Page 5 sur 5

Une société de l'Ours déjà à la Préhistoire !

Publié : sam. 16 sept. 2017 20:25
par Odysseus
La Grand Conseil de la vallée de la Vélèze ayant donc délibéré et missionné ses agents (préhistoriques) pour créer le monde préhistorique nouveau, des empêcheurs de tourner en rond se manifestèrent. Et tout d'abord la Voix de la Sagesse se fit entendre, comme toujours, dans la nuit. Pauvre Voix de la Sagesse ! Voyez plutôt la photographie ci-dessous :

Image
Grotte Chauvet. Un hibou est représenté en face de l'entrée de la "sacristie" et est labouré par plusieurs griffades d'ours.

Comme d'habitude, il y a donc 35.000 ans, la Voix de la Sagesse se retrouva donc exclue !

Un Cheval, soutenu par un mammouth, aussi tenta bien de faire du bruit :

Image Grotte Chauvet. Cheval blessé.

Mais, avait-il bien mesuré la détermination du Grand Conseil ?

Finalement, nous racontent les chercheurs en Préhistoire, des hommes préhistoriques en eurent assez de ce monde de bêtes et particulièrement de ces bêtes ignorantes (de la simple humanité).
Bien que la création du monde préhistorique nouveau fut bien avancée, ils s'aperçurent que la plupart des Préhistoriques n'étaient pratiquement plus que :
------------->des ersatz de préhistoriques ....
------------->vivant dans un ersatz de société préhistorique ...
------------->et que le devenir de l'ensemble devenait problématique,
Alors, ils réagirent. Comment ? Seul un homme de cette époque et de cette sphère pourrait le raconter. Mais pour marquer leur réaction, ils en parsemèrent le sol une salle de la grotte de têtes d'ours (comme autant de trophées)
et
promurent la chasse à l' ours (des grottes et des cavernes) comme but premier de leur religion.
Image Grotte Chauvet : Salle du Fond. Crâne d'ours déposé sur une pierre.

a+


par Odysseus --- et pour le meilleur et non pour le pire.

Re: Aux néo-martyrs du papisme....

Publié : mar. 03 oct. 2017 23:09
par Odysseus
L'Ours a manifestement présidé à l'invention de la grotte Chauvet : car il y est omniprésent.
Les archéologues ont recensé dans cette grotte 190 crânes d'ours.
53 crânes ont été recensés dans la salle dite du "crâne" non loin du fond de la grotte.
De plus, les griffades d'ours sont sur pratiquement toutes les parois .... ce qui signifie, en langage d'ours : "je suis chez moi, içi !".
Egalement, 300 bauges ou "niches à ours" ont été recensés dans toute la grotte.

Image

De plus, derrière le panneau constellé de paumes que l'on peut appeler panneau du "mammouth émissaire", les artistes de ces temps si modernes ont représenté un ours (entre autres !)ainsi qu'un rhilocéros.
- pauvre classe moyenne ! -
Bien que les archéologues s'interrogent sur la chronologie des différentes occupations et sur les possibles visites d'ours des cavernes,
Il se pourrait pourtant bien que la vallée de la Vélèze ne fusse plus peuplée, en ces temps-là, que d'atomes insensés ....

Notons également le mamouth du fond de la grotte : il est petit et encore dans l'enfance : c'est un mamoutheau.

Image

Bref : une vallée.

a+

Odysseus

A ces néo-martyrs du papisme qui avaient de la personnalité !....

Publié : mar. 24 oct. 2017 22:59
par Odysseus
Image

Cette représentation est située à la racine du premier saillant de la paroi (rocheuse) que l'on rencontre (sur la droite).
L'artiste ou plutôt les artistes ont plaqué leur paume sur la paroi, le tout ayant assez vaguement la forme d'un mammouth ou d'un bison assis ou de quelque autre gros animal en position assise.

Non loin, un vague dessin d'ours, à terre et devant le saillant : deux crânes d'ours ...

Curieuse époque tout de même que celle de ces âges rudes et farouches !
Dans quoi étaient-ils donc, ces hommes préhistoriques ? Apparemment, ils n'étaient pas dans l'Evangile de la vie ...

a+

Odysseus.

Panthère et néo-papisme ???

