Tropaire de Pâques en dix-huit langues

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Claude le Liseur
Messages : 3953
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Tropaire de Pâques en dix-huit langues

Message par Claude le Liseur » jeu. 12 avr. 2018 0:27

Français

Le Christ est ressuscité des morts,
Par la mort Il a terrassé la mort,
À ceux qui gisaient au tombeau
Il a fait don de la vie.

Grec

Χριστὸς Ἀνέστη ἐκ νεκρῶν
θανάτῳ θάνατον πατήσας
καὶ τοῖς ἐν τοῖς μνήμασι
ζωὴν χαρισάμενος.

Latin


Christus resurrexit a mortuis,
Morte mortem calcavit,
Et entibus in sepulchris
Vitam donavit.



Géorgien

ქრისტე აღსდგა მკვდრეთით,
სიკვდილითა სიკვდილისა დამთრგუნველი
და საფლავების
შინათა ცხოვრების მიმნიჭებელი.


Slavon

Хрїсто́съ воскре́се из ме́ртвыхъ,
сме́ртїю смерть попра́въ,
и сȣщимъ во гробѢхъ
живо́тъ дарова́въ.

Arabe

المسيح قام من بين الأموات
و وطئ الموت بالموت
و وهب الحياة
للذين في القبور



Roumain

Hristos a înviat din morţi,
Cu moartea pre moarte călcând,
Şi celor din morminte
Viaţă dăruindu-le!


Ukrainien

Христос Воскрес із мертвих,
смертю смерть подолав,
і тим, що в гробах,
життя дарував.

Serbe

Xристос Васкрсе из мртвиx,
смрћу смрт уништи,
и сивма у гробовима
живот дарова.

Bulgare

Христос възкръсна от мъртвите,
със смъртта си смъртта победи,
и на тия, които са в гробовете,
дарува живот.


Polonais


Chrystus powstał z martwych,
śmiercią podeptał śmierć,
i będącym w grobach
życie dał.

Allemand

Christus ist auferstanden von den Toten,
durch den Tod hat er den Tod zertreten
und denen in den Gräbern
das Leben geschenkt.

Italien


Cristo è risorto dai morti,
con la morte calpestando la morte,
e a coloro che giacevano nei sepolcri
donando vita.

Castillan

Cristo ha resucitado de entre los muertos,
con su muerte ha vencido la muerte,
y a los sepultados ha dado la vida.

Anglais

Christ is risen from the dead,
trampling death by death,
and bestowing life
to those in the tombs.

Norvégien, variante bokmål

Kristus er oppstanden fra de døde,
med døden beseiret Han døden,
og til dem i gravene
gav Han liv.


Néerlandais

Christus is opgestaan uit de doden,
Door Zijn dood vetreedt Hij de dodt
En schenkt het Leven
Aan hen in het graf

Portugais

Cristo ressucitou dos mortos
Pisando a morte com a morte
E dando a vida
Aos sepultados

Claude le Liseur
Messages : 3953
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Tropaire de Pâques en dix-huit langues

Message par Claude le Liseur » jeu. 12 avr. 2018 0:59

Source pour le bulgare: http://www.pravoslavieto.com/bogosluzhe ... shalni.htm


Je n'ai mis le tropaire que pour des langues dont je sais qu'elles ont un usage liturgique réel dans l'Eglise orthodoxe, ou qu'elles ont été utilisées (cas du latin), ne serait-ce que par une seule paroisse (cas du polonais). Pour cette raison, je n'ai pas repris le basque que j'ai trouvé dans le livre des offices de la Semaine radieuse publié par la Métropole orthodoxe roumaine d'Europe occidentale, car je ne sais pas si le basque est réellement utilisé dans la liturgie.

Il me manque l'hébreu (une paroisse à Jérusalem, dont le prêtre est au demeurant francophone), le frison (au moins un monastère aux Pays-Bas), le finnois, l'estonien, le letton (qui a été utilisé avant l'annexion par l'Union soviétique en 1940 et qui l'est peut-être de nouveau aujourd'hui), le suédois (quelques paroisses en Suède, mais aussi en Finlande), le magyar (quelques paroisses en Hongrie), le japonais, le chinois (utilisé avant la fermeture des églises orthodoxes chinoises en 1966), le coréen, le bengali, l'indonésien, l'ourdou (une paroisse au Pakistan), le tagalog (quelques paroisses aux Philippines), plusieurs langues africaines utilisées dans la liturgie - seules ou en complémentarité avec l'anglais ou le français - et diverses langues allogènes de Russie qui étaient utilisées dans la liturgie par les missions orthodoxes avant la prise du pouvoir par les communistes en 1917, et qui le sont peut-être de nouveau aujourd'hui (iakoute, komi, tatar).

