Faire le pas de quitter Rome?

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

JeremyF
Messages : 31
Inscription : mer. 26 avr. 2017 16:48
Localisation : Suisse

Re: Faire le pas de quitter Rome?

Message par JeremyF » jeu. 11 mai 2017 10:24

Bon, je suis content de pouvoir vous dire que la tempête est passée.
Je ne suis pas en état de pouvoir me contenter d'une église malade qui se cherche et va dans tous les sens. La stabilité orthodoxe ne peut être que bénéfique pour mon avancement spirituel, et d'ailleurs j'y ai fait une avance conséquente depuis que j'en fréquente les liturgies et la littérature.

Nikolas
Messages : 383
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Faire le pas de quitter Rome?

Message par Nikolas » jeu. 11 mai 2017 19:47

J'en suis heureux pour vous !
Christ est Ressuscité!

JeremyF
Messages : 31
Inscription : mer. 26 avr. 2017 16:48
Localisation : Suisse

Re: Faire le pas de quitter Rome?

Message par JeremyF » jeu. 11 mai 2017 22:10

Nikolas a écrit :
jeu. 11 mai 2017 19:47
J'en suis heureux pour vous !
Christ est Ressuscité!
En vérité, Il est ressuscité !

Claude le Liseur
Messages : 3912
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Concile Vatican II et avenir de Rome

Message par Claude le Liseur » mar. 19 sept. 2017 16:36

Les responsables des Eglises de Lyon dénoncent le discours "dangereux" du FN

Dans un communiqué publié ce mercredi, les responsables des différentes Eglises lyonnaises, dont le Cardinal Barbarin, archevêque du diocèse de la ville, dénoncent le "discours nationaliste dangereux du FN". A quelques jours du second tour de la présidentielle, en rappelant la position apolitique de leurs Eglises et sans donner de consigne de vote, ils pointent le "risque" du second tour, sans nommer directement le FN.

"Nous ne pouvons pas considérer comme anodine la présence au second tour d’un parti qui, historiquement a toujours été porteur d’un discours nationaliste dangereux dont la mise en œuvre serait désastreuse. Nous croyons que l’Évangile que nous avons reçu et que nous essayons de vivre, nous engage sans cesse à être des 'artisans de paix', des 'affamés et assoiffés de justice", écrivent-ils.
Outre le Cardinal Barbarin, les représentants de l'Eglise arménienne apostolique, de l'Eglise orthodoxe grecque, de la Fédération protestante de France, ainsi que deux pasteurs, protestant et baptiste, ont signé ce texte.


Dépêche AFP du 19 septembre 2017 à 15h heures 36 CET
Lyon - Le cardinal français Philippe Barbarin sera jugé en avril pour non-dénonciation d'agressions sexuelles sur mineurs commises par un prêtre dans son diocèse de Lyon, dans le centre-est de la Fance, il y a plus de 25 ans, a annoncé mardi le tribunal.

Mgr Barbarin, archevêque de Lyon, comparaîtra du 4 au 6 avril avec six autres personnes dans le cadre d'une procédure de citation directe portée par dix victimes d'un prêtre, Bernard Preynat, inculpé en 2016 pour des abus sexuels commis jusqu'en 1991 sur des scouts de la région.

Mgr Barbarin était sans doute trop occupé à dénoncer le discours du Front national pour dénoncer des agressions sexuelles sur mineurs.
Chacun sa morale. Celle de Barbarin n'est pas la mienne, et je m'en honore.

Et ça veut occuper la chaire de Moïse! Et ça veut donner des leçons!

JeremyF
Messages : 31
Inscription : mer. 26 avr. 2017 16:48
Localisation : Suisse

Re: Faire le pas de quitter Rome?

Message par JeremyF » mer. 20 sept. 2017 11:47

Voilà une affaire qui n'est pas très jeune... L'enquête était en cours, le jugement sera bientôt prononcé. Soit! Ça ne l'empêchait pas de donner son avis sur les élections.

En passant, en Roumanie des affaires de pédophilies font aussi des vagues dans l'église orthodoxe. L'ampleur et la médiatisation sont moindres, certes, mais les faits sont bien là: C'est un sujet qui n'est pas propre au clergé romain...

Claude le Liseur
Messages : 3912
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Faire le pas de quitter Rome?

Message par Claude le Liseur » mer. 20 sept. 2017 13:50

JeremyF a écrit :
mer. 20 sept. 2017 11:47
Voilà une affaire qui n'est pas très jeune... L'enquête était en cours, le jugement sera bientôt prononcé. Soit! Ça ne l'empêchait pas de donner son avis sur les élections.