Publié : mer. 25 oct. 2017 22:46
par Odysseus
L'art pariétal de la grotte Chauvet compte une panthère. Panthère que les artistes ont représenté en compagnie d'un ours.
Ce qui est certes très rare, mais aussi ce qui donne assez froid dans le dos !
La réalité qu'ont tenté de transmettre les artistes de la grotte Chauvet à la Préhistoire semble plutôt terrible car sur les 400 représentations pariétales d'animaux, environ 60 % sont carnivores, et dans les ossements d'animaux retrouvés, on trouve quantité d'os d'ours (3703), de loups (18) , de renards (32), de martres (193), de vautours, de hyènes (1) et de panthère (1) !

Image
L'ours et la panthère. Panneau de la salle des Bauges. Grotte Chauvet. France.

Une époque sûrement pas facile ! Voici ce qu' écrit à ce sujet le site http://archeologie.culture.fr/chauvet/fr :

Situé du côté nord de la salle des Bauges, le panneau de la Panthère s’inscrit sur une épaisse lame rocheuse tombant de la voûte.
La surface est creusée de concavités qui ont fortement influencé le cadrage des figures, toutes rouges.
Le Panneau de la Panthère ne compte qu’une dizaine d’animaux. Les ours dominent, suivis des félins et d’un bouquetin.
La présence de la panthère est la principale originalité puisqu’il s’agit de l’unique représentant de son espèce dans la grotte et même dans l’art paléolithique européen.

Je crois volontiers que deux ou trois panneaux de cette grotte
(le panneau du conseil, le panneau de la panthère et le panneau des paumes)
suffisent pour résumer le livre de René Girard :"La violence (gratuite) et le sacré".
Habitait-on à la Préhistoire dans les alentours de la grotte Chauvet, c'était courir (gratuitement) un risque terrible :
celui de tomber sous la rage des anges de cette époque - qui ne devaient pas être des enfants de choeur - auquel s'ajoutait le risque d'être exclus du groupe. Une perspective assez sombre.

Notre époque moderne n'a plus de rapport fonctionnel avec les grottes.
Des bâtiments en pierre dure, construits à la face du Ciel, abritent les liturgies religieuses.

Pourtant, si l'on songe les exclus sont (assez) nombreux dans les villes et dans les campagnes et que, par ailleurs, 'il se vend en France chaque année environ 150 millions de boîtes de psychotropes et de neuroleptiques et 50 millions de boîtes de somnifères, alors un constat s'impose : quelque chose ne tourne pas rond dans la "psyché" collective : trop de télé ? Trop de stress ? Trop de loups ? Trop de supermarchés ? Trop d'ours ? Trop de bétises ? .

Ceci dit, rendons justice aux gens qui font le bien silencieusement : ils existent. Et sont peut-être plus nombreux que l'on ne le croit généralement.

a+

Odysseus

Un divin esprit qui s'exprimait dans le monde souterrain ... ...

Publié : jeu. 23 nov. 2017 21:38
par Odysseus
Dans la grotte de Lascaux figure une image étonnante : on la croit volontiers issue de l'art moderne :

Image
Le grand renne noir - Grotte de Lascaux, Vallée de la Vézère. Dordogne. France. -16.000 à -12.000 av. J.C.

Cet animal un peu fantastique, à mi-chemin entre le cerf et le mégacéros, est un renne, quoique sa ramure, sa forte ramure soit de couleur noire (brrrr !) et paraisse fantastique..
En effet, cette ramure semble se terminer par des mains de sorcières ou de sorcters. Le monde souterrain avait-il donc des gardiens ? Des acteurs ? Ou des manipulateurs ? Les cors de la ramure, situés avant ces mains sont, de façon très visible, relevés (avantageusement) vers le haut.

Dix points, signifiant sans doute autant d' individus, sont curieusement figurés en dessous de ce dessin de renne. Sont-ce là les dix rois de la Nuit de la vallée de la Vézère ? Qui le sait ?

La ramure est à plusieurs étages, signifiant (probablement) aux impétrants que les embûches pour naviguer dans le monde préhistorique sont nombreux, multiples et d'ordre différent...
La société préhistorique de Lascaux était-elle donc totalement sous contrôle ?

L'artiste a figuré l'oeil de ce renne souterrain, ce qui n'est guère rassurant pour les populations de la vallée de la Vézère. Doit-on parler d' une subtile (et souterraine) tyrannie ayant régné à Lascaux en ces temps reculés ?

Adresses, personnes, lieux, activités, gibiers, réunions, champs etc ... Tel devait être le savoir social du préhistorique lambda.
Mais le préhistorique contemporain de Lascaux, de type homme-oiseau, ignorait-il encore quelque chose de cet art si particulier qui consiste à pousser à la vanité pour ne pas répondre aux questions, ignorer brutalement les demandes, éviter les interrogations, taire les activités, cacher les adresses, ne pas faire savoir les évènements, dissimuler les personnes, faire silence sur l'essentiel, fuir les questions génantes, jouer des comédies de dversion, diluer l'important, tromper les attentes, subtiliser les demandes, étouffer les questions, etc ... En bref : tout cet art du silence si délicieusement néfaste. Ces rois de la Nuit n'étaient donc finalement que de vulgaires bouchers. ...

