Page 1 sur 1

Loi sur la bioéthique

Publié : ven. 18 oct. 2019 11:21
par joseph1
Au-delà de la « PMA pour toutes » la loi sur la bioéthique introduit des ruptures : il sépare la procréation de la sexualité par l’introduction de la PMA non-thérapeutique, il rend indépendant de l’âge la faculté de procréer par la légalisation de l’autoconservation des ovocytes ; il encourage l’eugénisme par l’extension du diagnostic prénatal et préimplantatoire ; il donne plus de liberté pour l’exploitation et la modification génétique des embryons humains ; il favorise l’avortement par la suppression du délai de réflexion et de l’autorisation parentale pour les mineur. Comme fondement de la filiation il fait prévaloir la force de la volonté : avec la PMA pour les lesbiennes, une femme peut être considérée comme un père .

La source de cette suppression des interdits est à chercher dans le progressisme : il faut transformer l ' Homme, et apporter ainsi la preuve que l 'on peut se passer du créateur de ce dernier : Dieu. L ' Homme supprime le père, sur terre et dans les cieux, il devient le créateur de son évolution.


La PMA pour toutes, la GPA , la valorisation de l 'homosexualité ont pour but de montrer que l’esprit est capable d’échapper au donné naturel, de le transcender pour ce qui touche à la sexualité.
Avec l 'eugénisme on recherche à maîtriser en plus de la transmission de la vie, son évolution. C 'est le triomphe de l 'Homme des Lumières : rien au dessus de lui pour lui faire prendre conscience de ses limites. L ' Homme sans limites, c 'est l 'aventure.

Re: Loi sur la bioéthique

Publié : mer. 22 janv. 2020 12:25
par joseph1
La lecture des débats relatifs à la loi bioéthique permet de relever certaines propos de parlementaires que je juge choquants.

Un exemple :
"
Mme Muriel Jourda, rapporteur. - L'équipe médicale pluridisciplinaire intervenant dans la procédure d'assistance médicale à la procréation « peut faire appel, si nécessaire, à d'autres spécialistes, notamment un médecin spécialisé en psychiatrie ou un psychologue ». Je propose d'en maintenir le caractère médical en retirant la référence à un « infirmier ayant une compétence en psychiatrie ».

Mme Marie-Pierre de la Gontrie. - Peut-on envisager un entretien psychiatrique pour les couples hétérosexuels qui envisagent de faire des enfants par voie naturelle ?

Mme Muriel Jourda, rapporteur. - En général, ils ne nous préviennent pas. Les entretiens visent, d'une part, à s'assurer que le couple est bien prêt à traverser ensemble l'épreuve difficile que constitue une procédure d'AMP et, d'autre part, à préparer les futurs parents à la manière dont ils devront évoquer sa conception avec l'enfant."

Peut-on envisager un entretien psychiatrique pour les couples hétérosexuels qui envisagent de faire des enfants par voie naturelle ? demande une sénatrice. Voilà , il faudra bientôt que les couples ayant une orientation sexuelle normale demande la permission avant de faire un enfant.
source : http://www.senat.fr/rap/l19-237/l19-23718.html ( cf. immédiatement après le premier tableau relatif à l 'article premier )