du jamais vu

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 4208
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

du jamais vu

Message par Claude le Liseur »

A tous les Français qui sont peut-être las de subir des cours médiatiques de rééducation politique depuis cinq jours, je communique ce lien vers le site Internet du prêtre orthodoxe anglais André Philipps:

http://www.orthodoxengland.btinternet.c ... velafr.htm

Ils y trouveront une analyse autrement plus spirituelle (et chrétienne orthodoxe) des décisions récentes de l'actuel souverain de la France ("la souveraineté nationale appartient au peuple, qui l'exerce par ses représentants et par le voie du référendum" - article 3 alinéa 1 de la Constitution du 4 octobre 1958).

Je me permets aussi de recommander l'article parce que ce doit bien être la première fois dans l'Histoire qu'un Anglais commence un article par "Vive la France".

Pour ceux qui lisent l'anglais, l'article contient des citations intéressantes et qui donnent à méditer.

Il est toujours bon de lire une analyse spirituelle des phénomènes de surface.
Jean-Serge
Messages : 340
Inscription : mer. 14 juil. 2004 12:19
Localisation : Ile de France

Vous croyiez avoir tout vu?

Message par Jean-Serge »

khkj
Dernière modification par Jean-Serge le mar. 05 juil. 2005 20:32, modifié 1 fois.
Priidite, poklonimsja i pripadem ko Hristu.
Emmanuel
Messages : 36
Inscription : jeu. 22 juil. 2004 11:37
Localisation : Paris

Message par Emmanuel »

-------
Dernière modification par Emmanuel le mar. 05 juil. 2005 22:02, modifié 1 fois.
Claude le Liseur
Messages : 4208
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Vous croyiez avoir tout vu?

Message par Claude le Liseur »

Jean-Serge a écrit :Dans la série "Du jamais vu", visitez-donc le lien suivant. Ce n'est pas une icône de François d'Assise vénérée par le Patriarche Bartholomée, ce n'est pas le Patriarche d'Antioche en visite au Vatican, ce sont deux prêtres russes bénissant ce qui ressemble fort à ....! En tout cas, vu les femmes - hommes sur le podium... les ballons...Ne serait-ce pas? A moins que ce ne soit des acteurs... Mais ça ressemble fort au site du diocèse d'Ekaterimbourg... J'aimerais bien qu'un russophone nous traduise le texte...

В МИНУВШИЕ ВЫХОДНЫЕ В ЦЕНТРЕ ЕКАТЕРИНБУРГА СОСТОЯЛСЯ ШАБАШ СОДОМИТОВ И ПРОЧИХ ПОКЛОННИКОВ СВОБОДНОЙ ЛЮБВИ…

http://orthodox.etel.ru/Photo/2005/Inde ... yparad.htm
Bien sûr que c'est le site Internet du diocèse d'Ekaterinbourg. Il suffit de regarder les photos pour se rendre compte que les prêtres qui se promènent au milieu des homosexuels militants faisant leur Gay Pride ont un air réprobateur et que les invertis les regardent avec hostilité. Ce que vous prenez pour une bénédiction est plutôt un exorcisme avec deux prêtres qui ont choisi de montrer leur hostilité à l'égard de ces débordements et qui viennent avec de l'eau bénite pour purifier les lieux.

La phrase que vous reproduisez veut dire "Au centre d'Ekaterinbourg se déroulait le sabbat des sodomites et des autres amateurs de l'amour libre...", ce qui n'est pas du langage homosexuellement correct (surtout le membre de phrase que j'ai souligné) et marque bien la réprobation du site du diocèse par rapport à la Gay Pride. Les trois points soulignent sans doute le fait que le "sabbat des sodomites" a été quelque peu perturbé par l'arrivée de ces prêtres et fidèles réprobateurs.

Sur une des photos, on voit qu'un des laïcs qui accompagnent les prêtres brandit un petit drapeau sur lequel est écrit "Consacrons la terre profanée", sous entendu profanée par la Gay Pride.

Il n'y a évidemment que vous, Jean-Serge, pour interpréter une telle action dans le sens d'une bénédiction de la Gay Pride par des prêtres du patriarcat de Moscou.

Je pense que vous rendez un service exemplaire à l'Eglise en laissant supposer au lecteur hétérodoxe qui viendrait à passer sur ce forum que le diocèse orthodoxe d'Ekaterinbourg ait pu faire bénir les provocateurs de la grande parade sodomite.

