à propos des stigmates

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

à propos des stigmates

Message par Claude le Liseur » mar. 16 déc. 2003 17:18

Sur l'ancien forum, il avait été quelques fois question des stigmates de certains "saints" romano-catholiques postérieurs au XIIème siècle. Ces discussions étaient en partie liées à des discussions sur François d'Assise, premier stigmatisé de l'Histoire, dont on sait avec quel acharnement certains veulent à tout prix introduire la vénération dans l'Orthodoxie.
Au sein de ce groupe, l'argument du miraculeux intervient parfois, et on peut en venir à opposer les fameux stigmates à la tradition de l'Eglise.

Il est donc intéressant de constater, au travers de l'anecdote suivante, que l'Eglise catholique romaine elle-même, au Moyen Âge, ne semblait guère penser que les "signes miraculeux" du genre stigmates étaient un argument valable.

L'épisode est tiré du remarquable livre d'Alain Boureau, La Papesse Jeanne, Collection "Champs", Flammarion, Paris 1993 (1ère édition Aubier, Paris 1988), p. 188.

"Entre 1260 et 1271, arrive à Milan une femme avec un jeune enfant qui se nommait Guillelma (ou Guillemette, Guillemine, Wilhelmine) et qui passe pour originaire de Bohême. (...) Son message messianique disait la fin des temps, précédée par sa venue à elle, Guillelma, incarnation du Saint-Esprit.
(...) Guillelma exhibait des stigmates (souligné par moi - NdL) et possédait le pouvoir de guérir; elle mourut en 1282, et fut enterrée dans le cimetière cistercien de Chiaravalle (ce qui montre bien l'ambiguïté de sa situation). On construisit autour de sa tombe une chapelle avec un autel et une image de Guillelma. Un culte s'installa (...) L'Inquisition s'inquiéta de ce culte hétérodoxe et ouvrit un procès en 1300. (...) L'Inquisition fit brûler les ossements de Guillelma (souligné par moi - NdL) et envoya au bûcher les trois disciples les plus éminents: Manfreda de Pirovano, André Saramita et Jacqueline dei Bassani (une autre Humiliée)."

(Notons au passage que le souvenir de cette Manfreda de Pirovano, apparentée aux Visconti, qui s'était proclamée papesse et avait créé des cardinaux (dont une de ses servantes!) avant de finir sur le bûcher de l'Inquisition, est à l'origine de la lame de la Papesse dans le jeu de tarot, cette lame ayant été introduite en son honneur dans le célèbre tarot des Visconti vers 1441-1447: cf. Boureau, op. cit., p. 187 et Gabriele Mandel, Les tarots des Visconti, Vilo, Paris 1974, p. 9.)

Ce qui me paraît intéressant, d'un point de vue religieux, c'est que ceux qui veulent à tout prix nous démontrer la sainteté de François d'Assise par les stigmates, ou (plus actuel et plus dangereux) nous démontrer la vérité de l'enseignement de telle ou telle pseudo-prophétesse contemporaine par les signes prétendument surnaturels qui l'entourent, feraient bien d'observer avec quelle prudence on regardait au Moyen Âge de tels signes. Les stigmates de Guillelmina (pourtant plusieurs décennies après ceux de François d'Assise) n'ont pas impressionné l'Inquisition qui a quand même fait brûler ses ossements. Cela veut dire que, même dans l'Eglise catholique romaine et si peu de temps après la mort de François, on pensait que les stigmates et autres manifestations de ce genre, ne suffisaient pas en eux-mêmes à prouver quoi que ce soit. Alors, que devrions-nous dire, nous orthodoxes contemporains? Voulons-nous être plus crédules que les hétérodoxes du XIVème siècle?

Je ne peux qu'une fois de plus recommander le livre du hiéromoine Séraphin (Rose), Orthodoxy and the Religion of the Future, qui contient des réflexions utiles pour garder le discernement nécessaire face à la prolifération actuelle des fausses prophéties, des faux miracles, des fausses apparitions, et des contrefaçons des dons du Saint-Esprit, dont certaines ecclésioles marginales font une promotion qui sème confusion et désespoir.
Dernière modification par Claude le Liseur le jeu. 18 déc. 2003 22:57, modifié 1 fois.

eliazar
Messages : 806
Inscription : jeu. 19 juin 2003 11:02
Localisation : NICE

Stigmates

Message par eliazar » mer. 17 déc. 2003 12:04

Cher Claude,
Il n’y a malheureusement pas que « certaines ecclésioles marginales » qui fassent à « des fausses prophéties, des faux miracles, des fausses apparitions, et des contrefaçons des dons du Saint-Esprit » - comme tu le rappelles si opportunément - « une promotion qui sème confusion et désespoir ».

