Sainte Marie Skobtsova

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Yiannis
Messages : 70
Inscription : mar. 25 mai 2004 12:03
Localisation : Athènes, Grèce

Sainte Marie Skobtsova

Message par Yiannis »

Je suis Grec, alors je ne suis pas bien les nouvelles de l'Orthodoxie en France. Je voudrais savoir si la canonisation de la soeur Marie Skobtsova a été acceptée à l'unanimité par les Orthodoxes français. En Grèce ce fait s'est passé complètement inaperçu, malgré le fait que la canonisation a été faite par Constantinople. En revanche, des saints canonisés récemment par Moscou deviennent assez connus en Grèce, comme saint Luc de Symferopol -très connu -, saint Seraphim de Vyritsa et sainte Matrona de Moscou. Il y a même des offices en Grec à saint Luc et à sainte Matrona, en dehors des offices à saint Jean de Kronstadt et saint Seraphim de Sarov.
Est-ce qu'il y a eu des objections à cause du lien étroit entre la bienheureuse soeur Marie et Serge Boulgakov?
J'écrit ceci sans esprit de critique contre la canonisation.

Jeanne Saint Gilles
Messages : 154
Inscription : mar. 03 août 2004 18:20
Localisation : Paris 08

Les récentes canonisations

Message par Jeanne Saint Gilles »

Bonjour,

N'étant pas dans l'Eglise russe, je ne connais guère de façon détaillée l'accueil qui a été réservé à ces canonisations. Par ouï-dire, j'ai entendu que des personnes étaient mécontentes, ou trouvaient que cela avait été trop vite. Le texte suivant est disponible au lien :

http://www.orthodoxengland.btinternet.c ... cadenc.htm

Ce site est fait par un prêtre de l'ERHF-Lavre qui a été un temps en France. (un beau site en vérité). L'auteur, le Père Andrew vit en Angleterre. Ces propos sont de lui :

"Moreover, the local canonization of certain members of the Archdiocese by Archbishop Gabriel, with the support of the Patriarchate of Constantinople, is also highly controversial. The Jewish connections of three of these canonized individuals suggest to some that this canonization may have more to do with political correctness than proven holiness or miracles. It is notable that on 2 May the Roman Catholic Cardinal Lustiger of Paris, himself a former Jew, assisted at the Liturgy in the Paris Cathedral of this Archdiocese in person. Some Orthodox refuse to revere these individuals as saints."
Traduction proposée

De plus, la caninisation locale de certains membres de l'Archidocèse par l'Archevêque Gabriel, avec le soutien du Patriarcat de Constantinople suscite également une controverse certaine. Les connections juives [les canonisés ont caché des Juifs durant la Deuxième guerre mondiale] de ces individus nouvellement canonisés suggèrenet que cette canonisation a peut-être à voir avec le politiquement correct plutôt qu'avec une sainteté prouvé ou des miracles. Il est notable que le 2 mai, le cardinal catholique de Paris, Monseigneur Lustiger, lui-même juif converti a assisté à la Liturgie à la cathédrale de l'archevêché. Certains orthodoxes refusent de vénérer ces individus comme des saints
Jérusalem quand pourrai-je te voir?

Claude le Liseur
Messages : 4198
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur »

Yannis, en utilisant la fonction "Rechercher", vous trouverez sur ce forum un fil "L'arrière-plan du modernisme" où il est fait état de certaines critiques à l'égard des idées religieuses de sainte Marie Skobtsova.

C'est une chose de canoniser la personne. Ce qui est à redouter, c'est que la canonisation de sainte Marie soit ensuite utilisée pour promouvoir certaines de ses idées non traditionnelles (ce n'est pas le premier saint à avoir écrit quelques erreurs!).

Yiannis
Messages : 70
Inscription : mar. 25 mai 2004 12:03
Localisation : Athènes, Grèce

Message par Yiannis »

Je suis tout-à-fait d'accord avec le lecteur Claude.
Je ne mets absolument pas en doute le sacrifice de Sainte Marie Skobtsova, mais j'espère que cette canonisation ne sera pas utilisée comme moyen de présenter Serge Bulgakov comme représentant de la spiritualité Orthodoxe. Si je ne me trompe pas, Sainte Marie disait qu'elle avait vu une lumière entourant le feu archiprêtre Serge Boulgakov le jour de ses funérailles. Je sais bien, car j'étais étudiant à Paris, qu'un nombre d'Orthodoxes à Paris considèrent Bulgakov comme un très grand théologien orthodoxe. Ca va de pair avec une profession écumeniste - eh, oui, c'est une doctrine pour eux - et un dédain du monachisme orthodoxe traditionnel. Vous connaissez tous les noms des théologiens et prêtres français (ou franco-russes) de cette tendance; ils se sont d'ailleurs imposés comme des représentants par excellence de l'Orthodoxie en France, quoiqu'ils ne soient pas pris au sérieux en dehors de l'Héxagone, au cas où ils ne sont pas complètement inconnus...
Mais, en fin de compte, même les saints font des erreurs. Le cas de saint Grégoire de Nysse, grand Père de l'Eglise, est indicatif... L'Eglise n'a considéré pas pourtant la théologie de saint Grégoire dans son ensemble comme représentative de la tradition catholique de l'Eglise.
J'espère alors que les représentants de l'"Ecole de Paris" et du courant bulgakovien n'osent pas présenter la soeur Marie comme "leur sainte", tant recherchée depuis longtemps...
Evidemment, le cas de saint Alexis est tout-à-fait différent. Je dirais même que le cas de deux compagnons de la soeur Marie est différente, vu qu'ils n'étaient pas impliqués dans des questions théologiques.
Je voudrais préciser que je ne suis pas vieux-calendariste ou de tendance zélote. Je suis un simple fidèle de l'Eglise de la Grèce.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique »

Je suis très étonnée de la canonisation de mère Marie Skobtsova.

J’ai lu le livre qui lui est consacré : « le sacrement du frère » à une époque ou je réfléchissais sur la vie monastique pour ma vie personnelle et j’ai été effarée de l’entendre dénigrer systématiquement la vie dans les monastères et la vocation monastique elle-même, et tout cela pour justifier son propre choix.

J’ai été aussi profondément choquée de voir que son sacrement du frère ne s’appliquait qu’envers ceux qui étaient Pauvres avec un grand P.

Et si elle a donné sa vie pour les juifs, ce qui est plus qu'admirable, beaucoup de non orthodoxes l’ont fait avec elle ; faut-il aussi les canoniser ?

Voilà, je suis perplexe ; est-ce que le livre « le sacrement du frère » donne une vision juste de la vie de mère Marie ?

Répondre