Orthodoxie et migration

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

J-Gabriel
Messages : 643
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

Orthodoxie et migration

Message par J-Gabriel » lun. 06 déc. 2010 18:17

Vendredi passé à Neuchâtel en Suisse, c’est déroulé un colloque ayant pour sujet Orthodoxie et migration, mentionné également par le site orthodoxie.com à ce lien : http://www.orthodoxie.com/2010/11/-orth ... occid.html

Comme ça s’est passé pas de loin de chez moi, je suis allé voir et écouter. Je me sers d’un message de Claude, publié récemment dans une autre rubrique, pour commencer avec des chiffres entendus lors du colloque.
Claude le Liseur a écrit :(chiffres approximatifs)...

Etats-Unis 1'000'000 - 1'500'000
Australie 530'000 (recensement de 2001)
Kenya 500'000
Canada 480'000 (recensement de 2001- presque tous anglophones, même au Québec)
Royaume-Uni 300'000 ?
Afrique du Sud 50'000?
Irlande 30'000?
Ouganda 20'000

+ Nouvelle-Zélande, Tanzanie, Zimbabwe...


Rappelons que la France ne compte même pas 100'000 orthodoxes!

En plus, les Eglises orthodoxes présentes dans les pays anglophones ayant eu une attitude missionnaire, au moins aux Etats-Unis, il y a des centaines de milliers de convertis qui, d'une part sont plus consommateurs d'informations que les orthodoxes nominaux, et, d'autre part, veulent des publications en anglais.
C'est un facteur important: il y a un million d'orthodoxes en Allemagne, près d'un million en Italie, mais comme il s'agit dans ces deux pays de communautés ethnico-religieuses fermées (un seul monastère orthodoxe de langue allemande, à comparer avec le nombre conséquent de monastères orthodoxes de langue française), on publie beaucoup moins dans le domaine orthodoxe en allemand et en italien qu'en français.

viewtopic.php?f=1&t=2513&start=45#p18608

Alors pour l’Allemagne j’ai pu entendre le chiffre de 1.5 million d’orthodoxes, avancé par le pasteur luthérien Reinhard Thöle un intervenant.
Pour la France un autre intervenant, Laurent Denizeau (orthodoxe), a avancé le chiffre de 200`000 orthodoxes. A la pause je lui ai demandé pour savoir si j’avais compris le chiffre ainsi que de quelle source, il me l’a bien confirmé –entre 200'et 250’000- selon des statistiques de 2001 !
Maria Hämmerli (orthodoxe) lors de son exposé, pour la Suisse, a avancé le chiffre de 154`000 orthodoxe (chiffres de 2010).

Pour l’Allemagne et la Suisse les chiffres résultent d’enquêtes auprès des paroisses.

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Orthodoxie et migration

Message par Claude le Liseur » lun. 06 déc. 2010 19:47

J-Gabriel a écrit :Vendredi passé à Neuchâtel en Suisse, c’est déroulé un colloque ayant pour sujet Orthodoxie et migration, mentionné également par le site orthodoxie.com à ce lien : http://www.orthodoxie.com/2010/11/-orth ... occid.html

Comme ça s’est passé pas de loin de chez moi, je suis allé voir et écouter. Je me sers d’un message de Claude, publié récemment dans une autre rubrique, pour commencer avec des chiffres entendus lors du colloque.
Claude le Liseur a écrit :(chiffres approximatifs)...

Etats-Unis 1'000'000 - 1'500'000
Australie 530'000 (recensement de 2001)
Kenya 500'000
Canada 480'000 (recensement de 2001- presque tous anglophones, même au Québec)
Royaume-Uni 300'000 ?
Afrique du Sud 50'000?
Irlande 30'000?
Ouganda 20'000

+ Nouvelle-Zélande, Tanzanie, Zimbabwe...


Rappelons que la France ne compte même pas 100'000 orthodoxes!

