L’Église orthodoxe maya du Guatemala

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Claude le Liseur
Messages : 3905
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

L’Église orthodoxe maya du Guatemala

Message par Claude le Liseur » mar. 04 nov. 2014 17:37

Dans le calendrier du patriarcat œcuménique de Constantinople pour l’année 2012 (Thessalonique, 2011) - dernière édition en ma possession de cet annuaire, dans la partie de l’annuaire relative à la métropole de Mexico, p. 952, j'ai relevé l'information qu'en 2011, le métropolite de Mexico, Monseigneur Athénagoras (dans le monde Georges Anastasiadis), avait reçu dans l'Orthodoxie 500'000 citoyens du Guatemala, pour la plupart d'ethnie maya, avec 358 églises et chapelles, mais que cela rendait nécessaire un gros travail de catéchèse (sous-entendu pour que les convertis ne le soient pas que de manière administrative).

Il est toujours réjouissant, à l'heure où l'on nous explique, en Europe occidentale, que l'on ne peut prier Dieu qu'en slavon, de découvrir des évêques qui connaissent le sens du mot apostolique. C'est donc avec sympathie que j'ai appris la naissance de cette Orthodoxie maya au sein du patriarcat de Constantinople.

Comme je suis toutefois habitué aux libertés que notre clergé prend souvent avec les statistiques (les 120 millions de fidèles du patriarcat de Moscou !), ce chiffre de 500'000 Amérindiens convertis à l'Orthodoxie me semblait peu crédible.

Ne pouvant toutefois pas avoir plus d'informations de première main, j'ai fait quelques recherches sur Internet qui apportent des nouvelles réjouissantes.

Il y a même un site Internet entièrement consacré à l'Orthodoxie maya: http://www.mayanorthodoxy.com/

Le nombre des convertis à l'Orthodoxie au Guatemala s'élève à environ 150'000. C'est certes moins que les 500'000 initialement annoncés, mais cela représente toute de même déjà 1% de la population de ce pays.

Le mouvement orthodoxe au Guatemala ne procède pas, à l'origine, d'une mission étrangère, mais il s'agit d'une initiative autochtone, qui a suivi le long cheminement vers l'Orthodoxie d'un ancien prêtre catholique romain, ancien député démocrate-chrétien, devenu évêque catholique indépendant, puis reçu comme archimandrite dans l'Orthodoxie, le RP Andrés Girón de Leon, décédé en 2014. Puisse cet exemple donner à réfléchir: l'Église orthodoxe s'obstine dans un dialogue œcuménique qui n'a pas converti un seul hétérodoxe et désespéré beaucoup d'orthodoxes avec des Églises hétérodoxes officielles, qui sont souvent de plus en plus éloignées de l'Orthodoxie, alors que c'est bien sur les marges de ces Églises que se trouvent les gens les plus proches de nous. En d'autres termes,pourquoi s'obstiner à dialoguer avec les Églises luthériennes officielles de Scandinavie, qui vont de provocation en provocation (consécration au siège épiscopal de Stockholm d'une lesbienne "mariée" avec une autre "prêtresse") et ne pas chercher à entrer en dialogue avec les groupes luthériens confessants, beaucoup plus proches de nous bien que non marqués du sceau de l'officialité, comme la Nordisk-katolske Kirke (Église catholique nordique) de Norvège, qui a commencé à s'implanter en Suède ?

Il est à ce titre intéressant de lire cette page Internet de la métropole de Mexico http://www.goarchmexico.org/news_121231_4.html , qui, au-delà de la condamnation politiquement correcte du prosélytisme, rappelle que de nombreux groupes et de nombreuses personnes demandent à trouver refuge dans le sein de l'Église orthodoxe. Oh que oui! Il y en aura, des luthériens confessants, des anglicans et méthodistes traditionnels, des catholiques indépendants, qui frapperont à la porte de l'Église; et ou nous les accueillerons comme l'a fait le métropolite Athénagoras, ou Dieu nous jugera sévèrement.

