Adieu Bébé Charlie

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Claude le Liseur
Messages : 3974
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Adieu Bébé Charlie

Message par Claude le Liseur » mer. 02 mai 2018 14:12

Claude le Liseur a écrit :
mer. 02 mai 2018 14:06
Très bon résumé de l'affaire par Jeanne Smits sur Réinformation.tv en reliant l'exécution d'Alfie Evans à la problématique de l'avortement et de l'eugénisme d'Etat. Croit-on que si, dans les pays européens, de 90 à 100% des parents qui découvrent que l'enfant qu'ils attendent est porteur de trisomie 21 décident de mettre fin à la grossesse alors que, dans l'immense majorité des cas, ils aiment cet enfant, ce n'est pas l'effet d'une pression sociale ? (Le seul homme politique qui, à ma connaissance, ait essayé de lutter contre cette pression sociale et d'exiger que la société montre un signe concret de solidarité envers les parents qui choisissaient de garder leur enfant était un socialiste suisse, Roberto Zanetti, dont le nom mérite au moins une fois d'être mentionné sur un site qui n'est pas destiné à un public helvète.)
Pour info, la déclaration du conseiller aux Etats socialiste soleurois Roberto Zanetti dans sa motion du 18 septembre 2013.

https://www.parlament.ch/de/ratsbetrieb ... d=20133720
Aufgrund neuerer pränataler Diagnosemethoden lässt sich Trisomie 21 während der Schwangerschaft diagnostizieren. Dies hat dann wohl auch dazu geführt, dass Geburten von Kindern mit Trisomie 21 massiv zurückgegangen sind (offenbar gehen Schätzungen von einem Rückgang von bis zu 90 Prozent aus!). Viele Eltern entscheiden sich aus nachvollziehbaren und zu respektierenden Gründen für einen Abbruch einer Schwangerschaft.

Daneben gibt es aber Eltern, die bewusst auf entsprechende pränatale Abklärungen verzichten oder sich trotz Trisomie-21-Diagnose bewusst für die Geburt des Kindes entscheiden.

Diese Eltern haben Anspruch auf gesellschaftliche Anerkennung und Solidarität, die über das Deklamatorische hinausgeht. Ein erster Schritt zu tätiger Solidarität kann die Anerkennung von Trisomie 21 als Geburtsgebrechen sein. Mit der Anerkennung von Trisomie 21 als Geburtsgebrechen werden nicht automatisch Ansprüche gegenüber der IV ausgelöst. Es wird lediglich gewissermassen die Beweislast für die Auslösung von Leistungen der IV umgekehrt. Dies müssen uns Menschen mit Trisomie 21 und ihre Eltern wert sein.
Traduction française officielle sur le site de l'Assemblée fédérale:
Grâce aux nouveaux diagnostics prénataux, la trisomie 21 peut déjà être détectée pendant la grossesse, ce qui a fait reculer fortement le nombre de naissances d'enfants présentant cette pathologie (jusqu'à 90 pour cent d'après certaines estimations!). En effet, de nombreux parents décident de procéder à une interruption de grossesse pour des raisons compréhensibles et respectables.

D'autres renoncent au diagnostic prénatal ou choisissent de garder l'enfant malgré un résultat positif.

Mis à part de belles paroles, ces parents ont le droit d'être reconnus et soutenus par la société. Or, un premier pas dans cette direction serait de reconnaître la trisomie 21 comme infirmité congénitale. Cette reconnaissance ne donnerait pas automatiquement droit à des prestations de l'AI. Elle aurait simplement pour effet d'inverser le fardeau de la preuve pour l'octroi de ces prestations. Cette reconnaissance, nous la devons aux personnes atteintes de trisomie 21 et à leurs parents.
Il est vrai que, comme personne ne peut aller à l'encontre de paroles aussi sensées, la motion Zanetti a été cosignée par 44 des 46 membres de la Chambre haute...

Répondre