question

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Claude le Liseur
Messages : 3910
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: métropolite Seraphim (Lade)

Message par Claude le Liseur » mar. 24 févr. 2009 20:18

J-Gabriel a écrit :Merci infiniment à vous deux pour les réponses.
Emmanuel a écrit :Il me semble que c'est Mgr Seraphim (Lyade), Métropolite de Berlin et d'Allemagne (Eglise Russe Hors Frontières) jusqu'en 1950
Oui, oui c’est bien lui alors, parce que dans la préface c’est inscrit que Mgr Seraphim est de Berlin (j‘aurai du le préciser d‘ailleurs) voici le paragraphe où c'est mentionné :
La première partie présente est d’abord un exposé de la dogmatique orthodoxe ; c’est l’œuvre du métropolite Seraphim, chef spirituel de la vaste province ecclésiastique orthodoxe comprenant toute l’Europe centrale, en même temps qu’archevêque de Berlin et de l’Allemagne. C’est lui qui a donné à l’ensemble du livre sa rédaction définitive.
Le tableau des doctrines comprend, entre autres parties constitutives, des témoignages liturgiques, qui se réfèrent à la deuxième, consacrée à décrire la vie spirituelle de l’orthodoxie. On sait, en effet, que l’Eglise orthodoxe place le culte au cœur même de la vie ecclésiastique. Cette deuxième partie a été composée par l’un des meilleurs théologiens de cette Eglise, Ivan Tschetwerikow, professeur à l’académie ecclésiastique - anciennement impérial - de Kiew. Quant à l’exposé historique qui achève la première partie du livre, il est dû au prêtre Wassili Lengelfelder, diplômé en théologie de l’Université de Belgrade, bon connaisseur des Eglises orthodoxes des Balkans ; c’est également lui qui a traduit du russe en allemand le travail du professeur I. Tschetwerikow.

........

METROPOLITE SERAPHIM, L’EGLISE ORTHODOXE, les dogmes, la liturgie, la vie spirituelle Payot, Paris, 1952
Traduction française de Jacques Marty docteur en théologie (Metropolit Seraphim : Die Ostkirche, W. Spemann Verlag, Stuttgart.)
Emmanuel a écrit :En tous cas, l'ouvrage que mentione Jean Gabriel est traduit de l'allemand (et non du russe).
Oui vous avez sans doute raison car le traducteur semble avoir gardé ou mal traduit certains noms propres genre: Kiew, Tschetwerikow ! En allemand le "v" se prononce f, alors que le "w" se prononce v par exemple donc Tschetwerikow c'est pour Tchetverikov ( pour des infos sur ce père: http://bibliophilierusse.blogspirit.com ... rikov.html )
Claude le Liseur a écrit :Le pasteur Thöle .... donne"Lade" comme orthographe du nom de famille...
Merci pour cette précision; avec "Seraphim Lade" j'ai pu trouver un site belge au point 76: http://www.archiepiskopia.be/Fra/biblio ... lgique.htm , en plus de votre traduction qui m'a suffit plus qu' assez. Avec "Lyade" pas de résultat, en français dumoins:
Aucun résultat dans la ou les langues sélectionnées pour Seraphim Lyade
google.ch , Pages francophones
Encore un grand merci.

Et comment trouvez-vous ce livre, que j'ai parfois vu cité dans des bibliographies (il semble que ce fût à une époque LE livre de référence en français), mais que je n'ai jamais eu entre les mains?

J-Gabriel
Messages : 643
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

A Claude le Liseur, à tous

Message par J-Gabriel » mer. 25 févr. 2009 13:36

Claude le Liseur a écrit :Et comment trouvez-vous ce livre, que j'ai parfois vu cité dans des bibliographies (il semble que ce fût à une époque LE livre de référence en français),...
J'en suis qu'à la page 37 donc je peux pas vraiment faire de résumé.
Cependant je vous répondrais comme ceci. Ou c'est moi qui ai fait des progrès, mais le livre de Mgr Séraphin (Lade) m'est plus facile à comprendre aux niveaux dogmes notamment, donc à mon avis plus reccomendable par exemple que "L'Église orthodoxe" (PUF/Que sais-je) d'Olivier Clément, malgré que ma pensée est, quant à ce dernier, qu'il reste un grand homme pour l'Orthodoxie.
Claude le Liseur a écrit :...mais que je n'ai jamais eu entre les mains?
Il me semble que l'on peut l'emprunter sur le site: http://j.malliarakis.free.fr/catalogue.html. Dès que je l'aurai terminé je peux vous le prêter mais, hem..., je fais plein de souslignés au Stabilo...

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève » mer. 25 févr. 2009 23:02

J-Gabriel a écrit :mais, hem..., je fais plein de souslignés au Stabilo...
Barbare ! Pauvres livres ! ;-)
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

Claude le Liseur
Messages : 3910
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: métropolite Seraphim (Lade)

Message par Claude le Liseur » jeu. 26 févr. 2009 11:44

J-Gabriel a écrit :
Claude le Liseur a écrit :Le pasteur Thöle .... donne"Lade" comme orthographe du nom de famille...
Merci pour cette précision; avec "Seraphim Lade" j'ai pu trouver un site belge au point 76: http://www.archiepiskopia.be/Fra/biblio ... lgique.htm , en plus de votre traduction qui m'a suffit plus qu' assez. Avec "Lyade" pas de résultat, en français dumoins:
Aucun résultat dans la ou les langues sélectionnées pour Seraphim Lyade
google.ch , Pages francophones
Encore un grand merci.
Oui, le nom est bien Lade, mais Emmanuel avait toutes les raisons de suggérer une orthographe "Liade" ou "Lyade" car c'est sous ce nom de famille que Mgr Séraphin (Lade) était connu en milieu russe; voyez sa notice biographique que j'ai trouvée sur le site russe http://dic.academic.ru/dic.nsf/ruwiki/536537 :

Серафим (Ляде)
Митрополи́т Серафи́м (в миру — Карл Георг Альберт Ляде (в литературе также встречается написание "Лядэ "), _de. Metropolit Serafim (Lade); 1883, Лейпциг, Германия — 14 сентября 1950, Золльне, под Мюнхеном) — епископ Православной Российской Церкви, впоследствии Русской Православной Церкви Заграницей (РПЦЗ) немецкого происхождения. C 1938 года митрополит Берлинский и Германский.

Биография

Родился в немецкой протестантской семье; в 1904 году перешёл в православие.

С 18 мая 1907 года до 1 сентября 1912 был священником в Новоград-Волынском соборе; был женат.

В 1916 году окончил Петербургскую духовную академию

27 января 1920 года, находясь в Екатеринограде, овдовел .

20 августа 1924 года был пострижен в монашество; признал юрисдикцию обновленческого церковного управления.

В 1923 годы в Харькове обновленческим (тогда) митрополитом Пименом (Пеговым) был хиротонисан во епископа. Состоял секретарём обновленческого украинского Синода.

С 1927 года — епископ Ахтырский.

В 1929 году, с разрешения правительства, как немецкий гражданини, выехал в Германию. Чрез покаяние был принят в юрисдикцию Архиерейского Синода РПЦЗ и возведён в сан архиепископа Мюнхенского и Баварского.

В 1938 году, по настоянию германских властей [ [http://ezh.sedmitza.ru/index.html?did=491 Церковная диаспора] Из "Православной энциклопедии " (2000)] , был назаначен на место архиепископа Тихона (Лященко) митрополитом Берлинским и Германским c титулом «фюрера всех православных в III Рейхе и во всех контролируемых им территориях» [Епископ Митрофан (Зноско-Боровский). "Хроника одной жизни ". М., 1995, стр. 281.] . Помогал русским военнопленным и вывезенным в Германию из оккупированных территорий гражданам СССР; спас жизнь архиепископу Брюссельскому и Бельгийскому Александру (Немоловскому), публично критиковавшему в Брюсселе политику Гитлера после оккупации Бельгии Германией.

В период Отечественной войны на бывшей территории СССР в его юрисдикцию входила бывшая Гродненская область БССР, включённая в Восточную Пруссию, а также Орловская епархия.

По окончании войны, когда РПЦЗ переживала в Европе структурный кризис, оставался там в числе только двух «карловацких» архиереев, считая председателя Синода митрополита Анастасия (Грибановского).

Скончался 14 сентября 1950 года в больнице от травм, нанесённых ему двумя неизвестными лицами при невыясненных обстоятельствах.

Примечания

Ссылки


En attendant de donner une traduction complète de cette notice, je vous ferais remarquer que cette notice confirme les informations déjà trouvées en allemand dans le livre du pasteur Thöle et sur le site de la conférence des Eglises orthodoxes en Allemagne:

- il était bien "geburtiger Sachse", puisque né à Leipzig en Saxe;
- bien d'origine luthérienne - en tout cas protestant, mais je crois qu'il y a fort peu de réformés parmi les protestants en Saxe, donc je suppose qu'il était luthérien - converti à l'Orthodoxie en 1904;
- bien que son nom d'état civil fut Charles Georges Albert (Karl Georg Albert) Lade, il était connu en milieu russe sous le nom de Lyad, Liad, Lyade ou Liade;
- c'était un ancien prêtre marié.

Claude le Liseur
Messages : 3910
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » dim. 01 mars 2009 18:07

Серафим (Ляде)
Митрополи́т Серафи́м (в миру — Карл Георг Альберт Ляде (в литературе также встречается написание "Лядэ "), _de. Metropolit Serafim (Lade); 1883, Лейпциг, Германия — 14 сентября 1950, Золльне, под Мюнхеном) — епископ Православной Российской Церкви, впоследствии Русской Православной Церкви Заграницей (РПЦЗ) немецкого происхождения. C 1938 года митрополит Берлинский и Германский.

Биография

Родился в немецкой протестантской семье; в 1904 году перешёл в православие.

С 18 мая 1907 года до 1 сентября 1912 был священником в Новоград-Волынском соборе; был женат.

В 1916 году окончил Петербургскую духовную академию

27 января 1920 года, находясь в Екатеринограде, овдовел .

20 августа 1924 года был пострижен в монашество; признал юрисдикцию обновленческого церковного управления.

В 1923 годы в Харькове обновленческим (тогда) митрополитом Пименом (Пеговым) был хиротонисан во епископа. Состоял секретарём обновленческого украинского Синода.

С 1927 года — епископ Ахтырский.

В 1929 году, с разрешения правительства, как немецкий гражданини, выехал в Германию. Чрез покаяние был принят в юрисдикцию Архиерейского Синода РПЦЗ и возведён в сан архиепископа Мюнхенского и Баварского.

В 1938 году, по настоянию германских властей [ [http://ezh.sedmitza.ru/index.html?did=491 Церковная диаспора] Из "Православной энциклопедии " (2000)] , был назаначен на место архиепископа Тихона (Лященко) митрополитом Берлинским и Германским c титулом «фюрера всех православных в III Рейхе и во всех контролируемых им территориях» [Епископ Митрофан (Зноско-Боровский). "Хроника одной жизни ". М., 1995, стр. 281.] . Помогал русским военнопленным и вывезенным в Германию из оккупированных территорий гражданам СССР; спас жизнь архиепископу Брюссельскому и Бельгийскому Александру (Немоловскому), публично критиковавшему в Брюсселе политику Гитлера после оккупации Бельгии Германией.

В период Отечественной войны на бывшей территории СССР в его юрисдикцию входила бывшая Гродненская область БССР, включённая в Восточную Пруссию, а также Орловская епархия.