En plus, les Eglises orthodoxes présentes dans les pays anglophones ayant eu une attitude missionnaire, au moins aux Etats-Unis, il y a des centaines de milliers de convertis qui, d'une part sont plus consommateurs d'informations que les orthodoxes nominaux, et, d'autre part, veulent des publications en anglais.
C'est un facteur important: il y a un million d'orthodoxes en Allemagne, près d'un million en Italie, mais comme il s'agit dans ces deux pays de communautés ethnico-religieuses fermées (un seul monastère orthodoxe de langue allemande, à comparer avec le nombre conséquent de monastères orthodoxes de langue française), on publie beaucoup moins dans le domaine orthodoxe en allemand et en italien qu'en français.

viewtopic.php?f=1&t=2513&start=45#p18608

Alors pour l’Allemagne j’ai pu entendre le chiffre de 1.5 million d’orthodoxes, avancé par le pasteur luthérien Reinhard Thöle un intervenant.
Pour la France un autre intervenant, Laurent Denizeau (orthodoxe), a avancé le chiffre de 200`000 orthodoxes. A la pause je lui ai demandé pour savoir si j’avais compris le chiffre ainsi que de quelle source, il me l’a bien confirmé –entre 200'et 250’000- selon des statistiques de 2001 !
Maria Hämmerli (orthodoxe) lors de son exposé, pour la Suisse, a avancé le chiffre de 154`000 orthodoxe (chiffres de 2010).

Pour l’Allemagne et la Suisse les chiffres résultent d’enquêtes auprès des paroisses.

Pour la Suisse, on a des statistiques très détaillées jusqu'en 2000, date du dernier recensement fédéral. En Suisse, comme au Canada ou en Australie, la question de la religion a toujours figuré au recensement. Malheureusement, au nom de la toute-sainte modernité, la Suisse a renoncé au recensement et celui de 2000 aura été le dernier, de telle sorte que la Suisse se retrouve plus sous-développée sur le plan statistique en 2010 qu'en 1850. Encore faut-il préciser que les recensements suisses contenaient une imprécision, puisque les orthodoxes y figuraient dans la même rubrique que les monophysites: on n'a ainsi jamais pu savoir qui était orthodoxe dans la rubrique "Eglises d'Orient" du recensement fédéral.

En France, il n'y a plus de statistiques religieuses fiables depuis 1876 - l'idéologie l'emportant sur toute considération pratique. Je me demande donc sur quelles bases ont été faites les statistiques de 2001. Aux Etats-Unis, il n'y a pas non plus de question sur la religion au recensement.

Il s'ensuit que les statistiques que l'on lit à propos de pays comme la France ou les Etats-Unis sont souvent surévaluées dans des proportions surprenantes. Pendant des années, j'ai entendu parler des "5 millions d'orthodoxes" aux Etats-Unis... qui sont maintenant tombés à 1 million d'après les études d'un des intervenants au colloque auquel vous avez assisté. Et pire encore, les convertis anglo-saxons doivent maintenant représenter plus du tiers de ce petit troupeau... ce qui est difficile à accepter pour un clergé phylétiste.
En fait, dans la plupart des cas, on se contente d'additionner les personnes de telle ou telle origine ethnique, que l'on suppose orthodoxes sur la base de la situation de leur pays d'origine en 1900, en oubliant que la religion orthodoxe est devenue minoritaire dans plusieurs pays où elle était majoritaire avant le communisme, ce qui fait que beaucoup de ces immigrants que l'on classifie comme "orthodoxes" ne sont pas baptisés, et en oubliant aussi que beaucoup changent de religion ou cessent toute pratique religieuse dans le pays d'accueil. Des "statistiques" françaises font état de de 250'000 orthodoxes; un guide des paroisses orthodoxes de France a publié le chiffre de 450'000; pourquoi pas aller jusqu'à 600'000 tant qu'on y est? Et comment pourrait-on expliquer une telle augmentation des effectifs dans un pays qui est pratiquement fermé à toute immigration non musulmane depuis 1975?