L’été dernier, un archimandrite français de l’Église Orthodoxe de Serbie, le p. Antoine CONTAMIN, a emmené comme chaque année une troupe de ses fidèles faire un grand pèlerinage itinérant. Il avait choisi cette fois de leur organiser un petit tour de France des grands sanctuaires de pèlerinage remontant à l’époque d’avant 1 054. Deux ou trois pages de sa revue étaient consacrées aux photos et à une recension de ce pèlerinage ; tout ce qu’on pouvait regretter était qu’il ne les ai jamais fait s’arrêter dans aucun des monastères orthodoxes proches de l’itinéraire qu’il leur avait choisi…

Seulement j’ai eu en mains, quelques semaines après, un encart d’une double page en tout point similaire (photos en couleurs, texte, papier) qui avait été encartée dans les exemplaires de cette revue, mais pas dans le mien ( ?…) et qui relatait la partie de ce pèlerinage « oubliée » par la recension correspondante, brochée dans la revue.
Photos à l’appui, on y voyait le p. Antoine, ses ouailles et les quelques jeunes moines (dont il est « le père Abbé ») qui accompagnaient ce voyage, tous photographiés participant à une cérémonie catholique romaine de récitation du chapelet, ou vénérant les reliques du Curé d’Ars, etc. etc. – et surtout, s’arrêtant sur la tombe de la plus célèbre stigmatisée (française) du XXème siècle, Marthe Robin – fondatrice de l’œuvre très catholique romaine des « Foyers de Charité ».

Serait-ce à Marthe Robin que tu fais allusion, quand tu parles de « ceux qui veulent à tout prix nous démontrer la sainteté de François d'Assise par les stigmates, ou (plus actuel et plus dangereux) nous démontrer la vérité de l'enseignement de telle ou telle pseudo-prophétesse contemporaine par les signes prétendument surnaturels qui l'entourent » ?

Ou bien fais-tu allusion à la compagne de l’ancien Évêque de l’ÉCOF, Mme de Castelbajac, "chargée par l’Archange Michel » (qui l'aurait rebaptisée d'un nouveau nom, par la même occasion) d’une mission assez semblable à celle de la Guillelma de Milan ?

Peux-tu préciser ? Merci d’avance…
< Demeurons dans la Joie. Prions sans cesse. Rendons grâce en tout... N'éteignons pas l'Esprit ! >

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » mer. 17 déc. 2003 13:29

Certes, Eliazar, ce que j'ai écrit à propos des stigmates de Guillelmina va pour tout le pseudo-miraculeux contemporain (Marthe Robin, Medjuogorje) ou plus ancien (stigmates de François d'Assie ou apparition du Sacré-Coeur, par exemple). Mais quand j'évoquais une pseudo-prophétesse contemporaine, je faisais allusion à plus dangereux et plus inquiétant: la pseudo-prophétesse Vassula Ryden, dont nos vieilles connaissances de l'Eglise orthodoxe celtique font une promotion effrénée.

Cette ecclésiole a en Suisse un prêtre qui a créé depuis plusieurs années un site où il proclame sans gêne que son groupe (aux effectifs très incertains) représente "l'Eglise orthodoxe locale de la Suisse". Je renvoie au fil "Eglise orthodoxe celtique" sur ce forum pour rappeler que ce groupe n'a rien à voir avec l'Orthodoxie et beaucoup avec l'exploitation du miraculeux (d'où l'inscription des apparitions de Fatima à leur calendrier ecclésiastique ou les pélerinages de leur primat à Medjugorje). Et eux, contrairement au père Antoine (Contamin), ils n'ont pas publié les livres du père Guettée... Mais ce qui vient maintenant vaut son pesant de chocolat.

