Que penser du curé d'Ars?

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Répondre
patrik111
Messages : 107
Inscription : dim. 03 juil. 2011 18:45

Que penser du curé d'Ars?

Message par patrik111 » ven. 05 août 2011 22:26

Dans un autre fil,
Claude le Liseur a écrit :[
[...] nous avons expliqué que nous ne retenions que les saints morts avant 1014 et vénérés avant 1054, sauf dans les cas de saint Etienne de Hongrie et saint Olaf de Norvège sur lesquels l'Eglise s'est prononcée. Godlieve est morte en 1073, donc largement en dehors des dates retenues. Rien ne vous interdit de la vénérer à titre privé, mais il me paraît nécessaire de procéder à plus ample examen avant de l'insérer dans le calendrier.
En fait, une des raisons de cette circonspection est que plus on avance dans le processus de rupture entre la Papauté et l'Eglise, plus les vies des saints ont été truquées. Il y a un monde entre les actes des martyrs du IIIe siècle, qui sont circonstanciés, et la Légende dorée de Jacques de Voragine (XIIIe siècle), qui relève purement et simplement du conte. Soit dit en passant, rien n'aura plus nui à la vénération des saints en Occident, ouvrant ainsi un magnifique boulevard pour le protestantisme, que cette récriture-falsification massive des hagiographies dans le cadre du schisme papal.
Que pensez-vous de Jean-Marie Vianney, le fameux curé d'Ars?

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Que penser du curé d'Ars?

Message par Claude le Liseur » ven. 05 août 2011 23:52

patrik111 a écrit :Dans un autre fil,
Claude le Liseur a écrit :[
[...] nous avons expliqué que nous ne retenions que les saints morts avant 1014 et vénérés avant 1054, sauf dans les cas de saint Etienne de Hongrie et saint Olaf de Norvège sur lesquels l'Eglise s'est prononcée. Godlieve est morte en 1073, donc largement en dehors des dates retenues. Rien ne vous interdit de la vénérer à titre privé, mais il me paraît nécessaire de procéder à plus ample examen avant de l'insérer dans le calendrier.
En fait, une des raisons de cette circonspection est que plus on avance dans le processus de rupture entre la Papauté et l'Eglise, plus les vies des saints ont été truquées. Il y a un monde entre les actes des martyrs du IIIe siècle, qui sont circonstanciés, et la Légende dorée de Jacques de Voragine (XIIIe siècle), qui relève purement et simplement du conte. Soit dit en passant, rien n'aura plus nui à la vénération des saints en Occident, ouvrant ainsi un magnifique boulevard pour le protestantisme, que cette récriture-falsification massive des hagiographies dans le cadre du schisme papal.
Que pensez-vous de Jean-Marie Vianney, le fameux curé d'Ars?
Très caractéristique d'une époque que la Croisade du livre contre-révolutionnaire de Chiré essaie pieusement de perpétuer de nos jours. Ah, sainte Philomène...

patrik111
Messages : 107
Inscription : dim. 03 juil. 2011 18:45

Re: Que penser du curé d'Ars?

Message par patrik111 » sam. 06 août 2011 0:13

Claude le Liseur a écrit :
patrik111 a écrit :Dans un autre fil,
Claude le Liseur a écrit :[
[...] nous avons expliqué que nous ne retenions que les saints morts avant 1014 et vénérés avant 1054, sauf dans les cas de saint Etienne de Hongrie et saint Olaf de Norvège sur lesquels l'Eglise s'est prononcée. Godlieve est morte en 1073, donc largement en dehors des dates retenues. Rien ne vous interdit de la vénérer à titre privé, mais il me paraît nécessaire de procéder à plus ample examen avant de l'insérer dans le calendrier.
En fait, une des raisons de cette circonspection est que plus on avance dans le processus de rupture entre la Papauté et l'Eglise, plus les vies des saints ont été truquées. Il y a un monde entre les actes des martyrs du IIIe siècle, qui sont circonstanciés, et la Légende dorée de Jacques de Voragine (XIIIe siècle), qui relève purement et simplement du conte. Soit dit en passant, rien n'aura plus nui à la vénération des saints en Occident, ouvrant ainsi un magnifique boulevard pour le protestantisme, que cette récriture-falsification massive des hagiographies dans le cadre du schisme papal.
Que pensez-vous de Jean-Marie Vianney, le fameux curé d'Ars?
Très caractéristique d'une époque que la Croisade du livre contre-révolutionnaire de Chiré essaie pieusement de perpétuer de nos jours. Ah, sainte Philomène...
Cher Claude le liseur, je reste un peu sur ma faim. Normal, c'est vendredi! J'espère néanmoins que vous saurez développer...