Certes, en exagérant le nombre de fidèles, les paroisses peuvent minimiser l'importance des convertis et des descendants d'émigrés par rapport aux immigrations récentes, ce qui satisfait toutes sortes d'objectifs politiques, mais je ne vois pas comment on peut dépasser les 100'000 orthodoxes en France. Je me souviens d'une époque où un livre sur les orthodoxes en France, publié par quelqu'un qui était proche de l'archevêché de la rue Daru, attribuait à ce diocèse 140'000 fidèles pour la seule France, alors que des statistiques vaticanes plus objectives attribuaient à ce même diocèse 10'000 fidèles pour France, Belgique, Allemagne, Italie, Norvège et Pays-Bas réunis...

J-Gabriel
Messages : 643
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Orthodoxie et migration

Message par J-Gabriel » mer. 08 déc. 2010 0:41

Claude le Liseur a écrit :...dans la plupart des cas, on se contente d'additionner les personnes de telle ou telle origine ethnique, que l'on suppose orthodoxes sur la base de la situation de leur pays d'origine [...]

Oui cette question a aussi été soulevée par Alexei Krindatch au pasteur Thöle lorsque ce dernier évoqua le chiffre de 1,5 million de fidèles. Le pasteur précisa bien ce n’était pas le cas et que ce chiffre résultait bien d’enquêtes faites auprès des paroisses en Allemagne.
Comme son discours fut prononcé en anglais et donc les questions aussi, je pense que le pasteur a répondu qu’il n’était non plus pris en considération par exemple le russe qui passait par là juste une fois pour baptiser son nouveau-né (hem... le contraire est possible aussi).
Pour la Suisse je vais essayer de demander à Maria plus de précision sur le comment de son enquête et également pour la réponse du pasteur.
Pour la France ne connaissant pas tous les détails que vous donnez dans votre message dernier message, j’ai redemandé par courriel plus de précision à Laurent Denizeau, celui-ci m’a répondu qu’il s’agissait d’un chiffre (200’000) avancé par le recensement de la population française de mars 1999. Il m’a également signifié qu’Olivier Clément parlait semble-t-il de 150’000 orthodoxes dans les années 60 (l’Eglise orthodoxe, PUF, 1965).

Bref quoi qu’il en soit,même s'il n'y avait pas tricherie, ça reste que des chiffres qui ne mesurent pas la foi de chacun dans leur cœur. Car la foi de chacun est personnelle.
Cette situation a été habillement évoqué par l’intervenant Alexei Krindatch. Dont je vais essayer de donner des détails mais dans les grandes lignes.

PS : trois intervenants dont le RP Roberti n’ont pu venir, bloqués par le mauvais temps.

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Orthodoxie et migration

Message par Claude le Liseur » mer. 08 déc. 2010 11:23

J-Gabriel a écrit :

Oui cette question a aussi été soulevée par Alexei Krindatch au pasteur Thöle lorsque ce dernier évoqua le chiffre de 1,5 million de fidèles. Le pasteur précisa bien ce n’était pas le cas et que ce chiffre résultait bien d’enquêtes faites auprès des paroisses en Allemagne.

J'avais d'ailleurs fait savoir que je goûtais peu qu'on imposât à un intervenant allemand de s'exprimer en anglais dans un pays où jusqu'à nouvel ordre, l'allemand est aussi la langue officielle, qui plus est largement comprise (sauf dans l'ineffable Genève) et qu'avec cette politique on creusait la tombe de la francophonie, mais on m'avait expliqué que c'était vraiment à cause d'obstacles insurmontables liés à la situation hors Europe occidentale que l'on a dû procéder ainsi. Va donc pour la situation particulière de ce colloque.

Ceci étant, d'une manière générale, je ne vois pas comment nous pourrons demander des gestes des Allemands en faveur du français si nous ne faisons jamais rien en faveur de l'allemand. J'ai passé récemment trois jours à Berlin; j'ai été surpris de voir que le français n'y avait pas encore totalement disparu (comme je parle le plus souvent français avec ma femme et étais dès lors identifiable encore plus sûrement que par mon accent, on m'a même répondu en français dans le tramway à Potsdam et dans une librairie à Berlin-Charlottenburg !), mais si les francophones continuent à faire une promotion aussi acharnée de l'anglo-américain, ce seront vraiment les dernières lueurs avant la fin.

