Que le Seigneur bénisse notre nouveau Forum !

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

luc
Messages : 4
Inscription : jeu. 19 juin 2003 10:07
Contact :

Que le Seigneur bénisse notre nouveau Forum !

Message par luc » jeu. 19 juin 2003 10:19

J'envoie ce message juste pour faire un essai . J'espére que ça fonctionne trés bien .

Fraternellement à tous et à toutes en N.S Jésus christ !
[/b

luc
Messages : 4
Inscription : jeu. 19 juin 2003 10:07
Contact :

EGLISE

Message par luc » jeu. 19 juin 2003 10:52

Mon Cher Frére Antoine ,
Je publie ici vos anciens articles que vous avez déja écrit dans l'ancien Forum mais aussi dans le mien .
Si vous le permettez , je peux copier aussi vos autres articles .
Merci de me répondre . je pars le 12 juillet dans un lieu où je n'aurai pas la possibilité d'avoir accés à internet .



Une breve introduction à l'écclésiologie orthodoxe .


ÉGLISE

Du mot grec ekklesia, qui veut dire ( correspond à un mot hébreu qahal, qui désigne l'assemblée liturgique
d'Israel. L'Eglise est, en effet, le rassemblement des hommes appelés
par Dieu.
EGLISE
De quels hommes, de quel appel s'agit-il?

Lorsque Jésus-Christ, le Fils de Dieu incarné, commença sur terre
Son oeuvre de salut, Il fut entouré de disciples, d'apôtres. C'est sur
eux que fut envoyé l'Esprit Saint le jour de la Pentecôte, et cette
communauté, dès lors, constitua la première Eglise. La vie des
premières années de cette communauté chrétienne est décrite dans le
livre des Actes des Apôtres. Depuis, l'Eglise vit sur le témoignage
des Apôtres et grâce à l'Esprit Saint qui demeure en elle. Elle est
donc «sainte)> et «apostolique» et elle appelle tous les hommes à
elle. C'est la même Eglise, une, sainte, catholique, apostolique, qui
existe aujourd'hui et contre laquelle «les portes de l'enfer ne
prévaudront jamais » (Matthieu 16, 18). Elle est l'édifice
indestructible, fait de pierres vivantes.

Saint Paul, dans l'Épître aux Éphésiens (1, 22-23), souligne avec
force que I'Eglise est «le Corps» de son Chef suprême qui est le
Christ, et «la plénitude de Celui qui remplit tout en tout », c'est-à-dire
le Saint-Esprit, qui est la source de sa vie. Ce texte de saint Paul est
très important pour comprendre que les deux Personnes divines
accomplissent la même oeuvre : Elles créent l'Eglise dans laquelle se
fera l'union avec Dieu (V. Lossky, Théologie mystique de l'Eglise
d'Orient, op. cit., p. 171). Aussi peut-on dire avec saint Irénée « Là
où est l'Eglise, là est l'Esprit »(Contre les hérésies, III, 24) et avec
saint Ignace : « Là où est le Christ, là se trouve l'Eglise» (Epître aux
Smyrniotes, VIII, 2).

L'Église est à l'image de la vie divine de la Sainte Trinité :
unité et multiplicité, tout ensemble. Elle unit les êtres humains
tout en conservant la diversité personnelle de chacun. Il n'y a
dans l'Eglise du Christ aucun conflit entre liberté et autorité,
unanimité mais non dictature. Le don de l'Esprit a été fait à tous : «Tous
furent remplis de l'Esprit Saint » (Actes 2, 4). C'est un
don d'unité : «Ils se trouvaient tous ensemble dans un même
lieu» (Actes 2, 1). C'est en même temps un don personnel à
chacun de ses membres, car c'est un don de diversité : « Les
langues de feu se partageaient, une sur chacun d'eux » (Actes 2, 3).
C'est dans l'Eglise, par ses sacrements qui reposent sur
l'Eucharistie, que nous pouvons être sauvés: « La liturgie
eucharistique est l'Eglise dans son sens plein» (Mgr Antoine,
Conférence à Notre-Dame de Paris). L'Eglise locale est la
communauté des fidèles rassemblés autour de l'évêque ou de
son représentant pour célébrer l'eucharistie. L'Eglise
orthodoxe est la communion de toutes les églises locales qui
possèdent chacune la plénitude de la catholicité et sont unies
par l'identité de leur foi et de leur témoignage.

Personne n'est sauvé seul. On est sauvé dans l'Église, comme un de
ses membres et en union avec tous ses autres membres (Khomiakoff).

Il ne faut pas confondre le "culte", les offices liturgiques, avec
l'Eglise, bien que ce culte soit inséparable de l'Eglise et que l'Eglise
ne puisse vivre sans le culte. Mais la vraie nature de l'Eglise est la vie
nouvelle de l'homme, en Christ, la vie de l'Eglise est de se
manifester, de s'accomplir comme <>.

L'Église a des aspects visibles et humains, cela est évident, mais aussi
invisibles, puisqu'elle est aussi l'Eglise des saints et des anges, des
vivants, des morts et de ceux qui ne sont pas encore nés, et aussi des
aspects divins, puisque Corps du Christ et demeure du Saint-Esprit.

Les faiblesses et les péchés des hommes membres de ce Corps
existent bien, mais l'assemblée des pécheurs qui se repentent devient
quelque chose de différent et qui les dépasse. < est simultanément pécheur et transfiguré (Mgr Georges Khodr,
Contacts, n° 93).>> En tant qu'institution, l'Eglise présente, hélas,
bien des imperfections, et les péchés de ses membres ternissent son
image. Devant cet aspect humain, fuyons la tentation du désespoir.

Étant un organisme eucharistique, l'Église est aussi un miracle
perpétuel. Au-delà de tous nos problèmes de structures ecclésiales,
au-delà de tous nos malentendus canoniques et juridictionnels, ne
perdons jamais de vue le miracle et le mystère de l'Eglise : le fait que
malgré nos défaillances humaines, l'Eglise reste toujours Dieu avec
nous, l'icône de la Sainte Trinité (Mgr Kallistos Ware, Contacts, n° 122).

L'Église est le lieu, le seul lieu possible de rencontre
personnelle avec le Dieu vivant, le seul lieu possible de notre
déification* (voir V. Lossky, Messager de l'Exarchat du Patriarche
russe en Europe occidentale, n° 30-31, p. 185).
L'Église, Épouse du Christ, est notre mère. Le Pere Jean de Cronstadt
en parle ainsi:

< os. Elle est la vigne vivante, nourrie de Lui et se développant en Lui.
On ne peut jamais penser à l'Eglise en dehors du Seigneur Jésus-
Christ et du Saint-Esprit.>>

Un moine contemporain écrit:

< Dieu qui est en nous (Luc 17, 21). Elle est le ciel sur la terre. Son but
est de demeurer sur la terre, de ne pas fuir le monde jusqu'à ce qu'elle
le prenne en elle, jusqu'à ce qu'elle en fasse un ciel (Père Basile de
Stavronikita, Chant d'entrée, Genève, Labor et Fides, 1980, p. 45).>>


eliazar
Messages : 806
Inscription : jeu. 19 juin 2003 11:02
Localisation : NICE

Message par eliazar » jeu. 19 juin 2003 12:58

Bonjour, cher Luc !

Oui, que le Seigneur bénisse ce nouveau Forum !

Et nous tous qui y particip(er)ons, aussi !

Et qu'Il y répande Sa Paix!

Bien fraternellement

Éliazar
< Demeurons dans la Joie. Prions sans cesse. Rendons grâce en tout... N'éteignons pas l'Esprit ! >

Répondre