saints pour le 20 juillet du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3912
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 20 juillet du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » dim. 20 juil. 2003 16:34

Saint et glorieux Prophète ELIE le THESBITE (IXème siècle avant Jésus-Christ). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome VII des Ménées. Poème de saint Ephrem le Syrien sur le prophète Elie traduit du grec en français par le père Denis Guillaume au tome VII du Supplément aux Ménées. Cantique d'Elie traduit en français par le père Denis Guillaume au tome VII du Supplément aux Ménées.)

Saints SABIN, LUCIEN, PIERRE, AMABLE, NONNINE, SAUDE, AGRIPPIEN, MEDADULE, RESPECTAT, et VINGT-TROIS autres, martyrs en Afrique.

Saint VICTOR, martyr en Thébaïde d'Egypte.

Saints SATIRE, AMARIN, SECOND, EMILE, PASSERIE, MACRINE, et VESTITE, martyrs à Rome.

Sainte COLOMBE, martyre à Coïmbra au Portugal.

Saint SECUNDUS, de Sirmium en Pannonie (aujourd'hui Srimski Mitrovica en Voïvodine), martyr lors de la persécution de Dioclétien (304).

Saint LUCAN, évêque de Bellune en Vénétie, thaumaturge (vers 424).

Saint SEVERE, moine, évêque et confesseur en Italie (fin du Vème siècle).

Saint RIWAL le Gallois, oncle de saint Hervé l'Aveugle, apôtre en divers lieux de Bretagne (VIème siècle).

Saint RORICE Ier, évêque de Limoges en Limousin (507).

Saint ELIE Ier, Arabe de nation, patriarche de Jérusalem (494-516), confesseur de la foi orthodoxe face au monophysitisme (518).

Saint FLAVIEN II, patriarche d'Antioche, confesseur de la foi orthodoxe face au monophyistisme (vers 518).

Sainte SEVERE, moniale à Trèves en Rhénanie, éponyme de Sainte-Sévère en Berry (660).

Saint WULMER (ULMER, WILMER, VULMARUS), ermite, puis premier higoumène de Samer en Artois (689, 700 ou 710).

Dédicace de l'église du Précurseur du monastère du Stoudion.

Saint PAUL, diacre, martyr à Cordoue en Andalousie par la main des musulmans (851).

Sainte ETHELWIDE (ELSWITH), veuve du roi Alfred le Grand de Wessex, devenue moniale à Winchester (903).

L'icône de la Mère de Dieu "TCHOUKHLOMSKAÏA" ou "GALITCHSKAÏA" (Russie 1350). (Autre commémoration le 28 mai.)

Saint ABRAHAM de Galitch, moine, disciple de saint Serge de Radonège, missionnaire parmi les tribus finnoises (Russie 1375). (Office et acathiste traduits en français par le père Denis Guillaume au tome XV du Supplément aux Ménées.)

L'icône de la Mère de Dieu du Signe d'Abalak (Sibérie 1637). (Autres commémorations le 28 mai et le 15 août.)

Invention des reliques de saint Athanase de Brest-Litovsk (1649).

Sainte SALOME, Géorgienne, martyre par la main des musulmans (XVIIIème siècle).

Saint ELIE CHAVCHAVADZE le Juste, écrivain et homme politique géorgien, père spirituel et docteur de son peuple, martyr assassiné par les occupants de la Géorgie (1907).

Saint PHILOSOPHE ORNATSKY, prêtre,martyr par la main des Communistes (Russie 1918).

Saint JUVENAL, diacre, martyr par la main des Communistes (Russie 1919).

Sainte LYDIE et les soldats ALEXIS et CYRILLE, martyrs par la main des Communistes (Russie 1928).

Saints ALEXANDRE, GEORGES, JEAN, SERGE et THEODORE, prêtres, TYKHON, GEORGES et CÔME, moines, et EUTHYME et PIERRE, laïques, martyrs par la main des Communistes (Russie 1930).

Synaxe des saints de la rue Daru: saints ALEXIS MEDVEDKOV, prêtre (+ 22 août 1934), ELIE FONDAMINSKY (+ 19 novembre 1942), GEORGES SKOBSTOV (+ 6 février 1944), DEMETRE KLEPININE, prêtre (+ 9 février 1944) et MARIE (Skobstova), moniale (+ 31 mars 1945).
Dernière modification par Claude le Liseur le lun. 19 juil. 2004 10:45, modifié 3 fois.

eliazar
Messages : 806
Inscription : jeu. 19 juin 2003 11:02
Localisation : NICE

Saints du 20 juillet

Message par eliazar » dim. 20 juil. 2003 19:13

Cher Claude,

Pourriez-vous me ( nous...) communiquer la notice biographique de cette Sainte LYDIE , martyre par la main des communistes ainsi que les soldats ALEXIS et CYRILLE - en 1928 ?

Merci de travailler si bien pour nous tous malgré ces fortes chaleurs!

Éliazar, qui-coule-mais-ne-fond-hélas-pas.

Claude le Liseur
Messages : 3912
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » dim. 14 sept. 2003 21:42

Cher Eliazar,

Je n'ai trouvé la réponse à votre question que hier, par le plus grand des hasards, en consultant l'excellent Eikonoghrafimenon Aghiologhion tis Orthodhoxou Ekklisias de l'évêque Galaction Ghamilis (Athènes 2002), p. 242.