Nikolas
Messages : 383
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Orthodoxie et migration

Message par Nikolas » mar. 21 déc. 2010 13:53

Voici le lien vers un article sur une étude éffectuée sur la communauté orthodoxe en Suisse.

http://www.protestinfo.ch/201012165461/ ... -orthodoxe

Voici quelques phrases que j'ai relevées:

Le nombre d'orthodoxes résidant en Suisse a doublé en vingt ans. Cette évolution importante passe pourtant inaperçue. Une étude inédite présentée début décembre à l'Université de Neuchâtel révèle la grande capacité d'adaptation des membres de cette religion.
On estime à 154'000 le nombre d'orthodoxes vivant aujourd'hui sur le territoire helvétique*.
D'horizons très divers (voir encadré), ils représentent la 4e religion de Suisse.
* Le recensement national de 2000 dénombrait 131'900 orthodoxes en Suisse. Le nombre de 154'000 avancé ici provient d'une estimation faite spécialement dans le cadre de l'étude.
Selon les chiffres du recensement national de 2000, les orthodoxes établis en Suisse sont originaires à plus de 60% d'ex-Yougouslavie. Les autres communautés représentées proviennent principalement de Russie, de Roumanie et de Grèce. Environ un quart des orthodoxes détient le passeport suisse.

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Orthodoxie et migration

Message par Claude le Liseur » mar. 21 déc. 2010 16:49

Nikolas a écrit :Voici le lien vers un article sur une étude éffectuée sur la communauté orthodoxe en Suisse.

http://www.protestinfo.ch/201012165461/ ... -orthodoxe

Voici quelques phrases que j'ai relevées:

Le nombre d'orthodoxes résidant en Suisse a doublé en vingt ans. Cette évolution importante passe pourtant inaperçue. Une étude inédite présentée début décembre à l'Université de Neuchâtel révèle la grande capacité d'adaptation des membres de cette religion.
On estime à 154'000 le nombre d'orthodoxes vivant aujourd'hui sur le territoire helvétique*.
D'horizons très divers (voir encadré), ils représentent la 4e religion de Suisse.
* Le recensement national de 2000 dénombrait 131'900 orthodoxes en Suisse. Le nombre de 154'000 avancé ici provient d'une estimation faite spécialement dans le cadre de l'étude.
Selon les chiffres du recensement national de 2000, les orthodoxes établis en Suisse sont originaires à plus de 60% d'ex-Yougouslavie. Les autres communautés représentées proviennent principalement de Russie, de Roumanie et de Grèce. Environ un quart des orthodoxes détient le passeport suisse.

J'ai beaucoup aimé la mention du fait que la confession orthodoxe fêtera bientôt ses 1'000 ans... totalement contradictoire avec le fait que le même article parle des Pères de l'Eglise. Les journalistes ont-ils le temps de se relire?

J-Gabriel
Messages : 643
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Orthodoxie et migration

Message par J-Gabriel » jeu. 30 déc. 2010 23:24

Claude le Liseur a écrit :J'ai beaucoup aimé la mention du fait que la confession orthodoxe fêtera bientôt ses 1'000 ans... totalement contradictoire avec le fait que le même article parle des Pères de l'Eglise. Les journalistes ont-ils le temps de se relire?
Ça fait quand même un sacré virage à droite, ça me donne comme une sensation de vide de lire ces conclusions :
Bientôt 1000 ans

La confession orthodoxe approche à petits pas de ses 1000 ans. Mais comment est-elle née? Pour faire court, disons que le statut particulier accordé à l'Esprit Saint a précipité le Grand Schisme de 1054.

Du coup, pour l'Eglise orthodoxe, cette option théologique implique entre autres « une liturgie ample et développée, tout comme la lecture en Eglise de la Parole de Dieu », détaille Antoine Reymond dans l'encyclopédie du protestantisme. Sans oublier une lecture privilégiée des Pères de l'Eglise – les premiers théologiens chrétiens.
http://www.protestinfo.ch/201012165461/ ... -orthodoxe
Alors si j’ai bien compris selon eux notre Luther serait le patriarche Michel Ier Cérulaire ? Ils s’attendent donc qu’en l’an 2054 à ce que l’on fasse un immense feu artifice et pétards en l’honneur d’une prétendue pensée dogmatique cérulairienne ?
Il n’avait pas tort l’autre (Cardinal Newman il me semble) de dire que les Protestants ne vont pas assez profond dans l’histoire…
Joseph de Maistre avait au moins 200ans d’avance lorsqu’il avait tenté le coup en nous qualifiant d’"Eglise photienne" !

