saints pour le 24 novembre du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 24 novembre du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » mar. 16 nov. 2004 18:56

Saint CLEMENT, pape et patriarche de Rome, martyr dans la Chersonèse Taurique (Crimée) où il avait été déporté sur ordre de Domitien (vers 97). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XI des Ménées.)

Saint HERMOGENE, évêque d'Agrigente en Sicile, mort dans la paix (vers 260).

Saints martyrs PHILOUMENE et CHRISTOPHE, morts par la glaive.

Saint martyr EUGENE, mort emmuré.

Saints martyrs PROCOPE et CHRISTOPHE, morts par le glaive (vers 274).

Saint FELICISSIMUS, martyr à Pérouse en Ombrie, probablement sous Dioclétien vers 303.

Sainte FIRMINE (FIRMINA), vierge, martyre à Amelia (Ameria) en Ombrie sous Dioclétien (vers 303).

Saint martyr CHRYSOGONE, patricien romain, mort par le glaive à Aquilée en Vénétie-Julienne sous Dioclétien (304).

Saint CRESCENTIEN, martyr à Rome sous Maxence (309).

Saint PIERRE, pape et patriarche d'Alexandrie, martyr sous Maximin Daïa (311). Il est considéré comme le dernier martyr avant l'édit de Milan. (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XI des Ménées.)

Saint PROTAIS, évêque de Milan en Lombardie, confesseur de la foi orthodoxe face à l'arianisme (352).

Saint martyr ALEXANDRE de Corinthe (vers 360).

Saint THEODORE d'Antioche, martyr sous Julien l'Apostat (361 ou 362).

Saint CARION, mort dans la paix.

Saint ROMAIN de Blaye, prêtre, disciple de saint Martin de Tours, missionnaire et thaumaturge dans le Bordelais (vers 385). C'est un des patrons des marins.

Saint MALC, issu de colons syriens installés dans la région de Ninive en Mésopotamie, moine en Palestine, un temps esclave en Arabie, puis retourné dans son monastère, mort dans la paix (Vème siècle).

Saint KENAN, évêque-abbé en Irlande, puis ermite à Cléder en Bretagne (495).

Saint BIEUZY (BIHUIT), disciple de saint Gildas de Rhuys, ermite et peut-être martyr à Bieuzy en Bretagne (VIème siècle). On l'invoque contre la rage.

Saint PROTAIS, ermite, vénéré à Combronde en Auvergne (VIème siècle).

Saint SEVERIN, reclus près de Paris (vers 540).

Saint POURÇAIN, esclave affranchi devenu abbé de Mirandum en Auvergne, thaumaturge, éponyme de Saint-Pourçain-sur-Sioule, célèbre bourg viticole en Bourbonnais (vers 540).

Saint LEOPARDIN, abbé de Saint-Symphorien-de-Vivaris en Berry, martyr assassiné par un disciple indigne (VIème ou VIIème siècle).

Saint COLMAN, barde de la cour de Cashel, devenu le premier évêque de Cloyne en Irlande (vers 600).

Saint SARRE, ermite, vénéré à Lambres en Hainaut français (VIIème siècle).

Sainte ENFLEDA (ELFLEDE, EANFLEDA, EANFLED), veuve du roi de Northumbrie, devenue moniale à Whitby (vers 700).

Saint MARIN, Italien de nation, moine, puis ermite en Maurienne, martyr par la main des Musulmans (731).

Saintes FLORE et MARIE, vierges, martyres à Cordoue en Andalousie par la main des Musulmans (851 ou 856).

Saint GREGOIRE, originaire d'Asie, qui pratiqua l'ascèse à "la Pierre d'Or" (probablement en Paphlagonie au XIème siècle).

Saint MARC, higoumène du monastère de Triglia, au Mont Olympe de Bithynie.

Sainte MASTRIDA, vierge à Alexandrie (1060).

Saint LUC, économe de la Laure des Grottes de Kiev.

Saint MERCURE, soldat d'origine grecque, martyr mort pour le Christ en combattant les Tatares païens sous les murs de Smolensk (Russie 1238). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XI du Supplément aux Ménées.)

Saint NICODEME le Nouveau, moine à Bérée en Macédoine, puis ermite (XIVème siècle).

Saint SIMON, ermite, puis fondateur du monastère de Soïga au territoire de Vologda (Russie 1562).

Répondre