Orthodoxie et film

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Nikolas
Messages : 383
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Orthodoxie et film

Message par Nikolas » lun. 26 août 2013 18:45

A l'instar du père Alexandre Schmemann, je fus cruellement déçu par le film Andreï Roublev dont j'avais moi aussi entendu des critiques élogieuses.

A la liste des films, l'on peut ajouter le dernier film de Pavel Lounguine, le réalisateur de L'île (Ostrov), Tsar, sorti en 2009. Film qui a pour personnages principaux le Tsar Ivan le terrible et le saint métropolite de Moscou Philippe II.

patrik111
Messages : 106
Inscription : dim. 03 juil. 2011 18:45

Orthodoxie et TV

Message par patrik111 » mar. 27 août 2013 0:11

Il m'est revenu que l'orthodoxie apparaît de manière inattendue dans la série TV NYPD Blue qui met en scène la vie quotidienne d'un commissariat new-yorkais. L'un des deux personnages principaux, l'inspecteur Andy Sipowicz (joué par Dennis Franz), épouse Sylvia Costas (jouée par Sharon Lawrence), Assistant District Attorney (assistante du procureur de district). Or celle-ci est de famille grecque orthodoxe. L'on a donc droit à un mariage orthodoxe traditionnel (du moins, je le suppose) dans l'un des épisodes de la saison 2.

Claude le Liseur
Messages : 3900
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Orthodoxie et TV

Message par Claude le Liseur » mar. 27 août 2013 11:19

patrik111 a écrit :Il m'est revenu que l'orthodoxie apparaît de manière inattendue dans la série TV NYPD Blue qui met en scène la vie quotidienne d'un commissariat new-yorkais. L'un des deux personnages principaux, l'inspecteur Andy Sipowicz (joué par Dennis Franz), épouse Sylvia Costas (jouée par Sharon Lawrence), Assistant District Attorney (assistante du procureur de district). Or celle-ci est de famille grecque orthodoxe. L'on a donc droit à un mariage orthodoxe traditionnel (du moins, je le suppose) dans l'un des épisodes de la saison 2.
Je ne le savais pas, mais cela montre au moins que les orthodoxes sont autrement plus présents dans la société étasunienne qu'en Europe occidentale (et ce n'est pas l'adogmatisme au ras des paquerêttes qui va arranger les choses).

Vous avez une très longue scène de mariage orthodoxe traditionnel dans Voyage au bout de l'enfer (The Deer Hunter, Michael Cimino, 1978), scène tournée dans une église orthodoxe de Cleveland, Ohio. Il est à noter que tous les personnages principaux du film sont censés être orthodoxes, puisque ce chef d'oeuvre du cinéma étasunien raconte l'histoire d'un groupe de prolétaires d'origine russe d'une petite ville de Pennsylvanie confrontés à la guerre du Vietnam.

Autre scène de mariage orthodoxe dans Mariage à la grecque (My Big Fat Greek Wedding, Joel Zwick, 2002) - film que j'étais allé voir dans une salle de cinéma d'une localité perdue de la banlieue de Montréal (et c'est interminable, la banlieue de Montréal) en pensant qu'un tel film ne sortirait jamais en Europe... et il a quand même été diffusé en Europe. Au passage, le personnage de WASP joué par John Corbett dans le film est reçu dans l'Orthodoxie par baptême...

Et puis, mais là c'est un gag, il y a l'épisode de Seinfeld (Tom Cherones, 1993) où George Costanza se convertit à l'Orthodoxie au sein de la Latvian Orthodox Church. Le gag, c'est que le scénariste pensait qu'il n'y avait pas d'Eglise orthodoxe lettone et qu'il ne prenait donc aucun risque de fâcher qui que ce soit. Or, l'Eglise orthodoxe lettone existe, mais elle n'a pas été fâchée, loin de là.

On notera qu'en comparaison de cette abondante moisson que nous offre le cinéma et la télévision étasuniens, on ne trouvera pratiquement rien dans les productions françaises, malgré la présence de communautés orthodoxes russes très visibles dans le paysage français entre 1924 et 1939. C'est à peine si je relève la présence d'un faux prêtre orthodoxe et vrai agent de la Sigurimi du camarade Enver Hoxha* dans le délicieux Magnifique (Philippe de Broca, 1973), mais ce faux prêtre célèbre en slavon et non en albanais.Si mes souvenirs ne me trompent pas, il y a un personnage de prêtre orthodoxe russe quelque peu escroc dans Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages (Michel Audiard, 1968).


* Personnage sur lequel les avis sont partagés. Selon le camarade maréchal croate Josep Broz dit Tito, les apports de l'envérisme à la philosophie politique étaient limités: "Ce triste sire d'Enver Hoxha ne connaît du marxisme que le nom". En revanche, pour l'éminent intellectuel de gauche français Gilbert Mury, "le rôle toujours important et souvent décisif d'Enver Hoxha s'explique donc d'abord par cette puissance de généralisation théorique inséparable de sa présence agissante à la tête de toutes les luttes, de la pratique combattante. Il est le dirigeant le plus cher du peuple albanais parce qu'il est le défenseur le plus ferme de la ligne de masse : écouter la base, s'instruire auprès d'elle, reconnaître qu'elle ne s'écarte jamais d'elle-même de la juste ligne, ni de beaucoup, ni pour longtemps. C'est pourquoi l'œuvre d'Enver Hoxha est une application créatrice de la pensée de Marx, Engels, Lénine et Staline." Il semble que c'est encore Philippe de Broca qui a su le mieux réaliser la synthèse de ces deux opinions et livrer le portrait le plus objectif de l'envérisme à travers le personnage du chef de la Sigurimi interprété par Vittorio Caprioli dans Le Magnifique.

patrik111
Messages : 106
Inscription : dim. 03 juil. 2011 18:45

Re: Orthodoxie et film

Message par patrik111 » mar. 27 août 2013 15:26

Merci, Claude, pour ces précisions. Je vais m'empresser de revoir Le Magnifique et Faut pas prendre... du regretté Michel Audiard. J'avoue que, à l'époque, ces allusions à l'orthodoxie m'avaient échappé...