Mais rappelons qu'avec l'anglais, le castillan, l'arabe, le portugais, le français, l'allemand et l'italien, on a un très gros pourcentage de la population mondiale, et qu'avec le slavon, le roumain, le grec et l'ukrainien on a l'essentiel de la population orthodoxe qui n'utilise pas les langues citées ci-dessus.

Malgré l'existence durable de paroisses orthodoxes au Japon et en Corée du Sud, depuis maintenant plus d'un siècle, les vicissitudes historiques, c'est-à-dire avant tout l'éradication du christianisme en Asie centrale par Tamerlan au XIVe siècle et la mainmise communiste sur la Chine depuis 1949, font que les langues de la partie la plus nombreuse de l'humanité sont sous-représentées. Je ne crois pas qu'il y ait à l'heure actuelle une seule paroisse orthodoxe, un seul monastère orthodoxe, qui célèbre le culte divin en chinois ou en hindi.
La situation de l'Orthodoxie sur le continent asiatique est très difficile, pour toutes sortes de raisons historiques et à cause du manque chronique de moyens matériels et humains de nos missions. C'est ainsi qu'une tentative d'établir une mission orthodoxe au Népal a échoué en 2015, le seul prêtre missionnaire que l'on avait pu envoyer y ayant laissé sa santé.

Claude le Liseur
Messages : 3953
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Tropaire de Pâques en dix-huit langues

Message par Claude le Liseur » jeu. 12 avr. 2018 1:46

Il manque aussi le gallois, utilisé dans la paroisse orthodoxe de Blaenau Ffestiniog et de Swansea:

http://www.orthodoxchurch.co.uk/Orthodox_Wales.html

Il semblerait aussi que les paroisses du patriarcat de Moscou en Thaïlande utilisent le thaï dans la liturgie, en plus du slavon et de l'anglais, en tout cas à Bangkok:

http://www.orthodox.cn/news/20100112interview_en.htm

http://www.orthodox.or.th/index.php?con ... es&lang=en (l'église de Bangkok est d'une architecture charmante)

Claude le Liseur
Messages : 3953
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Tropaire de Pâques en dix-huit langues

Message par Claude le Liseur » jeu. 12 avr. 2018 12:20

J'ai oublié l'albanais!

Claude le Liseur
Messages : 3953
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Tropaire de Pâques en dix-huit langues

Message par Claude le Liseur » ven. 13 avr. 2018 15:33

Claude le Liseur a écrit :
jeu. 12 avr. 2018 0:59
diverses langues allogènes de Russie qui étaient utilisées dans la liturgie par les missions orthodoxes avant la prise du pouvoir par les communistes en 1917, et qui le sont peut-être de nouveau aujourd'hui (iakoute, komi, tatar).

J'oubliais le succès le plus durable des missions orthodoxes russes du XIXe siècle, à savoir l'évangélisation des Tchouvaches, qui sont le seul peuple allogène de Russie où la foi orthodoxe s'est maintenue pendant la période soviétique:

http://www.bogoslov.ru/en/text/2802034.html

Traduction de l'office de Pâques en tchouvache en 1873, des vigiles, de la liturgie de saint Jean Chrysostome et de l'Horologion en 1884, de l'Octoèque en 1888, des quatre Evangiles en 1890,du Nouveau Testament entier et du Psautier en 1911. Ordination du premier prêtre tchouvache en 1878.

Après la nuit soviétique, la Bible complète a été publiée en tchouvache en 2010. Aucune autre minorité de Russie n'a la Bible complète dans sa langue.

Il est assez remarquable de voir qu'un travail missionnaire qui s'était étalé sur moins d'un demi-siècle (1870-1917) a pu résister à sept décennies d'athéisme communiste obligatoire. C'est un hommage au sérieux du fameux archimandrite Nicolas Illminski, professeur à l'académie de théologie de Kazan et cerveau du travail missionnaire en direction des peuples de la Volga, et de son disciple tchouvache Ivan Yakovlev.

Répondre