Un protestant chez les orthodoxes

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

christianc
Messages : 107
Inscription : lun. 07 juil. 2003 9:21

Re: Cher Christianc!

Message par christianc » dim. 27 juil. 2003 17:38

totocapt a écrit :Je suis pour ma part plus partisan de ce qui peut-être dégagé à partir de la critique historique des textes sacrés, plutôt que de me jeter la tête la première dedans, en abandonnant tout jugement critique personnel! :)
Mais je n'abandonne pas la "critique" des textes sacrés, la constitution des évangiles a été un processus long , de la probable source "Q" (50??), Texte commun à Matthieu et Marc, la publication et la rédaction de Marc (70) puis de Matthieu Luc et Jean (100)..


Textes du Nouveau Testament dates estimées (
Epître aux Romains [58]
I et II Epître aux Corinthiens [55, 57]
Epître aux Galates [57]
Epître aux Ephésiens [63]
Epître aux Philippiens [60]
Epître aux Colossiens [63]
I et II Epître aux Thessaloniciens [51, 52]
I et II Epître à Timothée [67]
Epître à Tite [67]
Epître à Philémon [63]
Epître aux Hébreux [68]

Autres Epitres

Epître de Jacques [58]
I et II Epître de saint Pierre [67, 100] (1)
I, II et III Epître de Jean [100] (1)
Epître de que Jude [?] (1)
L'Apocalypse de Jean [94]
Cela ne retire rien au contenu Etiologique (le sens des textes) le Christ des Epitres est le Même que le Jésus des Evangiles..

C'est la même communauté qui a produit les mêmes documents, pour nous même nous devons dire que le "Jésus Historique " est difficilement accessible..

Quelques approches excessives ont conduit certains
- à rayer la totalité de l'Evangile de Jean et à remettre en cause à peu près la moitié des autres évangiles, dans leur recherche d'"authenticité"..
- à conclure à la non-historicité de Jésus .. (personnage mythique)
- à remettre en cause les contenus de la foi, y compris la foi en la Résurrection de Jésus Christ ..
- à voir en Jésus un maitre de sagesse et seulement celà..

C'est ce que l'on appelle le contenu de la controverse libérale qui n'est pas suivie par tout le monde



Le Nouveau Testament et les Epitres sont la foi de l'Eglise

A ce sujet Martin Luther disait "Il est heureux que Jésus Christ vienne à nous par la tradition des évangiles car si il venait à nous directement nous ne le reconnaitrions certainement pas " (A l'exemple des Pélerins d'Emmaüs)
En dehors du Canon final du Nouveau Testament il a existé un certain nombre de listes anciennes - Dont le plus ancien (dit : "Canon de Muratori") (Daté du 2eme siècle - )

L'histoire du canon a été structurée par la controverse contre Marcion (qui ne retenait que quelques morceaux des évangiles et les épitres de l'Apotre Paul)..

La liste des écritures est fixées à partir de 200.. Et il est généralement admis une reconnaissance des Evangiles à partir de 120..

Il peut y avoir des discussions sur les datations des manuscrits et des originaux, c'est certain..

Mais celà ne retire rien au sens des textes, l'accord des théologiens de tout bord est de travailler sur ce sens ..
La transmission de la foi n'est elle pas une transmission du sens ?

(J'ai conscience que ce résumé est un peu hatif, mais pour aller plus loin et vraiment au fonds des choses il existe de très bons cours de théologie et d'histoire de l'église qui traitent de ces points ...)

totocapt
Messages : 74
Inscription : jeu. 17 juil. 2003 2:58
Localisation : Europe

Merci!

Message par totocapt » dim. 27 juil. 2003 18:03

N'hésitez surtout pas à m'informer sur les cours de théologie et d'histoire de l'église qui traitent de ces points, s'ils sont ouverts au public et en région parisienne... Merci d'avance pour ces futures informations!
Gnôthi seauton!

christianc
Messages : 107
Inscription : lun. 07 juil. 2003 9:21

Message par christianc » lun. 28 juil. 2003 9:48

En attendant il y a deux livres que je trouve très intéressants sur la position de la Théologie :

"Panorama de la Théologie Contemporaine " Editions du Cerf, qui reprend ces points -
Qui mentionne notamment la critique de Dietrich Boenhoffer sur "la théologie positiviste qui déconnecte Dieu de l'histoire humaine", justement une critique de la "Critique Historique"

La "critique historique" s'est basée sur trois formes de critiques des textes :
- la critique des sources (constitution et édition des écrits)
- la critique des formes (interrogation sur les auteurs)
- la critique du lecteur et de ses préjugés..

Il y a aussi, plus compact un ouvrage plus conservateur "Les manuscrits du Nouveau Testament , peut on s'y fier ?" de FF Bruce (Editions TELOS)

Répondre