Séminaire chrétien orthodoxe et bouddhiste

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

totocapt
Messages : 74
Inscription : jeu. 17 juil. 2003 2:58
Localisation : Europe

Séminaire chrétien orthodoxe et bouddhiste

Message par totocapt »

Du vendredi 8 au dimanche 10 août:
Séminaire chrétien orthodoxe et bouddhiste : « La vie et la mort selon les deux traditions » animé par le Père Maxime du monastère de Chevetogne (Belgique) et le Vénérable Lama Seunam, directeur spirituel de Dashang Kagyu Ling. Pour vous inscrire contacter : Claudine Pirotte : 00 32 43 68 79 77 (Belgique) ou Eliane Baradel 01 47 88 98 77 (France). Renseignements : Dashang Kagyu Ling, Temple des mille Bouddhas, 71320 La Boulaye. Tél. 03.85.79.62.53.
Gnôthi seauton!

Claude le Liseur
Messages : 4201
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur »

Cela commence mal, quand on sait que le monastère de Chevetogne n'est pas orthodoxe mais catholique romain de rite oriental. Je ne comprends pas très bien l'idée d'une rencontre orthodoxes-bouddhistes où l'Orthodoxie est représentée par quelqu'un qui n'est pas orthodoxe. Souhaitons au moins que les représentants du bouddhisme soient bouddhistes...

eliazar
Messages : 806
Inscription : jeu. 19 juin 2003 11:02
Localisation : NICE

Orthodoxe et Bouddhiste à la fois

Message par eliazar »

J’ai fréquenté plusieurs fois le monastère de Chèvetogne lorsque j’étais moi-même « kto de rite oriental ». Une partie des moines étaient désignée pour célébrer dans « l’église latine » dans le rit catholique romain traditionnel, une autre célébrait (parfaitement, du reste) dans « l’église russe », selon le rit orthodoxe russe (en slavon).
Il était connu que la plupart des jeunes moines (qui avaient choisi Chèvetogne justement parce qu’on avait le droit d’y célébrer la liturgie orthodoxe) considéraient comme une pénitence d’être désignés d’office pour le rit latin !
Lors des premières restrictions (pour ne pas dire brimades) apportées par le Vatican à cette vocation pourtant typiquement « oecuménisante », plusieurs moines de Chèvetogne émigrèrent directement vers l’orthodoxie. Dont celui qui signa toujours ses ouvrages de spiritualité, par modestie : « Un Moine de l’Église d’Orient ». Le plus connu de ceux qui sont devenus orthodoxes à la suite d’une longue fréquentation des textes sacrés de l’orthodoxie est le Père Denis (Guillaume), actuellement hiéromoine responsable de la paroisse grecque de Nîmes, qui était cependant resté l’un des derniers (parmi la première génération) à ne pas quitter son Ordre – malgré l’envie qu’il en avait ; il avait même été élevé à la dignité d'archidiacre attitré du Pape, à Rome…

Lorsque je lui appris que j’avais embrassé l’orthodoxie, il m’avait pris dans ses bras pour me féliciter. Sur le tard, il n’y a plus tenu lui-même.

On savait bien que Chèvetogne a toujours été une vitrine (active !) de l’œcuménisme vatican, même lorsque la position de ses supérieurs n’était pas de tout repos.
Ceci dit, qu’on y organise maintenant un séminaire « orthodoxe et bouddhiste » ùme laisse rêveur. Les bons moines auraient-ils construit une troisième église dans leur beau domaine : « Au bon Jésus et au Dalaï-Lama réunis » ?

Éliazar

Répondre