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Orthodoxie et migration

Message par Claude le Liseur » ven. 31 déc. 2010 0:21

J-Gabriel a écrit :Joseph de Maistre avait au moins 200ans d’avance lorsqu’il avait tenté le coup en nous qualifiant d’"Eglise photienne" !

Que j'adore que vous ressortiez de son tombeau Joseph de Maistre, dont l'éclat n'aura cessé de faiblir au profit de celui de son frère Xavier. Et oui, cruel destin; un frère se veut penseur profond et prophète du papisme intransigeant (quoique franc-maçon); l'autre écrit cinq minces nouvelles fantaisistes; deux siècles passent, et c'est le fantaisiste qui survit.

Mais quand même, sans ironie aucune, je vous remercie d'avoir évoqué l'illustre contre-révolutionnaire savoisien. Heureusement que ce forum existe et heureusement que vous y participez!

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Orthodoxie et migration

Message par Claude le Liseur » sam. 17 sept. 2011 17:22

J-Gabriel a écrit :
Claude le Liseur a écrit :...dans la plupart des cas, on se contente d'additionner les personnes de telle ou telle origine ethnique, que l'on suppose orthodoxes sur la base de la situation de leur pays d'origine [...]

Oui cette question a aussi été soulevée par Alexei Krindatch au pasteur Thöle lorsque ce dernier évoqua le chiffre de 1,5 million de fidèles. Le pasteur précisa bien ce n’était pas le cas et que ce chiffre résultait bien d’enquêtes faites auprès des paroisses en Allemagne.
Comme son discours fut prononcé en anglais et donc les questions aussi, je pense que le pasteur a répondu qu’il n’était non plus pris en considération par exemple le russe qui passait par là juste une fois pour baptiser son nouveau-né (hem... le contraire est possible aussi).
Pour la Suisse je vais essayer de demander à Maria plus de précision sur le comment de son enquête et également pour la réponse du pasteur.
Pour la France ne connaissant pas tous les détails que vous donnez dans votre message dernier message, j’ai redemandé par courriel plus de précision à Laurent Denizeau, celui-ci m’a répondu qu’il s’agissait d’un chiffre (200’000) avancé par le recensement de la population française de mars 1999. Il m’a également signifié qu’Olivier Clément parlait semble-t-il de 150’000 orthodoxes dans les années 60 (l’Eglise orthodoxe, PUF, 1965).

Bref quoi qu’il en soit,même s'il n'y avait pas tricherie, ça reste que des chiffres qui ne mesurent pas la foi de chacun dans leur cœur. Car la foi de chacun est personnelle.
Cette situation a été habillement évoqué par l’intervenant Alexei Krindatch. Dont je vais essayer de donner des détails mais dans les grandes lignes.

PS : trois intervenants dont le RP Roberti n’ont pu venir, bloqués par le mauvais temps.

La métropole orthodoxe roumaine d'Europe occidentale - qui est le seul diocèse orthodoxe présent en France à avoir l'honnêteté de donner des chiffres - a indiqué compter 2'500 fidèles en France en 2010 alors que je lui en attribuais 7'000 dans les estimations que j'ai publiées sur le présent forum (source: http://www.eglise-roumaine-nantes.fr/?q ... -de-franta ). Comme je ne pense toutefois pas que je me sois trompé dans les mêmes proportions pour les autres diocèses (i.e. il serait surprenant que l'archevêché de Daru compte moins que les 7'000 fidèles de mon estimation), mais qu'il se peut que j'ai quand même fait d'autres surévaluations, je pense que le nombre d'orthodoxes en France est plus proche de 90'000 que des 100'000. Toutes les estimations donnant des chiffres supérieurs reposent sur la confusion entre ethnie et religion (et il n'est d'ailleurs pas surprenant qu'elles sous-estiment parallèlement le nombre des convertis).