Si tu vas à l'adresse www.orthodox.ch/vved.htm , site de l'Eglise orthodoxe celtique en Suisse, tu pourras trouver l'hallucinant texte que je reproduis in extenso, et sans commentaires, car cette prose se suffit amplement à elle-même. Libre à toi de faire des commentaires si tu veux.

"TEMOIGNAGE

Je recommande de tout coeur la lecture et la méditation de l'oeuvre "La Vraie Vie en Dieu" et témoigne en mon âme et conscience de la réalité de l'origine divine des révélations reçues par la prophétesse Vassula, choisie par Dieu, et de leur puissance spirituelle active sur l'âme.

La lecture de cette oeuvre est pour moi, prêtre et déjà engagé depuis longtemps dans l'Eglise, une prodigieuse redécouverte de l'Evangile et un approfondissement de ma foi.

Les messages sont directs et simples, ils parlent du Coeur de Dieu, pour toucher le coeur de l'homme. Ils sont écrits dans une langue accessible à tous et confondent les constructions théologiques compliquées des savants, car le propre de Dieu est la simplicité. J'en ai examiné de près la teneur et constate qu'ils vont exactement dans le sens de l'Eglise une, sainte, catholique et apostolique, et qu'ils respectent parfaitement l'orthodoxie de la foi.

On y retrouve la verve des prophètes de l'ancien testament, la joie sereine des évangélistes, la force éblouissante de l'Apocalypse, la sagesse des sentences des pères du désert, le tout dans le style biblique qui a fait la beauté des Psaumes, la justesse profonde des Proverbes ou la spontanéité du Cantique des cantiques, ce qui ne finira jamais de m'émerveiller.

Le message est écrit pour notre temps, et j'invite toute personne lisant ces lignes à considérer l'urgence d'une telle grâce, et à examiner attentivement le cadeau extraordinaire qu'elle peut recevoir, occasion unique pour sortir son âme de la léthargie de ce monde matérialiste. Je conseille aussi vivement à tout prêtre ou évêque de s'en inspirer abondamment pour son travail pastoral, et il verra alors des prodiges s'accomplir, là où rien ne laissait présager qu'il puisse y en avoir un jour, comme je les ai vus moi-même.

Le Verbe-Christ s'exprime avec une force d'Amour invincible, capable de ressusciter les morts de ce monde sur les trois plans de la Foi, de l'Espérance et de la Charité. Il dit des mots bouleversants qui convertissent le coeur, fortifient l'âme et encouragent l'homme à devenir un véritable "fidèle d'Amour".

Je rends grâce à Dieu pour combler de tant de largesses faibles créatures.

Je remercie Vassula Ryden pour sa disponibilité à se faire rien pour que notre Seigneur Jésus-Christ puisse être Tout à travers sa personne.

Je prie pour que de nombreux fruits viennent encore orner la corbeille dorée des miracles de "La Vraie Vie en Dieu", en particulier celui promis de l'unité de l'Eglise, couronne de nos aspirations d'enfants d'un même Père.

Jésus notre seul Espoir: Vive Ton Sacré Coeur!

Sainte Marie notre Mère à tous: Vive Ton Coeur immaculé!

Gloire éternelle à Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit. Amen.

Dimitri Mottier, prêtre indigne"


On voit ainsi que l'Eglise "orthodoxe" celtique semble se tourner vers une clientèle nouvelle. A noter la louange au Sacré-Coeur, hérésie aux yeux de l'Eglise orthodoxe (le père Guettée et le patriarche Justinien de Roumanie avaient écrit des pages définitives contre les cordicoles), mais dévotion que nous avions vue au calendrier liturgique des Coptes francophones. L'attestation de cet archiprêtre de l'EOC en faveur de l'authenticité des révélations de Vassula Ryden prend tout son sel quand on sait que c'est le métropolite orthodoxe de Suisse (aujourd'hui métropolite titulaire du siège de l'ancienne Andrinople), Mgr Damascène (Papandreou), qui avait rendu un avis négatif après examen des écrits de la prophétesse oecuméniste. On peut aussi voir dans le texte que j'ai cité une pierre posée par l'EOC dans le jardin des orthodoxes suisses.
Ce qui est gênant, c'est que le texte du père Mottier, traduit en allemand et en portugais, est reproduit sur Internet sur un site vassuliste comme étant le témoignage d'un prêtre orthodoxe, et que le public hétérodoxe ne peut pas savoir que malgré le nom qu'elle s'est attribuée, l'Eglise orthodoxe celtique ne fait pas partie de l'Orthodoxie.
Dernière modification par Claude le Liseur le mer. 17 déc. 2003 23:28, modifié 2 fois.

