saints pour le 21 juillet du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3912
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 21 juillet du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » dim. 27 juin 2004 0:37

Sainte PRAXEDE (PRAXEDES), fille du sénateur saint Pudens et soeur de sainte Pudentienne, vierge et peut-être martyre à Rome (151 ou 159).

Saints VICTOR, STERCORIE, EMILIEN, HUGAL, SAPHE et MONTAN, martyrs en Afrique.

Saints ADRIEN, HELIE, VICTOR, PATROCLE, CESARIEN, ADRIANITIDE, DIMESE, FELIX, AURELE, THYMAGRATE, THEODOTE et JULIEN, martyrs à Césène en Italie.

Saints JULIE, CLAUDE (CLAUDIEN), JUSTE, JUCUNDIEN et CINQ autres, martyrs sous Aurélien à Troyes en Champagne (entre 270 et 275).

TROIS saints martyrs de Mélitène en Arménie.

Saints martyrs JUSTE et MATTHIEU, morts par le glaive.

Saint EUGENE, mort par le glaive.

Saints martyrs THEODORE et GEORGES.

Saints hiéromartyrs THEOPHILE et TROPHIME, et leurs TREIZE compagnons martyrs (sous Dioclétien, entre 284 et 305).

Saints VICTOR, soldat romain, ALEXANDRE, LONGIN et FELICIEN, ses geôliers convertis, martyrs sous Maximien à Marseille en Provence (vers 288 ou 290). (Office à saint Victor de Marseille composé en français par le père Denis Guillaume et publié au tome VII du Supplément aux Ménées.)

Saint DETERIUS, enfant qui mourut en priant au tombeau de saint Victor de Marseille.

Saint ANTIMOND (ANTIMUNDUS, AUMONDUS), évêque de Thérouanne en Artois, apôtre des Morins (531).

Saint RURICE II, petit-fils de saint Rurice Ier (cf. le 17 octobre), évêque de Limoges en Limousin (553).

Saint CONSTANTIN, disciple et premier successeur de saint Benoît de Nursie comme higoumène du Mont-Cassin en Ombrie (vers 560).

Saints SYMEON d'Emèse (aujourd'hui Homs en Syrie), fol-en-Christ, et JEAN son compagnon d'ascèse (vers 590). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome VII des Ménées.)

Saint MONULPHE, évêque de Tongres en Toxandrie (aujourd'hui le Limbourg belge); il déplaça en fait sa résidence à Maëstricht, sans y transférer officiellement son siège (597).

Saint GONDULPHE, successeur de saint Monulphe, évêque de Tongres, cité à laquelle il tenta de rendre son ancien éclat (604).

L'icône de la Mère de Dieu d'Armatia.

Saint ARBOGAST, originaire d'Aquitaine, évêque de Strasbourg en Alsace et patron de ce diocèse (678).

Saints GRIMOALD, prêtre, chapelain de sainte Renelde, et GONDULPHE, serviteur de sainte Renelde, martyrs avec sainte Renelde par la main des Frisons païens au Laubecq en Hainaut (680).

Saints JEAN et BENIGNE, frères jumeaux, disciples de saint Hidulphe (Vosges, vers 720).

Sainte VASTRADE (WASTRADA), mère de saint Grégoire d'Utrecht, devenue moniale en son veuvage (Limbourg néerlandais, vers 760).

Saints ONUPHRE le Silencieux et ONESIME le Reclus, de la Laure des Grottes de Kiev (XIIème-XIIIème siècles).

Saint MANUEL II PALEOLOGUE, empereur des Romains, célèbre pour ses écrits théologiques, devenu moine sous le nom de Matthieu au monastère du Pantocrator à Constantinople (1425). Il fut l'ami du roi de France Charles VI le Fol qui lui prêta aide et assistance face aux Turcs et l'accueillit pour un long séjour à Paris où il put faire célébrer la Divine Liturgie à la Sainte-Chapelle.

Invention des reliques de sainte Anne (+ 1337), princesse de Kachine (Russie 1649).

Saint PARTHENIOS, évêque de Radobysdion en Epire (1777). On l'invoque pour la guérison des maladies des troupeaux.

Saint MELECE, évêque de Kitros, martyr par la main des Musulmans à Thessalonique en Macédoine (1821).

Saint PIERRE, prêtre, martyr par la main des Communistes (Russie 1938).

Répondre