En passant, en Roumanie des affaires de pédophilies font aussi des vagues dans l'église orthodoxe. L'ampleur et la médiatisation sont moindres, certes, mais les faits sont bien là: C'est un sujet qui n'est pas propre au clergé romain...
Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit: là où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie, on le sait, et les scandales de mœurs ne sont pas l'apanage du clergé papiste. Ce qui lui appartient en propre, c'est un orgueil démesuré, une volonté de vouloir régenter la vie publique, même quand on n'a plus guère d'influence réelle ou qu'on est soi-même dans une position bien précaire et qu'on a de grands titres à être fort modeste.

Pour votre information, il y a même eu le cas d'un évêque orthodoxe émérite qui vivait quelque part en France et qui a eu des ennuis pour une affaire de ce type voici peu d'années. Mais lui ne donnait pas de consignes de vote, ne posait pas à la grande conscience morale et ne rêvait pas d'un pouvoir qui n'est plus de saison dans une société laïcisée. Il vivait dans une retraite où son passé l'a rattrapé.

NB: Donner des consignes de vote, ce n'est pas "donner son avis". C'est violer les consciences.

JeremyF
Messages : 31
Inscription : mer. 26 avr. 2017 16:48
Localisation : Suisse

Re: Faire le pas de quitter Rome?

Message par JeremyF » mer. 20 sept. 2017 18:03

Ceci dit, je ne comprend pas pourquoi il faut mettre le projecteur sur Barbarin concernant un texte signé autant par d'autres catholiques, arméniens, grecs, protestants....
Je considère que la critique que tu formules, Claude, vaut autant pour tous les cosignataires, orthodoxe et protestants compris. Il n'y a pas de raisons que seuls les "papistes" soient défendus de se prononcer.
Et sur le sujet Barbarin, le dossier est bien assez complexe et soulève trop d'émotions pour en débattre ici. Laissons l'enquête et le jugement donner le verdict.

Claude le Liseur
Messages : 3912
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Faire le pas de quitter Rome?

Message par Claude le Liseur » mer. 20 sept. 2017 19:21

JeremyF a écrit :
mer. 20 sept. 2017 18:03
Ceci dit, je ne comprend pas pourquoi il faut mettre le projecteur sur Barbarin concernant un texte signé autant par d'autres catholiques, arméniens, grecs, protestants....
Je considère que la critique que tu formules, Claude, vaut autant pour tous les cosignataires, orthodoxe et protestants compris. Il n'y a pas de raisons que seuls les "papistes" soient défendus de se prononcer.
Et sur le sujet Barbarin, le dossier est bien assez complexe et soulève trop d'émotions pour en débattre ici. Laissons l'enquête et le jugement donner le verdict.
Je crois que j'ai déjà dit dans ce fil tout le mal que je pensais de l'attitude des cosignataires protestants, arméniens et grecs. Je ne fais pas d'exclusive face au bourrage de crâne.

Mais ne nous aveuglons pas: il y a clairement un chef de file, tandis que les autres, comme d'habitude, se sont conformés à ce que feu Mário Soares appelait "le devoir de non-être".

joseph1
Messages : 11
Inscription : sam. 16 sept. 2017 9:43

Re: Faire le pas de quitter Rome?

Message par joseph1 » ven. 17 nov. 2017 20:36

On m ' a dit que la Russie pratiquait la GPA
Qu 'en est-il ?
Si oui, quelle est la position des orthodoxes russes ?

Claude le Liseur
Messages : 3912
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Faire le pas de quitter Rome?

Message par Claude le Liseur » sam. 18 nov. 2017 19:39

joseph1 a écrit :
ven. 17 nov. 2017 20:36
On m ' a dit que la Russie pratiquait la GPA
Qu 'en est-il ?
Si oui, quelle est la position des orthodoxes russes ?
Je tiens d'abord à rappeler que la Russie est un Etat laïc dont la Constitution et la législation ne contiennent même pas les vagues rappels à l'origine orthodoxe de la majorité de la population que l'on trouve en Grèce et en Bulgarie.

La Russie a le record du monde des avortements.
Croyez-vous que les orthodoxes russes aient pris parti en faveur de l'avortement? N'est-ce pas plutôt parce que le régime soviétique, comme tous les régimes communistes, privilégiait l'avortement comme seul moyen de contraception - dans la mesure où les citoyens adultes étaient considérés comme du bétail, quelle sollicitude fallait-il attendre à l'égard des enfants pas encore venus au monde?

La question est plutôt: combien reste-t-il d'orthodoxes en Russie, en Ukraine et en Biélorussie après 70 ans d'une persécution sans équivalent dans l'histoire ? Quelle influence dans une société à ce point marquée au fer rouge de l'athéisme marxiste-léniniste ?

