saints pour le 2 janvier du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3976
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 2 janvier du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » jeu. 01 janv. 2004 16:46

Saint SILAIN ou SILAN, harpiste, disicple de saint Front le premier évêque de Périgueux en Dordogne, martyr (Ier siècle?).

Saints FRONTAIS, SEVERIN et SEVERIEN, martyrs en Dordogne.

Saint PARACODE, Grec d'origine, septième évêque de Vienne en Dauphiné (vers 235).

Saint ANTERE, Grec d'origine, pape et patriarche de Rome (236).

Sainte THEODOTE, mère des saints anargyres Côme et Damien célébrés le 1er novembre (IIIème siècle).

Saints ALVERIUS et SEBASTIEN, de la Légion thébaine, martyrs à Fossano en Piémont sous Dioclétien (288?).

Saint martyr SERGE, mort par le glaive à Césarée de Cappadoce (301).

Mémoire des SAINTS MARTYRS qui refusèrent de livrer les saintes Ecritures lors de la persécution de Dioclétien (Rome 304).

Plusieurs MARTYRS jetés dans un puits à Plaisance en Emilie-Romagne sous Dioclétien.

Plusieurs MARTYRS égorgés à Lichfield (Angleterre) sous Dioclétien (304).

Saint THEAGENE, évêque de Parium dans l'Hellespont, martyr sous Licinius (320).

Saints ARGEU, NARCISSE et MARCELLIN, martyrs à Tomis (aujourd'hui Constanţa en Roumanie) lors de la persécution de Licinius (vers 320).

Saint SYLVESTRE Ier, pape et patriarche de Rome (autre mémoire le 31 décembre) (335). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome I des Ménées.)

Saint BASILE d'Ancyre (aujourd'hui Ankara) en Galatie, martyr sous Julien l'Apostat (362 ou 363).

Saint THEOPEMPTOS, mort en paix.

Saint MARC le Sourd, mort en paix.

Saint MARTINIEN, archevêque de Milan en Lombardie, qui assista au concile d'Ephèse en 431 et confessa la foi orthodoxe face au nestorianisme (vers 435).

Saint MACAIRE, vicaire du préfet de Rome, devenu ermite (vers 450).

Saint NIL le Sanctifié, fondateur du monastère de Géromérion.

Saint ASPAIS, évêque d'Eauze en Aquitaine et confesseur (entre 533 et 539).

Saint ASPACE, ASPAIS ou ASPASIUS, prêtre et confesseur à Melun en Brie (vers 550 ou 573).

Saint MUNCHIN, probablement le premier évêque de Limerick en Irlande (VIIème siècle?).

Saint MÊME ou MAXIMIN, prêtre dans un faubourg de Vienne en Dauphiné, martyr par la main des serviteurs d'Eldebode, intendant du roi Clotaire II (614).

Saint BLADULPHE, moine de Bobbio, qui reprocha au roi des Lombards Ariovald son appartenance à l'hérésie arienne (vers 630).

Saint VINCENTIEN ou VIENCE, esclave palefrenier qui s'enfuit parce que son maître voulait le contraindre à se marier, et qui devint solitaire dans le Limousin (667 ou 674).

Saint MAXIMIN, confesseur à Billom en Auvergne.

Saint AUBRIN ou ALBERICUS, protecteur de Montbrison en Forez (département français de la Loire).

Saint ASCLIPE, évêque de Limoges (VIII ème siècle).

Saint CÔME Ier, patriarche de Constantinople de 1075 à 1081, thaumaturge.

Saint SYLVESTRE, moine de la Laure des Grottes de Kiev, continuateur de la chronique de saint Nestor (XIIème siècle).

Sainte JULIENNE OSSORGUINE de Lazarevskoïe, propriétaire terrienne et mère de famille qui s'illustra dans la prière et l'ascèse au milieu des occupations de la vie quotidienne (Russie 1604).

Saint GEORGES le Géorgien, esclave contraint à l'apostasie dans son enfance, martyr par la main des Musulmans à Mytilène (1770).

Saint SERAPHIN, ermite et thaumaturge de Sarov (Russie 1833). (Acathiste traduit en français par le père Denis Guillaume au tome I du Supplément aux Ménées.)

Deuxième invention des reliques de saint Séraphin de Sarov (Russie 1991).

Répondre