Moi, prêtre et franc-maçon

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

samuel
Messages : 93
Inscription : mer. 17 nov. 2004 13:11

Message par samuel » lun. 28 févr. 2005 13:39

Je me demande s'il y a beaucoup de franc-maçons prêtres ou évêques orthodoxes, et quel impact cela a sur l'Eglise aujourd'hui !

Georges Papathanassios
Messages : 74
Inscription : ven. 28 janv. 2005 12:12

Message par Georges Papathanassios » lun. 04 avr. 2005 10:33

Il est évident que cela ne peut pas être bon d'avoir des groupes d'influences au sein du clergé...
Dernière modification par Georges Papathanassios le ven. 13 mai 2005 14:59, modifié 1 fois.

samuel
Messages : 93
Inscription : mer. 17 nov. 2004 13:11

Message par samuel » lun. 04 avr. 2005 11:28

Dernière modification par samuel le ven. 13 mai 2005 14:47, modifié 1 fois.

hilaire
Messages : 297
Inscription : mer. 19 janv. 2005 13:26

Message par hilaire » lun. 04 avr. 2005 11:30

dangereux je ne sais pas, dans la mesure où de tels hurluberlus ne fréquentent que des microcosmes pseudo écclésiaux, à moins que vous évoquiez les pauvres brebis égarées par ce genre de faux pasteurs.

hors sujet, incontestablement!

hilaire
Messages : 297
Inscription : mer. 19 janv. 2005 13:26

Message par hilaire » lun. 04 avr. 2005 15:21

jean françois var, à l'origine de ce fil, a publié notamment et entre autre:

http://www.geocities.com/symbolos_fg/esxxi09.htm

TRAVAUX DE LA LOGE NATIONALE DE RECHERCHES VILLARD DE HONNECOURT. 12, rue Christine de Pisan, 75017 Paris.

La Loge Villard de Honnecourt fut fondée au début des années soixante par un groupe de francs-maçons (entre autres Jean Tourniac et Jean Baylot) intégrés dans le courant de pensée traditionnelle sous l’égide de l’œuvre de René Guénon, et c’est une des loges qui travaillent sérieusement dans le but de restaurer le versant ésotérique et initiatique de l’Ordre maçonnique. La revue se convertit ainsi en organe de diffusion de ce travail de restauration, ce qui sera sans aucun doute bien accueilli par tous ceux dont l’intérêt pour la Franc-Maçonnerie réside précisément dans les possibilités qu’elle offre en tant que voie d’accès symbolique vers la Connaissance.

Nº 30 (2e série): 1er semestre 1995, 253 pp. SOMMAIRE: T. R. Grand Maître Claude Charbonniaud: Avant-Propos; Prof. Jean E. Murat: Introduction; I ­ TRAVAUX ET CONFERENCES: Paul Amaury: Métier et renaissance spirituelle; Jean-Pierre Félix: Aspects initiatiques de l'œuvre de Rabelais; Michel Constant: La nouvelle naissance spirituelle à partir de la tradition de l'Égypte ancienne; Jean-François Blondel: La légende des Quatre couronnés; II ­ ETUDES: Jacques-Noèl Pérès: La dédicace du temple; Pierre Paillère: Nécessité de l'angélologie; Michel Viot: Sources bibliques du rituel de consécration; Jean-Pierre Schnetzler: A la Gloire du Grand Architecte de l'Univers; Witold Zaniewicki: Les cagots; Notes et comptes rendus de Jean E. Murat.

Nº 31: 2º semestre 1995, 254 pp. SOMMAIRE: T. R. G. Maître C. Charbonniaud: Avant-propos; I ­ TRAVAUX ET CONFERENCES: Alain Mercier: L'art pictural et ses expressions initiatiques; Jean-François Var: Renaissance spirituelle et Franc-Maçonnerie; Marc Maillet: Expression musicale et renaissance spirituelle; Roland Edighoffer: Le Temple d'Ezechiel et la Cité des Rose-Croix; Gérard Jarlan: L'aurore naissante de Jacob Böhme; II ­ ETUDES: Pierre Warcollier: Le Feu, l'Eau, la Terre dans l'instruction aux Grands Profès; Id.: Commentaires de l'Instruction aux Grands Profès; Jean-François Var: L'Ésotérisme chrétien et le Régime Écossais Rectifié; Notes et comptes rendus de Jean E. Murat.

