saints pour le 13 septembre du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3982
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 13 septembre du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » jeu. 09 sept. 2004 16:36

Vigile de l'Exaltation de la vénérable et vivifiante Croix et dédicace de la Basilique de la Résurrection. (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome IX des Ménées.)

Saint CORNEILLE le Centurion (cf. Actes X:34) et ses compagnons, citoyens de Skepsis en Troade, qu'il amena à la foi: saints DEMETRE, EVANTHIA son épouse et DIMITRIEN leur fils (Ier siècle). (Office à saint Corneille traduit en français par le père Denis Guillaume au tome IX des Ménées.)

Saint ARISTIDE l'Eupatride, Athénien, martyr sous Adrien (vers 120).

Saint PHILIPPE, père de sainte Eugénie, martyr (IIIème siècle).

Saint LIGOIRE, martyr en Vénétie.

Saints martyrs CRONIDE, LEONCE et SERAPION d'Alexandrie, qui furent jetés à la mer.

Saints FELICISSIMUS et SECONDIN, martyrs en Apulie (Pouilles actuelles).

Saints MACROBE, GORDIEN, ELIE, VALERIEN, LUCIEN et ZOTIQUE, martyrs à Tomis (aujourd'hui Constanta en Roumanie) sous Licinius (vers 320).

Saint SELEUCUS, martyr en Scythie (Dobroudja actuelle) sous Licinius (vers 320).

Saint STRATON, martyr en Bithynie sous Licinius (vers 320).

Dédicace de l'église de la Résurrection à Jérusalem (330). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome IX des Ménées.)

Saint LIDOIRE (LITOIRE, LICTOR, LIGOIRE, LITORIUS, LIDORIUS), évêque de Tours en Touraine (371).

Saint CORNELY (KORNELY), évêque itinérant en Bretagne, protecteur du bétail (Vème siècle).

Saint MAURILLE, natif de Milan, évêque d'Angers en Anjou (vers 427 ou 437).

Saint ANTOINE (ANTONIN), moine de Lérins, puis évêque de Carpentras dans le Comtat-Venaissin (473).

Saint AMAND (AMAN), évêque de Vannes en Bretagne (VIème siècle).

Saint ROBIN, ermite à La Poterie en Bretagne (VIème siècle).

Saint NECTAIRE, évêque d'Autun en Bourgogne (vers 550).

Saint VENERE (VENERIUS), ermite, puis abbé, sur l'île de Tino dans le golfe de Gênes (vers 604).

Saint COLOMBIN (COLOMB), Irlandais de nation, higoumène de Lure en Franche-Comté (vers 620).

Saint AME (AMATUS), né près de Grenoble, ermite à Agaune (Saint-Maurice) en Valais, puis premier abbé de Remiremont dans les Vosges, monastère fondé par saint Romaric (627 ou 628).

Saint AMAT (AIME, AMATUS), higoumène de Saint-Maurice d'Agaune en Valais, puis évêque de Sion en Valais, exilé aux monastères de Saint-Quentin puis de Saint-Pierre de Breuil-sur-la-Lys en Picardie (690).

Saint BARSENOIRE (BARSENORE), higoumène de Sainte-Croix en Normandie (fin du VIIIème siècle).

Sainte WILFRIDA, mère de famille devenue moniale, puis abbesse de Wilton (Angleterre, vers 988).

Saint JEAN, ermite près du monastère de Prislop non loin de Hunedoara dans le sud de la Transylvanie (Roumanie XVème-XVIème siècles).

Saint CORNEILLE de Padan-Olonets, disciple de saint Alexandre de Svir, et ses compagnons DENYS et MICHEL (Russie XVIème siècle).

Saint MELECE (Pighas), patriarche d'Alexandrie, confesseur de la foi orthodoxe face à l'uniatisme et au papisme (1601).

Sainte grande-martyre KETHEVANE, reine de Kathéklie en Géorgie, martyre à Chiraz en Perse par la main des Musulmans sur ordre du chah Abbas (1624).

Saint HIEROTHEE le Jeune, qui pratiqua l'ascèse au monastère d'Iviron au Mont Athos et mourut dans la paix (1745). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome IX du Supplément aux Ménées.)

Saints ETIENNE et ALEXANDRE, prêtres, et NICOLAS, diacre, martyrs par la main des Communistes (Russie 1937).

Répondre