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » mer. 17 déc. 2003 18:42

Mille excuses. J'avais imprimé le texte de l'archiprêtre Mottier lors de ma dernière visite sur le site Internet officiel de l'Eparchie de Suisse de l'Eglise orthodoxe celtique, le 17 novembre 2003. Je viens de constater que le site n'est plus accessible aujourd'hui (Error 404).

Il est néanmoins encore possible de le consulter en tapant le prénom et le nom de ce prélat dans un moteur de recherche du type Google et en consultant les pages "en cache".

Il est toujours possible de consulter les traductions allemande et portugaise du texte de l'archiprêtre Dimitri Mottier sur un site vassuliste (adresse aussi indiquée par ce moteur de recherche), lequel site fait figurer ce témoignage à côté de ceux d'autres membres du "clergé orthodoxe" (orthodoxer Klerus), y compris le professeur Sabev, qui est un théologien laïc (donc pas un clerc!) de Genève, et dont on cite un texte de 1994, antérieur au rappel à l'ordre adressé en janvier 1996 par le métropolite Damascène de Suisse à la voyante Vassula Ryden, rappel à l'ordre qui a réglé la question du côté des orthodoxes de Suisse.

De même que ce site néglige de mentionner d'autres mises en garde adressées par la hiérarchie orthodoxe contre le vassulisme (notamment en Argentine en 1995 et en Crète en 2001).

Au total, sur les quatre membres du "clergé orthodoxe" invoqués par ce site vassuliste à l'appui des "révélations", un est un laïc (le professeur Sabev), deux ne sont pas en communion avec l'Eglise orthodoxe telle qu'on l'entend traditionnellement (un prélat arménien et l'archiprêtre Mottier de l'Eglise celtique de Saint-Dolay) et un seul semble (sous réserve de plus ample information) être un prêtre orthodoxe de New York.

eliazar
Messages : 806
Inscription : jeu. 19 juin 2003 11:02
Localisation : NICE

Stigmates

Message par eliazar » mer. 17 déc. 2003 20:38

Merci d’avoir pris sur ton temps pour recopier cette prose de brosse à reluire. Il y avait après la Libération un écrivain intéressant, à Genève aussi, je crois, qui signait « Romain Mottier ». Je croyais à l’époque que c’était un pseudo , un jeu de mots sur Romainmoutiers. Ce prêtre-nanar serait-il de la famille ? Quelle décadence dans ce cas !

Non, cela n’appelle vraiment aucun commentaire. De l’écœurement plutôt.

J’ai été gavé de ce genre d’enthousiasmes hystériques après ma découverte du Christ, à 24 ans, et à la suite de la bêtise que j’ai faite alors de revenir à l’Église papiste sous le prétexte idiot qu’elle était celle de tous mes ancêtres des deux côtés. J’ai connu (et même vécu en plein dedans) plusieurs histoires qui valaient bien cette prophétesse Vassula.

Dans le petit groupe de convertis que nous étions, il y avait un jeune belge de grande famille, titrée, noblesse papale même si ma mémoire est juste, sur-doué, bardé de doctorats en cours et autres félicitations du jury, bref: une lumière. La grande famille l’a envoyé faire son grand séminaire à regret (il aurait dû de toute évidence devenir ambassadeur), mais direct à Rome. Pendant qu’ils y étaient…
Là-bas, il a découvert en troisième année une jeune Palestinienne, très angéliquement belle, qui était beaucoup mieux certainement que cette Vassula de seconde zône. Enfin, physiquement je ne saurais dire, je n’ai jamais vu ni l’une ni l’autre – mais théologiquement : elle s’appelait Myriam (j’allais dire : c'était bien le moins qu'elle puisse faire) mais avait carrément court-circuité Celle qui a porté ce nom avant elle. Elle ÉTAIT LE CHRIST, cette fois : rien de moins. Pour mieux voiler Sa seconde venue, Il avait choisi de s’incarner en femme !
Et cela marchait ! C’était dans les années ’50. Elle avait une véritable cour qui la suivait dans tout Rome et alentour pour boire son enseignement. Non seulement elle a fait chuter définitivement notre malheureux icare de Philippe, qui n’est jamais devenu le cardinal que tous les conclaves attendaient, et que les prélats vaticanesques amis de sa famille lui ont renvoyé manu militari de Rome à Bruxelles – mais elle s’est également « fait » (en supplément) un VRAI Évêque kto, plein Vatican ! A deux encâblures de la Place Saint-Pierre, il fallait tout de même le faire !