Nº 32: 1er semestre 1996, 272 pp. SOMMAIRE: T. R. F. Yves Trestournel: Allocution; I ­ TRAVAUX ET CONFERENCES: Prof. Jean E. Murat: Être et temps; Simone Vierne: Les romans de Jules Verne, une œuvre initiatique; Jean-Bernard Lévy: La tolérance; Dov Bezman: Aperçus sur les traditions celtiques; II ­ ETUDES: Jean-François Blondel: Les compagnons passants tailleurs de pierre d'Avignon; Claude Tresmontant: Qui était Jean?; Jean-François Faugère: La pensée de Teilhard de Chardin, avatar de la tradition celtique; Jacques Lutfalla: Dieu créateur, G.A.D.L.U. et physique mathématique; Jean-Yves Legouas: Les statuts de la société des philosophes inconnus; III ­ COMPTES RENDUS (Jean E. Murat); IV ­ LECTURES D'INSTRUCTION

GIORGOS
Messages : 286
Inscription : dim. 30 mai 2004 6:02
Localisation : Argentine

A PROPOS DU RITE ÉCOSSAIS...

Message par GIORGOS » lun. 04 avr. 2005 18:09

+

Chers Frères,
Peut être bon de savoir, à propos du Rite Écossais Rectifié, que son codificateur a été le Franc-Maçon comte Joseph de Maistre, le disciple des jésuites et l’ auteur des Soirées de Saint-Pétersbourg et de Du Pape (véritable machine de guerre contre l'Orthodoxie)[/ -parmi autres oeuvres- et grand figure des ultramontains...

Bien á vous, M. le Comte…
Dernière modification par GIORGOS le mar. 18 oct. 2005 19:52, modifié 2 fois.
Giorgos
SEÑOR JESUCRISTO, HIJO DE DIOS, TEN PIEDAD DE MÍ PECADOR.

Georges Papathanassios
Messages : 74
Inscription : ven. 28 janv. 2005 12:12

Message par Georges Papathanassios » mar. 05 avr. 2005 12:48

Saint Paul, 2ème épitre à Timothée:

1 ▪ Je t’en adjure devant Dieu et le christ Jésus, qui va juger vivants et morts, et par son apparition et par son règne :

2 prêche la parole, insiste en temps et hors de temps, convaincs, reprends, exhorte, avec toute longanimité et doctrine ;
3 car il y aura un temps où ils ne supporteront pas le sain enseignement ; mais, ayant des oreilles qui leur démangent, ils s’amasseront des docteurs selon leurs propres convoitises,
4 et ils détourneront leurs oreilles de la vérité et se tourneront vers les fables.

samuel
Messages : 93
Inscription : mer. 17 nov. 2004 13:11

Message par samuel » ven. 15 avr. 2005 16:54

Dernière modification par samuel le ven. 13 mai 2005 14:45, modifié 1 fois.

hilaire
Messages : 297
Inscription : mer. 19 janv. 2005 13:26

Message par hilaire » sam. 16 avr. 2005 11:02

"(...)m’a invité à un office à l’église Saint Irénée à Paris. Cela a été un coup de foudre liturgique et le début d’une grande période de bonheur, comme si deux moitiés se rejoignaient. J’avais le sentiment de vivre pleinement le processus initiatique dans une dynamique de foi, les deux se nourrissant l’un l’autre. "

il faudra m'expliquer en quoi la maçonnerie est l'autre moitié d'un corps qui comprendrait la maçonnerie et l'orthodoxie... ça donne quoi comme corps? un hémiplégique? une partie paralysée et l'autre vivante? je me trompe peut être mais à part entretenir une confusion intérieur entre l'ésotérisme et la foi, entre le sacré et l'initiatique, je me demande bien comment on peut tenir...un processus initiatique maçonnique peut il nourrir la foi orthodoxe, un orthodoxe qui passe par la maçonnerie, normalement ne peut qu'y passer (dans les deux sens du terme, soit ça le tue, soit il s'en va) par erreur.