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Que penser du curé d'Ars?

Message par Claude le Liseur » lun. 08 août 2011 9:03

patrik111 a écrit : Que pensez-vous de Jean-Marie Vianney, le fameux curé d'Ars?
Que pensez-vous de Nicolas Planas, le fameux curé d'Athènes?

patrik111
Messages : 107
Inscription : dim. 03 juil. 2011 18:45

Re: Que penser du curé d'Ars?

Message par patrik111 » lun. 08 août 2011 9:42

Claude le Liseur a écrit :
patrik111 a écrit : Que pensez-vous de Jean-Marie Vianney, le fameux curé d'Ars?
Que pensez-vous de Nicolas Planas, le fameux curé d'Athènes?
Votre humour m'échappe.

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Que penser du curé d'Ars?

Message par Claude le Liseur » lun. 08 août 2011 9:43

patrik111 a écrit :
Claude le Liseur a écrit :
patrik111 a écrit : Que pensez-vous de Jean-Marie Vianney, le fameux curé d'Ars?
Que pensez-vous de Nicolas Planas, le fameux curé d'Athènes?
Votre humour m'échappe.

Normal, car ce n'est pas de l'humour.
Au demeurant, si vous ne connaissez pas encore la figure de saint Nicolas Planas, vous auriez beaucoup de profit à la découvrir, par exemple en vous renseignant auprès d'orthodoxes.

patrik111
Messages : 107
Inscription : dim. 03 juil. 2011 18:45

Re: Que penser du curé d'Ars?

Message par patrik111 » lun. 08 août 2011 9:59

Claude le Liseur a écrit :Au demeurant, si vous ne connaissez pas encore la figure de saint Nicolas Planas, vous auriez beaucoup de profit à la découvrir, par exemple en vous renseignant auprès d'orthodoxes.
Oui, merci du conseil. Je me suis d'ailleurs empressé entre-temps de faire une petite recherche sur Internet et j'ai mis de côté quelques pages sur le sujet, me réservant d'y revenir. Ce semble une figure plus qu'intéressante. Et oui, je suis preneur de tout ce qui me fera découvrir l'orthodoxie.

Mais, en attendant, cela ne répond pas à ma demande initiale. Je ne puis vous forcer, mais comme vous me semblez avoir beaucoup réfléchi à notre Histoire française, votre avis m'intéresse sur la figure du curé d'Ars. Et tout d'abord, était-il gallican?

Merci par avance.

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Que penser du curé d'Ars?

Message par Claude le Liseur » lun. 08 août 2011 11:16

patrik111 a écrit : Mais, en attendant, cela ne répond pas à ma demande initiale. Je ne puis vous forcer, mais comme vous me semblez avoir beaucoup réfléchi à notre Histoire française, votre avis m'intéresse sur la figure du curé d'Ars. Et tout d'abord, était-il gallican?

Merci par avance.