По окончании войны, когда РПЦЗ переживала в Европе структурный кризис, оставался там в числе только двух «карловацких» архиереев, считая председателя Синода митрополита Анастасия (Грибановского).

Скончался 14 сентября 1950 года в больнице от травм, нанесённых ему двумя неизвестными лицами при невыясненных обстоятельствах.


Ma traduction (mon Dieu qu'il s'en est passé des choses dans la vie de cet homme!):

Séraphin (Lade)
Métropolite Séraphin (dans le monde Karl Georg Albert Ляде - on rencontre aussi dans les sources l'orthographe Лядэ) - en allemand Métropolite Serafim (Lade); 1883, Leipzig, Allemagne - 14 septembre 1950, Solln, près de Munich) - évêque de l'Eglise orthodoxe russe, puis de l'Eglise orthodoxe russe hors frontières (ERHF), d'origine allemande. En 1938, métropolite de Berlin et d'Allemagne.

Biographie

Naquit dans une famille protestante allemande; converti à l'Orthodoxie en 1904.

Du 18 mars 1907 au 1er septembre 1912, prêtre à la cathédrale de Neuveville-en-Volhynie (Novograd-Volynskyi); était marié.

En 1916, termine ses études à l'Académie spirituelle de Saint-Pétersbourg.

Le 27 janvier 1920, décès de sa femme, alors qu'il se trouvait à Catherineville (Ekateringrad).

Reçu dans le monachisme le 20 août 1924; reconnaît la juridiction des Rénovationnistes.

En 1923, consacré évêque à Kharkov par le métropolite rénovationniste Pimène (Pigovy). Secrétaire du synode rénovationniste ukrainien.


1927: évêque d'Akhtyrsky.

1929: en tant que citoyen allemand, émigre en Allemagne avec la permission du gouvernement. Reçu par confession dans la juridiction du synode russe hors frontières (ERHF) et élevé à la dignité d'archevêque de Munich et de Bavière.

1938: sur l'insistance du gouvernement allamand, est nommé métropolite de Berlin et d'Allemagne à la place de l'archevêque Tikhon (Lachenko), ainsi que "Führer de tous les orthodoxes du IIIe Reich et de tous les territoires contrôlés par lui". Il apporta son aide aux prisonniers de guerre russes et aux citoyens soviétiques déportés en Allemagne à partir des territoires occupés; il sauva la vie de l'archevêque Alexandre (Nemolovsky) de Bruxelles et de Belgique, qui avait critiqué publiquement, à Bruxelles, la politique d'Hitler après l'occupation de la Belgique par l'Allemagne.

Lors de la guerre germano-soviétique, on fit entrer dans sa juridiction l'ancien districte de Grodno de la république soviétique de Biélorussie, rattaché à la Prusse-Orientale, ainis que le diocèse d'Orlov.

Lorsque l'ERHF connut une crise structurelle en Europe après la fin de la guerre, il fit partie des deux derniers évêques (avec le métropolite Anastase [Gribanovsky]) qui restèrent fidèles au synode "karlovtsien".

Décédé le 14 septembre 1950 à l'hôpital suite aux coups au visage qui lui avaient été assénés par deux inconnus dans des circonstances obscures.

J-Gabriel
Messages : 643
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

Re: question

Message par J-Gabriel » sam. 29 juin 2013 16:39

En cherchant un canon via le lien qui avait été publié au message de cette rubrique Quelle édition du texte des Conciles? j’ai remarqué que le lien n’était plus disponible. Voulant faire des recherches sur le site qui l’avait produit initialement je suis tombé sur le livre numérique de Mgr Séraphin (Lade) dont nous avions parlé plus haut. J’ai vérifié avec le livre original dont je dispose, et c’est bien celui-là.

http://orthodoxievco.net/ecrits/seraphim-orthodoxie.pdf

Petite suggestion si je peux me permettre : imprimez-le !

Répondre