Seinfeld, ce n'est pas ma tasse de thé. Mais je vais essayer de voir Mariage à la grecque (My Big Fat Greek Wedding, Joel Zwick, 2002).

Quant à Gilbert Mury, très justement oublié, j'apprécie hautement votre humour. J'ai eu croisé son fils à Paris il y a plus de trente ans et celui-ci m'avait alors benoîtement expliqué que Staline était le plus grand révolutionnaire mort de l'Histoire (sous-entendu, injustement calomnié, bien sûr). Mais qui se souvient aujourd’hui de ces maos dissidents du PCF? Et qui se souvient que, alors, «révisionniste» (ou «réviso») était, pour ces maos, synonyme d'affidé de l'Union soviétique, censée avoir trahi la pureté révolutionnaire incarnée par les sinistres Mao et Enver Hoxha?

Mais, franchement, je ne m'attendais pas à voir mentionner Mury sur le forum orthodoxe. Mdr!

Claude le Liseur
Messages : 3900
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Orthodoxie et film

Message par Claude le Liseur » mar. 27 août 2013 16:08

patrik111 a écrit : Quant à Gilbert Mury, très justement oublié, j'apprécie hautement votre humour. J'ai eu croisé son fils à Paris il y a plus de trente ans et celui-ci m'avait alors benoîtement expliqué que Staline était le plus grand révolutionnaire mort de l'Histoire (sous-entendu, injustement calomnié, bien sûr). Mais qui se souvient aujourd’hui de ces maos dissidents du PCF? Et qui se souvient que, alors, «révisionniste» (ou «réviso») était, pour ces maos, synonyme d'affidé de l'Union soviétique, censée avoir trahi la pureté révolutionnaire incarnée par les sinistres Mao et Enver Hoxha?

Mais, franchement, je ne m'attendais pas à voir mentionner Mury sur le forum orthodoxe. Mdr!
Je suis heureux que vous ayez apprécié. Vos commentaires sont d'autant plus judicieux que la citation de Mury est tirée d'un recueil de textes d'Enver Hoxha choisis et commentés par Gilbert Mury, recueil intitulé... Face au révisionnisme ! Vous êtes un voyant!

patrik111
Messages : 106
Inscription : dim. 03 juil. 2011 18:45

Re: Orthodoxie et film

Message par patrik111 » mar. 27 août 2013 16:57

Poussé par la curiosité, je suis allé rechercher le film Mariage à la grecque (My Big Fat Greek Wedding, Joel Zwick, 2002) dans ma collection. Je ne l'avais jamais vu et je suis en train de le regarder. Je suis presque plié en deux par son humour. Je n'en suis qu'au début quand l'héroïne raconte son enfance, son éducation grecque à Chicago, et l'arrivée de sa grand-mère venue de Grèce. Merci, liseur Claude, pour ce qui s'annonce comme d'excellents moments de détente!

Nikolas
Messages : 383
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Orthodoxie et film

Message par Nikolas » sam. 31 août 2013 15:09

Souhaitant me détendre après une dure et chaude journée de travail, j'entrepris, hier soir, de chercher et de regarder Mariage à la grecque sur internet. Il se trouve que une fois le film terminé je réalise que je viens de regarder non pas Mariage à la grecque, mais Vacance à la grecque (My life in ruins, Donald Pretie, 2009) qui est aussi une comédie romantique mais de qualité très moyenne, et ayant aussi la même actrice principale, à savoir l'actrice canadienne d'origine grecque Nia Vardalos.
Ce film se déroule en Grèce et l'on y voit principalement des monuments de la Grèce antique. Mais au environ de la trentième minute l'on y voit l'église sainte Marina de Thissio près d'Athènes de l'extérieur et de l'intérieur. Un plan montre très bien le reliquaire de la sainte martyre Marina.
On peut aussi trouver quelques photos de cette église ici : http://www.johnsanidopoulos.com/2010/07 ... issio.html

Claude le Liseur
Messages : 3900
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Orthodoxie et film

Message par Claude le Liseur » lun. 21 oct. 2013 19:46

Claude le Liseur a écrit : La Russie nous préparerait un téléfilm sur la conversion des Ruthènes (tout de même plus bref que d'écrire Slaves orientaux) qui commencerait par une adaptation du célèbre récit d'Ibn Fadlan autrement plus spectaculaire et fidèle à l'Histoire que celles auxquelles les Anglo-Saxons ont procédé dans Le 13e Guerrier (pratiquement coupée au montage) ou dans le feuilleton télévisé Vikings.
Le téléfilm, qui sortirait sous le titre Pусь от заката до рассвета (La Ruthénie du crépuscule à l'aube - allusion évidente à la conversion à l'Orthodoxie) est annoncé depuis bientôt dix-huit mois comme étant en post-production. Différentes informations glanées sur Internet laissent supposer qu'il a réellement été tourné. Mais la sortie se fait attendre.

Répondre