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Orthodoxie et migration

Message par Claude le Liseur » sam. 17 sept. 2011 17:32

Claude le Liseur a écrit :
Que j'adore que vous ressortiez de son tombeau Joseph de Maistre, dont l'éclat n'aura cessé de faiblir au profit de celui de son frère Xavier. Et oui, cruel destin; un frère se veut penseur profond et prophète du papisme intransigeant (quoique franc-maçon); l'autre écrit cinq minces nouvelles fantaisistes; deux siècles passent, et c'est le fantaisiste qui survit.

Je me repends quand même d'avoir compté Le Lépreux de la cité d'Aoste parmi les nouvelles fantaisistes écrites par Xavier de Maistre. C'est même une histoire plutôt triste. Pour mémoire, j'ai profité d'un bref passage par Aoste ce 29 juillet 2011 pour voir la tour dans laquelle vivait le lépreux qui a inspiré la nouvelle de Xavier de Maistre. Il y a encore sur un mur une plaque en français à la gloire de l'écrivain. C'est, avec la mention "Hôtel de Ville" sur le fronton de la mairie, une des dernières inscriptions en français visibles à Aoste, dont la République italienne a su faire une ville italienne comme les autres (val-d'Aoste: 81% de francophones en 1921, 18% en 2001).

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Orthodoxie et migration

Message par Claude le Liseur » sam. 17 sept. 2011 17:51

Claude le Liseur a écrit :
J-Gabriel a écrit :Joseph de Maistre avait au moins 200ans d’avance lorsqu’il avait tenté le coup en nous qualifiant d’"Eglise photienne" !

Que j'adore que vous ressortiez de son tombeau Joseph de Maistre, dont l'éclat n'aura cessé de faiblir au profit de celui de son frère Xavier. Et oui, cruel destin; un frère se veut penseur profond et prophète du papisme intransigeant (quoique franc-maçon); l'autre écrit cinq minces nouvelles fantaisistes; deux siècles passent, et c'est le fantaisiste qui survit.

Mais quand même, sans ironie aucune, je vous remercie d'avoir évoqué l'illustre contre-révolutionnaire savoisien. Heureusement que ce forum existe et heureusement que vous y participez!

Je viens de trouver au hasard d'une lecture imposée par un samedi pluvieux un feu d'artifice d'apocalyptisme de ce cher Joseph de Maistre, le franc-maçon ultra-papiste.

"Cette grande puissance (la Russie) nuit d'abord essentiellement au Christianisme par la protection solennelle accordée à Genève, qui en est devenue l'ennemie mortelle. Genève est le centre de l'incrédulité...
Genève, considérée simplement comme la métropole du protestantisme, devrait être odieuse à l'empereur de Russie, qui professe des dogmes tout contraires, s'il n'était pas conduit sans pouvoir s'en douter, par cette force encore cachée pour lui, mais visible à d'autres yeux, qui rapproche insensiblement et visiblement son Eglise de l'Eglise protestante, pour les confondre bientôt parfaitement; à moins qu'il n'arrive une chose qui n'est pas du tout hors du cercle des probabilités: c'est qu'à l'époque où l'Eglise russe sera devenue notoirement protestante, il n'y ait plus de protestants ailleurs.
Le grand empereur est le premier prince chrétien qui ait fait passer le langage théologique dans la diplomatie; il est le premier qui ait prononcé le nom du Verbe dans les actes de sa politique. Comment donc est-il devenu si ardent protecteur de la ville ennemie du Verbe; qui, depuis plus d'un demi-siècle, est publiquement accusée de l'avoir renié; qui n'a jamais su répondre, non à des dévots exaltés, non à des docteurs catholiques, mais à son compatriote Rousseau et aux encyclopédistes, au délateur fameux de cette apostasie, et qui vient enfin de la confesser publiquement par la bouche de ses pasteurs, qui ont déclaré solennellement, par une déclaration consistoriale à jamais célèbre, du 3 mai 1817, qu'ils n'admettraient plus dans leur coprs aucun ministre qui parlerait de la divinité de J.C., ou pour adoucir un peu les termes, qui exprimerait une opinion sur la manière dont la nature divine est unie à la personne de J.C.?
La protection puissante si malheureusement accordée à une ville qui le mérite si peu, a doublé son orgueil et son influence, qui déjà étaient terribles. C'est une plaie des plus douloureuses faite au Christianisme, et dont se ressentent surtout les pays catholiques célébrés à la turbulente République."

