrs à Rome sous Valérien.

Saint JUSTIN, prêtre et martyr à Rome sous Claude II le Gothique (269).

Saints SOCRATE et ETIENNE, martyrs en Grande-Bretagne (IVème siècle).

Saints MACRIN, VALERIEN et GORDIEN, martyrs à Nyon (Novodunium, Colonia Iulia Equestris) dans le pays de Vaud (III-IVème siècles).

Saints LUCIE, veuve, et son fils spirituel GEMINIEN, martyrs à Rome sous Dioclétien et Maximien (vers 303).

Saints PELEAS et NIL, évêques et martyrs, et ELIE et PATERMOUTHIOS, notables, martyrs morts par le feu; et avec eux DEUX CENT martyrs d'Egypte morts par le glaive et CINQUANTE martyrs de Palestine morts par le feu, sous Dioclétien et Maximien (entre 303 et 305).

Saint SATYRE, frère aîné de saint Ambroise de Milan et ascète (383).

Saint EUXIPHIOS.

Saint LEONTIEN, évêque de Coutances en Normandie (mentionné en 511).

Saint TRIDOU, ermite au Relecq-Kerhuon en Bretagne (VIIème siècle).

Saint ROUIN (RODING, RODINGUS, ROVINTER), Irlandais de nation, fondateur et abbé de Beaulieu en Argonne (vers 680).

Saint FLACEAU, aumônier d'un couvent de moniales et d'un hospice au Mans dans le Maine (début du VIIIème siècle).

Saint LAMBERT, évêque de Maëstricht en Toxandrie (Limbourg actuel), successeur de saint Théodard et prédécesseur de saint Hubert, martyr assassiné sur odre de Dodon, frère d'Alpaïde, la concubine de Pépin d'Héristal, qui s'était pris de haine pour le saint évêque parce qu'il avait reproché à Pépin d'avoir délaissé son épouse légitime sainte Plectrude (cf. le 10 août) (705, 706, 708 ou 709). (Office composé en français par le père Denis Guillaume et publié au tome XVI du Supplément aux Ménées.)

Sainte COLOMBE, moniale, martyre à Cordoue en Andalousie par la main des Musulmans (853).

L'icône de la Mère de Dieu de Constantinople (1071).

Saint ANASTASE, qui pratiqua l'ascèse à Péristéron sur l'île de Chypre sous le règne d'Alexis et de Jean Comnène (entre 1081 et 1143), mort en paix (avant 1150).

L'icône de la Mère de Dieu de Macaire (région de Kostroma, Russie 1442).

L'icône de la Mère de Dieu de Moltchensk (Russie 1635).

Saint JEAN, laïque, martyr par la main des Communistes (Russie 1941).

Répondre