Nous autres les civilisés nous ne pouvons que nous féliciter de nos inventions tellement extraordinaires pour communiquer par le moyen de l'électricité comme le téléphone, l'ordinateur, les serveurs internet etc .... Inventions qui d'ailleurs ne cessent pas d'évoluer vers plus de maîtrise dans l'art de communiquer ...

a+

Odysseus.

Re: Aux néo-martyrs du papisme....

Publié : jeu. 30 nov. 2017 22:04
par Odysseus
Les spécialistes en archéologie pensent que le couvercle posé sur l'humanité a sauté à l'aurignacien.
Et donc, que notre admirable civilisation technologique occidentale a été rendu possible ou a pu s'épanouir tout simplement parce que les aurignaciens avaient inventé (et utilisé) le baton percé.

Mais d'autres pays que ce pays-ci ont connu cette civilisation aurignacienne.

Rien qu'en Europe, les archéologues ont recensé à ce jour près de 300 grottes ornées. Dont 186 en france et à peu près autant en Espagne, paraît-il. En Grèce, en Italie, en Allemagne, en Tchéquie et en Russie les recherches ou les fouilles sont peut-être moins avancées. Mais un tel art pariétal existe, à n'en pas douter.

Néanmoins, il semblerait que le tempérament des habitants de l'Espagne se soit exprimé à l'époque magdalénienne déjà de façon espagnole.
Voyez le taureau de la grotte d'Altamira (époque magdalénienne) :

Image
Taureau de la grotte d'Altamira, Cantabrique, Espagne. Epoque magdalénienne.

Le tempérament espagnol est déjà présent !
Ce bison de l'art pariétal nous donne à voir, déjà, la corrida telle qu'elle se pratiquait à l'époque préhistorique.
Le taureau fonce en bondissant ! olé ! olé ! olé ! Attention au picador !
Toute l'âme espagnole est là. Dans l'art aurignacien de la péninsule ibérique, la fierté est déjà là : les chevaux peints redressent fièrement la tête.
Viva España !

Cette expression est fort différente de cet art pariétal existant au pays des églises et des cathédrales de style romane ou gothique. On ne donne pas à voir de débauche d'énergie, de la force brute, de l'élan énergique. Le couvercle de la marmite saute parce cela boue en dessous ! Non.
Il semble y avoir plus de retenue. Plus de réflexions. Plus d'équilibre. Mais aussi plus de mystères .....

Chaque pays avait déjà son style. Le climat, sans doute, comme l'affirme Monstéquieu, réglait déjà les comportements.

a+

Odysseus.

Re: Aux néo-martyrs du papisme....

Publié : ven. 08 déc. 2017 19:14
par Odysseus
De ~ 300.000 ans av. J.C. à ~ 30.000 ans avant Jésus-Christ, l'homme est répandu sur toute la terre habitée et constitue de petites sociétés éparses, qui vivent de cueillette, de pêche et de chasse.
Parmi ces hommes figurent les Néanderthaliens et les Cro-magnons dont les cultures sont différentes. Néanderthal est avant tout un chasseur. C'est un type d'homme musclé et fortement charpenté quoique de taille peu élevée.

Cro-Magnon, dans ce monde de la jungle où le chasseur impose sa loi fait probablement piètre figure. L'Ignorance était généralisée et générale. Rappelons que la culture de Néanderthal avait inventé le débitage du biface, l'arme du chasseur qui servait aussi pour la boucherie.

Caractéristique de ce monde de chasseurs : le silence ! De 300.000 ans avant Jésus-Christ à - 30.000 ans avant J.C. : le silence, le silence, le silence ! Rien que du silence. Partout. Toujours. Silence.