Tentative de traduction du grec moderne par mes soins (pardonnez les fautes) et les lourdeurs:

"La néo-martyre Lydia d'Oufa et ceux morts avec elle (1928)

Elle était la fille d'un prêtre et perdit son mari après la guerre civile russe. (...) En 1928, Lydia, alors employée de l'Office des Forêts, fut arrêtée par la police secrète (probablement l'OGPU ? NdT) pour avoir dactylographié et fourni à des travailleurs des prières et des vies de saints. Elle fut soumise à des tortures terribles dans la "chambre des interrogatoires" dans le but de lui faire livrer d'autres membres de l'Eglise des Catacombes, puis elle fut exécutée avec le jeune soldat Cyrille Ataev qui avait essayé de l'aider. Plus tard, on exécuta le sergent Cyrille Ikonikov (...)."

A noter que, dans cette version, les deux martyrs qui partagèrent le destin de sainte Lydia s'appellent tous les deux Cyrille, et non Cyrille et Alexis.

Catherine
Messages : 213
Inscription : jeu. 19 juin 2003 14:03
Localisation : Basse-Marche, France

Message par Catherine » lun. 15 sept. 2003 11:24

Cher lecteur Claude,
Êtes-vous rentré de vos pérégrinations ou bien avez-vous répondu à Éliazar de plus loin que votre domaine helvétique ?
Dans les deux cas, soyez le bienvenu à votre retour sur le forum, et que Dieu vous bénisse.
Pour une fois que je possède davantage de données que vous sur un sujet, je signale à Éliazar une vie plus complète de Lydia, venant directement de l’Église des Catacombes et parue il y a environ 20 ans dans le bulletin “Orthodoxie” (sur papier) des VCO. Vous la trouvez actuellement sur le site de Père Cassien : http://perso.club-internet.fr/orthodoxie/bul/06.htm
J’aime beaucoup cette histoire, et quand j’étais néophyte, c’est surtout les faits et gestes de ses héros qui me touchaient.
Depuis que je connais, à travers mon propre cheminement, la profondeur de la faiblesse humaine, je suis plus émue par la foi et l’humilité de celui qui y apparaît comme "traître" ou "apostat".
À ce sujet, j’ai écrit un message sur l’ancien Forum.
Comme j’en ai gardé le texte par “hasard”, j’ai envie de le reposter ici sous une nouvelle rubrique intitulée : L’humilité exemplaire d’un “traître”.

Claude le Liseur
Messages : 3912
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » lun. 15 sept. 2003 20:59

Catherine,

Merci beaucoup pour ces références. Quelle mémoire!

Claude le Liseur
Messages : 3912
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » sam. 19 juin 2004 18:16

Un an a passé et je fais remonter à sa place le calendrier du 20 juillet.

eliazar
Messages : 806
Inscription : jeu. 19 juin 2003 11:02
Localisation : NICE

Message par eliazar » mar. 22 juin 2004 11:03

Cher Claude,

Pardonne-moi de te signaler un oubli dans ta "remontée" des Saints du 20 juillet. Tu as complètement oublié d'y enregistrer la Synaxe des cinq nouveaux saints de la France orthodoxe : Alexis (Medvedkov), Marie (Skobtsova), Youri (Georges Skobtsov), Dimitri (Klépinine) et Ilya (Élie Fondaminsky).

Depuis ta rédaction de l'année dernière s'est produit en effet un évènement capital pour l'histoire de la sainteté orthodoxe en France : comme tu le sais, le Patriarcat de Constantinople a canonisé ces 5 nouveaux saints orthodoxes de tradition russe, certes, mais qui sont néanmoins les derniers en date des saints orthodoxes en terre de France. A ce titre, il est doublement de notre devoir de les célébrer, ne serait-ce qu'en signe de gratitude pour les souffrances que tant d'exilés ont supportées au sein de notre peuple - souffrances en grande partie aggravées par la faute de notre indifférence à tous.
Nous saurons certainement un jour à quel point nous avons dû la renaissance de notre propre Orthodoxie (trop oubliée depuis des siècles) à ces souffrances muettes acceptées avec foi par tant d'orthodoxes qui vécurent méprisés (quand nous ne les considérions pas comme des "fous", ou pire), écrasés par une profonde misère sous nos yeux de favorisés bien nourris - et qui nous considérions nous-mêmes trop souvent comme plus respectables qu'eux, qui témoignaient à notre place.

La Synaxe de ces 5 premiers témoins (car j'espère qu'il y en aura d'autres bientôt à être reconnus à leur tour : il n'y en a pas eu seulement parmi les Russes) doit absolument être célébrée le 20 juillet, c'est à dire le jour du grand prophète Élie. Cette date, tout orthodoxe comprend qu'elle n'a pas été choisie au hasard, ni sans signification profonde.

Bien évidemment, et de même que pour toutes les autres Synaxes célébrées par l'Église Orthodoxe, celle-ci ne s'oppose pas à leur célébration individuelle au jour de leur saint trépas - non plus qu'elle ne la remplace :
pour saint Alexis (Medvedkov) le 22 août (date de son trépas en 1934, dans la paroisse ouvrière d'Ugine, en Savoie),
- pour sainte Marie (Skobtsova) le 31 mars (date de son gazage en 1945, au camp de concentration de Ravensbrück, en Allemagne)
- pour saint Dimitri (Klépinie) le 9 février (date de son trépas en 1944, au camp de concentration de Dora, en Allemagne)
- pour saint Georges (Youri Skobtsov) le 6 février (date de son trépas en 1944, au camp de concentration de Dora, en Allemagne)
- pour saint Élie (Ilya Fondaminsky) le 19 novembre (date de son trépas en 1942, au camp de concentration d'Auschwitz, en Pologne)

Je sais combien tu es occupé par ta prochaine "épreuve", et nous prions pour ton plein succès, mais tu dois rectifier rapidement cette omission.
Merci pour eux, qui sont morts pour nous.

Répondre