saints pour le 3 février du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3982
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 3 février du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » ven. 16 janv. 2004 3:19

Saint prophète AZARIAS (Xème siècle avant Jésus-Christ).

Saints SYMEON le Théodoque ("celui qui a reçu Dieu") et sainte ANNE la prophétesse. (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome II des Ménées. Acathiste à saint Syméon le Théodoque traduit par le père Denis Guillaume au tome II du Supplément aux Ménées à la date du 2 février.)

Saint BLAISE, évêque d'Oretum (ancienne ville d'Espagne ruinée par les Musulmans), martyr à Cifuentes sous Néron (entre 64 et 68).

Saints TIGIDE et REMEDE, évêques de Gap (IIème ou IIIème siècle).

Saints LAURENTIN, IGNACE et CELERINE, martyrs en Afrique sous Septime-Sévère (205).

Saints FELIX, SYMPHRONE, HIPPOLYTE et leurs compagnons, martyrs en Afrique.

Saints LUPICIN et FELIX, évêques de Lyon (IIIème siècle).

Saint CELERIN, Africain de nation, confesseur à Rome sous Dèce, puis diacre à Carthage (milieu du IIIème siècle).

Sainte SECONDINE, vierge et martyre à Agnani (vers 257).

Saint BLAISE le Bouvier, martyr à Césarée de Cappadoce (IIIème siècle).

Saints EREDE et TERRITE, évêques de Lyon (IIIème ou IVème siècle).

Saints martyrs PAUL et SIMON, morts par le glaive.

Saint JULIEN, martyr à Auxerre en Bourgogne (vers la fin du IIIème siècle).

Saints ADRIEN et EUBULE, derniers martyrs de Césarée de Cappadoce (310).

Saint CLAUDE, mort en paix.

Saint ANATOLE, évêque d'Adana en Cilicie, mort en exil à Salins en Franche-Comté (vers 406).

Saint SIMPLICE, évêque de Vienne en Dauphiné (440).

Sainte IA, Irlandaise de nation, martyre en Cornouailles / Cornwall (vers 450).

Saintes ARAGONE (RADEGONDE) et OLIVARIA, martyres en Champagne par la main des Huns qui voulaient attenter à leur honneur (vers 453).

Sainte CAELLAIN, vierge en Irlande (VIème siècle).

Saint MORVRED (NORVIT), disciple de saint Guénolé et moine à Landevennec en Bretagne (VIème siècle).

Saint RUMEL, ermite en Bretagne (VIème siècle).

Saint PHILIPPE, évêque de Vienne en Dauphiné (530).

Saint LAURENT l'Illuminateur, Syrien de nation, évêque de Spolète en Ombrie (Italie, vers 576).

Saint EVANCE, évêque de Vienne-sur-Isère en Dauphiné (vers 586).

Saint THEODORE, évêque de Marseille (594).

Saint ALPHONSE, évêque d'Embrun (début du VIIème siècle).

Saint HADELIN, higoumène de Celles près de Dinant dans le pays de Liège (690).

Saint RAVERIEN, évêque de Sées, mort moine de Saint-Wandrille (682).

Sainte WEREBRUGE (WERBURGH), abbesse à Chester en Angleterre (vers 699).

Saintes BERLENDE (BELLAUDE), NONA et CELSA, moniales à Moarsel en Brabant (vers 700).

Saint DIE (DEODATUS), confesseur à Lagny près de Paris (VIII ème siècle).

Saint GLORIOSE, prêtre au diocèse de Soissons.

Sainte WERBURGH, veuve, abbesse en Angleterre (vers 785).

Saint NITHARD, prêtre et martyr en Suède (840).

Saint ANSCHAIRE, ANSGAR ou OSCAR, Picard de nation, premier évêque de Hambourg et apôtre de la Scandinavie (865). (Office composé en français par le père Denis Guillaume et publié au tome XIII du Supplément aux Ménées.)

Saint LIAFDAG, évêque du Jutland, martyr par la main des païens (vers 980).

Saints SVIATOSLAV-GABRIEL et son fils DEMETRE de Youriev (Estonie 1253).

Saint ROMAIN, prince régnant d'Ouglitch, fondateur d'églises (1285).

Saint SYMEON, premier évêque de Tver (1289).

Saint JACQUES, archevêque de Serbie (1292).

Saint SABBAS, ermite près de Ioannina (XVème siècle).

Saint IGNACE, évêque de la communauté grecque de Marioupol en Ukraine (1786).

Saints STAMATIOS, JEAN et NICOLAS, marins, martyrs par la main des Musulmans (Chios, 1822).

Saint NICOLAS (Kassatkine), premier archevêque et illuminateur du Japon, Egal-aux-Apôtres (1912). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome II du Supplément aux Ménées.)

Saints JEAN et TIMOTHEE, prêtres, et VLADIMIR, moine, martyrs par la main des Communistes (Russie 1938).

Répondre