Que s'est-il passé vers - 35.000 ans avant J.C. ?
La race humaine en a-t-elle eu marre du silence, de ces hommes-oiseaux qui ne répondaient jamais aux questions, qui ne voulaient jamais se dévoiler, et qui utilisaient abondemment le tranchant du biface, pour (probablement) éliminer des concurrents ou se saisir des meilleurs morceaux ? Qui est qui ? Qui fait quoi ? Qui a dit quoi ? Que s'est-il donc passé ? Qui a décidé ? Qui est de mèche avec qui ? Qu'a-t-on donc décidé ? Et pourquoi ? Jusqu'à quand cela va-t-il durer ? Qui en sont les éxécuteurs ? Mais vont-ils me lâcher les sandales (les baskets étaient alors inconnues) ? Mais pourquoi donc ne veulent-ils pas se présenter ? Pourquoi ne déclinent-ils jamais leur identité ? Comment sont-ils aussi nombreux ? Mais en fait : qui a fait quoi ? En raison de quoi ? Au juste, comment se fait-il que ... ? Quand s'arrêtera donc cette cavalcade de cheval (le cinéma était alors inconnu) ? Mais pourquoi font-ils monter le monde de nos grottes sur terre ? Est-ce donc une secte ? Qui donc en fait partie ? Mais à qui obéît donc cette secte ? Et que fait-elle là cette secte ? Que faut-il donc faire ? Que m'arrive-t-il ? Mais que m'a-t-il dit ? Pourquoi sont-ce toujours de mauvaises raisons ? Mais pourquoi trichent-ils ? Mais pourquoi mentent-ils ? Mais pourquoi tout est-il toujours fermé ? Mais que deviennent mes semblables ? Pourquoi n'est-ce donc jamais l'heure ? Pourquoi toujours rien ? Personne ne parle donc ? Pourquoi n'y a-t-il personne ? Vont-ils encore longtemps nous regarder depuis leur fenêtre ? Que font-ils dans leur hutte ? Où tout cela va-t-il ? Où donc cela se passe-t-il ? Pourquoi ne sont-ils pas là ? Que deviennent mes semblables ? Mqis pourquoi ai-je donc encore mal à la tête ? Auraient-ils déjà inventé la démocratie ? Qu'a-t-on donc pu faire ? Ai-je tondu de ma langue ... ?
MARRE DE MARRE ! Ils en avaient marre de marre. Et même plus que marre de re-marre.

Pour en finir, ils ont alors inventé le bâton percé. Avec cette invention, les hommes pouvaient trouver réponse à leurs questions. Ainsi naquit la civilisation ..

Il est probable que cette nouvelle façon de faire induisait une nouvelle culture, des relations plus faciles et moins défiantes, de nouveaux comportements qui étaient tellement supérieurs à ceux de l'ancienne culture qu'elle se répandit sur toute la surface de l'Europe et de la Terre. Etant beaucoup moins absorbés dans des luttes perpétuelles, Cro-Magnon inventa le couteau (en silex) à la fois pour affirmer sa supériorité et également pour organiser sa nouvelle société, Société certainement plus harmonieuse.
Le biface, cette arme de domination des chasseurs, survécut pourtant jusqu'à la période des menhirs. Car les menhirs ne sont finalement que des bifaces dressés vers le ciel... Homo hominis lupus est.

L'éveil de l' Humanité (communément appelé - je ne sais pourquoi - : "aurignacien" ?) a également été observé à Sungir, un important site préhistorique à l'est de Moscou. Les archéologues y ont retrouvé des bâtons percés.

Image
Batons percés en ivoire du site de Sungir, Russie. Paléolithique supérieur.

a+

Odysseus. .

Re: Aux néo-martyrs du papisme....

Publié : jeu. 14 déc. 2017 16:37
par Odysseus
Les Vénus paléolithiques sont des statuettes féminines caractéristiques du Paléolithique supérieur eurasiatique, réalisées en ivoire, en pierre tendre (stéatite, calcite, calcaire) ou en terre cuite. Il en a été découvert plus de deux cents, des Pyrénées aux plaines sibériennes du Lac Baïkal, en passant par les contrées méditerranéennes. toujours de dimensions relativement modestes, comprises entre environ 4 et 25 centimètres.

Le sexe faible, durant les périodes préhistoriques, a dû beaucoup enduré de la malveillance et de la méchanceté des hommes (lupus est homo hominis) et des femmes (mulier mulieribus lupiora est). Quant au sexe fort, il devait, lui, enduré les errements des procédés dits "du bison émissaire" et autres procédés semblables....

Image
Vénus de Willendorf Allemagne.



Image
vénus préhistorique découverte sur le site de Khotylevo 2, dans la région de Bryansk, en Russie.

Cette statue a été sculptée dans de l'ivoire de mammouth, elle mesure 5 cm et daterait de 21.000 à 24.000 ans.