(Joseph de Maistre, Lettre sur l'état du Christianisme en Europe, citée in Pierre Gourinard, Les royalistes français devant la France dans le monde (1820-1859), Lacour, Nîmes 1992, pp. 169-171.

Genève, ennemie mortelle du christianisme? Voici une expression qui a sans doute flatté l'insondable vanité de mes concitoyens qui n'hésitèrent pas à publier dans les années 1980 un livre intitulé, avec l'absence de sens du ridicule qui caractérise Genève-la-Rouge, Geneva, Capital of the World. Mais n'est-ce pas, de la part de l'illustre écrivain savoyard Joseph de Maistre, une légère surestimation de la capacité de nuisance de la cité de Calvin? Encore qu'un homme qui portait de tels sentiments à la métastase anglo-américanoïde du bout du Léman ne pouvait pas être complètement mauvais...

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Orthodoxie et migration

Message par Claude le Liseur » mar. 18 sept. 2012 15:47

Dernières statistiques en ce qui concerne l'Australie: 563'072 orthodoxes au recensement de 2011, soit 2,6% de la population totale (source: http://www.abs.gov.au/ausstats/abs@.nsf ... 02012-2013 ).

On ne parle jamais de l'Orthodoxie en Australie, mais elle a l'air d'y résister remarquablement.

Nikolas
Messages : 383
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Orthodoxie et migration

Message par Nikolas » sam. 03 nov. 2012 21:20

Nouvelle statistique pour l'Orthodoxie en Irlande
Plus de 45.000 personnes se déclarent orthodoxes en Irlande, selon les données du dernier recensement effectué en 2011, selon Interfax-Religion.

Ces chiffres sont deux fois supérieurs aux chiffres de 2006, et quatre fois supérieurs à ceux de 2002. Ainsi, selon les données officielles, l’orthodoxie devient la religion dont la croissance est la plus rapide en Irlande, selon le site russianireland.com.

Le plus grand centre de l'Orthodoxie dans le pays est la ville de Swords dans le nord du comté de Dublin - où, dès 2011, vivait 1168 orthodoxes.

Le recensement a également montré que la majorité des orthodoxes en Irlande - d'origine Roumaine (26%), suivie par des citoyens irlandais (20%) et de la Lettonie (12,5%).

"En Irlande, l'orthodoxie n'est pas quelque chose de nouveau ou d'étranger. Elle a toujours été là comme on le sait, XI siècle christianisme irlandais qui était très semblable au nôtre. Mais après la prise de la l'île par les anglais cette spécificité a été volontairement retiré par le Pape. C'est sans doute pourquoi de nombreux Irlandais perçoivent l'orthodoxie comme quelque chose de local", - a déclaré le recteur du monastère patriarcal de l'Eglise russe à Dublin prêtre Nasonov Michael.

Selon lui, en Irlande il y a déjà sept paroisses du Patriarcat de Moscou.

La religion la plus répandue en Irlande est le catholicisme (3,86 millions, soit 84,2% de la population), puis suivie par le protestantisme (plus de 134 mille) et l'islam (plus de 49 mille).
http://www.pravoslavie.ru/news/57143.htm
La ville de Swords est situé dans la banlieue nord de Dublin. "Trouvant son origine vers 560, elle aurait été fondée par Saint Colomba (Saint Colmcille en irlandais, 521-567). La légende raconte qu'il aurait béni le puits local, donnant ainsi à la ville son nom de Sord, qui signifie "pure". Cependant, An Sord signifie aussi "l'eau de source", ce qui indiquerait qu'un important puits d'eau potable existait ici depuis l'antiquité." (http://fr.wikipedia.org/wiki/Swords)

