Calendrier des saints

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Nikolas
Messages : 383
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Calendrier des saints

Message par Nikolas » mer. 30 mars 2011 11:10

Bonjour,

Etant actuellement en train de faire des recherches d'ordre privé sur les saints du Poitou au Ier millénaire, j'ai pu remarquer un erreur concernant un saint sur le calendrier du présent forum:

On retrouve un seul et même saint dans 3 notices différentes:

9 Juillet : Saint AUREMON, abbé de Saint-Junien à Mairé-l'Evescault en Poitou (VIème siècle).
13 Aout : Saint RUREMOND ou ANNEMOND, disicple de saint Junien et, comme lui, abbé de Mairé (après 625).
23 Janvier: Saint ORMOND ou ARMAND, higoumène de Mairé en Poitou (vers 597).

En effet, on retrouve pour saint Auremond (Auremundus), son prénom sous de multiple forme comme par exemple : AUREMOND (ou Aurémon, Aurémonde), ou ANNEMOND (ou Anémond), ou encore RUREMOND.
Aucun des historiens écclesiastiques que j'ai pu trouver ne donne d'explication a ce foisonnement.
Il s'agit pourtant bien d'un seul et même homme, disciple de St Junien fondateur du monastère de Mairé (aujourd'hui Mairé-L'evescault 79) qu'il nomma comme son succésseur peu de temps avant de s'endormir dans le Seigneur (le Mercredi 13 Aout 587). Saint Auremond devint donc le second Abbé de ce monastère et plein de vertu il s'endormit à son tour dans le Seigneur le 9 Juillet de l'année que l'on croit être 626. Il est honoré en Poitou, à l'abbaye de Nouillé (Nouillé- Maupertuis 86), où furent transférées les reliques de St Junien lors de la destruction de l'abbaye de Mairé, et à la paroisse de Mairé-l'Evescault le 9 juillet.

Références:
Les Vies des Saints du Poitou par CH. de Chergé, Ed. J.M. Williamson, Nantes, 1994. Réimpression de l'edition de 1856.
Histoire générale, Civile, Religieuse et Littéraire du Poitou, volume II, par le Chanoine Auber, Ed. L.P. Gouraud, Fontenay-le-comte, 1886. Réédité par Nabu Press, 2010, a vérifier.

J'en profite pour saluer le travail accompli par ce calendrier très bien fait et complet.

Nikolas
Messages : 383
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Calendrier des saints

Message par Nikolas » jeu. 31 mars 2011 11:34

Bonjour,

Je viens de relever un nouveau doublon:

Saint PORCHAIRE, abbé à Poitiers (vers 600). 5 juin
Saint PORCHAIRE, abbé de Saint-Hilaire de Poitiers (600). 1er juin

Saint Porchaire, abbé de l'abbaye St Hilaire à Poitiers né au ciel à la fin du VIe siècle à une date inconnue, probablement vers 599 ou 600, est commémoré le 5 Juin d'après "Les Vies des Saints du Poitou" par CH. de Chergé (op cit.) et "Les Petits Bollandistes: Vies des saints tome 6".

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Calendrier des saints

Message par Claude le Liseur » lun. 11 avr. 2011 9:14

Merci beaucoup pour votre contribution.

Ce sera utile au lecteur et très utile si quelqu'un publie un jour un calendrier des saints orthodoxes d'Occident.

En revanche, nous ne corrigeons plus les erreurs à l'intérieur de la rubrique "Calendrier des saints" du présent forum orthodoxe. Comme nous sommes constamment plagiés, nous préférons que les rois du copier-coller qui sévissent sur d'autres sites orthodoxes emportent dans leur pillage tout le fruit du travail qui a été fourni ici - y compris les erreurs.

Nikolas
Messages : 383
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Calendrier des saints

Message par Nikolas » dim. 24 juil. 2011 12:05

Bonjour,

Etant toujours dans mes recherches sur les saints du Poitou, j'ai trouvé dans le calendrier du présent forum, à la date du 25 Juin, la notice suivante: Saint BODARD, ermite et thaumaturge près de Poitiers en Poitou (VIème siècle).

A force de recherche je n'ai trouvé de mention de ce saint que:
- dans le martyrologe romain traduit en françois avec cette notice : St Bodard (Bodoaldus) confesseur en Poitou VIIe 25 juin.
- ainsi que dans le dictionnaire étymologique de langue françoise volume 1 avec cette notice : St Bodart (Bodoaldus) confesseur en Poitou 15 juin VIIe.

