Isidore de Séville

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Répondre
Alexandre Antoine
Messages : 7
Inscription : lun. 05 déc. 2011 7:41

Isidore de Séville

Message par Alexandre Antoine »

Que pensez-vous d’Isidore de Séville dans les Églises Orthodoxes? Y-a-t-il une raison particulière pour qu’il ne soit pas reconnu autant que son frère Saint Léandre? Ou peut-être est-ce seulement dû au fait qu’Isidore a été pratiquement oublié même en Occident à cause des diverses conquêtes de la péninsule ibérique?

Claude le Liseur
Messages : 4200
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Isidore de Séville

Message par Claude le Liseur »

Alexandre Antoine a écrit :Que pensez-vous d’Isidore de Séville dans les Églises Orthodoxes? Y-a-t-il une raison particulière pour qu’il ne soit pas reconnu autant que son frère Saint Léandre? Ou peut-être est-ce seulement dû au fait qu’Isidore a été pratiquement oublié même en Occident à cause des diverses conquêtes de la péninsule ibérique?
Vous savez, la plupart des saints des pays d'Europe occidentale ont été complètement oubliés par les orthodoxes.

D'abord, pendant des siècles, il n'y a pas eu de souci de faire un sanctoral unifié pour toutes les Eglises locales. Par conséquent, seuls quelques saints latins, dont le renom était particulièrement grand, ont trouvé leur place dans les calendriers "byzantins" avant le schisme: pour l'essentiel des saints d'Italie - l'Italie du Sud et le Latium étant bien représentés pour des raisons de proximité géographique et culturelle (le monastère uniate de Grottaferrata est encore un témoin de la longue présence de la langue grecque à Rome), encore que saint Ambroise de Milan ait aussi été inscrit dans les calendriers grecs. Peu de saints des Gaules - saint Martin, bien sûr. Encore moins de saints d'Espagne - et saint Herménégild plus que saint Léandre ou saint Isidore.
A l'extrême fin du Xe siècle et au début du XIe siècle, les calendriers en usage en Ruthénie (futures Russie, Biélorussie, Ukraine et Ruthénie subcarpatique) ont reçu d'autres saints des pays latins par le biais de contacts avec une Eglise de langue latine implantée en terre slave qui était l'Eglise (encore orthodoxe) de Bohême - Ruthénie est la vraie traduction française du terme Русь que l'on a essayé de mettre à la mode sous la translittération Rous'. C'est ainsi que saint Martin de Tours ne figure pas à la même date dans les calendriers russes et dans les calendriers grecs - preuve que la réception s'est faite de manière indépendante. On trouve ainsi dans les calendriers russes la mémoire de saint Julien du Mans, qui ne figure (ou plutôt ne figurait pas) dans les calendriers grecs. Ceci n'a évidemment aucun influence sur les fidèles, puisque je me demande bien qui, en Russie, peut deviner que derrière le Святитель Иулиан, епископ Кеноманийский (sviatitel' Ioulian, episkop Kenomaniiskii) se cache saint Julien de Cenomanum ou des Cénomans, c'est-à-dire du Mans. (Le nom latin du Mans est Cenomanum, qui se prononçait Kenomanoum, d'où la transcription russe, l'ancien nom latin ayant été Civitas Cenomanensis, la Cité des Cénomans - peuple gaulois établi dans la région.) Au contraire, en Russie, par confusion entre Cénomans et Crémone, il est transformé en un évêque d'Italie du Nord (par exemple ici: http://iconsv.ru/index.php?option=com_j ... 2&Itemid=3 ) et, sur le Wikipédia russe http://ru.wikipedia.org/wiki/%D0%98%D1% ... 0%B8%D0%B9 , saint Julien du Mans devient un "saint catholique romain" nommé Иулиан Ле-Манский (Ioulian Le-Manskii), tout ceci par ignorance de l'Histoire, de l'Histoire ecclésiastique et des langues romanes. Donc, avec tant de brouillard plus ou moins entretenu, il est finalement peu important que tel ou tel saint occidental ait trouvé sa place dans les anciens calendriers grecs ou slaves.
Ce qui est plus significatif, c'est qu'il y a en Grèce, depuis quelques décennies, un regain d'intérêt pour les saints orthodoxes de l'Europe occidentale. On a peint en Grèce des icônes de saint Benoît de Nursie. Le professeur Piperakis, qui enseignait la microbiologie à l'université d'Athènes, s'est consacré depuis sa retraite à faire connaître les saints orthodoxes oubliés des pays d'Europe occidentale et aussi des pays d'Extrême-Orient. Il est d'ailleurs l'auteur d'un Santoral Ortodoxo Español, publié par la maison d'édition de l'Eglise orthodoxe de Grèce, dont j'ai publié une brève recension sur le présent forum (ici: viewtopic.php?f=1&t=327&p=13826 ). La Grèce, pays méditerranéen et où des langues comme l'espagnol, l'italien et le français sont encore parlées (alors que, dans les autres pays à majorité orthodoxe, on ne connaît presque plus que l'anglais, l'allemand ayant perdu depuis vingt ans la plupart de ses positions), est à ma connaissance le seul pays où se manifeste un certain intérêt pour les saints orthodoxes des pays romans. En Roumanie, il y a eu en 2006 une publication de Vlad Benea sur les saints orthodoxes des îles Britanniques (il me fut expliqué par un professeur de théologie de là-bas que le choix des saints des îles Britanniques était précisément motivé par le fait que toute la documentation sur le sujet était en anglais) que l'on trouve sur le site de l'archiprêtre Andrew Philips de l'Eglise orthodoxe russe à l'étranger (texte original roumain ici: http://www.orthodoxengland.org.uk/pdf/sib.pdf ).
On constate donc un début d'intérêt et de publications sur les saints orthodoxes des pays romans (en Grèce) et des pays anglo-saxons (en Roumanie) qui pourrait redonner une importance oubliée à ces quelques saints latins qui, dès le VIe ou le Xe siècle, avaient été vénérés chez les Grecs et les Slaves orientaux.