Que ce soit Mme de Castelbajac, ou Vassula, ou cette « divine » Myriam, elles et quelques autres passées ou à venir (ne désespérons pas) ne peuvent que se ressembler … comme les romans d’un même auteur à succès… Car c’est un auteur qui connaît la Bible mieux qu’aucun de nous, qui n’a pas perdu une miette de ce qui nous a été relaté dans les Évangiles (ni du reste), et qui a tous les moyens pour souffler à ces « créatures célestes » des messages où elles s’expriment en effet « avec une force d'Amour invincible, capable de ressusciter les morts de ce monde sur les trois plans de la Foi, de l'Espérance et de la Charité »… Et à « encourager [les hommes] à devenir leurs] véritables "fidèles d'Amour"… ».

Leur « auteur » est un grand auteur, en effet. Et si nous en croyons les prophéties (à commencer par l’Apocalypse), il aura des foules entières d’admirateurs (é)perdus d’avance.

Chez les uniates aussi, il sévissait dur-dur. Mais là, seulement à coups d’icônes suintantes ou lacrymantes. Il sait doser ses effets. Je crois que le papisme attire ces phénomènes comme la nuée porte l’orage…

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » jeu. 18 déc. 2003 1:26

Le nom de l'écrivain Romain Mottier, actif à Genève, que tu cites, était sans doute un jeu de mots avec l'abbaye de Romainmôtier, parce que l'archiprêtre Dimitri Mottier, cité plus haut, est actif en Valais (seul canton où l'EOC déploie son activité en Suisse: la foi du monastère de Saint-Dolay n'a pas encore descendu le Rhône jusqu'à Genève).

Ta Myriam a eu un modèle intéressant au XVIème siècle, qui a influencé le grand humaniste Guillaume Postel, si l'on en croit Alain Boureau, La Papesse Jeanne, Collection Champs, Flammarion, Paris 1993, pp. 223 ss.

"Guillaume Postel et sa papesse Jeanne

Guillaume Postel (1510-1581) fut un de ces grands illuminés de la Renaissance qui mêlèrent l'érudition la plus vaste et l'hermétisme le plus syncrétique; l'éclat de sa réputation et de sa carrière empêche de le réduire à la folie ordinaire des inventeurs de systèmes théosophiques, si nombreux au XVIème siècle. Après des études solides (il fut maître ès arts en 1530), il accompagna en 1535 l'ambassadeur Jean de la Forest à Constantinople, d'où il rapporta de nombreux manuscrits et une connaissance certaine des langues orientales; à son retour, il composa la première grammaire de la langue arabe en français et devint lecteur de mathématiques et de "langues pérégrines" au Collège royal. Il reçut en bénéfice un doyenné en Anjou. Puis il vint à Rome, entra dans la Compagnie de Jésus, dont il fut rapidement exclu, car il mettait déjà en place son système politico-théologique et clamait haut les deux principes qui sous-tendent son oeuvre: la primauté du concile sur le pape et le droit de primogéniture du roi de France sur la Monarchie universelle. En 1547, il s'occupe à Venise d'une traduction glosée du Zohar et parallèlement, à l'hôpital Saint-Jean et Saint-Paul, il assure la direction spirituelle d'une "béate" (le mot désigne à peu près l'équivalent méditerranéen d'une béghine) illettrée, la Mère Jeanne. Cette femme qu'on ne connaît que par Postel lui-même, se disait pape et épouse de Jésus, comme le raconte celui qui devint son exégète: "Me dict, dont fort m'esmerveilloy que, elle, estant femme, le Pape angélique et Reformateur du monde estoit. Ce que, me considerant d'elle comme femme et non estant remplie du Saint Esprit et substance de Jesus, souverain duc de l'Eglise, me scandaliza. Mais quand elle m'eust dict: "Voy sarete il mio figliovolo de la mia substanzia e di quella del mio sposo Jesu generato", alors j'entendis bien ce qu'elle havoit voulu dire en elle mesme, car c'estoit pour moy."
Convaincu par ce message qui l'élit lui-même, Postel part à nouveau pour l'Orient, en Terre Sainte et revient en France en 1551. Il se proclame pape en 1552 sous le nom de Pierre II: malgré ses extravagances, Postel ne réussit pas à intéresser l'Eglise: l'Inquisition le déclare fou ("amens"); il fallut qu'il écrivît contre Paul IV à Rome en 1559 pour qu'on le mît en prison quelque temps. Et Catherine de Médicis lui proposa le préceptorat d'Hercule-François de Valois. Il mourut paisiblement en 1581.
Vers 1550, Jeanne, qu'il appelait aussi Jechochannah ("Grâce du Seigneur" en hébreu) était morte en déléguant son immortalité à Postel, qui se proclama, selon l'enseignement de sa papesse, premier né de la Mère Jeanne et de son époux Jésus, Caïn, fils de l'Adam nouveau et de l'Eve nouvelle. "

D'ici à ce qu'une révélation "reçue" par Vassula Ryden ne donne à l'Eglise orthodoxe celtique un pape Dimitri Ier... Pourquoi pas?

eliazar
Messages : 806
Inscription : jeu. 19 juin 2003 11:02
Localisation : NICE

Stigmates

Message par eliazar » jeu. 18 déc. 2003 16:07

Encore un qui sera mort immortel !

Mais cette obstination à se nommer Pierre II, dès qu'ils se sont faits Pape, cela dénote tout de même un désir profond en eux de voir ce monde disparaître avant eux !

Pierre II étant celui qui clôturera la série, selon une autre prophétie (au fait, était-elle encore du temps de l'orthodoxie de Rome ? question subsidiaire...), choisir son nom, c'est choisir son camp!

Woytila n'a pas poussé le courage jusque là...

Si le prochain le faisait, ma Doué! çà ferait du bruit dans Landerneau!!!

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » ven. 02 janv. 2004 15:25

Le lien www.orthodox.ch/vved.htm que j'avais indiqué plus haut fonctionne de nouveau et chacun pourra s'y reporter pour lire le texte à la gloire de la pseudo-prophétesse Vassula Ryden.

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Stigmates

Message par Claude le Liseur » jeu. 19 févr. 2004 16:30

eliazar a écrit :Encore un qui sera mort immortel !

Mais cette obstination à se nommer Pierre II, dès qu'ils se sont faits Pape, cela dénote tout de même un désir profond en eux de voir ce monde disparaître avant eux !

Pierre II étant celui qui clôturera la série, selon une autre prophétie (au fait, était-elle encore du temps de l'orthodoxie de Rome ? question subsidiaire...), choisir son nom, c'est choisir son camp!

Woytila n'a pas poussé le courage jusque là...

Si le prochain le faisait, ma Doué! çà ferait du bruit dans Landerneau!!!
Eliazar, que les anges du ciel se réjouissent: Pierre II nous a fait l'honneur de s'installer sur Internet.

J'invite tous les lecteurs du forum à faire un petit tour sur le site http://perso.club-internet.fr/custodi/index.htm , où Pierre II en personne nous explique pourquoi il est le Vicaire du Christ, pourquoi Jean-Paul II n'est qu'un imposteur et pourquoi tous les "défenseurs de la tradition apostolique" doivent se rassembler derrière lui.

NATHANIEL
Messages : 14
Inscription : mar. 06 avr. 2004 1:06
Localisation : Tours, France

le site du pape PIERRE II---super rigolo!

Message par NATHANIEL » mer. 07 avr. 2004 16:41

Tours, le 7 avril 2004




Cher Claude,


Je viens de découvrir le site du pape Pierre II: c'est hyper-rigolo!


Nathaniel

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » jeu. 08 avr. 2004 12:07

Cher Nathaniel,

Vous m'avez fait un si grand plaisir en étant le premier à aller voir le site de sa Sainteté Pierre II dont j'avais posté l'adresse voici près de deux mois, que je crois vous remercier en vous donnant l'adresse du site d'un autre pape, installé à Saint-Jovite dans la belle province du Québec (seule région francophone hors d'Europe).