Que vous vous soyiez fait le vigilant censeur des errements des Eglises, fort bien, c'est votre libre choix. Mais, puisque vous signez tous vos messages par une formule en slavon et que vous naviguez sur l'Internet russe pour nous découvrir des sites aussi peu accessibles aux francophones que celui du diocèse d'Ekaterinbourg, je suis forcé de partir du principe que vous lisez le cyrillique et que vous connaissez au moins aussi bien que moi le sens de la phrase incriminée qui nous renvoie à tout sauf à une bénédiction de la Gay Pride. Alors, pourquoi diffuser pareille rumeur?
Dernière modification par Claude le Liseur le ven. 08 juil. 2005 23:34, modifié 4 fois.
Jean-Marc
Messages : 60
Inscription : mar. 15 mars 2005 18:29

Message par Jean-Marc »

En tous cas, Jean-Marc, lecteur "hétérodoxe" (je préfère "latin"), a parfaitement compris grâce à Claude le sens de ces photos et applaudit à deux mains. Moscou est bien spirituellement la Troisième Rome ! Pourrait-elle l'être (à nouveau) géopolitiquement ?
Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève »

On ne pourrait pas sortir de l'idolâtrie de Rome, première, deuxième ou troisième... à l'heure où Washington D.C. suggère qu'elle est la 4e ! Le mythe d'empire nous empoisonne l'existence depuis plus d'un millénaire et ça n'a pas l'air de vouloir s'arranger. Pour ma part, je préfère et de loin le Christ à César, sans vouloir offenser quiconque. Ma petite connaissance des moeurs de transmission de l'empire (assassinats, yeux crevés et autres joyeusetés), plus le nombre d'empereurs hérétiques me laisse des doutes sur la fameuse "symphonie" et mes ancêtres celtes me donnent quelque goût pour le village d'Astérix plutôt que pour les grands machins géopolitiques.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."
Claude le Liseur
Messages : 4208
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur »

Jean-Marc a écrit :En tous cas, Jean-Marc, lecteur "hétérodoxe" (je préfère "latin"), a parfaitement compris grâce à Claude le sens de ces photos et applaudit à deux mains. Moscou est bien spirituellement la Troisième Rome ! Pourrait-elle l'être (à nouveau) géopolitiquement ?
Ce que je ne comprends pas, dans cette histoire de la Troisième Rome, c'est que le moine Philoptée qui avait lancé l'expression justifiait cette idée par le fait que deux Rome étaient tombées. "Deux Rome sont tombées, la troisième est debout, et il n'y en aura pas de quatrième."

Que la première Rome soit tombée dans l'hérésie et le schisme, d'accord, mais, que je sache, même dans une Constantinople profanée et livrée aux Agaréniens, il y a toujours un patriarche et un synode, et ils sont toujours orthodoxes.
Dans ma vie d'orthodoxe, j'ai toujours combattu le néo-papisme patriarcal et les compromissions religieuses et politiques du patriarcat oecuménique et j'ai souvent souffert de son peu de souci pastoral pour le troupeau que Dieu lui a confié.
Mais enfin, le patriarcat oecuménique de Constantinople Nouvelle Rome est toujours là. Il a toujours des centaines de milliers de fidèles de par le monde, il scintille toujours de la lumière de la foi véritable au milieu des compromissions mondaines et il est toujours le premier siège de l'Eglise par rang d'honneur. Je constate donc qu'une seule Rome est tombée et qu'il n'y avait de toute façon que l'Ancienne Rome et la Nouvelle Rome.

Je m'étonne de voir un catholique romain se rallier aux idées du moine Philoptée, et admire en même temps cette preuve de courage et de lucidité, car je suppose qu'il doit être plus difficile pour un catholique romain que pour un orthodoxe (ou un protestant!) de se rendre compte que la première Rome est tombée (hors de l'Eglise).

Il me souvient que saint Maxime le Grec connut un long emprisonnement pour avoir fait en gros cette remarque qu'il ne voyait pas pourquoi parler de la Troisième Rome dès lors que la Deuxième Rome n'était pas tombée. Cinq siècles après, elle n'est toujours pas tombée. Les forces de ce monde ont pu réduire le peuple orthodoxe de Constantinople à quelques dizaines de familles, il n'en reste pas moins que le patriarcat oecuménique poursuit sa misison séculaire contre vents et marées.

Et d'ailleurs, me semble-t-il, si l'on suit la taxis canonique de l'Eglise, la Troisième Rome, si la Deuxième venait à chuter hors de l'Eglise (que Dieu nous en préserve!), n'est-ce pas Alexandrie?