Nikolas
Messages : 383
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Orthodoxie et migration

Message par Nikolas » jeu. 15 nov. 2012 15:59

Orthodoxie en Autriche

Dans le compte rendu de la quatrième réunion de l'Assemblée des évêques orthodoxes en Autriche, l'on peut lire:
Les participants à la rencontre ont mentionné que l’Église orthodoxe est présente sur le territoire actuel de l’Autriche depuis trois siècles.
Durant les dernières décennies, le nombre des orthodoxes dans ce pays a augmenté de façon spectaculaire. Les orthodoxes constituent maintenant (ndt : depuis 2010 déjà http://www.orthodoxie.com/actualites/eu ... eligieuse/ ) le deuxième groupe religieux en Autriche (ndt: après l'Eglise catholique-romaine).
Selon les différentes estimations, le nombre des orthodoxes y est compris entre 400.000 et 500.000.
En 2001, selon le recensement, ce nombre était alors de 180.000.
L'Assemblée des évêques orthodoxes en Autriche, a été fondée le 8 Octobre 2010 et elle implique les évêques de Constantinople, d'Antioche, russe, serbe, bulgare, roumain, églises géorgiennes.
http://www.sedmitza.ru/news/3303325.html
http://www.orthodoxie.com/actualites/la ... more-40175

Nikolas
Messages : 383
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Orthodoxie et migration

Message par Nikolas » jeu. 15 nov. 2012 16:09

Orthodoxie en Italie

"Selon une étude de Caritas/Migrantes, l’Italie compte aujourd’hui un million d’orthodoxes. Ils pourraient être bientôt plus nombreux que les musulmans dans ce pays au vu de leur croissance actuelle. Les nationalités les plus nombreuses sont les Roumains, les Ukrainiens et les Moldaves." (Novembre 2007)
http://www.orthodoxie.com/actualites/eu ... lion-dort/

"Dans un entretien donné à la télévision italienne ( en Mars 2010), Mgr Silouane, évêque du diocèse orthodoxe roumain d’Italie a déclaré que la communauté orthodoxe est devenue la deuxième communauté religieuse en Italie. Elle a dépassé la communauté musulmane et compte environ 1,3 million de fidèles. Selon les derniers chiffres fournis par l'ambassade de Roumanie en Italie, il y a 900 000 Roumains dans la péninsule italienne. D'après Mgr Silouane, chaque année dans les paroisses roumaines en Italie sont célébrés en moyenne 8 000 baptêmes et 1200 mariages. On compte 117 paroisses orthodoxes roumaines, 115 n'ont pas leurs propres locaux, mais utilisent des lieux de culte appartenant à l'Église catholique (prêt gratuit ou avec un petit supplément pour les frais). Les prêtres orthodoxes roumains qui travaillent en Italie sont 145."
http://www.orthodoxie.com/actualites/eu ... en-italie/

"L'agence italienne Ansa rapporte que le 18 septembre 2012, l'Etat italien a pleinement reconnu l'Eglise orthodoxe, les pentecôtistes et les mormons. Cette reconnaissance étatique est le fruit d'un processus de plusieurs années (1). Le Sénat italien a validé celle-ci le 18 juillet, le président de la République italienne a signé le document le 30 juillet avant la parution de celui-ci au Journal officiel. Cette reconnaissance ouvre la possibilité à une présence reigieuse dans les forces armées, les écoles publiques, les hôpitaux, les prisons, mais aussi, désormais, les mariages célébrés par les prêtres des Eglises reconnues bénéficient d'une reconnaissance juridique. Elle rend aussi possible le choix de l'attribution par le contribuable d'une petite partie des impôts (huit pour mille) à une des Eglises reconnues. Ansa reprend également une récente déclaration de Massimo Introvigne disant qu'il y a aujourd'hui 1,4 million d'orthodoxes en Italie, que ce nombre devrait augmenter et dépasser les 1,5 million de musulmans."
http://www.orthodoxie.com/actualites/eu ... en-italie/

Répondre