Ou trouver des icones ?

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Olving Suzanne
Messages : 1
Inscription : lun. 11 juin 2012 11:10

Re: Ou trouver des icones ?

Message par Olving Suzanne » lun. 11 juin 2012 13:16

Bonjour,

êtes-vous encore intéressé par l'achat d'icône ? Je possède des icônes roumaines peintes sur verre datant du 18e et 19e siècle que j'ai acquis en Hongrie. Si vous êtes toujours intéressé, je peux vous faire parvenir quelques photos et les prix estimés par un galeriste.

Suzanne

mariac
Messages : 1
Inscription : mar. 19 juin 2012 20:55

Re: Ou trouver des icones ?

Message par mariac » jeu. 09 août 2012 15:40

J'ai les icones a vendre, faites par ma copine, qui s'en occupe. Ses icones sont achevees en maniere traditionelle. Je n'ai pas reussi a placer en ce message de l' imgage avec reproductions de ses icones. Je peuxl l' envoyer par courriel. Mon adresse: maria.chodyko@wp.pl.

Claude le Liseur
Messages : 3909
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Ou trouver des icones ?

Message par Claude le Liseur » ven. 10 août 2012 8:57

Pour ceux qui seraient conduits à passer par Moscou, magasins d'icônes à la laure de la Trinité-Saint-Serge à Sergiev Possad (à moins de 40 kilomètres de Moscou) et à la boutique Sofrino non loin de la cathédrale du Christ Sauveur (4, oulitsa Pretchistenka). Les prix sont très élevés par rapport à la Grèce. Il est donc plus judicieux d'acheter à Athènes les icônes du Christ, de la Vierge et des saints universellement connus (les prophètes, les Apôtres, les Pères des premiers siècles...) et de se concentrer à Moscou sur les saints de la Russie et de l'ancien Empire russe (sauf saint Jean de Cronstadt, saint Séraphin de Sarov et saint Luc de Simféropol dont on trouve facilement des icônes en Grèce - mais je n'ai jamais trouvé d'icône de saint Jean de Cronstadt peinte en Grèce qui soit d'aussi bonne facture que celles qui sont peintes en Russie).
En Russie, comme dans la plupart des pays de tradition orthodoxe, l'art de l'icône est en pleine résurrection: de moins en moins de chromos ou de peintures profanes à sujet religieux (ce qui représentait la totalité de la production, sauf chez les Vieux-Croyants, entre 1750 et 1900), de plus en plus de vraies icônes dans le style traditionnel.
Je suis allé dans le magasin d'objets religieux des Vieux-Croyants (magasin fort discret, comme tout ce qui concerne les Vieux-Croyants), mais on n'y trouvait presque pas d'icônes.

Répondre