Je n'ai rien trouvé a ces dates dans les Bollandistes (sauf erreur de ma part), ni aucune mention chez De Chergé et Auber (même référence que plus haut).

Je me demande donc quelle est la source de la notice du calendrier de ce site, qui semble en savoir un peu plus ?

Nikolas
Messages : 383
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Calendrier des saints

Message par Nikolas » dim. 24 juil. 2011 12:34

De même le 26 Juin figure : Saint AGAPIT (AGAPITUS, BAGAPITUS), abbé en Poitou (vers 507).

Je ne le trouve pas mentionner à cette date chez les Bollandistes et De Chergé ne semble pas avoir trouvé la date de sa commémoration et parle éventuellement de Janvier, et Auber ne parle pas de commémoration.
Quelle source a été suivie? J'aimerais ardemment la connaitre, merci de votre aide.

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Calendrier des saints

Message par Claude le Liseur » dim. 24 juil. 2011 16:23

Nikolas a écrit :De même le 26 Juin figure : Saint AGAPIT (AGAPITUS, BAGAPITUS), abbé en Poitou (vers 507).

Je ne le trouve pas mentionner à cette date chez les Bollandistes et De Chergé ne semble pas avoir trouvé la date de sa commémoration et parle éventuellement de Janvier, et Auber ne parle pas de commémoration.
Quelle source a été suivie? J'aimerais ardemment la connaitre, merci de votre aide.
En général, c'est les Petits Bollandistes dans l'édition de 1877 et parfois les traditions locales colligées par nos informateurs. De toute façon, il y a des erreurs sur la version Internet; il y en a un peu moins dans la version en livre, mais celle-ci en contient quand même étant donné le fait que treize ans de travail avaient fini par lasser le rédacteur qui a préféré laisser partir à l'impression un livre contenant des erreurs que de continuer à pousser le rocher de Sisyphe pendant encore treize ans.

Nikolas
Messages : 383
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Calendrier des saints

Message par Nikolas » mer. 04 sept. 2013 18:16

Cher Claude,

Une amie iconographe a qui l'on a commandé une icône de saint Théophile (fêté le 20 déc.) est récemment venu me demander d'effectué de plus ample recherche sur ce saint Théophile et éventuellement de lui trouver une icône (j'ai une très grande collection d'icône sur mon disque dur) de ce saint.
Après quelques recherches j'ai effectivement trouvé ce fameux Théophile commémoré le 20 décembre. On le trouve inscrit chez les Bollandistes le 20 décembre et le 1er juin avec des compagnons martyrs à Alexandrie au IIIe siècle.
Bollandiste http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k30736h/f361.image (1er juin)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k307444/f402.image (20 décembre)

Le site Nominis, bien qu'il ne soit pas toujours fiable, dans sa citation du martyrologe romain, contrairement aux Bollandistes qui le cite comme étant un soldat romain, le mentionne comme étant un vieillard compagnon de martyr des quatre autres soldats romains.
Le site précise aussi que la source de cette commémoration vient de st Denys évêque d'Alexandrie qui mentionne leur histoire (dans quel écrit?) mais qui ne dit rien de leur sort final.
http://nominis.cef.fr/contenus/saint/11 ... phile.html

Donc tous cela m'interroge. L'on ne sait pas vraiment si ils furent martyr. Ni si il fut vraiment soldat tant que la source (le texte de st Denys d'Alexandrie) n'est pas vérifié.
Bien que cela se soit passé au IIIe siècle à Alexandrie, je ne trouve aucune mention de lui et de ces compagnons dans le synaxaire, ni dans votre livre Tous les saints de l'Orthodoxie.
Pourquoi ne le trouve t'on pas dans votre livre ? Et pour le reste qu'en dites-vous?
Merci

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Calendrier des saints

Message par Claude le Liseur » jeu. 05 sept. 2013 11:04

Nikolas a écrit :
Donc tous cela m'interroge. L'on ne sait pas vraiment si ils furent martyr. Ni si il fut vraiment soldat tant que la source (le texte de st Denys d'Alexandrie) n'est pas vérifié.
Bien que cela se soit passé au IIIe siècle à Alexandrie, je ne trouve aucune mention de lui et de ces compagnons dans le synaxaire, ni dans votre livre Tous les saints de l'Orthodoxie.
Pourquoi ne le trouve t'on pas dans votre livre ? Et pour le reste qu'en dites-vous?
Merci

