saints pour le 28 novembre du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3857
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 28 novembre du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » mer. 17 nov. 2004 19:09

Saint HONORAT, martyr en Afrique.

Sainte ILLUMINEE (ILLUMINATA), vierge et martyre à Todi en Ombrie (IVème siècle).

Saint IRENARQUE, les SEPT FEMMES, les DEUX ENFANTS et le prêtre ACACE, martyrs à Sébaste en Grande Arménie lors de la persécution de Maximien (entre 303 et 305). (Office à saint Irénarque traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XI des Ménées.)

Saint RUF, martyr à Rome sous Dioclétien (vers 304).

Les martyrs de Tibériopolis: saints TIMOTHEE et THEODORE, évêques; JEAN, SERGE, THEODORE et NICEPHORE, prêtres; BASILE et THOMAS, diacres; HIEROTHEE, DANIEL, CHARITON, SOCRATE, COMASSIOS, EUSEBE, moines; et ETIMASSIOS, morts par le glaive sous Julien l'Apostat (361).

Saint ROMAIN, évêque en Macédoine.

Saints VALERIEN, URBAIN, CRESCENS, EUSTACHE, CRESCONIUS, CRESCENTIEN, FELIX, HORTULAN et FLORENTIEN, évêques en Afrique, exilés par le roi vandale Genséric à cause de leur confession de la foi orthodoxe (après 430).

Saints HILAIRE et QUIETE, son épouse, père et mère de saint Jean de Réome, pieux laïcs à Dijon en Bourgogne, modèle des époux chrétiens (vers 450).

Saint FIONNCHU, abbé de Bangor en Irlande (VIème siècle).

Saint PHILIPPE, métropolitain de Vienne en Dauphiné (vers 580).

Saint UMAT, ermite à Bédée en Bretagne (VIIème siècle).

Saint MAURICE, empereur des Romains (582-602), traîtreusement assassiné par Phocas (602).

Saint BERTHUIN (BERTUIN), Anglo-Saxon de nation, évêque missionnaire en Belgique, fondateur du monastère de Malonne (698).

Saint GREGOIRE III, Syrien de nation et médecin de formation, pape et patriarche de Rome (731-743), confesseur de la foi orthodoxe face à l'iconoclasme (743). Il est un des patrons de ceux qui exercent l'art de guérir les malades.

Saint ETIENNE le Jeune, moine, martyr pour la cause des saintes Icônes sous Constantin V Copronyme (766). (Office à saint Etienne le Jeune traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XI des Ménées.)

Saints confesseurs et martyrs, compagnons de saint Etienne le Jeune: ANDRE, moine des Blachernes, mort après avoir été traîné à terre; JEAN; ANNE, la moniale qui avait été calomniée par les ennemis d'Etienne; et un grand nombre de soldats de l'empereur qui devinrent moines et confesseurs des saintes Images à la suite des enseignements de saint Etienne, parmi lesquels BASILE, qui mourut éventré après avoir été aveuglé, ETIENNE, exilé à Sougda, les deux BASILE, JEAN et un grand nombre d'autres saints combattants de la Foi.

Saint THEODORE, frère aîné de saint Serge de Radonège (cf. 25 septembre), archevêque de Rostov (Russie 1395). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XI du Supplément aux Ménées.)

Saint SERAPHIN (Kretov), hiéromoine, martyr par la main des Communistes.

Saint SERAPHIN (Chichagov), métropolite de Saint-Pétersbourg, martyr par la main des Communistes (Russie 1937).

Saints PIERRE et ALEXIS, prêtres, martyrs par la main des Communistes (Russie 1941).

Saint NICOLAS, prêtre, martyr par la main des Communistes (Russie 1941).

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité