Mais quand donc Mahomet est-il mort?

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Claude le Liseur
Messages : 3910
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Mais quand donc Mahomet est-il mort?

Message par Claude le Liseur » sam. 23 janv. 2010 19:41

Le 6 janvier 2010 à 17h02, j'écrivais ce qui suit dans le fil intitulé «La prise de Jérusalem par les Sassanides (614)» (ici: viewtopic.php?f=1&t=2420&start=15 ):
Maintenant, quand vous résumez de cette manière la vie de Mahomet, vous vous référez à sa Vita consacrée dans la tradition musulmane et postérieure de plusieurs siècles aux événements: la Sīra(t) (اسير ة). Même dans les milieux musulmans, des questions sérieuses sont maintenant posées par rapport à la fiabilité de cette hagiographie.
Les auteurs que j'ai cités sur ce fil, et d'autres chercheurs encore, essaient précisément de reconstituer les événements non à partir de textes postérieurs de plusieurs siècles, mais à partir de textes contemporains des événements.
Je voudrais donner un exemple de ce genre de distorsions introduites par la Sīra(t) (arabe اسير ة) écrite des siècles après les événements qu'elle est censée décrire pour donner un récit obligatoire des origines de l'Islam, et reprise sans aucun examen critique par les tristes personnages qui président, à l'heure actuelle, aux destinées de l'Occident.

Selon les données de la Sīra, Mahomet meurt en 632 et c'est Abou Bakr (arabe أبو بكر Abou Bakr) qui lui succède, comme premier calife, jusqu'à sa mort en 634. La conquête du Levant, arraché aux troupes de l'empereur des Romains, Héraclius, commence avec le deuxième calife, Omar (arabe عمر بن الخطاب Omar ibn al-Khaṭāb), qui règne de 634 à 644 et s'empare de Jérusalem en 638.
Or, cette histoire, rédigée des siècles après les événements et reprise sans examen critique dans nos manuels scolaires, est contraire à ce que nous enseignent les sources contemporaines des événements. En effet, comme le souligne un auteur aussi prudent qu'Alfred-Louis de Prémare:
Aussi haut que remontent nos informations, et qu'elle qu'en soit la provenance, elles nous indiquent que Muahmmad fut l'initiateur de la conquête en Palestine. Les informations les plus anciennes en figurent dans des chroniques syriaques, arméniennes et grecques contemporaines de la conquête. Thomas le Presbytre, vers 640, parle des «Arabes de Muhammad» (Tayâyê d-Mhmt) à propos d'une incursion victorieuse àà Gaza en 634, au cours de laquelle le patrice de la troupe byzantine trouva la mort. À la même époque et à propos de la même incursion, un autre document, écrit en grec entre les années 634 et 640, parle du «prophète qui est apparu avec les Saracènes».
Étant tout à fait indépendantes l'une de l'autre mais s'ajoutant l'une à l'autre, ces deux informations concordantes donnent à penser que Muhammad dirigea lui-même l'opération du secteur de Gaza en 634. Pourtant, selon la chronologie présentée plus tardivement par les sources islamiques, il serait mort deux ans auparavant [632]. On connaît les grandes difficultés que présentent très généralement les aux historiens de l'Antiquité tardive les tentatives d'harmoniser entre eux les différents calendriers en usage. Mais quant au fait même d'incursions dirigées éventuellement par Muhammad, il trouve un écho insistant une vingtaine d'années après, dans une chronique syriaque anonyme, écrite vers 660 dans le Khûzistân, en Iran occidental. Relatant le règne du dernier empereur sassanide de Perse, Yazdagird III [632-651], le chroniqueur s'exprime de la façon suivante:

«Sous Yazdagird commença la fin du règne des Perses. Dieu envoya contre eux l'assaut des Fils d'Ismaël, lesquels étaient aussi nombreux que les sables au bord de la mer. Celui qui les dirigeait (mdabbrânâ) était Muhammed.»

Quoiqu'il en soit du problème chronologique en suspens, et que Muhammad fût présent ou pas à cette première victoire en pleine Palestine, il apparaît certain que la conquête à l'extérieur de la Péninsule arabe eut lieu sous son impulsion, et il convient de nous interroger sur les motifs qui le poussaient à une telle entreprise. Nous ne sommes d'ailleurs pas les premiers à nous poser la question.

(Alfred-Louis de Prémare, Les fondations de l'islam, Le Seuil, Paris 2002, pp. 131 s.)
Certes, poser la question, c'est y répondre lorsque l'on replace la fondation de l'Islam dans le contexte judéo-nazaréen ou ébionite. Mais ceci est une autre question.
Il est plus intéressant de se livrer à une petite réflexion à partir de faits incontestables qui ne nécessitent aucune interprétation ou discussion:
- Les sources contemporaines des événements - écrites entre 634 et 660 - affirment toutes que l'invasion de la Palestine en 634 était commandée par Mahomet. Aucune mention d'un calife, qu'il fût Abou Bakr ou Omar al-Khattâb.
- Plusieurs siècles plus tard, on a écrit une vie officielle de Mahomet le faisant mourir en 632 et affirmant que l'invasion de la Palestine était commandée par Omar, deuxième calife après le très court règne d'Abou Bakr.
On a donc là une contradiction qu'on serait tenter de résoudre, pour peu que l'on suive une démarche un tant soit peu scientifique, en suivant les sources contemporaines des événements, et de conclure que Mahomet était toujours vivant en 634 et qu'il dirigeait la conquête de la Palestine (ici, la date importe moins que le fait).
Or, la démarche suivie dans l'Europe occidentale contemporaine est le contraire de la démarche scientifique. Seule la version rédigée plusieurs siècles après, et qui doit être considérée comme un texte religieux plutôt que comme un texte historique, est enseignée dans les écoles et reprise de manuel en manuel comme la seule vérité, comme un fait incontestable, alors que ce fait est controuvé par les seules sources contemporaines dont nous disposons.
Est-il besoin de préciser que les origines du bouddhisme, ou les origines du christianisme, ne sont pas envisagées sous le même angle par le système occidental (écoles, media, universités...) et que la structure de pouvoir occidentale accorde à l'Islam le privilège d'être la seule religion dont l'Histoire n'est enseignée que sur la base de ses propres textes religieux - textes que beaucoup de musulmans eux-mêmes considèrent comme ayant un caractère hagiographique, religieux, et moral, en tant qu'ils donnent un exemple de conduite, et non un caractère de biographie -, et non sur la base des sources dont dispose l'historien qui étudie cette période. Comme on est loin de la récriture permanente des origines du christianisme (ou du bouddhisme) par les exégètes encensés par le système occidental, de la remise en cause de la date et de l'inspiration du Nouveau Testament, etc.
La simple constatation de cette inégalité de traitement nous laisse deviner les choix faits par les groupes et les individus qui se considèrent, à l'heure actuelle, comme les maîtres des peuples d'Europe occidentale (à travers, entre autres, le mythe de l'Occident). Rien ne permet d'espérer que nous sortirons de notre veulerie pour rejeter leur joug. Tout, en revanche, permet d'espérer que leur tentative de manipuler la religion musulmane au service de leurs propres intérêts se retournera contre eux et se soldera pour eux par un échec piteux qui n'aura rien de surprenant dans un bilan déjà désastreux.

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Re: Mais quand donc Mahomet est-il mort?

Message par Anne Geneviève » mar. 26 janv. 2010 8:31

Intéressant. Merci, Claude.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

adam
Messages : 68
Inscription : sam. 02 janv. 2010 14:38

Re: Mais quand donc Mahomet est-il mort?

Message par adam » mer. 27 janv. 2010 1:46

Petite contribution de ma part aussi si vous le voulez bien.

D'après les différentes sources auxquelles j'ai pu accéder, la naissance de Mahomet est communément admise comme étant le 20 ou 21 avril 571.
Par ailleurs, ils est indiscutablement admis aussi que sa "prophétie" démarra lorsqu'il avait 40 ans.
571+40=611

De même qu'il est admis que son prêche s'étendit sur 23 ans et qu'il décéda à l'age de 63 ans.
donc: 611+23=634.
Moi, j'arrive donc à 634 comme année de son décés.

Je ne comprends pas comment en disant qu'il devint prophète à 40 ans pour une durée de 23 années et décédant à l'age de 63 ans et le faisant naitre en 571, on peut situer son décés en 632 ???

Claude le Liseur
Messages : 3910
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Mais quand donc Mahomet est-il mort?

Message par Claude le Liseur » mer. 27 janv. 2010 12:36

adam a écrit :Petite contribution de ma part aussi si vous le voulez bien.

D'après les différentes sources auxquelles j'ai pu accéder, la naissance de Mahomet est communément admise comme étant le 20 ou 21 avril 571.
Par ailleurs, ils est indiscutablement admis aussi que sa "prophétie" démarra lorsqu'il avait 40 ans.
571+40=611

De même qu'il est admis que son prêche s'étendit sur 23 ans et qu'il décéda à l'age de 63 ans.
donc: 611+23=634.
Moi, j'arrive donc à 634 comme année de son décés.

Je ne comprends pas comment en disant qu'il devint prophète à 40 ans pour une durée de 23 années et décédant à l'age de 63 ans et le faisant naitre en 571, on peut situer son décés en 632 ???

Quand j'étais à l'école, on nous donnait les dates de 570-632. Peut-être que l'impossibilité arithmétique à laquelle vous faites allusion provient d'une confusion entre des années calculées selon le calendrier solaire et des années calculées selon le calendrier lunaire.
De toute façon, ce n'est pas tellement la date de la mort de Mahomet qui est importante que le fait que c'est lui qui commandait l'assaut de 634 contre Gaza. Ce qui veut déjà dire, entre mille autres choses sur lesquelles nous reviendrons progressivement, que la figure du premier calife Abou Bakr est un ajout postérieur et qu'Omar aurait été le premier calife.

adam
Messages : 68
Inscription : sam. 02 janv. 2010 14:38

Re: Mais quand donc Mahomet est-il mort?

Message par adam » jeu. 28 janv. 2010 0:39

Je n'ai, personnellement, pas connaissance de l'épisode de l'assaut de Gaza que vous mentionnez.

En revanche, je sais que l'Islam turc notamment mais aussi toutes les autres traditions dites sunnites reconnaissent l'historicité et la légitimité des 4 califes. A savoir, Abou Bakr, Omar, Othman, et Ali (gendre et cousin de Mahomet), là ou les musulmans dit "chiites" ne reconnaissent que l'historicité mais aucunement la légitimité des 3 califes ayant précédés Ali.

J-Gabriel
Messages : 643
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Mais quand donc Mahomet est-il mort?

Message par J-Gabriel » jeu. 10 févr. 2011 0:27

C’est difficile de croire que Mahomet depuis l’Hégire se soit promené si loin du Hedjaz. De plus je dirai que l’assaut sur Gaza fut suggéré par Omar le futur Calife. Peut-être qu’Omar était un judéo-nazaréen et que son seul objectif depuis le début était Jérusalem et sa région. C’est mon point de vue pour l’instant.

Répondre