saints pour le 28 mai du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3974
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 28 mai du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » jeu. 27 mai 2004 17:29

Saint EUTYCHIOS ou EUTYCHES, peut-être évêque de Mélitène en Arménie, martyr (Ier siècle ?). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome V des Ménées.)

Saints EMILE, FELIX, PRIAM et LUCIEN, martyrs en Sardaigne.

Saint ALEXANDRE, martyr à Corinthe en Achaïe.

Sainte HELICONIS (HELICONIDA), vierge thessalonicienne, martyre à Corinthe en Achaïe sous Gordien III (244).

(Office commun à saints Alexandre et Héliconis traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XIV du Supplément aux Ménées.)

Saints CRESCENS, DIOSCORIDE, PAUL et HELLADIUS, martyrs à Rome (vers 244).

Saints NICEPHORE, évêque, et MAXIMILIEN, diacre, martyrs en Istrie.

L'icône de la Mère de Dieu de Nicée (304).

Saint ALEXANDRE, évêque de Thessalonique en Macédoine, qui confessa la foi orthodoxe face à l'arianisme (après 325).

Saint CHERON (CARAUNUS, CERAUNUS), apôtre de la Beauce et martyr près de Chartres en Beauce par la main de brigands (IVème-Vème siècles).

Saint CARNE, Irlandais de nation, ermite à Saint-Carné en Bretagne (Vème siècle).

Saint RIGOMER, évêque de Meaux en Brie (Vème siècle).

Sainte LIBOUBANE, Irlandaise de nation, mère de saint Goneri de Plougouscant, ancienne magicienne devenue solitaire à l'Île Loaven (Vème siècle).

Saint MANUEE (MANVIEU, MANSUET), ermite, puis évêque de Bayeux en Normandie (480).

Saint SENATEUR, qui assista jeune homme au concile de Chalcédoine, puis devint évêque de Milan en Lombardie, très célèbre par ses vertus et par sa science (480).

Saint JORAND, solitaire à Plouec en Bretagne (VIème siècle).

Saint JUSTE, premier évêque connu d'Urgell en Catalogne et auteur d'un commentaire du Cantique des Cantiques (vers 527).

Saint GERMAIN, évêque de Paris, fondateur du monastère Saint-Vincent (aujourd'hui Saint-Germain-des-Prés), thaumaturge (576). (Office composé en français par le père Denis Guillaume et publié au tome XIV du Supplément aux Ménées.)

Saint JUSTE, pieux laïque à Vich en Catalogne.

Saint NICETAS, archevêque de Chalcédoine, confesseur des saintes Icônes en compagnie de deux de ses parents, NICETAS et IGNACE (IXème siècle). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XIV du Supplément aux Ménées.)

Saint GUILLAUME le Grand, comte de Narbonne et duc d'Aquitaine devenu moine après sa victoire sur les Sarrasins, fondateur du monastère de Gellone, devenu ensuite Saint-Guilhem-du-Désert, où il fut cuisinier et boulanger (812). (Office composé en français par le père Denis Guillaume et publié au tome XIV du Supplément aux Ménées.)

Saint ANDRE le Fol-en-Christ (Constantinople, avant 920). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XIV du Supplément aux Ménées.)

Saint PODIUS ou POGGIO, évêque de Florence en Toscane (1002).

Saint IGNACE le Thaumaturge, évêque de Rostov, qui organisa la mission orthodoxe auprès des tribus finnoises de Carélie (1288). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome V du Supplément aux Ménées.)

L'icône de la Mère de Dieu de Galitch ou de Tchoukhlom (Russie 1350).

Saint GERONTE, métropolite de Moscou (1489).

Saint SOPHRONE, moine, martyr par la main de brigands (Bulgarie, vers 1510).

Saint MITROS, martyr par la main des Musulmans à Tripolitza dans le Péloponnèse (1794).

Saint ZACHARIE, prêtre à Prousse en Bithynie, martyr par la main des Musulmans (1802).

Saint MACAIRE, moine, martyr par la main des Communistes (Russie 1931).

Saint HERACLIUS, confesseur en Union soviétique (1936).

Saint BASILE, prêtre, martyr par la main des Communistes (Russie 1940).

Répondre