Mon livre était très perfectible. S'il y avait une deuxième édition (ce qui exigerait que je trouve un financement, vu l'absence totale de soutien de nos chers coreligionnaires trop plongés dans les manifestations politico-folkloriques pour se préoccuper des saints de Dieu), je complèterais notamment les listes des saints d'Ukraine, de Russie et de Roumanie, étant donné le grand nombre de canonisations intervenues ces dernières années. Il faudrait aussi que je mette la main sur l'ouvrage Les saints oubliés du patriarcat d'Antioche et que j'améliore mon arabe pour être en mesure de terminer la liste des saints de l'Orient ancien (Orient au sens romain du terme). Il doit aussi y avoir un certain nombre de manquements à propos des saints de nos pays au Bas-Empire, à l'époque mérovingienne et à l'époque carolingienne, car c'est sans doute pour l'Europe occidentale que les sources sont les moins fiables. C'est vers la fin de mes recherches, par exemple, que je me suis rendu compte que tous les livres d'hagiologie mentionnait une date erronée à propos de la mort de saint Gingolph ou Gengoult, saint très populaire dans nos contrées.
Comme vous le savez, à l'époque de la révolution religieuse de Charlemagne, puis à l'époque de la Réforme de Grégoire VII, il y a eu un effort systématique et conscient pour couper les gens de leur passé et pour faire disparaître les documents qui montraient ce qu'était la religion majoritaire en Europe occidentale des VIIe et VIIIe siècle. Ce qui permet maintenant aux imbéciles conformistes de vous dire que l'Europe occidentale n'a jamais été orthodoxe.
Comme, en revanche, pour les autres parties de l'ancien Empire romain, il n'y avait pas eu le même travail d'éradication de la mémoire, j'ai eu tendance à me confier aux sources officielles et en premier lieu au Synaxaire. Il s'ensuit que je peux avoir oublié des martyrs d'Alexandrie ou d'ailleurs si je ne les trouvais mentionnés que chez les bollandistes (en qui j'avais moins confiance que dans le Synaxaire, et pour cause: ne font-ils pas de saint Sava un papiste?).

Jean-Mi
Messages : 126
Inscription : jeu. 24 janv. 2008 14:44
Localisation : Belgique

Re: Calendrier des saints

Message par Jean-Mi » lun. 06 janv. 2014 12:19

Claude le Liseur a écrit :C'est vers la fin de mes recherches, par exemple, que je me suis rendu compte que tous les livres d'hagiologie mentionnait une date erronée à propos de la mort de saint Gingolph ou Gengoult, saint très populaire dans nos contrées.
ça, ça m'intéresse, d'autant qu'une des plus anciennes églises de Belgique encore debout lui est consacrée, la collégiale de Florennes

puisqu'il est aussi question de correction aux calendriers, j'ai plusieurs fois écrit pour signaler des erreurs dans celui de la Fraternité dont je parle ici :
http://stmaterne.blogspot.com/2014/01/c ... isses.html
mais année après année, c'est reproduit. A qui doit-on s'adresser en finale pour que ça soit corrigé, quand c'est aussi flagrant qu'incorporer dans ledit calendrier l'auteur du Filioque?
Claude le Liseur a écrit :Comme vous le savez, à l'époque de la révolution religieuse de Charlemagne, puis à l'époque de la Réforme de Grégoire VII, il y a eu un effort systématique et conscient pour couper les gens de leur passé et pour faire disparaître les documents qui montraient ce qu'était la religion majoritaire en Europe occidentale des VIIe et VIIIe siècle. Ce qui permet maintenant aux imbéciles conformistes de vous dire que l'Europe occidentale n'a jamais été orthodoxe.
AMEN!
Ca mène aux contradictions lues dans les homélies (comme chez p. Cyril Argenti, rien de personnel, c'est un lieu commun qu'il répercute) où il reconnaît l'orthodoxie des Gaules jusqu'à une date pas très tardive, mais pas Rome pour des raisons tarabiscotées comme la volonté d'être bien le "prima inter pares" et pas l'exécuteur des décisions constantinopolitaines impériales ou patriarcales; ou l'absence d'anaphore "descendante" (comme l'appelle saint Nicolas Cabasilas dans son étude sur la Divine Liturgie). Le refus de fouiller pour aller au delà des documents présentés comme "antiques" par les successeurs des destructeurs, le refus de comprendre l'intérêt direct à cette falsification de l'Histoire, à ce révisionnisme, ce fascisme religieux, ça les amène à des positions étranges. Comment saint Grégoire le Grand n'aurait-il pas été Orthodoxe si ses oeuvres étaient reconnues comme telles en Orient? Aberrant.
Bah.

Répondre