Nouvelles récentesde nos néo-martyrs au Kosovo et en Metohia

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

eliazar
Messages : 806
Inscription : jeu. 19 juin 2003 11:02
Localisation : NICE

Nouvelles récentesde nos néo-martyrs au Kosovo et en Metohia

Message par eliazar » jeu. 19 juin 2003 18:26

APPEL DU PATRIARCHE DE SERBIE, PAVLE
AUX NATIONS UNIES ET À L’UNION EUROPÉENNE

"PROFITEZ DES POSSIBILITÉS EXISTANTES ET APPORTEZ VOTRE SOUTIEN À LA SURVIE DES SERBES AU KOSOVO ET EN METOHIA "

Sa Béatitude le Patriarche serbe PAVLE a envoyé ce jour (13 juin 2003) un appel au Conseil de Sécurité des Nations Unies et à M. Javier SOLANA, Haut Représentant de l’Union Européenne pour les politiques étrangère et de sécurité communes, aux fins de protéger et de garantir les droits humains de base pour les Serbes et les autres non-Albaniens résidant encore au Kosovo et en Metohia – ainsi que de continuer à fournir l’assistance humanitaire à ceux qui ont été expulsés des provinces serbes du sud. La lettre établit entre autres ce qui suit :

« Les souffrances de centaines de milliers de Serbes et autres non-Albanais, expulsés depuis quatre ans du Kosovo et de Metohia, une province autonome de la République de Serbie placée sous l’administration des Nations Unies durant toute cette période, continuent sans atténuation. Leurs maisons et propritétés au Kosovo et en Metohia ont été détruites ou illégalement saisies par les Albanais (30 000 maisons ou appartements pillés, 77 000 usurpés).
« Les organisations internationales ne leur donnent même plus l’assistance minimale indispensable pour couvrir leurs besoins vitaux de base. Les perspectives de retour à leurs foyers ancestraux diminuent chaque jour, si l’on tient compte de ce que les officiels de la KFOR et de l’UNMIK font très peu ou rien pour garantir leurs droits élémentaires aux rares Serbes qui sont restés au Kosovo et en Metohia. Pire, après le meurtre bestial des trois membres de la famille Stolic à Obilic, ils se préparent à fuir devant les couteaux des terroristes albanais. Malheureusement, la République de Serbie n’a aucune possibilité de contrôler cette partie de son propre territoire, parce que les dispositions de la Résolution 1244 du Conseil de Sécurité lui conférant ces droits sont restées lettre morte.
« Nous sommes conscient qu’une bonne partie de ceci vous est déjà connu, et nous avons écrit de manière répétitive, touchant ces choses, à un grand nombre d’instances internationales influentes. Malgré cela, nous faisons appel à vous une fois de plus parce que nous ne pouvons tout simplement pas accepter que les Serbes du Kosovo et de la Metohia soient mis hors la loi sous les yeux de la planète tout entière : ceux qui se sont enfuis sont laissés sans le moindre moyen de vivre ; ceux qui sont restés au Kosovo et en Metohia vivent jour après jour dans la peur de la mort.
« C’est pourquoi nous faisons une fois encore appel à vous pour influencer les organes de la KFOR et de l’UNMIK pour qu’ils se mettent enfin au travail pour atteindre le but qu’ils ont proclamé : un Kosovo et une Metohia multiethniques. Une seule chose est nécessaire pour atteindre ce but : mettre fin au crime et à la terreur. Parce que nous sommes convaincu que la population albanaise doit comprendre qu’elle ne peut pas bâtir le bonheur de ses enfants sur le malheur de ceux des Serbes.
« De même, nous vous appelons à travailler avec les organisations humanitaires pour vous assurer que les réfugiés du Kosovo et de la Metohia continuent à recevoir l’assistance humanitaire si nécessaire aux moyens de base de leur survie. Dans ce sens, nous vous exprimons notre plein soutien à la Pétition qui vous a été envoyée en avril 2003 par l’Association Patriotique des Expulsés et Déportés de Berane, et l’Association Kosmet des Déportés de Sutomore.
« Nous espérons que vous mettrez à profit les possibilités existantes et que vous soutiendrez avec réalisme la survie des Serbes et des autres peuples non-Albanais du Kosovo et de Metohia.

(Traduction Éliazar Mario-Vincent) :!:
< Demeurons dans la Joie. Prions sans cesse. Rendons grâce en tout... N'éteignons pas l'Esprit ! >

eliazar
Messages : 806
Inscription : jeu. 19 juin 2003 11:02
Localisation : NICE

Message par eliazar » jeu. 19 juin 2003 20:10

Trois autres nouvelles viennent de parvenir de Belgrade et du Kosovo:

I

13 juin 2003, Gnjilane
Deux Albanais ont attaqué un Serbe de Pasjane.
Dusan Ristic, la victime, a été attaqué dans les environs du village pendant qu’il gardait ses vaches. Les assaillants portaient des masques et avaient en main des coutelas. Ristic a finalement réussi à échapper à ses assaillants.
Plainte a été enregistrée par la KPS (Police du Kosovo)