Alexandre Antoine
Messages : 7
Inscription : lun. 05 déc. 2011 7:41

Re: Isidore de Séville

Message par Alexandre Antoine »

Merci de cette réponse étoffée.

Nikolas
Messages : 412
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Isidore de Séville

Message par Nikolas »

Saint Isidore de Séville
Image


Saint Léandre de Séville
Image

Alexandre Antoine
Messages : 7
Inscription : lun. 05 déc. 2011 7:41

Re: Isidore de Séville

Message par Alexandre Antoine »

Merci pour les icônes.

Claude le Liseur
Messages : 4200
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Isidore de Séville

Message par Claude le Liseur »

L'icône de saint Isidore de Séville est une oeuvre d'un personnage remarquable de l'Orthodoxie contemporaine, le professeur Georges Emmanuel Pipérakis, qui après avoir eu une carrière professionnelle comme professeur de microbiologie à la faculté de médecine de l'université d'Athènes, s'est consacré à l'iconographie et à l'hagiologie, ayant en particulier écrit des monographies sur les saints de pays où l'Orthodoxie est aujourd'hui très minoritaire (la Chine, puis l'Asie en général; l'Europe occidentale en général, puis l'Espagne en particulier).

Cette icône se trouve reproduite, avec plusieurs autres icônes de saints ibériques peintes par Pipérakis, dans un martyrologe orthodoxe espagnol qui avait été publié par la Diaconie apostolique de l'Eglise de Grèce à l'occasion de la consécration de l'église orthodoxe de La Havane (Cuba) en 2003 (édition bilingue grec / castillan) ( sur le présent forum: viewtopic.php?f=1&t=296&p=16844 ):

Georges Emmanuel Pipérakis

Ισπανικό ὁρθόδοξο συναξάρι / Santoral Ortodoxo Español

Diaconie apostolique de l'Église de Grèce, Athènes 2003

L'icône est reproduite p. 45 en face du texte grec, et p. 99 en face du texte castillan.

Alexandre Antoine
Messages : 7
Inscription : lun. 05 déc. 2011 7:41

Re: Isidore de Séville

Message par Alexandre Antoine »

Merci pour toutes ces informations, mais je dois dire que je suis encore un peu confus. J’ai vu dans l’article : « Les saints orthodoxes en Espagne », qu’Isidore de Séville était critiqué par les orthodoxes à cause de sa filiation supposée au filioquisme et à cause de certaines des ces thèses. Cela me semble fort étrange, sachant qu’Isidore a été élevé à toute fin pratique par son frère Saint Léandre qui était un défenseur de la foi.

Si je comprends bien le cas d’Isidore fait débat. Si c’est bien le cas, je me suffirai ici de cette réponse ne voulant pas causer plus d’affrontements.

Claude le Liseur
Messages : 4200
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Isidore de Séville

Message par Claude le Liseur »

Alexandre Antoine a écrit :Merci pour toutes ces informations, mais je dois dire que je suis encore un peu confus. J’ai vu dans l’article : « Les saints orthodoxes en Espagne », qu’Isidore de Séville était critiqué par les orthodoxes à cause de sa filiation supposée au filioquisme et à cause de certaines des ces thèses. Cela me semble fort étrange, sachant qu’Isidore a été élevé à toute fin pratique par son frère Saint Léandre qui était un défenseur de la foi.

Si je comprends bien le cas d’Isidore fait débat. Si c’est bien le cas, je me suffirai ici de cette réponse ne voulant pas causer plus d’affrontements.
Ce n'est pas le seul personnage critiqué qui figure quand même au calendrier des saints (cf. la lettre de saint Photios au patriarche d'Aquilée).

J-Gabriel
Messages : 674
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Isidore de Séville

Message par J-Gabriel »

Claude le Liseur a écrit :
Ce n'est pas le seul personnage critiqué qui figure quand même au calendrier des saints (cf. la lettre de saint Photios au patriarche d'Aquilée).
A propos de cette lettre je me propose de la recopier ici, si pas déjà fait à une place. J'entend celle parue p.93 à 115 dans Oeuvres Trinitaires I de la frat. St Grégoire Palamas .

Claude le Liseur
Messages : 4200
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Isidore de Séville

Message par Claude le Liseur »

J-Gabriel a écrit :
Claude le Liseur a écrit :
Ce n'est pas le seul personnage critiqué qui figure quand même au calendrier des saints (cf. la lettre de saint Photios au patriarche d'Aquilée).
A propos de cette lettre je me propose de la recopier ici, si pas déjà fait à une place. J'entend celle parue p.93 à 115 dans Oeuvres Trinitaires I de la frat. St Grégoire Palamas .
Merci d'avance si vous pouviez la recopier... mais cela justifierait un fil spécial.

J-Gabriel
Messages : 674
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Isidore de Séville

Message par J-Gabriel »

Claude le Liseur a écrit :Merci d'avance si vous pouviez la recopier... mais cela justifierait un fil spécial.
J'hésitais, et suite à votre suggestion je la publie effectivement sur un nouveau fil : Lettre de saint Photios au Métropolite d’Aquilée

Je précise que grâce à cela je vais prendre connaissance de cette Lettre. En effet un aimable libraire m'avait photocopié le bouquin où elle s'y trouve; et jusqu'à maintenant je n'ai lu que son introduction p.5-15.

Répondre