En outre, dans le contexte de l'Amérique latine, après des siècles de déceptions, il est normal que de plus en plus de gens rompent les liens de sujétion qui les enchaînent au Vatican. Mais, d'habitude, ils le font en rejoignant les groupes pentecôtistes. Catholique romain à 90% en 1970, le Brésil ne l'était plus qu'à 65% quarante ans plus tard: 40 millions de pentecôtistes! Il est bon que, pour une fois, un hiérarque orthodoxe ait réussi à s'affranchir des pesanteurs de l'ethnophylétisme pour accueillir ceux qui voulaient rejoindre la maison du Père.

Appel du métropolite Athénagoras de Mexico, avec photographies d'une des églises orthodoxes récemment construites au Guatemala:http://www.oodegr.com/english/ieraposto ... hodoxy.htm

Pour revenir au sujet des Mayas orthodoxes, ils ont reçu l'assistance de prêtres envoyés par les organisations missionnaires orthodoxes des États-Unis d'Amérique qui poursuivent le travail pastoral et social.

On trouvera ici (en anglais) l'interview d'un de ces prêtres, le RP Peter Jackson, qui évoque le chiffre de 150'000 orthodoxes mayas et parle de la plus grande conversion de masse à l'Orthodoxie depuis le baptême de la Ruthénie en 988. (Pour ma part, je sais qu'il y a au moins 500'000 orthodoxes au Kenya, mais je ne sais pas combien se sont convertis d'un coup quand le mouvement a commencé dans les années 1940.) Il parle aussi de 338 paroisses, avec seulement 8 prêtres: un des prêtres est responsable de 50 paroisses!

Page Facebook de la famille Jackson, missionnaires orthodoxes au Guatemala: https://www.facebook.com/jacksonsorthodoxguatemala


Il est désormais possible de commander sur Internet des ornements ecclésiastiques orthodoxes fabriqués par des paysannes guatémaltèques grâce à la création d'un atelier et à la transmission de l'art de la couture ecclésiastique:

http://mayanartisanstudios.com/


Témoignage d'un séminariste orthodoxe étasunien à propos du Guatemala orthodoxe, avec de très belles photos de l'église du monastère de moniales récemment fondé:

http://www.svots.edu/headlines/seminari ... y-guatemal


En parallèle au mouvement reçu dans l'Orthodoxie par le patriarcat de Constantinople en 2010, un monastère de moniales et orphelinat reçu dans l'Orthodoxie par le patriarcat d'Antioche en 1993: http://hogarafaelayau.org/cms/pages/who-we-are.php

Je suis d'autant plus touché que les moniales expliquent sur leur site Internet qu'elles ont commencé leur voyage vers l'Orthodoxie en 1987 après avoir reçu, lors d'un voyage à Genève, la bénédiction de mon propre père spirituel, le métropolite Damascène de Suisse d'éternelle mémoire!

A Dieu la gloire!

Claude le Liseur
Messages : 3905
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: L’Église orthodoxe maya du Guatemala

Message par Claude le Liseur » ven. 14 nov. 2014 11:59

Claude le Liseur a écrit :
Comme je suis toutefois habitué aux libertés que notre clergé prend souvent avec les statistiques (les 120 millions de fidèles du patriarcat de Moscou !), ce chiffre de 500'000 Amérindiens convertis à l'Orthodoxie me semblait peu crédible.

Dans un prochain article, plus fort encore que 40 millions de baptisés transformés en 120 millions de fidèles du patriarcat de Moscou: comment l'Organisation internationale de la Francophonie transforme 120 millions de francophones en 274 millions. 154 millions de personnes inventées par l'OIF, ou comment 70 gouvernements sont censés cautionner une galéjade encore plus grandiose que toutes les manipulations statistiques imaginées par les plus médiatiques de nos métropolites.

L'OIF nous avait déjà infligé, pour certains pays, des multiplications par 100 entre la réalité et ses statistiques dans ses précédents rapports, elle vient en 2014 de procéder dans un cas à une multiplication par 298. Tous les records sont battus et les statistiques soviétiques apparaissent désormais comme un modèle de sérieux en comparaison. Le plus irréaliste des hiérarques orthodoxes n'a jamais dépassé la multiplication par 5. Une multiplication par 298! Notre pauvre clergé qui n'a pas à sa disposition de statisticiens, de démographes et d'attachés culturels pour arriver à multiplier la réalité par 298!

Répondre