Ce qui est curieux, c'est que je suis en train de lire un livre de l'écrivain communiste albanais Ismaïl Kadaré, Le Grand Hiver, qui raconte la rupture entre Enver Hoxha et Nikita Khrouchtchev. Et voici que l'auteur prête aux communistes soviétiques une croyance en la Troisième Rome :

"La troisième Rome, songea Besnik. Dans toutes les écoles soviétiques, on apprenait aux élèves la théorie médiévale des "Trois Rome" prophétisée par le moine russe Philoptée: Deux Rome sont tombées, la troisième tient debout, il n'y en aura pas de quatrième. Cette troisième Rome, selon le moine, c'était Moscou." (Ismaïl Kadaré, traduit de l'albanais par Jusuf Vrioni, Le grand hiver, Folio n° 2129, Paris 1990, p. 157.)

"Le moine Philoptée, pensa Besnik, inconsciemment.
"Oui, mais ceux qui y entrent une fois, ne peuvent plus en ressortir, poursuivit Jordan. Comme dans tout château."
Dva Rima padocha, Besnik se souvint du début de la prophétie du moine en ancien russe: A trieti stoït, a tchetviortomou nié bisti. Il pencha sa tête vers celle de Jordan et lui articula ces mots. L'autre le regarda avec surprise.
"Tu connais le slave ancien?"
Besnik lui répondit affirmativement de la tête." (Idem, page 176.)

Je dois dire que, quand j'ai lu ces passages, les bras m'en sont tombés. Je me demande bien sûr si les Soviétiques avaient vraiment repris à leur compte le mythe de Moscou Troisième Rome ou si tout ce que j'ai cité n'est qu'une invention de Kadaré au service de la désinformation envériste.
Moine Sabbas
Messages : 3
Inscription : mar. 19 avr. 2005 21:17

Message par Moine Sabbas »

De mémoire, le titre de "Troisième Rome" avait été utilisé y compris par le Patriarche de Constantinople dans le tomos de 1589, qui érigeait l'Église Russe en Patriarcat (bien sûr l'histoire de ce titre débute avant cela).

Si je ne m'abuse les titres "Nouvelle Rome", "Troisième Rome" ne sont pas directement liés à un aspect ecclésial, mais à un aspect - disons - géoecclésial. Ces titres, et leur lien à l'Église, sont en relation directe avec les principes de symphonie.

N'oublions pas que le titre de "Nouvelle Rome" avait été attribué à Constantinople alors que Rome était encore très loin d'être tombée. Simplement Constantinople était devenue le centre de l'oikoumène orthodoxe. Centre d'oikoumène donc "Rome". La théorie Moscou-Troisième Rome vient non pas du fait que Constantinople est "tombée dans l'hérésie" (ce qui n'était pas le cas même si l'histoire de Florence n'est pas à l'époque passée inaperçue), mais du fait que Constantinople, occupée militairement a cessé d'être le centre de l'oikoumène.

Moscou se percevait ou était perçue (selon les sensibilités et les interprétations... c'est un autre problème historique), comme LE centre géopolitique de monde orthodoxe de l'époque. Toute cette histoire remonte probablement partiellement à l'idée de "la ville éternelle", l'idée que l'empire romain ne peut disparaître. Et aussi qu'il ne peut ne pas y avoir d'empire chrétien. Bref... cf saint Justinien et tant d'autres.

Au passage je signale une correspondance récente entre Moscou et Constantinople au sujet de "la troisième Rome".
http://www.mospat.ru/text/correspond/id/9433.html (en russe)

Bonne fête de Saint Pierre et Saint Paul à tous... et bonne fin de carême. :-)
romaric
Messages : 54
Inscription : mer. 29 juin 2005 20:25

Message par romaric »

Je suis tout à fait d'accord avec le moine Sabbas. Il me semble que le titre de troisième Rome ne signifie pas la supplantation de la seconde dans la hierarchie d'honneur des Eglise, mais le fait que Constantinople tombée politiquement comme Empire chrétien, Moscou prenait la relève de la monarchie constantinienne. Cela dit, je trouve effectivement l'utilisation phylétiste de ce thème extrêmement déplacé et désagréable.
Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève »

La référence du moine Sabbas débouche sur un texte en cyrillique. Pour les pov' tits franchimans qui ne lisent pas les langues slaves, quelqu'un peut-il en donner en gros le contenu ?
Au fait, je croyais que Constantinople était appelée 2e Rome parce que c'était la 2e capitale de l'empire, pas forcément pour son orthodoxie... J'ai le sentiment d'un mélange des genres...
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."
Claude le Liseur
Messages : 4208
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur »

Claude le Liseur a écrit :[
Ce qui est curieux, c'est que je suis en train de lire un livre de l'écrivain communiste albanais Ismaïl Kadaré, Le Grand Hiver, qui raconte la rupture entre Enver Hoxha et Nikita Khrouchtchev. Et voici que l'auteur prête aux communistes soviétiques une croyance en la Troisième Rome :

"La troisième Rome, songea Besnik. Dans toutes les écoles soviétiques, on apprenait aux élèves la théorie médiévale des "Trois Rome" prophétisée par le moine russe Philoptée: Deux Rome sont tombées, la troisième tient debout, il n'y en aura pas de quatrième. Cette troisième Rome, selon le moine, c'était Moscou." (Ismaïl Kadaré, traduit de l'albanais par Jusuf Vrioni, Le grand hiver, Folio n° 2129, Paris 1990, p. 157.)

"Le moine Philoptée, pensa Besnik, inconsciemment.
"Oui, mais ceux qui y entrent une fois, ne peuvent plus en ressortir, poursuivit Jordan. Comme dans tout château."
Dva Rima padocha, Besnik se souvint du début de la prophétie du moine en ancien russe: A trieti stoït, a tchetviortomou nié bisti. Il pencha sa tête vers celle de Jordan et lui articula ces mots. L'autre le regarda avec surprise.
"Tu connais le slave ancien?"
Besnik lui répondit affirmativement de la tête." (Idem, page 176.)

Je dois dire que, quand j'ai lu ces passages, les bras m'en sont tombés. Je me demande bien sûr si les Soviétiques avaient vraiment repris à leur compte le mythe de Moscou Troisième Rome ou si tout ce que j'ai cité n'est qu'une invention de Kadaré au service de la désinformation envériste.
Tiens, tiens, voilà qu'on reparle du moine Philothée (Philoptée chez Ismaïl Kadaré), puisque le site Internet du prêtre orthodoxe anglais Andrew Philips nous apprend qu'on aurait retrouvé sa tombe:

http://orthodoxengland.org.uk/thirdrome.htm
Claude le Liseur
Messages : 4208
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur »

Claude le Liseur a écrit : Tiens, tiens, voilà qu'on reparle du moine Philothée (Philoptée chez Ismaïl Kadaré), puisque le site Internet du prêtre orthodoxe anglais Andrew Philips nous apprend qu'on aurait retrouvé sa tombe:

http://orthodoxengland.org.uk/thirdrome.htm
Texte du RP Philips:

Archaeologists have found the grave of Elder Philotheus

It was reported on 14 August 2009 from Pskov in western Russia that archaeologists have found the grave of Elder Philotheus (c. 1465-1542). This Elder was famous as he was the first to formulate the concept that Moscow had become the Third Rome after the fall of Constantinople, the Second Rome, in 1453.

According to the senior archaeologist of the Pskov archaeological centre, Sergey Stepanov, the grave was found in the cemetery by the Cathedral of the Three Hierarchs in the Monastery of the Saviour and St Eleazar in Pskov.

The conception of Moscow the Third Rome was set out by the Elder in his correspondence with the royal courtier Mikhail Grigorevich Misiur-Munekhin and the Grand Duke Basil III Ivanovich. It was in this correspondence that the Elder made the famous statement that: ‘Two Romes have fallen, the third stands, a fourth there will not be’.


Ma traduction:

Des archéologues ont découvert la tombe de l'Ancien Philothée

On a annoncé le 14 août 2009 depuis Pskov dans l'ouest de la Russie que des archéologues ont découvert la tombe de l'Ancien Philothée (vers 1465-1542). Ce starets est célèbre pour avoir été le premier à formuler le concepte que Moscou était devenue la Troisième Rome après la chute de Constantinople, la Seconde Rome, en 1453.

Selon l'archéologue en chef du centre archéologique de Pskov, Serge Stepanov, la tombe a été découverte dans le cimetière près de la cathédrale des Trois Hiérarques dans le monastère du Sauveur-et-de-saint-Eléazar à Pskov.

Le concept selon lequel Moscou était la Troisième Rome fut exposé par le géronda dans sa correspondance avec le courtisan Michel Grigorievitch Misiour-Mounékhine et le grand prince Basile III Ivanovitch. C'est dans cette correspondance que le starets fit la fameuse déclaration: "Deux Rome sont tombées, la troisième est debout, et il n'y en aura pas de quatrième."
Répondre