Je ne le pense pas vraiment. Comme les ultramontains mettent le mot "gallican" à toutes les sauces, voici le curé d'Ars gallican parce qu'il avait une morale plus stricte, ou parce qu'il aurait porté le rabat à l'ancienne... Cela suffit-il pour le considérer comme gallican? Suffit-il de ne pas entrer complètement dans le moule ultramontain pour être gallican? Je ne crois pas qu'il se soit affirmé comme gallican. Et l'histoire de sainte Philomène, la sainte forgée par les ultramontains, c'est bien révélateur d'une époque et, à vrai dire, le culte de sainte Philomène, les paysans que l'on empêche de danser comme dans un pamphlet de Paul-Louis Courier, les apparitions de la Salette, tout ceci ne m'attire guère. Ceci étant, je dois vous avouer que je suis peu compétent sur le sujet du curé d'Ars et qu'il n'entre pas dans mes champs d'intérêt principaux. Donc, de mon point de vue, le débat reste ouvert, et je ne saurais apporter de réponse définitive.

Je pense toutefois à un élément qui m'incite à douter. On sait qu'il y avait dans le département de l'Ain une paroisse (Fareins, dans la Dombes) qui était devenue janséniste vers la fin de l'Ancien Régime (1782, je crois) et que la propagande ultramontaine faisait un amalgame systématique entre jansénistes et gallicans. Aurait-on nommé dans cette région un prêtre ouvertement gallican?

Ceux qui se sont affirmés comme gallicans, au cours de cette période, ont soit fini par capituler plus ou moins discrètement, soit été contraints à rompre avec l'Eglise concordataire officielle. Et comme il n'y a pas eu de vraie liberté religieuse en France avant 1879 (ou disons qu'il y a eu moins de liberté religieuse entre 1790 et 1879 qu'il y en avait eu entre 1763 et 1790), le nombre de ceux qui ont capitulé a été beaucoup plus grand que le nombre de ceux qui ont continué le combat ailleurs. On peut citer le cas célèbre de l'abbé René Guettée, prêtre gallican devenu prêtre orthodoxe sous le nom de Wladimir Guettée en 1861, et qui a longuement décrit la persécution du gallicanisme dont il avait été témoin.

A la fin du XIXe siècle, il y avait des restes de gallicanisme dans la Petite Eglise anticoncordataire (dont on oublie qu'elle a été tracassée par le pouvoir séculier, encore sous Napoléon III, à l'appel de Mgr Pie, évêque de Poitiers, devenu aujourd'hui une idole intégriste), dans l'Eglise orthodoxe (le père Guettée et une poignée de laïcs), chez les premiers vieux-catholiques. Il me semble d'ailleurs que, de temps en temps, des francophones rejoignent l'Eglise vieille-catholique, devenue pourtant aujourd'hui totalement protestante, par résurgence d'une nostalgie gallicane.

Olivier
Messages : 121
Inscription : sam. 16 juil. 2005 12:10

Re: Que penser du curé d'Ars?

Message par Olivier » lun. 31 oct. 2011 18:54

Je crois qu'il disait la messe selon le rit gallican.
Enfin, apparemment sa vision de l'enfer n'était pas très orthodoxe, plus papiste.

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Que penser du curé d'Ars?

Message par Claude le Liseur » lun. 02 juil. 2012 14:51

L'autre samedi, je me suis enfin rendu à Ars-sur-Formans. A vrai dire plus par amour de la Dombes voisine, qui me rappelle tant la Sologne désormais à jamais perdue, que par réel intérêt pour Jean-Marie Vianney.

Passons sur la basilique: c'était le style, ou plutôt l'absence de style, de l'époque.

Ce que j'ai trouvé positif: atmosphère de vrai lieu de pèlerinage, absence du mercantilisme à dose insupportable de Lourdes.

Ce que j'ai trouvé négatif: comme de bien entendu, une horrible "icône" qui se voudrait orthodoxe tend à remplacer, dans les boutiques et sur les affiches, toutes les autres représentations du curé d'Ars. On trouve encore, toutefois, des statuettes de plâtre, qui, au moins, ne relèvent pas de la navigation sous pavillon de complaisance et ont au moins le mérite de correspondre au genre de statuettes qui peuplaient les églises du temps de Jean-Marie Vianney.

Répondre