"Pour solidifier ma foi, mon évêque m’a mis en contact avec un prêtre orthodoxe, le père Alphonse Goettmann. Notre première rencontre a eu lieu sous le signe d’une cession de la prière du cœur…
Sous sa direction spirituelle, j’ai senti ma vocation sacerdotale revenir et j’ai alors parcouru tous les ordres mineurs"

en fait il nous explique qu'il est allé en stage à Béthanie, et que sous la direction hautement spirituelle de Durkheim dont Goetmann se dit plus ou moins l'héritier, il aurait découvert la prière du coeur?

ma question est: la prière du coeur conduit elle au monophysisme ?

que Monsieur Var sente qu'il a une vocation sacerdotale, ça je ne me permettrait pas de le remettre en cause, mais une vocation sacerdotale
"complète" aurait dû l'amener à confesser son erreur d'avoir cheminé jusqu'à ce jour d'ailleurs dans les hauts milieux ésotérico maçonniques, non? à moins que Monsieur Goetmann pense qu'il est possible de rendre compatible, Durkheim, les Pères de l'Eglise et la franc maçonnerie?

samuel
Messages : 93
Inscription : mer. 17 nov. 2004 13:11

Message par samuel » mer. 20 avr. 2005 14:24

Dernière modification par samuel le ven. 13 mai 2005 14:43, modifié 1 fois.

hilaire
Messages : 297
Inscription : mer. 19 janv. 2005 13:26

Message par hilaire » jeu. 21 avr. 2005 7:41

qui est coupable? allez savoir, peut être ceux qui à une époque évoquaient la question de fonder une Loge Maçonnique Saint Irénée au 96 boulevard Blanqui, constituée de prêtres et clercs écofiens...

ça semble bien montrer qu'il ne s'agit pas d'un acte isolé... il serait intéressant de savoir s'il y a des liens entre la F.Maçonnerie Tchèque et Slovaque et l'Eglise du même pays...

theodore
Messages : 84
Inscription : dim. 16 janv. 2005 23:55

Prêtre et Franc-Maçon? mieux vaut en sourire.

Message par theodore » lun. 25 avr. 2005 21:57

La Franc-Maçonnerie , sans doute un effet de mode qui n'a qu'un temps, elle perça même au Moyen -Orient, notamment au Liban et en Syrie où quelques patriarches de toutes obédiences chrétiennes fréquentaient des notables musulmans sunnites chi'ites ou druzes dans des loges communes importées d'Occident par les puissances mandataires.
Je ne pense pas que ce mélange des genres soit sérieux ni dangereux, d'ailleurs ce type de greffe ne tient pas longtemps, entre mystères chrétiens et mystères maçonniques il n'y a pas vraiment "photo" pour employer une expression triviale, tout comme entre Hiram et Jésus, entre le lampion et la Lumière.
Prêtre et "frère trois points", cela ne prête-t-il pas plutôt à sourire?
La Croix est la volonté prête à toutes les douleurs.
Saint Isaac de Nisibe dit le Syrien

Glicherie
Messages : 365
Inscription : ven. 18 juin 2004 14:41

Message par Glicherie » mar. 18 oct. 2005 14:36

Sourire pas tant que cela...car enfin, comment cumuler un serment (je vous épargne les peines sanguinaires et grandguignolesques qu'encourt celui qui désobéi...) de fidélité à la hiérarchie maçonnique, de secret absolu et d'entraide et à la fois de fidélité et d'obéissance à son évêque et de disponibilité pour la sainte Eglise et les fidèles ?

N'est ce pas servir deux maîtres ?

Comment un prêtre (un vrai, pas un d'ecclésiole) ou n'importe quel chrétien, peut se tenir sans broncher devant l'Evangile recouvert d'une équerre et d'un compas et le voir ramené à l'état de symbole ?