Ces venus constituaient (probablement) une sévère mise en garde contre un certain type de malveillance envers des personnes du sexe féminin en viduité, isolés et sans défense. En effet, les vénus sont représentées sans pieds ni bras (donc sans défense) avec en plus, très souvent, un bonnet profondemment enfoncé sur la tête ; par ailleurs, les traces d'ocre rouge sur la Vénus de Willendorf et la Vénus de Laussel signifierait certainement une mise en garde contre ce type de malveillance. Des situations qui devaient scandaliser,

a+

Odysseus

Re: Aux néo-martyrs du papisme....

Publié : mar. 26 déc. 2017 22:13
par Odysseus
Selon Wikipedia
Sungir est un site archéologique du Paléolithique supérieur en Russie et un des plus anciens enregistrés de l'Homo sapiens en Europe. Il est situé à environ 200 kilomètres à l'est de Moscou, dans la périphérie de Vladimir, et est daté entre 28 000 et 30 000 ans. Découvert en 1955, il a servi de tombe pour un homme plus âgé et deux enfants. Le site a été fouillé entre 1957 et 1977.
Les trois individus enterrés à Sungir étaient tous accompagnés d'objets d'exception dont des lances en ivoire et 13 300 perles en ivoire de mammouth sans doute cousues à l'origine sur leurs vêtements1
.
Parmi les bijoux retrouvés : des pendentifs :
Image

La ressemblance avec le capybara, animal aquatique, (une sorte d'hippopotame en miniature) semble frappante :
Image

Les scientifiques ne se sont pas encore prononcés sur la signification de ces bijoux, mais on peut penser que ce petit hyppopotame, habile aussi bien dans les milieux aquatiques que sur la terre ferme, ayant de plus un fort sens social, avait suscité l'admiration de ces hommes singuliers : les gens de la civilisation de Sungir. Apparemment, des figurines de chevaux n'auraient pas été retrouvées dans ces tombes d'hommes sans doute importants : la civilisation de Sungir était-elle étrangère à ces "cavalcades de chevaux" qui résonnent encore chez nous ?

Les moeurs de cet animal aujourd'hui disparu en Europe (le capybara) mériterait l'attention..

a+

Odysseus

Re: Aux néo-martyrs du papisme....

Publié : mer. 27 déc. 2017 15:41
par Odysseus
Le site préhistorique de Sungir est situé dans la périphérie de la ville de Vladimir. Cette ville, Vladimir, fut le centre politique de la Russie de 1169 à 1327. Elle est située sur la Kliazma qui est un affluent gauche de l'Oka ; cette rivière est donc un sous-affluent de la Volga. Non loin de là, également, des rivières ou des fleuves prennent leur source pour se jeter dans dans les mers du nord et dans la mer de Barents. Bien que les spécialistes ne savent pas bien si les mers froides étaient accessibles à cette époque …

Il semble que l’homme préhistorique organisait sa vie, son territoire à partir des cours d’eau. Des fleuves et rivières, il tirait du poisson, de l’eau pour se laver et faire sa cuisine, de l’aval des rivières et des fleuves lui parvenait le sel pour relever sa cuisine et conserver ses viandes. De leur source arrivaient ,bien certainement, les décisions du pouvoir politique et religieux.

Image
Reconstitution des jeunes gens ensevelis à Sungir, il y a 25.000 ans environ.

Les curieux bijoux retrouvés à Sungir sur le jeune homme et la jeune fille ensevelis, semblent montrer qu'ils appartenaient au pouvoir politique et religieux. Un pouvoir qui maîtrisait les hauteurs des bassins versants de la Russie. Dont fait partie l'important bassin versant de la Volga. Sans doute appartenaient-ils à une famille royale ? Les nombreuses perles de mammouths cousues sur leurs vêtements semblent indiquer de hauts personnages. Le bâton percé est l'instrument nécessaire pour exercer le pouvoir religieux en ces temps où l'humanité sort de son sommeil (léthargique), le pendentif indique une distinction reçu (probablement) et le curieux bijou rond et perçé indique l' autorité, la royauté et la domination sur toute la terre habitée (toujours probablement). Sans doute étaient-ils les garants d'un Etat de Droit.


Image
bâton percé, rondelle et figurine trouvés à Sungir

Songeons que nous sommes à l'époque où l'homme préhistorique occidental de l'Europe de l'Ouest s'éveille également et pratique l'art rupestre souterrain dans des grottes, afin de dénoncer des pratiques de "bison emissaire" et autres pratiques semblables pour laisser dépérir de faim et de soif ses semblables. ....C'est, tout au moins, ce qu'il transparaît de façon immédiate des fouilles des archéologues occidentaux...

a+

Odysseus.