saints pour le 5 mars du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3976
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 5 mars du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » lun. 23 févr. 2004 17:30

Saint CONON d'Isaurie, thaumaturge et martyr (IIème siècle). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome III des Ménées.)

Sainte OLIVE, martyre, peut-être à Brescia, sous Adrien (vers 138).

Saint LUPERCULE, peut-être évêque d'Eauze en Aquitaine, martyr (IIIème siècle).

Saint CONON le Jardinier, Palestinien de nation, martyr à Magydos en Pamphylie sous Dèce (entre 249 et 251).

Saint EULOGE, martyr en Palestine.

Saint EULAMPIOS, mort par le glaive en Palestine.

Saints EUSEBE et ses compagnons, martyrs en Afrique du Nord.

Saints martyrs ARCHELAOS, PHOTIOS et CYRILLE et leurs CENT CINQUANTE-DEUX compagnons, morts par le glaive.

Saint MARC d'Athènes, ascète en Egypte (IVème - Vème siècles).

Saint CARON (Pays de Galles, époque inconnue).

Saint MARC l'Ascète, thaumaturge, disciple de saint Jean Chrysostome, qui confessa la foi orthodoxe face aux Messaliens et est l'auteur de traités repris dans la Philocalie (vers 430).

Saint COLMAN d'Armagh, disciple de saint Patrick (Vème siècle).

Saint PIRAN, ermite en Cornouailles / Cornwall, patron des mineurs (vers 480).

Saint GUEZNEC (GWETENOK), frère aîné de saint Guénolé, moine en Bretagne (VIème siècle).

Saint KIERAN, évêque et abbé en Irlande (vers 530).

Saint CARTHAGE l'Ancien, évêque en Irlande (vers 540).

Saint ELVEN, ermite en Bretagne (VIème - VII ème siècles).

Saint SIGIRAUNE, higoumène à Tours (VIIème siècle).

Saint VIRGILE, moine de Lérins et de Saint-Symphorien d'Autun, puis archevêque d'Arles, qui conféra l'ordination épiscopale à saint Augustin de Cantorbéry (vers 618).

Saint DRAUSIN, évêque de Soissons en Picardie (676).

Saint CLEMENT, abbé de Sainte-Lucie de Syracuse en Sicile (vers 800).

Saints BASILE et CONSTANTIN de Iaroslavl (Russie, XIIIème siècle).

Translation des reliques de saint Théodore, prince de Smolensk et Iaroslavl, et de ses fils saints David et Constantin (1463).

Saint ADRIEN, fondateur du monastère de la Dormition dans la région de Pochekhonié en Russie, martyr par la main de brigands (1550), et son disicple saint LEONIDE, mort en paix (1549).

Saint JEAN, Bulgare de nation, martyr par la main des Musulmans à Constantinople (1784).

Saint PARTHENIOS, évêque de Didymotéichon en Thrace, martyr par la main des Musulmans (1805).

Saint GEORGES, originaire du village de Rhapsani au pied du mont Olympe de Thessalie, instituteur, martyr par la main des Musulmans (1818). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome III du Supplément aux Ménées.)

Saints JEAN, prêtre, et MARDARIOS, moine, martyrs par la main des Communistes (Russie 1938).

Saint NICOLAS (Vélimirovitch), évêque de Jitcha et d'Ohrid, surnommé le "Saint Jean Chrysostome serbe", écrivain ecclésiastique, confesseur qui souffrit bien des tourments pour le peuple serbe, notamment par la déportation à Dachau et l'exil aux Etats-Unis où il mourut (1956).

L'icône de la Mère de Dieu "DE L'EDUCATION" ("VOSPITANIE").

Répondre