Moins apocalyptique que Pierre II, puisqu'il se contente d'être "Jean-Grégoire XVII, successeur de Pierre par l'élection divine":

www.magnificat.ca/fran/papemyst.htm

Mais il a encore un concurrent, beaucoup plus spectaculaire, avec tout le charme du catholicisme espagnol, Sa Sainteté Grégoire XVII de Palmar de Troya, qui a construit, paraît-il, une réplique du Vatican à Séville:

www.geocities.com/Area51/Lair/7170/ibio1.htm


Au fond, hérésiarque pour hérésiarque, je ne vois pas ce qu'ils ont de moins légitime que Jean Polski II.
Et, pour reprendre un raisonnement d'Antoine, au moins, ils ne sont pas l'incarnation de la Grande Croatie.

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » jeu. 08 avr. 2004 22:30

Le texte où le père Dimitri Mottier, adminstrateur de l'éparchie de Suisse de l'Eglise orthodoxe celtique de Saint-Dolay, se portait garant de l'origine divine des révélations de la prophétesse Vassula Ryden, a tout à coup disparu du site de cette éparchie. Dommage...

Mais il reste disponible en traductions allemande et espagnole sur un site vassuliste:

www.tlig.org/gm/gmmottier.html pour la traduction allemande,

www.tlg.org/sp/spforum047.html pour la traduction espagnole.

La traduction espagnole n'est déjà plus accessible que par les caches de Google.

A propos de cette histoire, le professeur Sabev, invoqué à tort comme caution orthodoxe par les vassulistes, m'a fourni les documents nécessaires à une rectification de leurs affirmations. Je m'acquitterai de cette tâche lorsque je pourrai de nouveau être régulièrement présent sur ce forum général, au mois de mai.

néophyteSerge
Messages : 9
Inscription : lun. 05 avr. 2004 13:24
Localisation : Orléans

clones papaux...

Message par néophyteSerge » sam. 10 avr. 2004 20:18

Bonjour à tous. En tant que nouveau venu sur ce forum et sur la voie de l'orthodoxie je trouve moins "rigolo" que consternante cette prolifération de clones papaux...cela me semble bien refléter le besoin qu'un monde enfoncé dans le matérialisme et s'y sentant très mal a de "prophètes de pacotille" analogues à des présentateurs d'emission best sellers de TV. A quand la "Pape Academy"...
Le plus consternant est que ces discours recruteurs attirent de plus en plus de monde.. Nous n'avons plus de grand inquisiteur et il y a belle lurette que le ridicule ne tue plus personne..
Cette prolifération de faux prophètes annonce certainement la fin d'une époque à défaut d'annoncer celle du monde...

eliazar
Messages : 806
Inscription : jeu. 19 juin 2003 11:02
Localisation : NICE

Message par eliazar » dim. 11 avr. 2004 10:50

Salut, Serge : CHRIST EST RESSUSCITÉ !

Heureusement pour nous tous et pour le Cosmos tout entier, qui frémit dans l'attente de sa résurrection, cette prolifération de faux prophètes (et plus encore l'avidité malsaine avec laquelle les foules se ruent au pied des avions du Pape - comme s'il était l'égal de Michael Jackson! ) annonce non seulement la fin d'une époque, mais le développement de l'Apocalypse dans le temps présent !

Courage et Joie, Serge : A CEUX QUI SONT encore et de plus en plus DANS LES TOMBEAUX, IL A déjà et pour toujours DONNÉ LA VIE !
< Demeurons dans la Joie. Prions sans cesse. Rendons grâce en tout... N'éteignons pas l'Esprit ! >

Axel
Messages : 106
Inscription : jeu. 25 sept. 2003 23:28

Message par Axel » mer. 14 avr. 2004 17:46

Pour prolonger la détente et pour compléter la liste des papes en activité,
je vous propose de découvrir les sites respectifs des Souverains Pontifes Pie XIII et Michaël.

Pape Pie XIII:
http://www.truecatholic.org/pope/

Pape Michaël:
http://popemichael.homestead.com/

Répondre