Prions Dieu d'ouvrir leur yeux par Sa Grâce.

hilaire
Messages : 297
Inscription : mer. 19 janv. 2005 13:26

Message par hilaire » mar. 18 oct. 2005 15:59

le maître mot de tout cela c'est la confusion.

pour les systèmes comme celui dans lequel évolue M. Var, (faut il rappeler qu'il est grand aumônier du grand prieuré des gaules?) il y a force gargarisation sur la chevalerie et la morale chrétiennes, on y lit des écrivains à l'eau de rose genre louis claude de saint martin (un illuministe chrétien du XVIIIème, contemporain de willermoz le penseur du système en question...tous deux disciples de martines de pasqually, un personnage étrange à l'origine d'un traite de la réintégration des être, ouvrage parfaitement hérétique d'ailleurs au regard des conciles oecuméniques, pour penser le contraire, il faut être d'une parfaite mauvaise foi si l'on est intelligent, ou bien totalement ignorant de la dogmatique de base, ce qui peut arriver, convenons-en)

les mythes maçonniques sont "christianisés" au niveau de l'apparence, on mélange Hiram et le Christ par exemple, à la différence de certains systèmes maçonniques plus anti chrétiens, des devises sont tirées de l'Evangile, etc.

je pense que certaines âmes en recherche peuvent être séduites par ce genre de système qui se veut plus rassembleur et plus "mystique" que l'égise (catholique, dans la mesure où l'on accepte que c'est la référence dominante pour un français en matière d'église).

le plus bizarre dans tout cela c'est que M. Var se réclame de l'orthodoxie, et qu'il est entouré au mieux de catholiques romains. A supposer qu'il y ait une volonté de pastorale dans sa présence (pourquoi pas après tout), il faut lui reconnaître une certaine aptitude à la persevérance. Remarquez que c'est très johannique comme attitude, prêcher dans le désert. A ma connaissance il n'y a pas d'orthodoxe(s) dans cette crèmerie.. peut être un ou deux écofais égarés?

Comment un orthodoxe peut-il prêter un serment sur une équerre et un compas? je ne sais pas (d'ici à ce que l'on vous serve des âneries du genre que Jésus était charpentier, il n'y aurait pas des kilomètres, à moins qu'on développe la thématique du grand architecte qui a bien du se servir de ces outils pour faire quelque chose, à moins que l'on considère lesdits outils comme des symboles au moins aussi important que la Bible, considérée comme un symbole pour que l'on accepte la superposition des deux...). ça doit pouvoir arriver par ignorance (il se peut qu'il y ait des personnes baptisées dans l'orthodoxie mais qui n'ont pas de vie d'Eglise, ou sont en "rejet" de celle-ci).

pour ceux que ça intéresse j'ai vu sur leur site que le GPDG éditait les rituels par le biais d'une société d'édition qui s'appelle simorgh, mais par contre je ne sais pas si c'est en vente libre...

au surplus, on l'a bien vu dans le fil sur la passion du christ, le résultat n'est vraiment pas probant car la dogmatique de M. Var est pour le moins hérétique. (il n'y a qu'à relire son texte). S'il pense que tel n'est pas le cas, peut être pourrait-il nous expliquer en quoi ?

on touche peut être là un autre problème, l'ECOF, à force de vouloir maintenir un caractère occidental, n'a t elle pas insuffisamment rompu avec les hérésies de l'Occident justement ? et ce pour n'être qu'au final une forme d'ecclésiole indépendante vieille catholique.

encore que je ne sois pas persuadé que dans les milieux vieux catholiques on tolère plus que ça l'accolade maçonnique ou le mariage d'un évêque.. nous dirons donc ecclésiole vieille catholique libérale.

annarion
Messages : 2
Inscription : mer. 12 oct. 2005 19:25
Localisation : Paris

Message par annarion » lun. 24 oct. 2005 14:36

Il est absurde de superposer à notre appartenance à la sainte église, une autre appartenance. Il n'y a qu'un seul corps du christ, et on ne voit pas ce que la franc-maçonnerie peut bien apporter de plus qui ne serait déjà dans et à la sainte église.

Peut-on etre franc-maçon et considérer que la vérité est aussi bien dans le catholicisme, que dans l'orthodoxie, peut-on etre franc-maçon et confesser que la doctrine orthodoxe est une opinion que l'on peut discuter en loge, comme l'on discute toute autre opinion philosophique?

Répondre