II

Belgrade, 13 juin 2003
L’Adjoint au Premier Ministre serbe, Nebojsa Covic, a exposé les plans garantissant que les Serbes du Kosovo seraient relis institutionnellement aux gouvernements de l’union par des coordinateurs régionaux, municipaux et locaux.
A la suite de sa rencontre à Belgrade avec des représentants des districts kosovars de Pec et de Prizren, le chef du Centre de Coordination pour le Kosovo et la Serbie du Sud a expliqué qu’ il avait exposé en détail comment le réseau de la communauté nationale serbe au Kosovo et des Serbes déportés du Kosovo allait fonctionner.
D’après Covic, les coordinateurs locaux, municipaux et régionaux constitueraient des institutions spécifiques au sein du système auto-organisé de la communauté serbe - ce qu’ils ont été chargés de faire en accord avec la Résolution 1244 des Nations Unies et le Cadre de Travail Constitutionnel pour le Kosovo.
Covic dit que le nouveau système sera directement relié au Centre de Coordination et à l’union des gouvernements d’états.
Il a ajouté que les prochaines rencontres des coordinateurs seraient assumées par la Coalition du Retour Serbe au Kosovo et les autres structures politiques serbes de la province.


III

Belgrade, 13 juin 2003
Le Premier Ministre serbe Zoran Zivkovic et le Premier Ministre adjoint Nebojsa Covic ont envoyé une lettre au Haut Représentant à la Politique commune étrangère et de sécurité, M. Javier Solana, disant que le dialogue entre Belgrade et Pristina sur des sujets tels que le retour, la sécurité et la décentralisation doivent être soigneusement préparés, et lancés après le sommet de Salonique.
Les deux officiels ont déclaré que le gouvernement serbe était décidé à soutenir l’édification d’une société démocratique et multiethnique au Kosovo-Metohia, et que la communauté internationale devrait s’engager elle-même dans la préparation du dialogue Belgrade-Pristina.
Le gouvernement serbe a déclaré dans cette lettre que le dialogue devrait être lancé dès après le sommet de Salonique, et que les sujets principaux en devraient être le retour des réfugiés et des déportés, la sécurité et la décentralisation.
Les entretiens entre les représentants du gouvernement serbe et des institutions provisoires du Kosovo, au sommet de Salonique, ne pouvaient amener de progrès en vue de la résolution de la crise du Kosovo, parce qu’ils seraient courts et formels.
Le rôle et le soutien de l’Union Européenne seront très importants pour la préparation du dialogue Belgrade-Pristina.
Pour cette raison, le gouvernement serbe a invité M. Javier Solana à Belgrade après le sommet, en considération de sa contribution à l’établissement de l’union d’état de la Serbie et du Montenegro, et à son intégration dans l’Europe.
(Traduction de Éliazar Mario-Vincent)
< Demeurons dans la Joie. Prions sans cesse. Rendons grâce en tout... N'éteignons pas l'Esprit ! >

Olia
Messages : 103
Inscription : mar. 24 juin 2003 11:46
Localisation : Région Parisienne
Contact :

L'OSCE et le "pays"

Message par Olia » lun. 14 juil. 2003 15:06

http://www.osce.org/news/generate.php3?news_id=3411

Head of OSCE Mission, Maurizio Massari, met His Holiness Pavle, the Serbian Orthodox Patriarch, in Belgrade on 8 July 2003. (Photo OSCE)Texte en srbe disponible sur http://www.osce.org/press_rel/2003/pdf_ ... 1-fry1.pdf
“Le Chef de la Mission de l’OSCE rencontre le chef de l’Eglise orthodoxe serbe”

BELGRADE, 8 Juillet 2003 – Le chef de la Mission de l’OSCE Mission en Serbie et Monténegro l’ambassadeur Maurizio Massari a rencontré le Patriarche L’Eglise orthodoxe serbe Pavle (Paul) afin de discuter de questions relatives aux droits de l’Homme, à la coopération régionale, la co-existence pacifiique.

Massari a présenté les activités de la Mission, soulignant que l’OSCE accorde une grande attention au respect des droits de l’Homme, de la dignité humaine et au soutien apporté à des institutions pleinement démocratiques. "L’Eglise y a un rôle à important à jouer ", dit-il. "L’Eglise a plus particulièrement un rôle à jouer dans la promotion de l’harmonie et de la co-existence indépendamment des différentes confessions (religieuses) ou des appartenances ethniques ».

« Plutôt que de se fixer sur le passé nous devrions porter notre regard vers un avenir où les valeurs humaines et l’intégrité de l’Homme seraient pleinement respectées. Ce pays porte une responsabilité particulière consistant à promouvoir les valeurs humaines, non seulement devant son peuple mais aussi devant la région (dans son ensemble) ».

Massari a également ajouté qu’il désirait rencontrer des représentants de l’Eglise en Serbie et au Monténégro dans le cadre de la campagne de « travail de proximité » (« outreach campaign ») de la Mission de l’OSCE

Répondre