Cessons de nous mentir à nous-mêmes. De nombreux Occidentaux s'émerveillent de ce que la Russie soit un des rares pays européens à résister à l'incroyable homosexualisation de la société, de la culture, de la pensée et de la politique à laquelle nous assistons. Est-ce parce que l'Eglise orthodoxe porte une condamnation morale sur l'homosexualité, et encore plus sur sa promotion effrénée à laquelle nous assistons en Europe occidentale et dans le monde anglo-saxon, ou parce que ce qui tenait lieu de morale à l'époque soviétique stigmatisait l'homosexualité? Car il arrivait que même les communistes aient une morale (en Union soviétique, bien sûr, pas en Europe occidentale, mais ceci serait une longue histoire)...

joseph1
Messages : 11
Inscription : sam. 16 sept. 2017 9:43

Re: Faire le pas de quitter Rome?

Message par joseph1 » mar. 21 nov. 2017 11:31

Merci pour la réponse

Claude le Liseur
Messages : 3912
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Faire le pas de quitter Rome?

Message par Claude le Liseur » jeu. 23 nov. 2017 13:25

Sur son site, Jean-François Mayer commente le fameux sondage de l'institut étasunien de recherche sur les religions Pew, sondage que l'hebdomadaire français Valeurs actuelles a interprété à sa manière voici quelques mois.

https://www.religion.info/2017/11/09/de ... rthodoxes/


Tous ces chiffres sont, bien entendu, à prendre avec une marge d'erreur, mais ils confirment ce que quiconque a un peu navigué dans l'univers orthodoxe sait et que Mayer résume comme suit:
Outre le cas très supérieur à la moyenne de l’Éthiopie (et peut-être les enquêteurs auraient-ils trouvé des résultats semblables en Égypte, si celle-ci avait été incluse), certains pays semblent se distinguer par des taux plus élevés d’adhésion aux croyances orthodoxe, du moins à en croire la perception des personnes ayant répondu à ces enquêtes : en particulier la Géorgie, l’Arménie, la Moldavie, la Roumanie, la Grèce…
En laissant de côté l'Arménie qui n'est "orthodoxe" qu'aux yeux de l'institut Pew, ce que le sondage souligne, c'est qu'une certaine ferveur s'est maintenue en Géorgie, en Moldavie, en Roumanie et en Grèce, tandis que l'Orthodoxie est en très grande difficulté en Russie ou en Bulgarie, par exemple.

On sait que le communisme a plus ou moins liquidé l'Orthodoxie en Serbie, mais pas en Roumanie, de même qu'il a plus ou moins liquidé le catholicisme romain en République tchèque, mais pas en Pologne. Pourtant, le régime de Gheorghiu-Dej était aussi sanguinaire que celui de Tito.

Il faut bien comprendre que des facteurs antérieurs à l'avènement du communisme ont joué pour aboutir à une plus ou moins grande résistance de la société à la persécution religieuse communiste.

C'est encore plus évident dans la comparaison entre la Géorgie, restée majoritairement orthodoxe, et la Russie, devenue majoritairement athée : les deux pays ont connu le communisme presque pendant la même durée (1917-1991 en Russie, 1921-1991 en Géorgie) et ont partagé les mêmes souffrances, Staline n'ayant pas manifesté de mansuétude particulière pour son pays d'origine (encore que, si l'on en croit Françoise Thom, Beria l'ait fait). Tout simplement, la même violence communiste s'es déchaînée, dans le cas de la Russie, sur une société où la religion orthodoxe était beaucoup plus affaiblie, et ceci s'explique par le passage plus tardif de la Géorgie sous la domination des Romanov.

Non seulement la Géorgie a-t-elle été évangélisée six siècles avant la Russie, mais encore n'est-elle passée sous la domination des Romanov qu'en 1801.On sait que les trois derniers tsars, Alexandre II, Alexandre III et Nicolas II, ont à partir de 1855 desserré l'étreinte mortelle que leur dynastie faisait subir à l'Eglise orthodoxe. Ainsi la Géorgie n'avait-elle connu que cinquante ans d'oppression religieuse et anti-orthodoxe de la part de la maison Romanov, alors que cela a duré un siècle et demi (1700-1855) en Russie. La Géorgie n'a subi que les fantaisies anti-orthodoxes d'Alexandre Ier; la Russie avait en plus dû subir celles de Pierre Ier et de Catherine II. De ce fait, l'identification de la population à sa religion était probablement encore forte en Géorgie en 1921, ce qui explique qu'elle ait mieux survécu au communisme.

Je pense que la violence communiste, ou l'intensité de la barbarie communiste, a eu plus d'effets sur les sociétés qu'elle martyrisait lorsque la pratique religieuse avait déjà été vilipendée, méprisée, brimée, et qu'il y avait eu des années de propagande antireligieuse comme dans la Russie des Romanov ou la Tchécoslovaquie d'entre-les-deux-guerres que lorsque la société dans son ensemble (y compris l'aristocratie et les capitalistes) conservait un respect assez important pour la religion majoritaire, comme en Géorgie ou en Pologne.

Répondre