Où sont les limites de l'humain ?

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Où sont les limites de l'humain ?

Message par Anne Geneviève » ven. 12 janv. 2007 9:57

Lu ce matin sur le site de Zenit, l'agence de presse catholique romaine :
2007-01-10

Grande-Bretagne : projet de clonage « humain-animal »

En créant des « chimères » homme-animal...

ROME, Mercredi 10 janvier 2007 (ZENIT.org) – L'autorité britannique pour la fertilisation et l'embryologie humaine (HFEA) doit rendre demain son avis sur la création d'embryons hybrides humains-animaux, annonce la synthèse de presse de la fondation Jérôme Lejeune (www.genethique.org).

Ces « chimères » seraient obtenues à partir d'ADN humain injecté dans un ovule de vache ou de lapin énucléé. Cet ovule contiendrait alors un noyau humain et des traces de matériel génétique animal. Il s'agit donc de faire du clonage humain-animal.

Le gouvernement britannique, dans un rapport adressé au Ministère de la Santé au sujet de la révision de la loi sur la fertilisation et l'embryologie humaines, avait proposé d'interdire la création d'embryons humains hybrides. Cette proposition se basait sur les réticences formulées par l'opinion publique. Mais, selon le premier ministre Tony Blair, la position du gouvernement pourrait évoluer.

La création de « chimères » a été envisagée pour contourner le « manque » d'ovocytes humains disponibles pour la recherche. Les scientifiques qui souhaitent créer ces « chimères » font valoir qu'elles permettraient d'avancer dans la recherche de traitements pour certaines maladies dégénératives...

Relayant l'information, la BBC réalise un sondage sur la création d'embryons hybrides. Pour voter, rendez vous sur le site Internet de la BBC : http://news.bbc.co.uk/1/hi/health/6230945.stm

© genethique.org

Rappelons que chaque article présenté dans Gènéthique est une synthèse des articles de bioéthique parus dans la presse et dont les sources sont indiquées dans l'encadré noir. Les opinions exprimées ne sont pas toujours cautionnées par la rédaction.

Sources : BBC News 05/01/07 - Matinternet 05/01/07
J'ai plusieurs fois évoqué la question des chimères humain/animal et la question corollaire, la possibilité de création d'humains génétiquement modifiés. La question théologique connexe est évidemment celle des limites de l'humanité. On a pu penser que je faisais de la théologie-fiction mais cet article montre que la réalité est sur nos talons.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

Irène
Messages : 941
Inscription : mar. 30 sept. 2003 11:46
Localisation : Genève

Message par Irène » ven. 12 janv. 2007 18:59

Je ne sais pas ce qui se passe exactement dans le secret des laboratoires des savants fou ; je suis certaine que les limites - lorsque les gouvernements les édictent - ne sont pas respectées.

Nous allons au devant de graves dangers : je vais essayer de retrouver les références, mais j'ai entendu des conclusions extrêmement menaçantes concernant les nanotechnologies, ce qui semblait la panacée à de nombreux maux il y a peu.

On ne sait pas guérir un zona, une arthrose, un psoriasis et on se lance dans des aventures défiant l'éthique !

Il me semble que les autorités catholiques et orthodoxes se sont déjà exprimées sur ces sujets. Il faudrait de puissants lobbies qui n'existent pas.

Claude le Liseur
Messages : 4133
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » ven. 12 janv. 2007 19:12

Rappel de prises de position orthodoxes déjà publiées en français sur le présent forum à propos de la bioéthique:

* Compte rendu de la conférence de l'archevêque Christodoule d'Athènes à Genève le 30 mai 2006 viewtopic.php?t=1906

* Les positions de base de l'Eglise de Grèce sur la reproduction assistée (déclaration du 11 janvier 2006) viewtopic.php?t=1909

* Les positions de base de l'Eglise de Grèce sur l'euthanasie (déclaration du 6 novembre 2002) viewtopic.php?t=1908

* Les positions de base de l'Eglise de Grèce sur la transplantation d'organes (déclaration du 10 décembre 1999) viewtopic.php?t=1907

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève » sam. 13 janv. 2007 9:01

Cette dernière affaire va bien au-delà des thèmes abordés par les déclarations de l'Eglise de Grèce que je vous remercie de rappeler, car elles offrent une base saine pour penser la suite. Dans ce clonage hybride, l'ADN nucléaire est humain mais l'ADN mitochondrial, qui intervient dans les cellules, est forcément animal. Aujourd'hui, il s'agit de récupérer et de faire croître in vitro des cellules souches. Mais dans un avenir très proche, il n'est pas exclu que de tels hybrides soient menés à terme.
L'idéologie à l'oeuvre tend à dissoudre l'humain dans le vivant, à rendre floue l'identité des espèces animales, à partir de positions philosophiques qu'on peut qualifier de monisme matérialiste. Dans cette haine de la différence se profile le déni de la personne mais, plus subtilement, on y verra aussi le rejet du caractère identitaire de la nature. Dans une perspective platonicienne, donc augustinienne, l'un se réalise par le haut, comme substrat spirituel ou divin de la diversité des formes du réel. Mais ce qui sous-tend ces recherches, c'est une quête de l'un comme indifférencié dans la matière même, par "en bas", une sorte de retour au chaos primordial des vieilles mythologies.
Mais un hybride homme/animal viable serait-il humain ? Les dauphins ont une intelligence comparable à la nôtre : nous ne les baptisons pas, nous ne les admettons pas à la sainte communion, il reste un hiatus spirituel. Ils ne sont ni morts en Adam ni ressuscités en Christ, en d'autres termes. Que seraient de tels hybrides ?
Je n'ai pas de réponse. Je pose simplement la question.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

Silouane
Messages : 65
Inscription : sam. 07 oct. 2006 20:46
Localisation : Bruxelles, Belgique

Message par Silouane » lun. 22 janv. 2007 19:47

Dans ce cas (si on crée vraiment des êtres hybrides), on risque d'avoir des êtres conscients d'eux-mêmes, capables de sentir, penser et parler comme nous (et donc humains), mais qui seraient moins libres, à cause d'un conditionnement par leur nature partiellement animale... Si une telle chose est possible, c'est affreux. Peut-être ressembleraient-ils aussi à certains hominidés d'il y a des centaines de milliers ou des millions d'années...? (Sauf qu'ils conduiraient des voitures et utiliseraient des ordinateurs!) Dans quelle mesure seraient-ils capables de s'ouvrir à la grâce? Ca me fait penser à "Coeur de chien" de Boulgakov!
Silouane

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève » dim. 28 janv. 2007 13:50

Il existe une série de nouvelles de science fiction de Cordwainer Smith, traduites en français dans les années 70 et regroupées sous le titre global Les Seigneurs de l'Instrumentalité, qui décrivent une telle sous-humanité hybride et qui retrouvent le christianisme oublié par les "vrais hommes". C'est très protestant américain mais ces romans posent les vrais problèmes liés à ces manipulations. Je ne suis pas très émotive en tant que lectrice mais l'histoire de Joanne la femme chien m'a tiré quelques larmes, non pas par sentimentalisme mais par ce que cela prédisait, en sachant que cela se préparait même si, à l'époque, c'était encore un rêve chimérique.
Il faut chercher ces nouvelles chez les bouquinistes car elles ne sont plus rééditées, comme par hasard.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

Répondre