Paris, ville ténèbre?

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Claude le Liseur
Messages : 3900
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Paris, ville ténèbre?

Message par Claude le Liseur » dim. 01 déc. 2013 18:49

Nous apprenons aujourd'hui que les Femen, militantes féministes ukrainiennes anti-Poutine, anti-Russie, anti-Ukraine, anti-christianisme, anti-Islam, bref anti-tout ce qui n'a pas l'heur de plaire à la fondation Soros et autres organisations dites non gouvernementales parce qu'elles ne reçoivent de subventions que du gouvernement des Etats-Unis d'Amérique, se sont distinguées aujourd'hui en urinant en public, devant l'ambassade d'Ukraine à Paris, sur la photographie du président ukrainien Ianoukovitch.

http://fr.news.yahoo.com/video/paris-le ... ml?%20vp=1

C'est beau, c'est élégant, c'est sans doute ce qu'il reste du gai Paris et de l'esprit français sous le régime Hollande qui a fait de Paris la base arrière de ces professionnelles du blasphème et de la provocation gratuite.

Vous noterez, sur la vidéo, que la cheftaine des Femen ne s'exprime qu'en anglais: je comprends qu'elle n'ait guère fait l'effort d'apprendre la langue du pays dans laquelle elle réside depuis plus d'un an (quand on voit un pareil degré de soumission du gouvernement français à l'agenda Soros, on ne peut certes pas ressentir le besoin d'apprendre la langue des inférieurs), mais je suis bien forcé d'en déduire que la manifestation n'est pas destinée au public ukrainien ou russe, mais que le but est bien d'enfoncer l'Europe occidentale un peu plus loin dans l'ordure.

On notera que cette dame a obtenu l'asile politique en France parce qu'elle risquait des "persécutions" en Ukraine pour avoir brisé une croix. Même pas une croix orthodoxe comme elle le souhaitait, mais une croix uniate, érigée en souvenir du Holodomor (extermination par la faim d'au moins 5 millions d'Ukrainiens par les communistes en 1933) et des persécutions religieuses du régime soviétique. On notera que, dans la France socialiste, qui semble prendre décidément une orientation anti-chrétienne de plus en plus marquée, la destruction d'une croix est un acte qui permet d'obtenir l'asile politique, de se faire inviter régulièrement à la télévision française pour y étaler son anglais d'aéroport (là encore, je comprends qu'elle ne souhaite pas apprendre la langue de gens qui lui montrent tous les jours qu'ils aiment être humiliés, mais pourquoi ne s'exprime-t-elle jamais en ukrainien ou en russe?) et, je suppose, de recevoir des prestations du contribuable français cocu et content de l'être.

Jusqu'à présent, je ne souhaitais pas intervenir à propos des provocations des Pussy Riot (leur nom même en dit assez long!), des Femen et autres graines que Soros a semées et que le vent emportera. Mais là, c'est trop. Passe encore que le gouvernement socialiste français, enragé dans son combat contre tout ce qui est traditionnel et enraciné, ait décidé de faire de Paris la base arrière d'une offensive contre les Eglises orthodoxes russe et ukrainienne, décision qui se traduit surtout par l'ouverture d'un asile (dans tous les sens de ce terme) pour hurluberlus, mais de là à encourager les gens à uriner devant une ambassade.

Je pèse mes mots: dans la mesure où ce groupe ne semble exister que par la grâce des gouvernements des Etats-Unis d'Amérique et de la France, je me vois dans l'obligation de constater que le gouvernement de M. François Hollande en est réduit à faire passer sa vision du monde par la miction en public devant la représentation d'un Etat étranger. Etrange conception des relations diplomatiques, de l'action politique, du bon goût et, en fin de compte, du féminisme (puisque ces gens-là n'ont que ce mot à la bouche).

J'ai les idées larges, mais là, c'est vraiment trop.

Si c'est cela, la vie parisienne, peut-on vraiment encore parler de Ville Lumière?

Henri
Messages : 59
Inscription : mar. 25 oct. 2005 11:19
Localisation : Aude, France

Re: Paris, ville ténèbre?

Message par Henri » lun. 09 déc. 2013 14:20

Merci Claude d'exprimer aussi clairement ce je pense, sans avoir ni le talent ni la culture pour l'exprimer. Merci, ça fait du bien.
Seigneur Jésus Christ, Fils du Dieu Vivant, fais-moi miséricorde.

Répondre